Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 22 octobre 2019 - 16:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : MicroProse, une société qui simule bien
(Article écrit par Henri Legoy et extrait de Joystick Hebdo 4 - novembre 1988)


MicroProse

MicroProse est une société qui simule bien fort ! Bill Stealey et son ami Steve Mayor, qui deviendra son associé, ont créé MicroProse aux États-Unis sur un coup de tête. Déçus par un jeu d'arcade dans un café, ils décideront de programmer un jeu de simulation qui correspondra plus à leur attente. Pour Bill Stealey, qui est un fanatique d'aviation et qui possède un T28, l'avion d'entraînement des pilotes de l'US Air Force dans les années 1956, seuls les simulateurs sont passionnants. Il a toujours souhaité allier la simulation au jeu et faire en sorte que la pratique d'un jeu apporte quelque chose en plus à l'utilisateur.

MicroProse
Bill Stealey et son T28

Leur premier logiciel était un jeu de tir à partir d'une cabine de pilotage d'avion et il fallait atteindre une cible fixe le tout en une seule image écran. Mais très vite, ils vont sortir des simulations plus élaborées comme Hellcat Ace, F-15 Strike Eagle et Solo Flight qui apporteront en plus du divertissement, la possibilité, à l'aide d'une documentation complète, de découvrir beaucoup de détails sur l'environnement du jeu et de parfaire ses connaissances. Un logiciel comme Gunship par exemple, permet de jouer en pilotant un hélicoptère, s'entraîner, remplir des missions et, en plus, par la lecture du manuel, de découvrir les différents types d'engins, leur histoire et leur application.

MicroProse
F-15 Strike Eagle 2

C'est précisément en raison de l'originalité de la présentation des logiciels que MicroProse a connu un développement important et rapide aux États-Unis et est classée troisième société américaine des créateurs de logiciels. Le marché européen attendait les simulateurs de haut niveau, ce fut chose faite en 1986 avec la création de MicroProse Angleterre dirigée par Stewart Bell qui dirige une équipe de 35 personnes et gère la globalité du stock pour l'Europe.

MicroProse
Gunship

Devant le succès remporté par les simulateurs qui s'adressent cependant à des pratiquants qui ont déjà plusieurs années de micro-informatique à leur actif, le président de MicroProse décide d'ouvrir en juillet 1987 une représentation commerciale et marketing à Paris. Thomas Ormond, précédemment directeur d'Activision France en assure la direction, secondé par Véronique Gardy qui a en charge la communication et les relations avec les grossistes. Élodie Pocachard, qui a rejoint depuis peu la société, contrôle les distributeurs (dans une société gérée à l'américaine, on les appelle "des points de vente").

Au début, les produits étaient distribués par FIL, suite à une rupture de contrat, ce sont trois sociétés (Innelec, Guillemot et Loriciels) qui ont pris le relais et parviennent tout juste à couvrir les 2000 points de vente français qui diffusent les logiciels sur IBM PC et compatibles.

On peut regretter que les adaptations pour les autres machines ne sortent que plus tard. Rappelons toutefois qu'un succès comme Silent Service a été vendu à 500 000 exemplaires dans le monde, que F-15 a été diffusé aussi à 500 000 exemplaires, en deux ans 350 000 pilotes en herbe s'entraînent sur Gunship et que déjà 250 000 pirates sillonnent la mer des Caraïbes et affrontent Sir Francis Drake avec Pirates.

Thomas, Véronique et Élodie ont de quoi s'occuper, d'autant qu'ils ont aussi la responsabilité de la diffusion des logiciels dans les pays francophones (Belgique et Suisse) et qu'ils gèrent quatre marques de diffusion : Origin System (la série des Ultima), Cosmi qui édite Inside Trader, la société allemande Axxiom avec des jeux chics et pas chers pour Amiga et Atari ST à 150 FF et enfin la société Suncom qui fabrique du matériel périphérique (souris, écran anti-reflets et la dernière née des manettes : la T-50 numérique). Pour combler les quelques trous dans l'activité de la bande des "trois", Véronique nous révèle un projet pour début 1989 : la création d'un "Club MicroProse" qui permettra à ses membres de bénéficier de la primeur des nouveautés en fonction du micro-ordinateur utilisé, de prix attrayants et de plein d'autres bonnes choses. Affaire à suivre...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]