Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 22 octobre 2020 - 02:21  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Ooops Up
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - décembre 1990)


Si vous voyez des tonnes de grosses boules rebondir partout, c'est que vous êtes passé chez Demonware qui vous a montré Ooops Up, ou que vous êtes sorti trop de l'asile.

Ooops Up

Le syndrome de solitude du spationaute commençant à vous prendre, vous avez décidé de parcourir la galaxie à la recherche des pièces permettant de construire une navette suffisamment puissante pour rentrer sur Zorglon (votre planète natale). Le problème, car il en faut un, est que cette fameuse soucoupe volante est décomposée en 100 morceaux tous disséminés à des coins différents de l'univers. Il faudra donc tous les récupérer pour rejoindre le domicile familial (ou conjugal, au choix).

Ooops Up

Dans chacun des 100 lieux à parcourir, se trouvent des grosses boules bondissantes. Vous êtes armé d'un laser lance-grappin qui, quand vous tirez sur les boules sus-citées (sans mauvais jeu de mot), les décomposera en boules plus petites, pour enfin arriver à les faire disparaître toutes, ce qui vous fera récupérer une pièce supplémentaire du vaisseau.

De temps en temps, quand vous explosez une boule, des armes et des options tombent : des doubles tirs, un objet étrange qui arrête les boules en l'air, une inversion des commandes, un arrête-temps, un ralentisseur de boules, des vies supplémentaires, bref, toute la panoplie habituelle.

Ooops Up

La difficulté réside donc dans le niveau de réflexes que vous avez pour éviter les boules, jeu d'adresse donc, et dans votre capacité à viser. En effet, quand vous tirez, le grappin traverse l'écran et reste le long de la page pendant quelques secondes ; le problème étant que vous ne pouvez tirer une autre fois quand un grappin est encore à l'écran. Vous voyez l'angoisse si les boules se mettent à vous tomber sur la gueule.

J'aurais aimé éviter, mais il est totalement impossible de parler de Ooops Up sans faire référence à Pang qui est la version officielle du jeu d'arcade. La question que vous vous posez, puisque vous êtes un spécialiste des phrases bateaux, c'est de savoir si c'est une pâle copie ou non. Eh bien je vais nuancer, mais effectivement Pang est supérieur. Mais parlons des graphismes de Ooops-Up. Tout est dans un style futuro-spatial. Les décors de fond sont des numérisations d'étoiles, de planètes, et de cratères divers, en quatre couleurs.

Ooops Up

Votre personnage est un extraterrestre bizarre, et les boules objets de votre malheur, sont en fait des petites planètes. Au cours de chaque tableau, vous devez ramasser une pastille qui vous fera gagner une pièce supplémentaire pour composer votre vaisseau, un écran s'affichera alors, montrant la composition progressive du dit engin. Le menu de départ permet de choisir le mode un ou deux joueurs, plus intéressant a deux joueurs, permet de laisser ou de retirer la musique house/rap amusante mais assez prise de tête a la longue, de visualiser le tableau des scores, ou, surtout, d'accéder aux mots de passe. Cette option est très intéressante, car il est réellement impossible de faire les 100 tableaux d'un trait. Vous gagnez donc un mot de passe à la fin de chaque tableau résolu, qui vous permettra de reprendre au même endroit ultérieurement.

N'étant qu'une copie de Pang, Ooops-Up n'en reste pas moins intéressant, mais si vous avez à choisir, vous voyez lequel prendre, non ?

Nom : Ooops Up.
Développeurs : Silicon Warriors.
Éditeur : Demonware.
Genre : jeu d'adresse.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 250 FF.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]