Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 25 septembre 2017 - 17:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Jet
(Article écrit par Norbert Lefèvre et extrait d'A-News (Amiga News) - mai 1988)


Nouveau venu dans les simulateurs de vol, voici le petit dernier de Sublogic qui nous avait déjà offert une splendide version de Flight Simulator II sur Amiga. Les habitués de ce dernier ne seront d'ailleurs pas dépaysés car le maniement de Jet est très sensiblement le même que celui de Flight Simulator II.

Jet

Un lien de parenté évident

La nouveauté vient du fait que Jet est la version guerrière de Flight Simulator II, et je dois avouer que bien des fois cela m'avait manqué, principalement en mode multijoueur. Que celui qui n'a pas pensé "Wouaaa ! c'est super mais ça ne serait pas mal si l'on pouvait se tirer dessus..." me jette la première pierre.

Cette lacune est désormais comblée, et de fort belle manière. Les décors ressemblent énormément à ceux de Flight Simulator II et on retrouve, entre autres, les ponts suspendus que l'on peut effleurer des ailerons. On retrouve également la philosophie de "l'Ancien", c'est-à-dire le mode multifenêtre si spectaculaire. On peut choisir de jouer avec la manette ou la souris. Dans ce dernier mode, il faut faire disparaître le pointeur par l'action de la touche F6.

Jet

Les changements

Jet permet, à l'inverse de Flight Simulator II, de se consacrer beaucoup plus au pilotage en oubliant tout ce qui concerne les balises et les fréquences radios des aéroports. Oublions tout cela, et c'est tant mieux car je vous annonce que vous serez bien assez occupé par ailleurs. Votre but est de survivre lors de différentes missions qui vous sont confiées. Vous avez ainsi le choix entre des combats au-dessus de la terre, de la mer, ou bien mixte. Vos objectifs seront soit des avions, soit des bâtiments au sol, soit les deux. A chacun de ces scénarios, vous pouvez ajouter la possibilité d'un combat de nuit.

Jet

Le tableau de bord est réduit à sa plus simple expression, à savoir : altimètre, speedomètre, compas, état des munitions et rappel de la position des gouvernes.

L'action

Une fois choisie votre mission, faites monter les turbines en régime (bouton de gauche de la souris), et décollez sans problèmes (une vue extérieure vous permettra de découvrir votre ombre sur le sol). Enclenchez le radar pour savoir où sont vos ennemis (touche F4) et laissez vous prendre par l'action. Attention vous pilotez un jet de chasse et non plus un petit Piper à hélice ; les réactions sont vives, très vives... Très vite, vous établissez le contact visuel avec les chasseurs adverses. Vous êtes aidé dans votre mission par votre ordinateur de bord qui mémorise les positions des avions ennemis, et vous le signale en les encadrant de blanc.

Jet

Si vous réussissez à maintenir une cible dans votre viseur pendant quelques secondes, l'encadrement de l'avion ennemi change de couleur et passe au noir. C'est signe que votre ordinateur de bord à pu mémoriser les coordonnées de l'adversaire. A ce moment-là, vous pouvez lui envoyer un missile (bouton de droite de la souris) en étant sûr qu'il atteindra son but. A ce niveau de l'action le programme offre un petit "plus" par la possibilité de se mettre à la place du missile et donc de voir où il se dirige. Le décor devient gris et les formes sont représentées en fil de fer vert. C'est très beau et on s'y croirait.

Les scènes de nuit sont très belles car on peut voir le ciel étoilé qui défile par-dessus notre tête avec un splendide effet de perspective. Le sol est parsemé de lumières violettes et on peut survoler des sommets enneigés. On voit passer la lune qui est dans sa phase décroissante. De jour, le paysage est plus détaillé que dans Flight Simulator II ; on y trouve des points de repère, des montagnes, des bases ennemies et des usines à détruire. Par ailleurs, le programme nous réserve d'autres surprises au niveau des décors...

Jet

Notre jet peut monter à 50 000 pieds d'altitude maximum, et il atteint Mach 1,5 au maximum en piqué (n'oubliez pas de rentrer le train, sinon ça ralentit). Les envols à partir du pont du porte-avions sont très réalistes, car vous êtes catapulté, et il faut avoir le poste combustion en grand (vue de derrière, la tuyère du réacteur passe du jaune au rouge), et mettre la profondeur en léger cabré. Pour le retour, l'appontage est une manoeuvre délicate, mais réalisable. Il faut toucher le pont avant le filin qui est tendu en travers de la piste et qui vous freinera...

Les "plus" du programme

Vous avez un Amiga et un simulateur de combat, mais que diriez-vous si en plus vous pouviez vous connecter à l'ordinateur de votre copain pour de splendides combats qui dureront plus longtemps que contre l'Amiga (il pilote bien, le bougre !). Eh bien oui, Jet est multijoueur, c'est-à-dire qu'il vous permet de jouer avec deux Amiga à condition d'avoir le câble adéquat... ou un revendeur compétant (merci Gérald). Vous pouvez également jouer par téléphone, à condition d'avoir un modem bien entendu.

Jet

Mais ce n'est pas tout ! Jet permet de se tirer dessus en survolant Washington ou la Statue de la Liberté car il reconnaît parfaitement les disques scénario de Flight Simulator II. Je l'ai testé, et cela marche parfaitement bien ; j'ai ainsi survolé la navette spatiale à Cap Canaveral, mais il ne se passe rien si on lui tire dessus... Dommage !

En conclusion

C'est un très bon simulateur de combat aérien qui, bien que simple d'accès, a gardé les multiples options de Flight Slmulator II, à savoir la possibilité d'avoir plusieurs écrans simultanément à l'écran (voir les touches 1 à 0 pour démonstration), les différentes vues de l'appareil (de derrière, de côté, de la piste, de la tour de contrôle, etc.) la carte de la région, etc. Les combats sont très réalistes. Par exemple l'arrivée des missiles ennemis, signalée par un "bip bip" dont la fréquence varie avec la distance qui vous sépare de lui, est stressante au possible.

L'animation est très bonne, et si elle ne vous convient pas, appuyez sur la touche "K" pour supprimer le surplus de détails qui ralentissent l'animation (les bandes blanches sur la piste par exemple). Les bruitages sont très bons (montée en régime des réacteurs, tirs de mitrailleuses, explosions des objectifs...). Lorsque vous vous faites abattre, vous êtes éjecté, et si vous prenez l'option "Spot" (touche "S") vous vous verrez planant sous votre parachute rouge et blanc.

Il s'agit donc d'un programme très attrayant qui donne du plaisir et des sensations.

Nom : Jet.
Éditeur : Sublogic.
Genre : simulateur de vol.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 460 FF.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]