Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 avril 2017 - 16:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Killing Cloud
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - juin 1991)


Un scénario complexe avec des missions à l'intérieur ; des missions qui devraient assurer à elles seules le succès de ce jeu. Des décors superbes, des phases d'action, le pilotage d'un engin volant et un côté stratégie évolutive apportent le liant indispensable.

The Killing Cloud

Le scénario

San Francisco, année 1997, une épaisse couche de nuages toxiques emprisonne la cité. Pollution ? Non ! Les sinistres Black Angels, des terroristes qui entendent bien prendre possession de la ville, sont responsables de ce chaos. Dès lors, ce sont les ennemis jurés du flic futuriste dont vous endossez la tenue.

The Killing Cloud

Killing Cloud s'apparente presque à un simulateur de vol 3D. Son scénario évolutif sert de prétexte à un enchaînement de missions de plus en plus complexes que vous menez dans un superbe décor 3D, à bord de votre vaisseau ou à pied.

Dans le bain

Tout commence dans la salle de réunion, où on vous confie votre mission. Il s'agit en premier lieu de localiser et de capturer des droïdes contrôlés par l'ennemi, afin de les interroger et de s'emparer, peut-être, du chef des Black Angels.

Notre héros se rend ensuite à l'armurerie. Enfin, il déposera, sur une carte complexe de San Francisco, différents éléments comme des missiles "net" (missiles qui vous permettent de capturer l'ennemi), et des PUP, des unités qui viendront rechercher les suspects appréhendés pour les mener dans l'une des bases de contrôle de la police d'État.

The Killing Cloud

Passé cette phase de préparation, une superbe séquence vous place aux commandes de votre vaisseau. Il suffira alors de contrôler quatre touches du clavier et la souris pour manoeuvrer l'appareil et partir à l'assault.

Pilotage 3D

Le pilotage de votre engin et le paysage 3D que développe cette partie sont les deux atouts majeurs de Killing Cloud. Entre les tours de San Francisco, vous slalomez bientôt avec souplesse, guettant sur le radar le premier ennemi. L'animation est excellente sur Amiga. Parfois seulement, lorsque trop de sprites encombrent l'écran, le jeu est quelque peu saccadé...

Cette phase action séduira un large public. En effet, elle ne présente pas la difficulté de pilotage d'un simulateur de vol. L'engin est aussi maniable que possible. Il suffit d'une touche pour accélérer, une autre pour ralentir ou s'immobiliser, comme suspendu en apesanteur.

The Killing Cloud

Le radar, plus ou moins zoomé, sert à localiser tous les éléments importants du jeu. Enfin, le contrôle des différentes armes utilise un repérage de cible comparable à ce que l'on rencontre sur les simulateurs de vol classiques.

Bilan

Killing Cloud garantit également son intérêt à long terme grâce à la richesse de son scénario. Ce n'est qu'après avoir capturé vos premiers adversaires, puis les avoir ramenés à la base pour les interroger, que s'ouvrira la seconde mission, et ainsi de suite. Killing Cloud évite de cette manière de lasser le joueur, il le tient sans cesse en haleine. La difficulté du jeu est ainsi croissante.

Face à ses confrères, simulateurs de combats aériens ou logiciels de stratégie pure, ce jeu offre un cocktail judicieux : une bonne gestion 3D et un scénario que l'on découvre au fil des parties. Je le conseille aux amateurs de jeux multigenre.

NDLR : lors de sa présentation en version démo, nous avions émis des réserves sur certaines scènes de ce jeu, qui mettaient le joueur dans la peau d'un tortionnaire. Ces scènes ont été supprimées de la version définitive.

Nom : The Killing Cloud.
Développeurs : Vektor Grafix.
Éditeurs : Image Works, Mirrorsoft.
Genre : jeu d'action/stratégie.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]