Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 13 décembre 2017 - 21:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MorphOS 3.2
(Article écrit par David Brunet - juin 2013)


MorphOS 3.2 L'équipe de développement de MorphOS nous a habitués depuis quelque temps à un calendrier des sorties de son système d'exploitation. Les versions "majeures", développées pendant un certain temps, laissant la place à des versions axées sur des corrections de bogues qui, elles, arrivent très vite après. Avec MorphOS 3.2, sortie le 27 mai, soit dix mois après la précédente mouture, on a donc affaire à du lourd. Vérification...

Présentation et installation

MorphOS est un système d'exploitation de la famille Amiga. Il a été initié par Ralph Schmidt dès 1998 avec les premiers travaux sur son noyau, Quark. La première version publique date d'août 2000 et l'équipe de développement s'est ensuite renforcée. MorphOS s'est amélioré au fil des années et peut s'installer sur de plus en plus de machines à base de PowerPC, comme toute une série de Macintosh PowerPC. Bien que limité par l'API Amiga (absence de pistage de ressources, pas de protection mémoire...), MorphOS est considéré par ses adeptes comme le meilleur système d'exploitation de la famille Amiga.

MorphOS 3.2 est téléchargeable sur le site www.morphos-team.net/downloads.html. Le système est disponible pour Pegasos I/II, Efika 5200B, et divers modèles de Mac PowerPC comme les Mac mini G4, eMac G4, Power Mac G4, Power Mac G5, iBook G4 et PowerBook G4. Le prix n'a pas changé depuis la version 3.0 : la version démo (qui ralentit au bout de 30 minutes) est gratuite et la clé d'enregistrement coûte 49 euros pour les Efika 5200B, 79 euros pour les Pegasos, Mac mini G4, eMac G4 et Power Mac G4, ou bien 111,11 euros pour les PowerBook G4, iBook G4 et Power Mac G5.

La procédure d'installation est bien rôdée. Sur Efika 5200B, elle se réalise en ligne via un fichier de démarrage à copier sur une clé USB. Sur les Pegasos et les Mac, c'est un fichier ISO qu'il faudra graver, insérer dans votre lecteur optique et il faudra ensuite suivre les quelques étapes de la procédure. Il est à noter que la première version de l'ISO avait un problème de démarrage : l'ISO, qui est un mélange d'ISO 9660 et de HFS, ne pouvait pas s'amorcer sur Mac. L'équipe de développement a trouvé le bogue fautif et a proposé une nouvelle ISO très rapidement, en pleine nuit. Ça c'est de l'assistance. :-)

Sur Mac, la procédure (mise à jour ou installation nouvelle) est d'une simplicité déconcertante. Sur Pegasos, une nouvelle installation nécessitera de mettre les mains dans le cambouis (création de partitions à faire soi-même) et une mise à jour demandera toujours la copie manuelle du fichier "boot.img" (à quand l'ajout d'une fenêtre de requête durant l'installation pour demander où copier ce fichier ?). Enfin bref, le détail de cette procédure est décrit dans ce tutoriel pour ceux qui auraient des problèmes.

Nouvelles machines gérées

Cette nouvelle version de MorphOS est compatible avec davantage de machines comme les iBook G4 (modèles PowerBook6,3 à 6,7), les Power Mac G5 (modèles PowerMac7,3) et d'autres PowerBook G4 (modèles PowerBook5,2 à 5,5).

iBook G4

Les iBook G4 sont des ordinateurs portables à base de processeur PowerPC G4 cadencé entre 800 MHz et 1,42 GHz. Lancés entre 2003 et 2005 par Apple, ils sont les aînés des PowerBook G4. Il existe des modèles avec écran 12" et 14". Les prix de l'occasion commencent à partir de 100 euros pour les plus petits, ce qui n'est vraiment pas cher pour un portable "compatible Amiga".

iBook G4
iBook G4 12 pouces

Les cartes graphiques des iBook G4 sont des Radeon 9200 (R200) ou Radeon 9550 (R300) avec 32 Mo de mémoire. La mémoire installée varie de 256 à 512 Mo (256 Mo est également limite, par exemple pour la navigation Internet) mais peut être étendue à 1,12 Go pour les iBook G4 modèles PowerBook6,3 ou bien 1,5 Go pour les modèles PowerBook6,7. En outre, ils disposent tous de ports USB 2.0, FireWire 400 et Ethernet 10/100 Mbps, ce qui en fait des machines encore tout à fait utilisables de nos jours.

Les performances des iBook G4 sont très proches de celles des Power Mac G4. MorphOS tourne très bien dessus et ne manque pas de puissance. Le seul point faible de ces machines vient de la limite de la mémoire vive (on arrive vite au taquet en naviguant) et de la mémoire de la carte graphique (bien que dans la pratique, la résolution de 1024x768 des iBook G4 ne consomme pas tant que ça).

Mais le gros hic est que certains utilisateurs n'arrivent pas à amorcer MorphOS sur leur machine. Les modèles incriminés seraient en particulier les PowerBook6,3/A1054. On espère qu'une solution sera apportée dans la prochaine version de MorphOS.

Power Mac G5

Les Power Mac G5 sont les ordinateurs PowerPC d'Apple les plus puissants. Ils ont été commercialisés entre 2003 et 2006. Les prix de l'occasion varient entre 200 et 300 euros (voire moins au États-Unis), ce qui est tout à fait correct pour la plus rapide des machines MorphOS actuelle.

Power Mac G5
Power Mac G5

Les modèles gérés sont les PowerMac7,3 qui sont équipés d'un ou deux processeurs PowerPC 970 cadencé(s) entre 1,8 et 2,7 GHz. A noter que le bus système est en 128 bits et est cadencé à la moitié de la fréquence du processeur (donc de 900 à 1350 MHz !). Avant, ce chiffre ne dépassait pas les 167 MHz sur les meilleures autres machines compatibles MorphOS : le gain de vitesse va s'en ressentir. La quantité de mémoire fluctue entre 256 et 512 Mo et peut être étendue à 4 ou 8 Go selon le modèle. Mais sous MorphOS, la limite utilisable sur Power Mac G5 n'est que de 1 Go... c'est vraiment dommage d'avoir une machine aussi puissante et d'être bridé par ça. La cause viendrait en fait de la complexité de l'architecture matérielle de ces machines. Peut-être qu'une mise à jour future permettra de dépasser cette limite (elle passerait ce coup-ci à 1,5 Go, limite actuelle de MorphOS).

Par ailleurs, si les Power Mac G5 sont livrés avec des cartes graphiques GeForce de Nvidia, seuls les Radeon (9600, 9650, 9800) sont gérées par le système. Elles semblent disposer de 128 Mo de mémoire au minimum, ce qui est très suffisant pour MorphOS. Le second processeur présent dans certains modèles n'est pas géré par le système. Enfin, ces machines proposent en standard de l'USB 2.0, du FireWire 400 et 800, ainsi qu'un port Ethernet 10/100/1000 Mbps.

Et comme pour les iBook G4, certains utilisateurs de Power Mac G5 ont remonté de lourds soucis avec MorphOS. Par exemple, le système se charge très lentement et a des problèmes d'affichage. La cause pourrait venir de la carte graphique (MorphOS gère assez mal les cartes graphiques flashées) ou de la gestion de l'AGP. Ce problème de carte graphique est peut-être la cause d'un autre souci : MorphOS sur Power Mac G5 est incapable de lancer une application dans un écran 15/16 bits. Seul le mode 24/32 bits fonctionne. Là encore, il faudra attendre une éventuelle mise à jour pour en profiter...

Mais dans l'ensemble, MorphOS sur Power Mac G5 fonctionne très bien. Les disques durs à la norme SATA sont reconnus tout comme la sortie audio numérique (Toslink). Sur cette machine, tout le système semble être sous anabolisant grâce à une série de composants bien plus véloces que sur les autres machines MorphOS (PowerPC G5 à 1,8/2,7 GHz, bus à 900/1350 MHz, Radeon R300, disque dur en SATA, mémoire SDRAM DDR PC3200...). Si vous rêviez d'un MorphOS au top de sa forme, alors le Power Mac G5 saura vous satisfaire. Et cette vitesse est obtenue avec un seul processeur : une hypothétique gestion du multiprocesseur pourrait encore améliorer les choses (mais au prix d'un bruit ventilateur plus intense).

Voici quelques tests de performance récoltés sur MorphZone et publiés par Harry Sintonen :

Pegasos II G4
1 GHz
Mac mini G4
1,5 GHz
PowerBook G4
1,67 GHz
Power Mac G5
2,5 GHz
Encodage MP3
(Lame avec fichier "AKsack")
NC 15 secondes 14 secondes 6 secondes
Lecture vidéo
(MPlayer avec fichier "trailer Prometheus")
153,6 secondes 84,6 secondes 82,2 secondes 39,9 secondes

Concernant la lecture de vidéos haute définition 1080p, le Power Mac G5 est capable de les lire sans aucune désynchronisation audio/vidéo ou saccade, même celles avec un codec "costaud" (FFVP8...) ou un débit important. Mais attention, cela n'est pas le cas avec "petits" modèles en dessous de 2,5 GHz où il faudra faire attention au codec employé et au débit.

PowerBook G4

La gestion par MorphOS des PowerBook G4 remonte à la version 3.0 de l'année dernière. Aujourd'hui, quatre nouveaux modèles sont gérés : PowerBook5,2 à 5,5. Ils précèdent chronologiquement les modèles 5,6 à 5,9 gérés par MorphOS 3.0. Ils sont à base de PowerPC G4 cadencés entre 1 et 1,5 GHz et ont un écran 15" ou 17". Leur carte graphique est une Radeon 9600 ou 9700 avec 64 Mo de mémoire et ils disposent de 256 à 512 Mo de mémoire SDRAM DDR PC2700. Ils disposent aussi de deux ports USB 2.0, un port FireWire 400, un port FireWire 800 et un port Ethernet 10/100/1000 Mbps.

Ces modèles n'ont apparemment aucun problème pour lancer MorphOS. Le souci le plus ennuyant vient en fait de la non reconnaissance des résolutions autres que la résolution native (1280x854 ou 1440x960 pour les 15" et 1680x1050 pour les 17"), problème qui touche d'ailleurs les autres PowerBook G4 et les iBook G4 sous MorphOS : une application ayant par exemple une résolution moindre sera affichée dans le coin supérieur gauche, ce qui n'est pas optimal pour briller en société :-). Ce souci est dans la liste des choses à faire de l'équipe MorphOS donc amis du PowerBook G4, patience, cela sera prochainement résolu. De son côté, le problème des PowerBook G4 qui s'endormaient inopinément a été réglé.

Enfin, les PowerBook G4, tout comme les iBook G4, sont dotés d'un pavé tactile. Celui-ci est disponible en deux versions : USB et ADB (Apple Desktop Bus). Si toutes les positions (pas d'allusions graveleuses SVP...) sont possibles avec un pavé tactile USB sous MorphOS, ce n'est pas le cas avec l'ADB : il ne gère pas les pressions des deux doigts, utiles pour réaliser un clic du bouton droit de la souris et pour l'utilisation de la molette.

PowerBook G4
PowerBook G4 15"

Je terminerai ce tour d'horizon des nouveaux modèles par une remarque : la taille de l'équipe de développement de MorphOS n'augmente pas mais le nombre de machines gérées par le système croît version après version. L'augmentation du nombre de machines gérées par MorphOS est une bonne chose mais, revers de la médaille, cela multiplie les problèmes possibles en terme de compatibilité, comme le montrent les soucis listés plus haut.

Nouveautés logicielles

Quelques ajouts ou modifications assez importantes ont été effectués dans cette version 3.2, que ce soit pour le réseau, la 3D, le bureau Ambient ou les applications.

Réseau

NetStack, la pile TCP/IP de MorphOS a été revue en profondeur apportant de meilleures performances. Cela est dû à diverses améliorations comme la présence de l'ajustement dynamique des fenêtres TCP et à la gestion du filtre BPF (Berkeley Packet Filter) comme dans Roadshow, la pile TCP/IP sur AmigaOS 3 et 4. Un rapide test de vitesse avec un FTP local donne un taux de transfert de 2,6 Mo/s avec l'ancienne version contre 9,3 Mo/s avec la nouvelle. La lecture en continu via MPlayer devrait également être plus agréable, avec moins de latence. Sur le Net, avec ma connexion 8 Mbps, la différence avec l'ancienne pile TCP/IP n'est pas flagrante dans la mesure où j'avais déjà les débits maximums, par exemple pour les téléchargements. Mais d'autres utilisateurs qui ont des connexions plus rapides ont vraiment senti un gain appréciable. En plus, il paraît que la mise à jour de la pile TCP/IP devrait se poursuivre dans la (les) version(s) future(s). Tant mieux. :-)

Une des très bonnes nouvelles de cette version 3.2 de MorphOS est sans aucun doute la gestion, enfin, du... Wi-Fi ! (oui, oui) Les cartes compatibles sont celles à base de puce Atheros5000, que ce soit en PCMCIA ou en PCI. Il y a par exemple les Aironet AIR-CB21AG-A-K9 de Cisco, les WG511T de Netgear ou les TL-WN310G de TL-Link. Le pilote est l'oeuvre de Neil Cafferkey qui l'avait déjà proposé pour AROS (et qui l'a d'ailleurs sorti peu après sur AmigaOS 4). De son côté, l'AirPort Extreme (le "Wi-Fi d'Apple"), présent par défaut dans un grand nombre de machines de la marque, n'est pas encore géré.

Deux outils ont été ajoutés pour gérer le réseau. On a WirelessManager (gestion du Wi-Fi) et NetStat (outil présentant tout un tas de statistiques, en temps réel, sur votre connexion réseau : les connexions, les interfaces, les routes, l'IP, le TCP et l'UDP).

NetStat
NetStat

Ambient

Le bureau Ambient poursuit lentement mais sûrement son évolution. Sa préférence "Arrière-plans" a été remodelée : les images de fond d'écran sont désormais directement listées avec une miniature pour chacune. Cela permet d'en améliorer/accélérer le choix.

MorphOS
Choix des fonds d'écran/fenêtre

Les panneaux (alias "docks" ou barre d'icônes) ont été modifiés en profondeur grâce au travail de Stefan Kleinheinrich. Maintenant, ils ne se configurent plus via le menu "Objet/Panneaux" (qui a disparu) mais dans la préférence "Panneaux" d'Ambient. Au menu des nouveautés, les sous-répertoires sont maintenant gérés (il était temps) et quelques nouveaux paramétrages sont possibles comme les effets sur les icônes (assombrir, flouter, mettre en négatif...). L'objet "Répertoire" a été ajouté, il permet de montrer toutes les icônes d'un répertoire dans un sous-panneau, d'où un gain de temps évident lors de la création d'un panneau. Et dernière innovation, ce nouveau système de panneaux a été réalisé dans une optique modulaire : des classes externes pourront venir s'y greffer. Quelques-unes ont d'ailleurs été proposées peu après la sortie de MorphOS 3.2 comme une horloge, des yeux qui suivent le curseur de la souris ou un module pour zoomer. Tous sont à copier dans Sys:Classes/Panel.

Par contre, ces nouveaux panneaux ont quelques points faibles. D'abord, côté couleur, on n'a plus de dégradés mais seulement une couleur unie. Les options "transparence" et "cacher la barre de déplacement" ne sont pas utilisables sans le mode d'affichage avancé. Il est aussi dommage que la configuration ne soit possible que via la préférence "Panneaux" d'Ambient : une configuration depuis un clic avec le bouton droit de la souris aurait été plus rapide. De plus, une fonction pourtant bien pratique est absente, c'est l'affichage des noms sous les icônes (pratique pour différencier deux icônes qui se ressemble par exemple). Enfin, le menu de configuration est assez chatouilleux et quelques plantages de celui-ci peuvent arriver.

MorphOS 3.2
Les panneaux d'Ambient et leur configuration

La 3D

De nouvelles cartes graphiques sont maintenant gérées en 3D. Ce sont les cartes Radeon à base de R300/R350 (genre Radeon 9500, 9600, 9700 et 9800 avec leurs variantes). Ces cartes, datant de 2002-2004, sont compatibles OpenGL 2.0 et offrent des fonctions de Video Shader (mais non gérées par MorphOS). On retrouve d'emblée ces cartes graphiques sur les PowerBook G4, Power Mac G5 et certains iBook G4. Elles peuvent aussi être installées sur d'autres machines (Power Mac G4) mais certains utilisateurs ont noté des problèmes qui les rendent non utilisables (par exemple un affichage super lent ou de la 3D non fonctionnelle). Le passage aux R300/R350 cause aussi des dommages sur quelques programmes 3D comme SCube qui, lui, affiche un truc brouillé sur la face où se trouve normalement l'écran.

Les performances générales des cartes à base de R300 sont évidemment supérieures aux R200. Dans les faits, si l'on fait un rapide comparatif entre une Radeon 9200 (sur Mac mini G4 à 1,75 GHz) et une Radeon 9700M (sur PowerBook G4 à 1,67 GHz) ont obtient les chiffres suivants à Quake 3, en résolution 1280x1024 en 32 bits : 29,6 contre 38,2 fps. Je sais, les machines ne sont pas les mêmes mais cela montre le gain que l'on peut attendre du passage aux R300.

Sur les Radeon R300/R350, les anciennes applications 3D fonctionnent toutes sauf celles liées à la bibliothèque Rave3D. Celle-ci, obsolète, n'est plus développée et Goa, l'adaptateur Warp3D qui est construit autour de Rave3D, ne fonctionne donc plus. Par exemple, les jeux Shogo, Heretic 2 ou WipEout 2097 ne se lanceront plus, ce qui est pour certains utilisateurs une perte douloureuse (il n'y a pas, en effet, d'autres jeux "à la WipEout" disponibles pour MorphOS). Mais l'équipe MorphOS laisse entrevoir le possible développement d'un pilote capable de gérer les applications Warp3D sur les cartes gérées actuellement et à l'avenir par TinyGL.

Senseurs

Les senseurs avaient fait leur apparition dans la version 3.0 sous forme d'une bibliothèque. Aujourd'hui, deux senseurs pour l'énergie (valable pour les ordinateurs portables) et la température ont été ajoutés sous forme de module de barre de titre. Ces deux informations sont relativement utiles et c'est une bonne chose que de les avoir intégrées. A titre d'exemple, le processeur d'un Power Mac G4 à 1,25 GHz chauffe peu (38° au départ), un PowerBook G4 à 1,67 GHz un peu plus (42°, toujours au départ) et cela monte nettement avec un Power Mac G5 à 2,0 GHz (68°) et encore plus avec un Power Mac G5 à 2,7 GHz à refroidissement liquide : 86° au départ et cela monte à plus de 100° dans les situations extrêmes ! (promis, on se fera un barbecue). Le senseur pour la température donne aussi le chiffre pour le second processeur si présent et de la température ambiante.

DiskSpeed et GfxSpeed

Ces deux programmes sont des outils pour mesurer respectivement les performances des disques (device et système de fichiers) et des opérations graphiques. DiskSpeed est accompagné de SCSISpeed, ces deux outils ont été créés par Michael Sinz à l'époque d'AmigaOS 3.x et portés sur MorphOS par Ilkka Lehtoranta en 2012. GfxSpeed, lui, est un outil orginal également conçu par le vaillant Ilkka Lehtoranta. Si vous le lancez par défaut, les tests prennent pas mal de temps mais vous pouvez régler quelques paramètres dans les réglages pour diminuer l'attente. En fin de course un tableau des résultats est affiché et des comparatifs peuvent être réalisés avec d'autres données.

GfxSpeed
GfxSpeed

Reggae

Reggae, le cadre d'application pour le traitement des médias, créé par Grzegorz Kraszewski, poursuit sa route. Il est encore plus complet et présente maintenant la possibilité de sauver les médias. Ainsi, les applications compatibles Reggae peuvent sauver les images (PNG, JPEG, TIFF, IFF DEEP, SunRaster, RAW) et sons (WAVE, PCM, AIFF, RAW) dans un format défini par l'utilisateur.

D'autres classes et "streams" (sources de données) ont aussi été ajoutées : clipboard.stream (pour lire les données depuis le presse-papiers), datapush.stream, gapless.filter (lecture audio sans interval), normalize.filter (normalisation audio), stream.buffer (tampon mémoire FIFO automatique pour la lecture des médias) et file.output (écriture de médias dans un fichier). Reggae, qui se devait être un remplaçant du système de datatypes d'AmigaOS, dépasse à présent largement ce concept.

Jukebox 1.2

La nouvelle version 1.2 de Jukebox propose quelques nouveautés comme un menu de réglages (pour paramétrer le greffon d'écran, les colonnes affichées du lecteur...) et permet de se déplacer dans davantage de fichiers dont la durée est inconnue. En effet, dans la version précédente, si un morceau ne disposait pas d'une durée connue, le déplacement dans ce fichier était impossible. Maintenant, Jukebox "recalcule" la durée de ces fichiers fautifs et peut donc les utiliser normalement. Mais cela peut prendre pas mal de temps si vous avez beaucoup de fichiers. On se demande pourquoi Jukebox, qui est basé sur Reggae, n'arrive pas à trouver la durée d'un morceau alors que (quasiment) tous les autres lecteurs audio dans l'histoire de l'Amiga y arrivent ?

D'autres points faibles se font ressentir : il n'y a pas de fonction de recherche (utile quand la liste d'écoute est longue) et, pire, j'ai noté des plantages à la toute fin de la lecture de fichier. Cela arrive sur certains fichiers mais pas tous. Serait-ce dû à Jukebox ou à ces fichiers ? Là encore, ce problème ne se pose pas avec les autres lecteurs audio...

Jukebox
La fenêtre de réglages de Jukebox

Autres nouveautés logicielles
  • hpdf.library est une bibliothèque permettant de générer des documents PDF. Utile pour les programmeurs qui souhaitent inclure ce genre de fonction à leur logiciel avec le moindre effort.
  • Flacapella 1.3, nouvelle version de cet outil qui permet de récupérer les pistes audio d'un CD. On peut maintenant télécharger directement les jaquettes des CD que l'on convertit si elles sont disponibles.
  • Jalapeno 1.4 : ce programme de gravure de CD/DVD gère à présent les fichiers .cue (fichier texte contenant les métadonnées d'une image CD/DVD) et la normalisation audio lors de la gravure.
  • La version 1.20 du très bon navigateur Internet Odyssey Web Browser fut déjà disponible par ailleurs. Cette version est basée sur la révision r144529 de WebKit. Il y a assez peu de nouveautés par rapport à la précédente, mais on note quelques corrections de bogues bienvenues.
  • La correction orthographique via la spellchecker.library gère maintenant les dictionnaires compressés avec XPK et dispose d'une fonction d'apprentissage.
  • RDesktop 1.7 est un logiciel de connexion et de contrôle à distance de machine sous Windows (protocole RDP). C'est en fait un programme assez ancien porté sur MorphOS par Michal Zukowski.
  • SCANdal est un logiciel dédié à la numérisation. Il est l'oeuvre de Michal Zukowski et nécessite les pilotes de scanners de Betascan.
  • VPDF 1.1 est un lecteur PDF prometteur. Un des points faibles de la version précédente (l'impossibilité de copier du texte) a été résolu. Les bogues graphiques de la zone de prévisualisation ont également disparus. Il manque encore le mode plein écran et VPDF sera définitivement le meilleur de sa catégorie dans le monde Amiga.
  • ZVNC est un petit client VNC non graphique (pilotage de la souris et du clavier) qui dispose d'un module de barre de titre. C'est en gros un KVM logiciel. Maintenant, il nous faut le serveur...
  • DiskCache est un système pour accélérer les performances des disques grâce à l'utilisation de mémoire cache. C'est une nouvelle version du DynamiCache conçu il y a plus de vingt ans par Christopher Wolf. Ce programme est transparent pour l'utilisateur, pas besoin de le lancer. Une entrée nommée "Cache" a été ajoutée dans le panneau de préférences de MorphOS pour gérer ses options. Dans la réalité, DiskCache n'accélère pas grand-chose, sauf quand il s'agit de programmation.
  • PathPart est une commande pour couper ou assembler des noms de fichiers.
  • MUI dispose d'une nouvelle classe : Charts. Elle offre la possibilité d'ajouter des graphiques dans les applications MUI.
  • La classe MUI Scintilla.mcc, utilisée notamment par l'éditeur de texte Scribble dispose maintenant de la gestion des documents UTF-8 et est plus rapide.
  • Un pilote pour diverses manettes Xbox 360 a été ajouté sous forme d'une classe USB pour Poseidon. Il gère les manettes filaires et sans fil.
  • OpenPCI était utilisé par le pilote audio Soundblaster Live!. Mais l'équipe de développement a modifié ce dernier pour qu'il utilise la pcix.library (comme les autres pilotes). Donc exit OpenPCI.
  • Multiview sait enfin gérer le "word wrapping" des documents AmigaGuide (retour automatique à la ligne des textes qui tiendraient sur une ligne trop longue) ainsi que le "tag" image.
Bilan

Le bilan de cette mise à jour est positif. L'équipe MorphOS a appuyé sur des points importants comme la gestion de davantage de machines, dont le puissant Power Mac G5, une amélioration du réseau (pile TCP/IP plus rapide, gestion préliminaires du Wi-Fi) et un répertoire d'applications qui s'est enrichi avec notamment des logiciels pour la numérisation, les tests de performance et le contrôle à distance.

La 3D pour les cartes à base de R300 était une obligation puisqu'elles sont actuellement les cartes graphiques les plus récentes pour MorphOS. La mise à jour de TinyGL a cependant causé des incompatibilités (Warp3D n'est pas utilisable sur R300) et des bogues divers (Zoom, SCube, Warzone 2100...) dont on espère vivement qu'ils puissent être corrigés.

D'autres problèmes mineurs sont encore présents. On peut citer en vrac : un volume sonore faible sur certains Mac (il faut donc passer par une carte son en PCI), l'absence de gestion de l'AirPort (il faut ici prendre une carte Wi-Fi Atheros5000), une barre d'icônes absente par défaut, des endroits pas encore traduits en français (Jalapeno, Flacapella, MUI...), l'absence d'un gestionnaire d'applications (Grunch, on t'attend) ou bien la présence de certaines icônes assez fades et en manque de couleurs (pour les répertoires, les types MIME...).

Nom : MorphOS 3.2.
Développeurs : MorphOS Development Team.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2013.
Configuration minimale : Pegasos I/II, Efika 5200B, Mac mini G4, eMac, Power Mac G4, Power Mac G5, iBook G4 ou PowerBook G4, 128 Mo de mémoire, carte graphique Permedia 2, SIS, Volari V3/V5/V8, Voodoo ou Radeon.
Licence : commercial.
Prix : de 49 à 111,11 euros, mise à jour gratuite depuis la version 2.x/3.x.
Téléchargement : www.morphos-team.net/downloads.html.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]