Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 25 mai 2017 - 23:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Lothar Schmitt
(Entrevue réalisée par Mathieu Brisou et extraite de Tilt - janvier 1990)


Blue Byte, vous connaissez ? Cette petite société allemande mise sur l'innovation. Parmi leurs dernières créations : Great Courts.

Tilt d'Or Canal+ de la meilleure simulation sportive ex aequo avec Kick Off d'Anco, Great Courts est un jeu de tennis distribué en France par Ubi Soft. Il a été développé en RFA par une société nommée Blue Byte et nous avons rencontré Lothar Schmitt, co-créateur de la société et du jeu.

Lothar Schmitt et Isabelle de Batz
Lothar Schmitt de Blue Byte et Isabelle de Batz d'Ubi Soft

- Depuis combien de temps Blue Byte existe-t-il et quelle est votre structure ?

La société est à Mulheim, près de Dusseldorf. Elle a été fondée en 1988. Actuellement, nous sommes huit personnes dont quatre en tant qu'indépendants qui, du reste, sont spécialisées dans le graphisme. En outre, nous avons élaboré des outils spécifiques de développement des programmes.

- C'est-à-dire ?

Avec mon associé, Thomas Herztler, nous avons mis au point un système de transfert entre Amiga et ST. Ainsi, Great Courts a été développé sur Amiga. Puis nous avons effectué une conversion de l'ensemble. Cette opération est facile avec notre système puisqu'il suffit de changer quelques pointeurs pour exploiter au mieux les routines des machines. Résultat : le transfert Amiga vers ST a duré quatre jours et l'adaptation monochrome représente aussi quatre jours de travail. En plus, Great Courts est le même sur ST et Amiga.

- Quatre jours seulement pour la version Atari ST ?

Oui, enfin pour le transfert final car nous avons travaillé de concert sur ST et Amiga. En fait, nous avons commencé Great Courts en avril 1989 et le produit est sorti en septembre.

- Combien de personnes ont travaillé sur Great Courts ?

En tout, six. Des spécialistes en graphisme, animation et musique, Thomas pour la version ST et moi-même pour la version Amiga.

- D'autres versions sont-elles prévues ?

Oui, sur PC. Elle gérera les cartes Tandy, Hercules, EGA et nous travaillons à la demande d'Ubi Soft sur la carte VGA. Avec celle-ci, le résultat sera comparable à la version Amiga.

- Il n'y aura pas de version 8 bits ?

Si, mais elles seront développées par Ubi Soft.

- Quels sont vos projets futurs ?

Nous en avons plusieurs, mais c'est top secret ! En juillet, les premiers articles sur Great Courts sont parus dans la presse ouest-allemande. Résultat : plusieurs éditeurs ont décidé de travailler sur un jeu de tennis...

- D'une manière plus générale, comment une petite société comme Blue Byte peut-elle lutter avec des grosses compagnies d'édition ?

Honnêtement, je pense qu'il est plus facile pour une petite société d'être créatif. Il est plus facile pour une petite équipe, comme la nôtre, de développer un concept original. Le problème est simple : trop de logiciels sont mauvais. Ils ne le sont pas d'un point de vue technique mais d'un point de vue jouabilité, amusement. Bref, le ressenti n'y est pas et ça se sent tout de suite. Un "coin-op" ressemble à un autre, il n'apporte pas d'innovation pour le joueur.

- Mais tout cela coûte cher ! Comment vous démarquer des grandes compagnies ?

Justement, parce que l'argent n'est pas tout ! Les grosses sociétés peuvent payer des licences mais globalement les adaptations ne sont pas très bonnes. Tout cela parce qu'ils n'ont pas la vision du joueur. Ils n'arrivent pas à faire des produits qui, du point de vue concept, innovent. En outre, certaines grosses compagnies européennes ont un grave problème à résoudre. Elles ne peuvent se payer certaines licences car les produits sont d'origine américaine ou japonaise et que leurs créateurs préfèrent les adapter eux-mêmes. Ce sera dur pour eux dans les dix ans à venir, d'autant plus qu'ils devront affronter la venue de nouvelles technologies dont les coûts de développement sont plus élevés que les micro actuels.

- Mais ce problème se pose aussi pour de petits éditeurs !

Oui, mais nous n'avons pas à supporter le coût des licences : nous jouons notre avenir sur l'innovation conceptuelle, sur la matière grise...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]