Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 27 juillet 2017 - 16:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Jérôme Senay
(Entrevue réalisée par David Brunet - avril 2003)


Jérôme Senay est bien connu de la communauté Amiga, il a de nombreuses activités à son actif, c'était donc une évidence pour nous d'aller prendre quelques nouvelles de cet individu dont sa motivation n'a d'égale que sa sympathie.

Jérôme Senay - Salut Jérôme, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Eh bien, je m'appelle Jérôme Senay, j'ai 28 ans et j'habite à Nantes. Je suis plus connu sous le pseudo "Glames" que j'ai choisi en hommage au héros -John Glames- d'Operation Stealth, un jeu d'aventure sur Amiga que j'ai vraiment apprécié. Je travaille maintenant depuis sept ans dans l'informatique, d'abord comme analyste-programmeur puis maintenant comme chef de projet/analyste (j'ai un niveau Bac+4).

Je suis sur Amiga depuis un bon bout de temps maintenant, 1988 je crois... Au départ, j'utilisais mon Amiga exclusivement pour jouer et Superfrog, Vroom, The Settlers, SimCity, Lemmings, Sensible Soccer sont quelques-uns de mes jeux préférés. Je me souviens également du premier jeu que j'ai lancé sur Amiga, Prince Of Persia, il m'avait "scotché". :) Depuis quelques années maintenant, je prends plaisir à développer sur Amiga : d'abord AMOS, ensuite le C et un tout petit peu d'assembleur 68k et maintenant le VP (sous AmigaDE).

- Quelles machines possèdez-vous ?

Mon premier Amiga a été un Amiga 500 1 Mo que j'ai toujours aujourd'hui. Malheureusement, le lecteur de disquette ne fonctionne plus mais Fabien, de l'association 4A, près de la Rochelle, m'en a promis un pour leur prochain week-end Amiga cet été. J'ai également un Amiga 1200 AGA, 68030 et 18 Mo de mémoire que j'ai utilisé de façon intensive pour tous les graphismes (Personal Paint 7.0) et les effets sonores (OctaMED SoundStudio) de Word Me Up. Plus récemment, j'ai commandé un AmigaOne XE G4 avec AmigaOS 4.0 que je devrais recevoir dans très peu de temps, je parle de la carte mère bien sûr et pas de l'OS. ;)

- Vous êtes l'auteur de Word Me Up, un nouveau jeu pour AmigaDE. Pourriez-vous nous le présenter ?

Word Me Up est pour moi un projet qui me tient à coeur, mon premier jeu sur AmigaDE. Jusque-là, je n'avais développé sur Amiga que quelques outils (Start Me Up, Untar, Deluxe Map, etc.) ou des jeux que je n'ai jamais terminé. :( J'ai débuté le projet à l'Alchimie II, en octobre 2001 je crois, et j'ai tout de suite pris le parti de limiter au maximum les aides extérieures afin d'être sûr de pouvoir terminer un jour Word Me Up : j'ai en effet une confiance limitée en ce qui concerne la motivation des autres. ;)

J'ai donc effectué toute la programmation, tous les dessins et mixé tous les effets sonores. J'ai toutefois fait appel à certaines personnes pour des tâches bien précises : ainsi Arnaud "Tetine" Schwetta, dont je suis fan, a dessiné l'image de présentation du jeu qui est vraiment très réussie. David Short, un Anglais vivant en France, s'est occupé des traductions anglaise, espagnole et italienne. Fleecy Moss d'Amiga Inc. a été un très bon conseiller en terme de jouabilité et d'ergonomie. Et bien sûr, beaucoup d'amis amigaïstes m'ont aidé en bêta-testant Word Me Up. N'oublions pas l'équipe d'Amiga Inc. ainsi que les autres développeurs AmigaDE qui m'ont vraiment beaucoup aidé au niveau programmation. C'est également Amiga Inc. qui va s'occuper de tout le marketing et de la distribution. Word Me Up est, à l'heure ou je vous parle -le 5 avril 2003-, en phase finale de bêta-test et déjà 40 des 60 niveaux sont en version finale, c'est-à-dire fonctionnant avec une difficulté étudiée. Les 20 niveaux restants sont déjà faits : il ne reste plus qu'à les valider. J'espère terminer le développement fin avril 2003.

Le principe de jeu de Word Me Up est des plus simples. Pour l'anecdote, l'idée m'est venue en regardant "Jour de Foot" sur Canal+, je n'ai toujours pas compris le rapport. :) Vous dirigez un personnage dans un labyrinthe et vous devez ramasser un certain nombre de lettres dans le bon ordre afin de composer le mot associé au niveau. Par exemple, le mot "PENALTY" est un des mots associés au niveau "football". Simple vous pensez ? Pas si simple que ça avec des bonus de suppression, d'inversion, des magasins de lettres, des voleurs de lettres, des ennemis, passages secrets, noyade, des éléphants (?!), etc. Le jeu est composé de trois mondes, chacun composé de 20 niveaux, soit 60 niveaux en tout.

Le jeu dispose d'un défilement multidirectionnel, de 15 thèmes graphiques (les graphismes changent complètement tous les 4 niveaux), de bruitages marrants, d'ennemis intelligents ou non (5 niveaux d'IA), d'un choix de joueur parmi cinq personnages (avec bien sûr des caractéristiques différentes), de localisations française, italienne, espagnole et anglaise (et peut-être allemande), etc. J'ai qualifié Word Me Up de jeu arcade/réflexion/mémoire car pas mal de surprises vous attendent et il vous faudra être complet pour venir à bout du jeu.

Vous pouvez voir les premières photos d'écran sur boing.attitude.online.fr. Vous trouverez également des informations dans le fanzine Boing Attack ou encore dans le CAM (Club Amiga Monthly) n°3 où vous trouverez un genre de "making-off" de Word Me Up (en anglais s'il vous plaît).

- Une version AmigaOS ou MorphOS de Word Me Up est-elle prévue ? Avez-vous un objetif de vente minimale ?

En fait, je réfléchis actuellement sur l'opportunité de porter Word Me Up sur AmigaOS 4.0... Étant donné que les plans d'Amiga Inc. prévoient l'intégration d'un lecteur AmigaDE dès la version 4.2, je me demande si ça ne serait pas inutile : ce qui est sûr, c'est que j'ai très envie de le porter sur Amiga. Concernant MorphOS, aucun portage ni développement n'est prévu. Je n'ai pas d'objectif de ventes minimales même si j'ai confiance concernant la version AmigaDE.

- Vous êtes aussi l'initiateur de l'opération Restore French, qui visait à traduire entièrement le manuel d'AmigaOS 3.9. Comment a démarré et s'est déroulée cette opération ?

En fait, j'ai été très déçu en décembre 2000 de voir qu'AmigaOS 3.9 était livré sans version française des manuels utilisateurs (cinq livres au total). J'ai eu alors l'idée folle -et encore plus avec le recul- de traduire tout seul les cinq manuels : l'opération "Restore French", clin d'oeil à nos amis anglo-saxons, était née. J'ai travaillé pendant deux mois tout seul et j'ai dû me faire une raison : je n'y arriverais jamais tout seul. C'est pourquoi en février 2001, j'ai lancé un appel à la communauté amigaïste francophone pour terminer le job. ;) Je dois dire qu'entre les encouragements, la pub et les contributions, le projet a avancé à pas de géant. Ce seront finalement plus de vingt personnes qui auront participé au projet avec une version plus complète que la version anglaise : en effet, certaines parties étaient restées en allemand. Grâce à Christian Hadelwang, je crois, qui maîtrisait l'allemand, on a pu traduire ces parties.

En juin 2001, le projet était terminé. Pour l'anecdote, je voulais absolument le terminer avant l'été car c'était la date de sortie prévue pour AmigaOS 4.0. :( Le projet fut ensuite reconnu officiellement un peu plus tard par Amiga Inc. et Haage & Partner qui l'ont mentionné sur leur site officiel. Haage & Partner m'a même demandé l'autorisation pour inclure la documentation dans Amithlon : j'ai bien sûr accepté en insistant pour que toutes les personnes ayant participé au projet soient explicitement mentionnées. J'ai également contacté Ben Hermans pour lui dire qu'il pourrait sans problèmes utiliser les traductions comme base pour AmigaOS 4.0. La véritable reconnaissance de ce projet fou serait qu'il serve de base pour la version française des manuels d'AmigaOS 4.0. Vous pouvez toujours télécharger les documentations depuis notre site et accéder à la liste complète des traducteurs. Quand j'y repense, c'était vraiment fou : pendant 8 mois, je n'ai fait pendant mon temps libre que traduire, relire, corriger...

- Avez-vous d'autres projets ?

Oui bien sûr : j'ai près d'une vingtaine de projets plus ou moins avancés pour AmigaDE et AmigaOS 4.0. Je ne souhaite pas en parler tant qu'ils ne seront pas réalisés, vous savez le principe du "when it's done". ;) Le seul hic, c'est le manque de temps :( D'autant plus que j'ai eu plusieurs contacts avec des développeurs qui voudraient travailler avec nous sur certains projets... Et lors du développement d'un jeu comme Word Me Up, c'est fou le nombre d'idées qui me sont venus à l'esprit ! Je peux quand même annoncer qu'une nouvelle version de notre gestionnaire de startup-sequence "Start Me Up" (freeware) verra le jour pour AmigaOS 4.0.

- Pour vous, qu'est-ce que la Boing Attitude ? :-)

En fait, le smiley est intégré au nom, c'est important : "Boing Attitude :)". Créativité, détermination, enthousiasme, joie, soutien et respect sont les principes de base de la Boing Attitude :). Ce mouvement a été créé, début 2001, en réaction au pessimisme, négativisme et autre "ordurisme" régnant en maître à cette époque (je ne suis pas sûr que cela se soit amélioré aujourd'hui :() dans la communauté amigaïste, en particulier dans les forums. "Restore French" est l'exemple parfait de cet état d'esprit. Boing Attitude :), c'est aujourd'hui un site traitant de l'Amiga, des contributions régulières dans Boing Attack (rubrique FrequenceDE) ou plus occasionnelles dans Amigazette, Obligement ou autres et maintenant des logiciels AmigaDE et AmigaOS, freewares ou commerciaux.

- Quelle est votre opinion sur AmigaDE ?

Très bonne. AmigaDE offre des qualités et fonctionnalités dignes de l'esprit Amiga. La portabilité, par exemple, est vraiment géniale pour les développeurs : on développe une fois et pour peu que l'on ait pris un minimum de précautions, cela fonctionne sur tous les systèmes disposant d'un lecteur ou traducteur adéquat. Le principe est le même que Java mais sans perte de vitesse à l'exécution. Pour l'instant, plusieurs systèmes disposent d'un lecteur (Symbian, Linux, Windows, etc.). Le seul hic est que cela ne fonctionne pas encore sur Amiga "classic". :( Les datatypes sont un autre exemple de l'esprit Amiga présent dans AmigaDE...

J'utilise le VP, mixe d'assembleur et de C, pour développer mes applications sous AmigaDE et je prends beaucoup de plaisir. :) C'est très agréable à utiliser et permet d'avancer assez rapidement, pour peu que l'on ait les outils adéquats comme Ami2D (gestion des sprites) ou AmiDb (base de données) par exemple. Il manque cependant des outils comme un bon éditeur ou mieux un logiciel tel que StormC qui permettrait de travailler plus efficacement. Mais une fois que l'on a développé un ensemble de primitives comme je l'ai fait pour Word Me Up, on a bien sûr envie de continuer à développer... De plus, de nombreux développeurs sont 100% Amiga ; j'entretiens d'ailleurs de très bonnes relations avec bon nombre d'entre eux, que ce soit Damien Naviliat, notre frenchie, Matthew Kille de Zeoneo ou encore John Harris.

AmigaDE permet en outre de toucher le marché grandissant du mobile, que ce soit assistant personnel ou téléphone. Même si l'on souhaiterait toujours que cela aille plus vite, les premiers résultats significatifs apparaissent avec la vente d'applications Amiga-anywhere dans les magasins CompUSA aux États-Unis. Après les revirements de Sharp ou Nokia, ça fait du bien de voir un accord qui se concrétise réellement mais le monde des affaires est un des plus durs et il serait naïf de croire que chaque contact débouche sur un réel projet.

AmigaDE est pour moi un des atouts majeurs d'AmigaOS nouvelle génération, qui offre une formidable opportunité d'être à nouveau en avance sur les autres, d'être "back for the future". :)

- Des jeux comme Planet Zed et Invasion montrent de beaux résultats pour des programmes pour PDA mais c'est un peu juste pour le marché des micro-ordinateurs. Croyez-vous qu'on puisse faire réellement des jeux 3D sensationnels avec AmigaDE ?

Je pense qu'on peut faire des jeux sensationnels, qu'ils soient 3D ou pas. J'irais même plus loin en disant que la 3D a tendance à annihiler toute créativité : si on observe les jeux commerciaux qui sortent maintenant, ils sont la plupart en 3D mais ils se ressemblent tous. Ou est passé la créativité des années 1990 où on a vu naitre plusieurs monuments du jeu ? Je pense que la créativité n'a pas disparu mais qu'elle est étouffée, étouffée par l'argent. En effet, le marché des jeux vidéo est devenu très important et les sommes investies sont énormes. On ne veut donc plus prendre de risque car on veut un retour sur investissement ; on réunit une vingtaine de personnes dont un ou deux programmeurs et vingt dessinateurs et musiciens car ce qui compte ce n'est plus le contenu mais le contenant ! Un peu comme Hollywood qui nous pond des stéréotypes de films à la chaîne.

La solution à ce problème, ce sont les individus (bedroom coders) ou petites sociétés qui, loin de ces pressions financières, peuvent laisser plus librement cours à leur imagination et à leur créativité. L'Amiga, dans son positionnement actuel, permet de donner l'opportunité à quelques groupes ou individus de redorer le blason du jeu vidéo avec des jeux innovants qu'ils soient 3D ou pas. Si on fait évoluer l'Amiga pour reproduire à l'infini des clones de Quake, ce n'est pas la peine. L'Amiga mérite bien plus que cela.

Pour en revenir à la question posée, Ami3D a été développé par les frères Frieden pour AmigaDE et est quasiment terminé. Mais cette API 3D n'est pas encore disponible aux développeurs pour le moment (à ma connaissance) : ils ont autre chose à faire en ce moment et surtout Amiga Inc. n'a pas eu les fonds nécessaires jusqu'à présent pour les rétribuer convenablement.

AmigaDE est, j'en suis sûr, capable de nous fournir d'excellents jeux, la seule limite est l'imagination. :)

- Pourquoi, à votre avis, AmigaDE est-il encore "rejeté" par certains amigaïstes ?

Je pense que beaucoup ne comprennent pas AmigaDE, ce que c'est et comment ses qualités peuvent être bénéfiques à AmigaOS. La faute à qui ? A Amiga Inc. sûrement qui a annoncé, début 2000, qu'AmigaDE allait purement et simplement remplacer AmigaOS. Ils se sont ensuite rendus compte que cela ne serait pas possible et surtout qu'AmigaOS avait de nombreuses qualités qu'il fallait garder. Depuis, ils ont adapté leur plan et AmigaOS perdura dans l'esprit actuel en intégrant petit à petit les qualités d'AmigaDE, qui tout seul est loin de ressembler à un OS. Mais, il était déjà trop tard et le malentendu perdure jusqu'à maintenant.

De plus, comme Amiga Inc. ne développe pas directement AmigaOS 4.0 et qu'ils ont fait plusieurs grosses erreurs (opération T-shirt, annonces bidon, etc.) de communication, certains gens les ont pris en grippe et comme AmigaDE est ce pour lequel Amiga Inc. a fait le plus d'efforts, AmigaDE est en quelque sorte le symbole d'Amiga Inc., d'où le rejet...

Travaillant régulièrement avec Amiga Inc., je peux vous assurer qu'AmigaOS est pour eux très important et surtout qu'ils connaissent l'Amiga.

- Quelle est votre opinion sur AmigaOS 4 et l'AmigaOne ?

J'aimerais bien qu'il soit déjà sorti mais je suis prêt à attendre le temps qu'il faudra : c'est AmigaOS qui m'a donné envie de faire de l'informatique et AmigaOS 4.0 est donc la suite logique que j'attends depuis huit ans. De plus, cette nouvelle version apportera son lot d'améliorations comme AmigaInput, une API permettant de gérer plus facilement les différentes manettes, souris, etc. pour les développeurs.

Je viens d'ailleurs d'avoir aujourd'hui de bonnes nouvelles concernant l'avancement d'AmigaOS 4.0 et je suis intimement convaincu qu'AmigaOS 4.0 pour CyberStormPPC sortira d'ici peu (deux mois) et la version pour AmigaOne un peu plus tard (six mois). J'ai une totale confiance dans les frères Frieden qui ont montré qu'ils avaient du talent et surtout qu'ils étaient perfectionnistes, gage que lorsqu'on aura AmigaOS 4.0, il ne plantera pas toutes les cinq minutes même si AmigaOS est par défaut assez permissif. D'ailleurs, j'en profite pour remercier tous les développeurs d'AmigaOS qui vont nous permettre de poursuivre l'informatique autrement : "Hey guys, you've done a great job!".

Concernant l'AmigaOne, après les problèmes rencontrés avec l'Articia, il est maintenant devenu opérationnel et il me tarde de recevoir le mien ! J'ai eu l'occasion lors de la dernière Alchimie de discuter avec Alan Redhouse, le patron d'Eyetech et il m'a paru très professionnel et très sympa. Ce n'est pas un technicien mais un vendeur : son job, il le fait bien :) et n'essaie pas de nous raconter des salades. Dès que j'aurais l'AmigaOne, je pourrais en parler davantage...

AmigaOS est pour moi la voie à suivre car l'association/fusion avec AmigaDE peut permettre à l'Amiga de revenir au premier plan.

- Que pensez-vous du Pegasos et de MorphOS ?

Le Pegasos semble être une bonne machine, relativement proche de l'AmigaOne et selon les premiers tests de performance, ils auraient de plus des performances quasiment identiques. J'espère qu'AmigaOS 4.0 fonctionnera un jour dessus car plus on aura de matériels différents, mieux ça vaudra pour le futur de l'Amiga.

J'en ai vu tourner à l'Alchimie et plus récemment chez Nicolas Gressard à l'Amiga-Ouest #2 et ils paraissaient tout à fait utilisables. N'en ayant pas moi-même, il m'est difficile d'en dire davantage.

Concernant MorphOS, je suis admiratif du travail qui a été fait car même s'il n'est pas toujours très stable, il fait de bons progrès. Cependant, je ne peux m'empêcher de le voir comme un doublon d'AmigaOS : il serait parfait si AmigaOS ne sortait pas. De plus, je ne vois pas un vrai plan d'évolution ensuite. Ils ont sans doute une vision de l'Amiga qui diffère de la mienne, c'est tout. :) Mais compte tenu de nos faibles ressources et du temps limité, je ne pense pas que Boing Attitude :) développera pour MorphOS qui reste de plus, pour l'instant, un système très peu répandu.

- Croyez-vous que cette gué-guerre AmigaOS/MorphOS pourra se régler à moyen ou long terme ? (fusion entre les deux projets, rachat de l'Amiga par Genesi, etc.)

Non. La fusion entre les deux projets n'est, je pense, plus possible car ils ont quasiment terminé leur projet chacun de leur côté et ils n'ont pas choisi la même voie, par exemple pour l'émulation 68k je crois (bien que je ne sois pas un spécialiste ;). Ça aurait été possible il y a deux ans mais ça ne s'est pas fait. Maintenant il est trop tard.

Le rachat par Genesi de l'Amiga est pour moi fort peu probable parce que l'Amiga n'est pas à vendre. Je pense que les dirigeants de Thendic France pensaient qu'Amiga Inc. mettrait la clé sous la porte et qu'ils pourraient acheter l'Amiga à petit prix mais voilà, Amiga Inc. a survécu contre vents et marées et je ne les vois pas fermer boutique maintenant alors que tout s'accélère et que les premiers dividendes tombent. J'ai d'ailleurs beaucoup de respect pour la ténacité dont ils ont fait preuve là ou de nombreuses sociétés plus fortunées se sont brulées les ailes. Genesi a raté l'occasion en 2000. De plus, malgré tout ce qu'ils se plaisent à dire, je ne suis pas sûr qu'ils aient tant d'argent que ça.

De plus, personnellement, je ne me sens plus en phase avec des personnes que l'on qualifiera de pro-MorphOS qui interviennent régulièrement sur les forums d'Amiga Impact ou Ann.lu, qui mentent ou sont manipulés, je ne sais pas, et parlent de ce qu'ils ne connaissent pas, que ce soit l'AmigaOne, AmigaOS ou AmigaDE en jurant leurs grands dieux que c'est la vérité.

Donc, non, je ne suis pas très optimiste.

- Nous savons que vous êtes un grand fan de foot, quelle est votre équipe préférée en France ? Et dans le monde ? Qui sera champion de France cette année ? :-)

En effet, tu es bien renseigné, Daff ;) Habitant Nantes et étant né à Nantes, il est difficile de prétendre que le FCNA n'est pas mon équipe préférée. Ils ont fait pour l'instant une saison moyenne mais ils sont quand même 6e alors qui sait ? Non, plus sérieusement, je pense que Monaco ou Lyon ont tous les atouts pour gagner le championnat de France cette année. J'ai un faible également pour Lorient en Ligue 2 (je travaille depuis deux ans à Lorient). Au niveau mondial, j'aime bien les équipes anglaises en général comme Arsenal ou Manchester United.

- Seriez-vous encore amigaïste dans les prochaines années ? Qu'est-ce qui vous ferait renoncer à l'Amiga ?

Oui j'espère bien :) La seule chose qui pourrait me faire arrêter l'Amiga serait qu'AmigaOS 4.0 ne sorte jamais :) Mais comme je suis patient, qui sait combien de temps je peux attendre ? Si Amiga Inc. mettait la clé sous la porte, c'est sûr que je me poserais la question de continuer de façon aussi active car les quatre dernières années ont été pour moi très liées à l'Amiga et à l'espoir qu'il pouvait plus ou moins renaître... Si cette fois-ci, cela ne marche pas, je crois que les carottes seront cuites. Dans le cas improbable ou Genesi rachèterait l'Amiga, j'arrêterais probablement car je ne me sens pas du tout en phase avec leur double jeu et leur attitude.

- Un dernier mot ?

Confiant.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]