Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 23:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Janus-UAE 1.1
(Article écrit par Niko Tomatsidis - mai 2011)


Note : traduction par Olivier Tigréat.

Bonjour. Je m'appelle Niko Tomatsidis et je suis d'origine grecque et norvégienne. Mon métier est un mélange de travail de bureau, de ventes et de calcul sur ordinateur. Mon histoire avec Commodore et l'Amiga a commencé avec le C64 et s'est terminée quand j'ai vendu mon A4000 avec CyberStormPPC et CyberVision, vers l'an 2000. Quelques années après, j'ai découvert le projet AROS, et je ne l'ai pas quitté depuis. Je n'ai jamais disposé de MorphOS ni d'AmigaOS 4, mais même s'ils sont très bons, je crois que le futur des systèmes type Amiga se trouve dans la communauté du logiciel libre.

Janus-UAE

On m'a demandé de réaliser un test de Janus-UAE. Ce nom est très évocateur, puisque UAE existe depuis des années et a acquis une solide réputation pour l'émulation des Amiga classiques (NDT : et Janus était aussi le nom du système logiciel qui accompagnait les cartes passerelles et le Side-Car, et qui assurait l'intégration de la compatibilité IBM-PC dans l'OS des Amiga). Janus-UAE est une version dérivée d'E-UAE, développée pour s'adapter à l'environnement AROS.

Tous mes tests ont été réalisés sur mon netbook Acer Aspire One, et avec ma propre distribution, appelée ArosAspire. Plus d'informations sont disponibles à l'adresse www.arosaspire.org.

Si l'on veut bien voir AROS comme la version x86 d'AmigaOS, il serait bon de pouvoir utiliser les programmes 68k de l'Amiga : même s'ils sont anciens dans l'ensemble, il y a encore des logiciels, des démos et des jeux dignes d'intérêt... c'est pour atteindre ce but qu'une cagnotte a été créée. C'est Oliver "o1i" Brunner qui a relevé le défi, et les objectifs de la cagnotte ont été considérés satisfaits en avril 2011. Mes tests ont été réalisés sur JanusUAE 1.0 et 1.1, et il est particulièrement appréciable qu'Oliver en continue le développement après la fin de la cagnotte.

Utilisation

Janus-UAE peut être utilisé de différentes façons. Si vous n'êtes intéressés que par des jeux et des démos, vous n'avez besoin que des images de disques (fichiers ADF, DMS...) et vous pouvez les lancer directement depuis la fenêtre de l'interface graphique. Nous développerons cela plus loin.

Janus-UAE
L'interface de Janus-UAE

Pour intégrer Janus-UAE dans AROS, il faut le configurer de façon à avoir le Workbench 68k installé sur le disque dur. L'idéal serait de pouvoir utiliser les programmes 68k sans même savoir qu'ils sont émulés... Même si Oliver a fait un travail formidable avec l'intégration, il reste quelques inconvénients. Ce n'est pas un problème de conception, mais plutôt une tâche presque insurmontable, du moins quand on pense à toutes les configurations possibles.

Je ne vais pas expliquer comment configurer l'intégration, dans la mesure où c'est bien expliqué dans le fichier "j-uae-guide.pdf". Il y a un nombre considérable d'options pour configurer Janus, et pour le modeler à l'image des différents modèles d'Amiga. Le processeur 68020 est le plus compatible, c'est celui que j'ai choisi : avec l'option vitesse maximale (maximum speed), ce ne sera pas moins avantageux qu'un processeur plus puissant comme le 68060.

Janus a l'avantage de permettre de sauver différentes configurations. Il peut s'avérer nécessaire de paramétrer finement les réglages pour utiliser de vieux programmes destinés à l'A500, et cela rend les choses plus faciles.

Pour installer le Workbench, vous avez bien sûr besoin des images des disques d'origine. Tous ces disques peuvent être trouvés sur les CD Amiga Forever de Cloanto. Et toutes les versions des ROM Kickstart sont aussi présentes. Mais un des aspects les plus excitants du développement d'AROS ces derniers mois a été le travail sur la version native 68k : j'ai pu faire tourner certains jeux sous Janus-UAE avec la ROM AROS, et ça a parfaitement fonctionné. Cela signifie que vous pouvez faire tourner certains programmes Amiga sans acheter de ROM Kickstart sous licence Amiga, même si ce n'est pas encore parfait. AROS pourra également fonctionner comme remplacement du Workbench, y compris sur un Kickstart Amiga, mais cela est moins abouti à ce jour.

Configuration

Janus-UAE
Voici AmigaOS 3.1 installé

Comme le précise le fichier "j-uae-guide.pdf", il y a des fichiers à modifier ou à copier pour utiliser le mode "coherency" (le mode intégré, dans lequel les programmes 68k ont l'air d'être des programmes AROS). Vous pouvez faire tous ces réglages depuis le côté AROS, alors que ce ne serait pas possible avec un autre système comme Windows. J'ai donc utilisé DOpus pour toutes ces opérations sur les fichiers. J'ai aussi téléchargé beaucoup de fichiers et d'utilitaires pour améliorer l'apparence et les fonctionnalités du Workbench. Tout a fonctionné selon les explications du guide. J'ai créé une partition m68k, et une partition Work.

Janus-UAE
Les fenêtres AROS et Workbench se côtoient...

Il faut toujours avoir lancé Janus-UAE une première fois, avant de lancer des programmes 68k. Le Workbench s'affiche donc au départ, et vous aurez à minimiser cette fenêtre pour voir à nouveau Wanderer. De là, vous pouvez désormais lancer tous les programmes, aussi bien 68k (Amiga) qu'i386 (AROS) bien sûr. Les programmes 68k qui partagent une configuration de Janus-UAE, partageront dès lors la même instance d'émulation.

Quelques exemples

Pour être honnête, je n'ai pas essayé un nombre considérable de programmes 68k. J'ai trouvé "Anno" sur Aminet, et il a très bien fonctionné.

Janus-UAE
Cette image montre Anno-68k lancé depuis AROS

J'ai aussi installé Slam Tilt AGA sur le disque dur. C'est amusant de le lancer depuis AROS et de le voir tourner dans une fenêtre sur Wanderer. Mais pour les jeux, je préfère utiliser Janus-UAE en plein écran, sans le mode intégré ("coherency"). J'ai tout naturellement créé une configuration PicassoConfig pour le mode intégré, et une autre AGAConfig pour le mode plein écran, et j'utilise cette dernière pour jouer.

L'apparence et la compatibilité peuvent ainsi être complètement optimisées. N'oubliez pas de donner de la mémoire Fast à Janus-UAE, par exemple 8 Mo, et sélectionnez "correct aspect" et "full screen" dans l'onglet "display" (affichage). Et n'oubliez pas non plus de changer aussi le mode d'écran (préférences ScreenMode) du côté Amiga, pour l'adapter à l'AGA ou à Picasso.

Janus-UAE
Slam Tilt démarré depuis AROS en mode intégré ("coherency")

Bilan

Les quelques problèmes rencontrés pendant ce test :
  • Le pointeur de souris est parfois désynchronisé.
  • Il est aussi arrivé, après avoir quitté et redémarré Janus-UAE, que le pointeur soit redessiné pendant son déplacement (effet fantôme persistant).
  • Le réglage de Janus-UAE n'est pas toujours très aisé, j'ai dû faire face à quelques plantages pendant l'installation, et surtout fréquemment au moment de quitter l'émulateur. Cependant, une fois bien réglé, le fonctionnement est stable.
La vitesse de l'émulation est agréable, même mon netbook qui se contente d'un Atom à 1,6 GHz était suffisamment rapide.

Tous les jeux que j'ai essayés ont bien fonctionné. Le défilement sous Slam Tilt était parfait, exactement comme autrefois. :-D

L'accès au réseau ne faisait pas partie des exigences de la cagnotte, mais j'espère que cela sera développé à l'avenir. J'ai aussi regretté l'absence de bruit de lecteur pendant les chargements depuis les images de disquettes (je sais que c'est possible avec WinUAE). En dehors de cela, tout fonctionne, son, manette, graphismes...

Conclusion

Un temps viendra peut-être où AROS aura une intégration encore meilleure avec les programmes 68k (Cf. le projet Emumiga), mais en attendant Janus remplit son rôle. Et pour l'émulation des jeux et des démos, il est parfait et sera probablement toujours la meilleure solution.

Merci à Oliver Brunner pour ces quelques années de travail sur la cagnotte : beau boulot ! (NDT : et sur le projet GTK-MUI, dont on voit le résultat dans l'interface graphique de Janus). Et merci pour votre lecture. Faites vivre l'esprit Amiga ! ;-)

Nom : Janus-UAE 1.1.
Auteur : Oliver Brunner.
Genre : émulateur Amiga.
Date : 2011.
Configuration minimale : AROS x86, processeur à 400 MHz.
Licence : freeware.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]