Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 21 août 2017 - 23:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MorphOS 3.8 et 3.9
(Article écrit par David Brunet - juin 2015)


MorphOS 3.6 Les utilisateurs du système d'exploitation MorphOS étaient cantonnés à faire tourner leur système de prédilection principalement sur des machines d'occasion et qui n'étaient plus plus sous garantie. Avec l'arrivée de la version 3.8, ils peuvent maintenant l'utiliser sur des Sam460ex et Sam460cr, des cartes mères neuves et sous garantie, ce qui est un argument fort pour certains utilisateurs. Faisons donc un zoom sur cette version de MorphOS qui offre par ailleurs plein d'autres nouvelles choses.

Présentation

MorphOS 3.8 est téléchargeable sur le site www.morphos-team.net/downloads.html depuis le 15 mai 2015. MorphOS peut s'installer sur de nombreuses machines équipées d'un PowerPC comme les Pegasos I/II, Efika 5200B, Mac mini G4, eMac G4, Power Mac G4, PowerBook G4, iBook G4 et Power Mac G5. Et donc depuis cette version, les ordinateurs à base de Sam460ex/cr d'ACube Systems sont gérées.

Le prix de MorphOS n'a pas changé : il varie de 49 à 111,11 euros suivant le type de machine que vous possédez. La bonne nouvelle est que le prix pour les Sam460ex/cr est le plus petit (49 euros, sans doute pour ne pas alourdir la note comparé aux autres machines qui sont disponibles pour beaucoup moins cher). La méthode de paiement consiste à s'enregistrer via l'outil "RegTools" qui se trouve dans le répertoire "Tools" du système et payer via PayPal. Les auteurs vous enverront alors une clé à placer dans le répertoire "Devs". MorphOS est néanmoins utilisable en mode démo, c'est-à-dire par sessions de trente minutes à l'issue desquelles le système ralentit vous obligeant à redémarrer.

L'installation vous propose deux choses : soit mettre à jour votre système soit procéder à une nouvelle installation. Sur Mac, nouvelle installation et mise à jour se déroulent sans accroc mais sur Pegasos, l'utilisateur devra lui-même placer le fichier "boot.img" dans sa partition de démarrage. Cette étape est marquée dans le fichier "MorphOS.readme", on ne comprend juste pas pourquoi cela n'est pas automatique. L'installation sur Sam460ex ajoute une nouvelle possibilité : l'amorce depuis une carte SD. C'est une première sur MorphOS et cela ravira ceux qui pensent que les CD et DVD sont d'un autre temps. Cette installation avec carte SD nécessite néanmoins une étape supplémentaire, l'écriture du fichier "morphos-3.8.hdimg" sur une carte SD, qui peut se faire sur Windows/Mac OS X/Linux (voir ce tutoriel) ou bien MorphOS (voir ce tutoriel). Une autre nouveauté de cette installation est que maintenant, lors d'une mise à jour, TurboPrint et ses préférences sont conservés (auparavant, il fallait les recopier/réinstaller). Dans tous les cas, nous vous proposons comme d'habitude un tutoriel en français sur l'installation de MorphOS.

Sam460ex et Sam460cr gérées

Les Sam460ex et Sam460cr sont deux cartes mères conçues par ACube Systems, respectivement en 2011 et 2014. Ces cartes mères font déjà tourner Linux, AROS PowerPC (vieille version) et AmigaOS 4.x. Avec l'ajout de MorphOS, elles deviennent ainsi le second matériel, après les Pegasos II, à pouvoir faire fonctionner ces deux systèmes Amiga NG dans leur dernière version en date. A noter que les configurations complètes de Sam460ex/cr (comme l'AmigaOne 500) et la variante "Lite" sont également gérées.

Leur prix est de 539 euros (version "cr" à 1,1 GHz), 469 euros (version "cr" à 1 GHz), 639 euros (version "ex" à 1,1 GHz) et 549 euros (version "ex" à 1 GHz). Ces tarifs repris de chez ACube inclus AmigaOS 4.1 Final Edition. Pour une personne qui souhaite utiliser uniquement MorphOS, cet ajout n'est pas forcément utile et ACube a cherché une solution pour passer outre l'accord avec Hyperion. C'est ainsi que fin mai 2015, ACube a publié un document indiquant que chaque acquéreur d'un produit ACube couplé avec AmigaOS 4.1 avait le droit de demander le remboursement de celui-ci (48 euros) et ainsi faire baisser le prix du produit sus-cité.

Sam460ex Sam460cr
Les Sam460ex et Sam460cr

Les Sam460ex/cr sont construites autour d'un système sur puce 460ex d'AMCC cadencé à 1,1 GHz (1 GHz pour la version "Lite"). Ce système sur puce permet d'avoir une carte mère sans ventilateur et peu consommatrice d'énergie. Le processeur 460ex est une sorte de PowerPC G2/G3 amélioré mais qui n'intègre pas l'AltiVec (ou Velocity Engine), l'unité de traitement vectoriel des PowerPC G4 ou G5. MorphOS faisant un assez gros usage de l'AltiVec, son utilisation sur Sam460ex/cr sera donc un peu moins véloce que sur les machines à base de G4 ou G5, notamment pour l'affichage d'images (fonds d'écran), la lecture vidéo ou le fameux cassage de clés RC5.

La Sam460ex dispose également d'un bus système à 230 MHz, d'un banc mémoire DDR2, d'un port PCI, d'un port PCIe 1x, d'un port PCIe 4x et d'un port SATA II (pas utilisable en même temps que le port PCIe 4x, c'est soit l'un, soit l'autre), d'une puce Silicon Motion SM502 (pour l'audio, le graphisme 2D de base), de sept ports USB (six en USB 2.0, un en USB 1.1), d'un port Ethernet Gigabit, d'un FPGA Lattice XP2, d'un lecteur de cartes SD intégré, d'une horloge RTC et d'un port série. La Sam460cr est une version à coût réduit et est démunie de puce Silicon Motion SM502 et de port SATA II. Pour ce modèle, il faudra donc ajouter une carte graphique sur le port PCI-E 4x, une carte SATA sur le port PCI et une carte son sur port le PCI-E 1x.

Quel est l'intérêt des cartes mères Sam460ex/cr pour MorphOS ? Ce sont d'abord des matériels neufs sous garantie. C'est une chose importante pour certaines personnes, mais le prix est évidemement plus élevé que les nombreux Mac d'occasion. On peut aussi noter que les Sam460ex/cr disposent de caractéristiques inédites sur MorphOS comme le SATA II, le PCI Express ou le FPGA Lattice XP2, bien que ce dernier ne soit pas encore géré par la version 3.8 du système.

Le PCI Express permet ainsi d'ajouter des cartes graphiques plus récentes et plus puissantes que celles sur l'AGP des Pegasos et autres Mac jusque-là gérés. MorphOS 3.8 arrive avec la gestion des cartes de la série Radeon X1000 (en 2D, 3D et overlay via "textured video") ainsi que les Radeon HD des séries 2000 à 6000. Mais ces dernières ne sont gérées qu'au minimum, sans pilote 2D ni 3D. Les utilisateurs de Sam460ex/cr devront donc prendre une Radeon de la série des X1000 (X1300 à X1950) pour pouvoir profiter avec joie de MorphOS 3.8. A noter que le pilote vidéo SM502 est désactivé quand une Radeon est installée : il faudra ainsi retirer votre carte graphique pour utiliser la sortie vidéo SM502.

Au final, on peut voir que le portage de MorphOS sur les cartes mères Sam460ex/cr n'est pas encore complet mais un grand pas a déjà été fait.

Les nouveautés de cette cuvée 3.8

Cartes graphiques

Comme je l'ai indiqué plus haut, plusieurs nouvelles puces graphiques sont maintenant gérées. Il y a d'abord les cartes graphiques de la série Radeon X1000 (X1300 à X1950) qui peuvent être utilisées en 2D, en 3D et aussi pour l'overlay. La Radeon X1950 est ainsi en théorie la carte graphique gérée à 100% la plus puissante actuellement sur MorphOS (NDLR : dans la pratique, il s'agit de la X800 XT). Au niveau 3D, une Sam460ex à 1,15 GHz équipée d'une Radeon X1950 propulse Quake 3 (résolution 1280x1024, tous les détails à fond) à 102,1 images par seconde. A titre de comparaison, un PowerMac G4 à 1,25 GHz avec une Radeon 9000 atteint, lui, 49 images par seconde dans les mêmes conditions. Donc la plus grande puissance du processeur du Power Mac G4 n'est pas suffisante pour contrebalancer la vitesse de ce type de carte graphique sur une Sam460ex dans des applications 3D comme Quake 3.

La gestion de cartes graphiques encore plus puissantes a aussi fait son apparition. Ainsi, la série des Radeon HD 2000, HD 3000, HD 4000, HD 5000 et HD 6000 peut fonctionner sur MorphOS. La mauvaise nouvelle est que ces cartes ne sont gérées qu'à minima : pas de 2D accéléré, pas de 3D et pas d'overlay. L'affichage de ces cartes ne se fait que via un "framebuffer" et le simple fait de déplacer une fenêtre fait saccader l'affichage. Ce n'est pas vraiment utile à part pour tester vite fait. La gestion complète des Radeon HD est cependant prévue pour une version ultérieure du système.

Une possibilité bien utile a été ajoutée pour les Radeon de la famille R400 et supérieures (à partir des Radeon X700/X800) : l'affichage d'une résolution 4K de 3840x2160. Il faut évidemment disposer d'un écran compatible 4K. Avec ce genre de résolution, on a l'impression d'avoir trop de place, et les textes commencent à être difficiles à lire, à moins de disposer d'un écran de plus de 30". Les fenêtres et les icônes sont également toutes petites. Les icônes de MorphOS peuvent être agrandis, mais pas au-dessus de 64x64, ce qui devient problématique avec du 4K. Côté vitesse, on pourrait craindre un ramollissement du système avec ce genre de résolutions, mais en fait non si l'on utilise une carte rapide (Radeon X800 et plus). A noter que les résolutions 4K ne peuvent être affichées que sur du 30 Hz via une sortie DVI DualLink. Pour une utilisation en 60 Hz, vous devrez avoir une carte avec connecteurs DisplayPort mais qui sont seulement l'apanage des Radeon haut de gamme (HD/R7/R9) et qui ne sont pas encore gérées pleinement par MorphOS.

A signaler que si les Radeon HD sont (seront) une énorme avancée, il faudra de préférence, pour les utilisateurs de Mac, utiliser des cartes graphiques natives Mac, qui sont plus difficiles à trouver et aussi bien plus chères que les cartes PC reflashées. En effet, l'équipe MorphOS a à nouveau indiqué qu'elle ne soutenait pas officiellement ce genre de cartes bidouillées. Le résultat est qu'avec MorphOS 3.8, nombre d'utilisateurs de Mac avec cartes (mal) reflashées ont subi divers problèmes, comme des corruptions graphiques ou des grosses lenteurs rendant le système inutilisable. Une autre solution serait d'utiliser des cartes PC compatibles AtomBIOS, une norme qui est gérée depuis cette version 3.8. Mais AtomBIOS n'est présent que sur les cartes graphiques récentes (R400) et seul MorphOS gère ces cartes, donc pas d'Open Firmware (on démarre sur un écran noir) ou de Mac OS X (tant mieux ? :-))

Overlay

Bonne nouvelle pour les amateurs de vidéos, l'overlay pour les machines avec AGP a été revu. Il est censé être plus fiable et plus rapide : j'ai donc pris MPlayer en mode "benchmark" pour en avoir le coeur net. J'ai testé sur mon Power Mac G4 (1,25 GHz, Radeon 9000) une première vidéo (MP4/H.264, 1920x816, 69 secondes) : MPlayer l'a lu en 86,8 secondes avec MorphOS 3.7 et seulement 77,8 secondes avec la version 3.8. Seconde vidéo (AVI/DivX, 1024x576, 100 secondes) : MPlayer l'a lu en 55,7 secondes avec MorphOS 3.7 et seulement 43,4 secondes avec la version 3.8. Résultat, l'amélioration est bien réelle, on gagne 10 à 25% suivant les vidéos.

La version actuelle de MPlayer est capable d'afficher en "textured video overlay" des vidéos sur les cartes de la série Radeon X1000 (pour rappel, ces dernières, comme quasiment toutes les cartes récentes, sont dépourvues d'overlay matériel). La transcription se fait à l'intérieur du pilote donc aucune modification des logiciels existants n'est nécessaire pour utiliser ce nouvel overlay. Le textured video overlay n'est cependant pas encore complet, il lui manque par exemple l'option "multitampon" (alias "multibuffered") mais tous ces manques seront ajoutés dans une prochaine version de MorphOS.

3D

La gestion de la 3D est de plus en plus complète. MorphOS 3.8 arrive avec, entre autres, deux améliorations importantes pour les Radeon à base de R200/R300/R400/R500 : la gestion des textures compressées et des VBO (Vertex Buffer Object). Le but des textures compressées est d'économiser de la mémoire graphique (compression comprise entre un facteur 4 et 6), ce qui est par exemple utile pour les machines ne disposant que de 32 Mo comme certains Mac mini G4. Jedi Knight (OpenJK) est un jeu qui sait prendre en compte les textures compressées mais un rapide essai révèle quelques bogues graphiques. Il s'agit d'un bogue qui a été identifié et qui sera corrigé dans MorphOS 3.9.

Les VBO, eux, sont une méthode qui permet d'envoyer des données 3D (vertex, normales, maillage, couleurs, etc.) vers la carte graphique. Les VBO ont été conçus afin d'obtenir les meilleures performances possibles et sont actuellement la méthode la plus efficace en OpenGL du fait que les données 3D ne résident plus dans la mémoire système mais dans la mémoire de la carte graphique, ce qui permet un rendu plus rapide. Sur R300/R400/R500, la gestion des vertex arrays compressés a aussi été implémentée. Sans compter que la bibliothèque 3D TinyGL gère maintenant toutes une série de nouvelles fonctions (GLPrioritizeTextures, GLGetClipPlane, GLTexCoord4dv, etc.) qui le rend bien plus complet et va sans doute permettre des portages d'applications 3D plus récentes.

Toutes ces nouveautés devraient accélérer quelque peu le rendu dans les applications 3D. Mais en testant Quake 3, je n'ai noté aucune différence de vitesse entre MorphOS 3.7 et 3.8, que ce soit avec une Radeon 9000 (R200) ou une Radeon 9700 (R300). En fait, cela est normal car pour bénéficier des nouvelles caractéristiques de TinyGL, les programmes existants doivent être modifiés/recompilés et ce, avec un nouveau SDK qui n'est pas encore disponible.

SCANdal

Le logiciel de numérisation SCANdal a connu quelques petits changements comme une meilleure reconnaissance des greffons, l'ajout d'une option loupe, une interface utilisateur améliorée (en faite, juste quelques icônes en plus) et un mode "défaire" multiniveau.

SCANdal

OWB

Le navigateur Odyssey Web Browser est toujours dans sa version 1.23 de décembre 2013, et non la 1.24 plus récente. La cause en est le manque de temps de l'auteur, Fabien Coeurjoly, pour synchroniser les sources du logiciel dans le dépôt MorphOS (ce qui ne se fait pas en cinq minutes). Une version 1.25 devrait néanmoins être proposée dans la version 3.9/3.10 du système.

Par contre, OWB prend maintenant en compte la version 1.0.1m d'OpenSSL, la boîte à outils Open Source de chiffrement. OpenSSL est ainsi compatible avec des protocoles réseau plus récents comme TLS 1.1 et 1.2 (Transport Layer Security, protocole de sécurisation des échanges sur Internet), SRP (Secure Remote Password, pour la cryptographie) et SCTP (Stream Control Transmission Protocol, protocole de transfert).

Scribble

Scribble, l'éditeur de texte orienté programmation a subi des améliorations en tout genre, et plus particulièrement dans cinq domaines :
  • L'impression : on peut maintenant imprimer avec Scribble. Il gère complètement TurboPrint mais ne génère pas encore de document PostScript.
  • ARexx : Scribble peut à présent être presque totalement piloté par ARexx.
  • Lua : un module de traduction Lua/ARexx a été intégré, tout comme un enregistreur de macros Lua et divers scripts Lua.
  • TEX : ajout d'un module d'exportation au format TEX.
  • LaTex : les fichiers LaTex sont reconnus (coloration syntaxique, lexique).
Transfer

Transfer est le client FTP (File Transfer Protocol) de MorphOS qui en est aujourd'hui à sa version 2.4. Un changement cosmétique a été opéré (boutons textuels remplacés en boutons graphiques) et surtout ils sont maintenant placés en haut, ce qui est une bonne chose. Avant, les boutons en bas avaient tendance à bouger lorsque Transfer mettait à jour une des fenêtres, et le curseur de la souris pouvait alors se retrouver sur un bouton non désiré. La nouveauté la plus intéressante est cependant à mettre au crédit du mode d'édition en direct : avec lui, vous pouvez donc éditer un fichier distant sans le rapatrier sur votre ordinateur. Il suffit d'indiquer l'emplacement de votre éditeur de texte favori dans les réglages et Transfer pourra ensuite éditer n'importe quel texte distant, à la volée.

Ce logiciel dispose aussi d'un mode monofenêtre mais cette fenêtre unique ne peut être agrandie verticalement, ce qui est inconfortable (c'est trop petit) et il s'agit ici sans doute d'un bogue. Un autre fait négatif est qu'en mode deux fenêtres, les deux listes ne sont pas semblables : celle de gauche (locale) est dans la langue du système et celle de droite (distante) est en anglais. De plus, les répertoires/fichiers sont différenciés dans la liste distante (mise en gras) mais pas dans la liste locale.

Scribble

AHI et audio

Un pilote audio pour AHI, nommé "void", a fait son entrée. Il n'émet pas de son et est utile uniquement pour réaliser des tests de performance et du débogage.

Un pilote pour gérer la puce audio SM502 de la Sam460ex/cr a aussi été ajouté.

Systèmes de fichiers

Quelques systèmes de fichiers présents dans MorphOS ont été améliorés. Par exemple, les volumes formatés en exFAT sont maintenant reconnus par Mount et peuvent donc être montés. Le système de fichiers FAT dispose à présent d'attributs pour fichiers et reconnaît les volumes sans nom. Le système de fichiers Ext2, lui, gère maintenant les liens logiciels (softlinks), intègre quelques caractéristiques d'Ext4 et les attributs "group" et "other" sont reconnus.

MUI

Magic User Interface est passé en version interne V21 (et version générale 5 depuis MorphOS 3.7), même si très peu de changements visibles ont été opérés dessus. On a noté quelques applications qui ne peuvent plus se lancer. C'est le cas de l'éditeur de texte NoWinEd qui affiche l'erreur suivante : "Cannot open muimaster.library of version 20 or better. Please install MUI4". La résolution du problème est venue de l'auteur de cette application qui a rapidement fourni une version fonctionnelle. Ces erreurs sont en fait dûes aux programmes MUI eux-mêmes qui demandent une version spécifique, c'est donc aux développeurs de mettre à jour leurs applications.

On peut aussi noter deux autres changements : une modification, au niveau du cache des images, pour utiliser moins de mémoire, et surtout, pour nous autres francophones, le retour de MUI en français. On a beau être habitué à l'anglais en informatique, c'est bon d'avoir un système dans sa langue maternelle.

Scribble

PowerBook G4

Les ordinateurs portables PowerBook G4 disposent avec cette version du système de trois nouveautés : la gestion de leur température (pour les PowerBook 5,2/5,3/5,4/5,5), la gestion du rétro-éclairage du clavier, ainsi que de nouvelles routines de contrôle de la vitesse du ventilateur, avec seuils ajustables par l'utilisateur. Cela devrait potentiellement limiter le bruit de ces machines qui sont déjà relativement silencieuses, et aussi gérer les machines encrassées de poussière et pas assez refroidie.

Power Mac G5

La plus grosse avancée pour les Power Mac G5 est la limite mémoire qui passe de 1 Go à 1,5 Go. Ces machines disposent donc maintenant du maximum de mémoire géré par MorphOS, comme toutes les autres machines. Un autre changement a été opéré au niveau des processeurs PowerPC G5 pour améliorer leur performance. Ce sont des gains plus que sensibles : accès disque, réseau, multitâche... tout ce qui est lié aux interruptions est dopé. Le Power Mac G5 est définitivement la machine pour les adorateur de puissance sur MorphOS.

Autres changements en vrac :
  • La gestion des processeurs sans cohérence de cache a été améliorée (comme les Sam460ex/cr par exemple).
  • Les écrans MUI peuvent être affichés sans leur barre de titre. Il suffit d'aller dans la préférence "Écran" de MUI, de double-cliquer sur un des écrans listés et de cocher l'option "Titlebar hides automatically" (c'est par ailleurs l'une des seules chaînes de caractères pas encore traduites en français ;-)).
  • Les fonds d'écran consomment moins de mémoire.
  • Davantage de types de fichiers sont reconnus par Ambient : les scènes de Blender, les polices Embedded OpenType, les polices Web Open Font, etc.
  • SmbFS est plus rapide en envoi (ajout de mémoire tampon).
  • Les cartes graphiques Radeon X800/FireGL X3 peuvent maintenant afficher correctement de l'overlay en Full HD.
  • Un pilote pour scanners Epson a été ajouté.
  • Le logiciel de dessin Sketch dispose d'un greffon supplémentaire ("curves" pour modifier la répartition des couleurs suivant une courbe) et quelques bogues en moins, notamment celui qui faisait planter l'application avec l'outil de création de textes.
  • Après l'apparition du client Synergy dans MorphOS 3.6, voici le serveur Synergy, sobrement nommé Synergy Server. Pour rappel, Synergy permet de partager un clavier et une souris entre plusieurs ordinateurs via un réseau.
  • ixemul.library, la biliothèque qui permet de compiler facilement sur plates-formes Amiga des applications Unix, gère les fichiers de plus de 2 Go.
  • Le lecteur PDF VPDF dispose de deux nouvelles options : la sauvegarde des documents en PDF (je ne vois pas trop l'intérêt puisqu'ils le sont déjà) et en divers formats graphiques : PNG, JPEG, RVB brut, TIFF, Sunraster et IFF Deep.
  • Comme tout bon système d'exploitation, MorphOS a enfin son démineur du nom de Minesweeper. C'est un jeu de réflexion réalisé par Pawel Stefanski où l'on doit repérer les mines sur un tableau. Au final, il est assez banal et sans fioriture (capture d'écran).
  • Un certain nombre d'élément du système fonctionnent désormais (ou fonctionnent mieux) avec les volumes de 2 To (Jalapeno, DiskCache, DiskFree, Installer, etc.).
  • La pile TCP/IP NetStack gère le routage multicast.
  • La date et l'heure peuvent être réglés via Internet dans la préférence adéquate : il suffit de cliquer sur un bouton pour avoir l'heure exacte. Cependant, on ne peut pas choisir pour le moment la mise à l'heure automatique à chaque démarrage.
  • L'outil de partitionnement HDConfig gère les chargeurs d'amorce (bootloaders) optionnels présents dans le Rigid Boot Block. C'est le cas par exemple des Sam460ex/cr.
  • La fenêtre A Propos de MorphOS dispose d'une nouvelle section nommée "Community" pour présenter quelques sites Web importants relatifs à MorphOS.
  • L'installation propose une nouvelle image de bienvenue qui représente la boîte officielle de MorphOS (achetable leur de divers salons/rencontres).
  • La classe Reggae qui gère le JPEG gère les images avec ICC (International Color Consortium).
  • Le calcul de la longueur d'une musique dans Jukebox peut être désactivé avec le type d'outils "FRAMESCAN=NO". C'est une bonne chose car cette fonction déraille assez souvent chez moi. Je pense que cette possibilité devrait être directement incluse dans l'interface du logiciel.
  • Multiview, l'outil d'affichage multiple, gère les liens Web.
En outre, pas mal d'éléments de MorphOS ont été modifiés pour prendre en compte les processeurs "cache coherent". Mais qu'est-ce donc que ce terme ? J'ai contacté Mathias Parnaudeau pour en savoir plus, il nous donne les explications suivantes :

Le DMA permet de copier de la mémoire sans utiliser le processeur. Sauf que s'il y a des données en cache et qu'un transfert DMA est initié de ou vers une zone qui correspond à ces données en cache, le processeur n'en a pas connaissance, cela crée une incohérence de cache :
  • Si le DMA lit une zone de mémoire dont une partie est en cache au même moment, il va faire sa copie et ensuite les données en cache seront réécrites en mémoire : on aura copié des données qui ne sont pas à jour.
  • Si le DMA écrit une zone mémoire dont une partie est en cache et que le processeur utilise ses données, il va les trouver dans le cache sans prendre en compte le fait que les données ont changé en mémoire.
D'autres processeurs, qu'on dit donc "cache coherent" avec le DMA vont être notifiés qu'un transfert va avoir lieu concernant une zone de mémoire et le processeur va mettre à jour la mémoire centrale avec les données du cache avant d'initier le transfert. Dans le cas du 460, il faut que le système effectue cette opération.

Quelques problèmes

Des personnes qui utilisaient MorphOS 3.7 sans souci ont eu des surprises. On a vu par exemple des ralentissements ou des bogues graphiques sur diverses configurations comme des Power Mac G5 (Radeon 9800 Pro édition Mac, pas flashée), Power Mac G5 (Radeon 9600 Pro) ou encore Power Mac G4 (Radeon 9700/9800/X800 flashées). L'une des indications de l'équipe MorphOS est que les cartes graphiques PC flashées ne sont pas officiellement gérées et pas du tout recommandées. Oui, mais quid des problèmes avec les cartes originales ? Un retour à la version 3.7 est pour le moment la meilleure solution.

Des problèmes au niveau du réseau (Wi-Fi) ont été répertoriés. L'une des solutions, là aussi temporaire, est de reprendre le répertoire "MOSSYS:Net" de MorphOS 3.7.

Un vieux bogue, la réouverture d'écran, est toujours présent. Il n'arrive pas tout le temps mais en jouant avec le changement de résolution dans la préférence "Screens" ou le changement d'écran avec MUI, la réouverture de l'écran plante parfois. Le système est alors gelé et il faut redémarrer la machine.

Autre souci de longue date, TinyGL a quelques bogues gênants avec le jeu Warzone 2100 (des éléments graphiques du menu durant le jeu sont manquants) et l'outil Zoom, qui permet de zoomer sur une partie de l'écran.

De son côté, SFS est toujours livré dans une version limitée à 128 Go par partition. Pourtant, un SFS 64 bits était à un moment donné en développement : où est-il passé ? Cette limitation ainsi que celle de la mémoire (1,5 Go) sont les plus génantes selon moi dans MorphOS.

Enfin, comme je l'ai dit plus haut, NoWinEd et Star Wars Jedi Knight ont des problèmes mais cela a été résolu dans le premier cas et le problème a été identifié par l'équipe MorphOS dans le second.

MorphOS 3.9

MorphOS 3.9 est apparu le 19 juin 2015. Il ne s'agit que d'une petite mise à jour réalisée pour corriger quelques bogues. Elle présente 22 corrections de bogues ainsi que la mise à jour d'OpenSSL en version 1.0.1o.

Parmi ces petits changements, on trouve, en vrac :
  • L'initialisation correcte des claviers Rapoo E9050.
  • La résolution du problème de gel du Wi-Fi pour certains utilisateurs.
  • La correction du bogue de ralentissement de l'affichage avec les Radeon 9500/9700/9800 reflashées.
  • L'utilisation des textures compressées fonctionne. Mais un utilisateur avec Power Mac G5 et carte graphique Radeon 9600XT a indiqué que son système plantait s'il activait les textures compressées (commande r_ext_compress_textures "1") avec le jeu Jedi Knight.
  • Correction d'un bogue matériel quand les textures compressées et les textures normales étaient combinées pour le multitexturage. La résolution de ce bogue devrait accélérer certaines applications 3D.
  • Les images BMP dont les données sont stockées de haut en bas peuvent être chargées.
Conclusion

Après avoir disséqué cette version MorphOS 3.8, on se rend compte qu'il s'agit de l'une des plus grosses mises à jour jusqu'à présent. La plus grande nouveauté reste la gestion des cartes mères Sam460 qui offre aux utilisateurs MorphOS une machine neuve, sous garantie, et doté, malgré un processeur moyennement rapide, de quelques caractéristiques matérielles intéressantes pas encore vues sur MorphOS : PCI Express et SATA II.

Il y a aussi des changements qui sont vraiment utiles comme la lecture video plus rapide sur AGP, le réglage de la date et l'heure via Internet (fonction attendue depuis des lustres), une optimisation du G5 ou bien la mise à jour de certaines applications internes. D'autres changements, enfin, sont clairement implémentés pour l'avenir : gestion des résolutions 4K, gestion de davantage de cartes graphiques, une 3D plus complète, ou encore l'ajout de la bibliothèque bugreport.library qui reconnaît le processeur e5500, processeur qui est la base de l'AmigaOne X5000, la prochaine cible de l'équipe MorphOS.

Nom : MorphOS 3.8 et 3.9.
Développeurs : MorphOS Development Team.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2015.
Configuration minimale : Pegasos I/II, Efika 5200B, Mac mini G4, eMac, Power Mac G4, Power Mac G5, iBook G4, PowerBook G4, Sam460ex/cr, 128 Mo de mémoire, carte graphique Permedia 2, SIS, Volari V3/V5/V8, Voodoo ou Radeon.
Licence : commercial.
Prix : de 49 à 111,11 euros, mise à jour gratuite depuis la version 2.x/3.x.
Téléchargement : www.morphos-team.net/downloads.html.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]