Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 18 août 2017 - 16:25  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Tobias Richter
(Entrevue réalisée par Simon Plumbe et extraite d'Amiga Energy - janvier 1999)


Tobias Richter Note : traduction par David Brunet.

Tobias Richter est probablement l'un des artistes les plus connus sur Amiga. Ses incroyables créations 3D ont inspiré nombre d'amigaïstes à s'essayer au raytracing. Il est l'auteur d'une cinquantaine de disquettes du DP remplies de diaporamas et d'animations, de jeux et de CD commerciaux. En outre, il a réalisé un certain nombre de travaux pour la télévision en Allemagne et a fourni les graphismes et les animations de certains gros jeux comme Star Wars: Rogue Squadron pour PC et N64, ainsi que sa suite Star Wars: Rogue Leader pour GameCube.

- Pouvez-vous nous en dire plus à votre propos ?

Eh bien, j'ai 31 ans et je suis né à Darmstadt en Allemagne. J'ai également fait mes études d'informatique à Darmstadt et après ça, je suis parti à Cologne, ville dans laquelle j'habite actuellement. Cela fait maintenant 14 ans que je réalise des graphismes. Au début, c'était un passe-temps mais cette passion à peu à peu grandie et maintenant, c'est un métier qui permet, à moi et à deux autres personnes, d'en vivre.

- A présent, vous réalisez la plupart de vos rendus sur des stations Silicon Graphics. Mais utilisez-vous encore l'Amiga pour une quelconque tâche ?

Je dois l'avouer : non ! Je possède encore deux de mes six Amiga, mon A1000 et un des rares A4000T de Commodore. Mais je ne les ai pas allumés depuis un certain temps. Les stations Silicon Graphics et les PC sont si rapides qu'il n'est plus concevable d'utiliser des machines plus lentes.

- Pourquoi avoir choisi l'Amiga au début ?

Je devais choisir entre l'Atari ST et l'Amiga, et l'Amiga a gagné car il avait de meilleures capacités graphiques, bien qu'il était un peu plus cher. C'est l'une des meilleures décisions que j'ai prise.

- Contrairement à de nombreux autres artistes 3D sur Amiga, vous n'êtes pas passé sur LightWave 3D. Quelle en est la raison ?

J'ai travaillé avec VideoScape 3D pendant pas mal d'années, et j'ai débuté le raytracing avec Reflections. Mais si NewTek avait commercialisé le Video Toaster en version PAL, il ne fait pas de doute que j'utiliserais LightWave 3D aujourd'hui. Mais à l'époque, on devait travailler sur un Video Toaster en NTSC pour utiliser LightWave 3D. La version autonome de LightWave 3D est apparue plus tard, quand j'étais déjà sur Reflections. Ce n'était donc pas le bon moment.

- Vous avez eu une expérience plutôt désagréable avec le marché du domaine public, il y a quelques années, quand votre jeu Cubulus fut distribué comme s'il s'agissait d'un produit domaine public. Quelle est votre impression à ce sujet ?

Je n'ai plus de sentiments à ce sujet maintenant. A l'époque, j'étais évidemment un peu déçu, mais c'était il y a longtemps. Ce n'était pas un gros jeu et tout cela n'était en fait qu'un malentendu.

Cubulus
Cubulus

- Votre expérience avec Cubulus vous a-t-elle découragée au point de ne plus vouloir créer de produits commerciaux sur Amiga ?

Non, pas du tout. Ce n'est qu'une évolution normale, celle de vouloir utiliser les meilleurs outils à disposition. A l'époque, une personne de chez Alias (qui est maintenant à la tête d'Alias Allemagne :-)) m'a rencontré lors d'un salon Amiga à Cologne et m'a offert une station SGI avec le logiciel Alias. Il m'avait proposé un accord avec de bonnes conditions et j'ai accepté. Mais aujourd'hui, je me dis que la machine était à un prix horrible et je ne sais pas comment j'ai fait pour la payer. Mais elle fonctionnait bien et je ne l'ai jamais regrettée. Quand la station SGI est arrivée à la maison, mon Amiga fut de moins en moins utilisé dans mon processus créatif.

- La science-fiction a de toute évidence une grande influence dans votre vie. Quels sont vos films/émissions favoris ? Comment votre intérêt pour la science-fiction a-t-il commencé ?

J'ai un grand intérêt pour la science-fiction depuis que je suis petit. Cela a commencé quand j'ai regardé Star Trek, j'ai ensuite lu beaucoup de livres sur le sujet. Mes films préférés sont évidemment Blade Runner, Alien, Abyss, Dune, etc. la plupart d'entre eux sont dans le genre science-fiction, mais pas tous.

Le plus fascinant pour moi est de pouvoir créer un monde entier autonome. Les ordinateurs furent les premiers médias à pouvoir réaliser cela via des images et des animations. Aucun autre média ne peut fournir cette possibilité.

- En tant que fan de Star Wars, vous avez sans doute été ravi de travailler sur le jeu Rebel Assault II pour PlayStation. Comment est-ce arrivé ? Étiez-vous satisfait du résultat ?

Star Wars fait évidemment partie de mes favoris. Ce fut donc un sacré défi que de travailler sur Rebel Assault II. Bien que nous avons réalisé la plupart du travail ici en Allemagne, ce fut une expérience extraordinaire. En partie parce que j'ai pu voir des gens qui "cuisinent à l'eau" (j'espère que vous comprenez l'expression ; en gros, ils sont simples) mais qui sont capables de travailler sur un produit que des millions de personnes vont voir et jouer.

Le produit final fut, malgré ses limitations, très bon. La société Factor 5 (en particulier Jens, le programmeur principal) a réalisé des choses que Sony ne pensait pas possibles. En outre, j'ai également fait quelques travaux sur Rogue Squadron, surtout des animations, et ce fut également une expérience très agréable.

- Pensez-vous réaliser un retour sur Amiga quand les nouvelles machines seront disponibles ?

Les nouvelles machines ? Eh bien, je n'ai même pas entendu parler de ces nouvelles machines. Il y a eu de nombreuses annonces dans le passé... et je doute que ces machines, si elles sortent vraiment, aient quelque chose à offrir en comparaison de la puissance des PC d'aujourd'hui (même aux stations SGI produitent en 1999). Mais si elles arrivent à rivaliser, alors j'envisagerai un achat.

- Quelles caractéristiques souhaitez-vous voir dans les nouveaux Amiga ?

Il faudrait un processeur rapide, une carte graphique OpenGL très rapide, beaucoup de mémoire, une option pour des périphériques d'entrées/sorties vidéo et audio (avec qualité diffusion TV), une compatibilité Windows NT (aïe ! je sais ! Mais pour une utilisation professionnelle, c'est une obligation, désolé) et une carte réseau 100 Mbps.

- Est-ce que vos créations vous ont permis de rencontrer des célébrités de la science-fiction ?

Oh que oui, et beaucoup. J'en rencontre chaque année à la Federal Convention, le plus grand rassemblement ici en Allemagne. Je réalise les dessins et un petit film pour ce rassemblement. Là-bas, il y a tout le temps des invités prestigieux. J'y ai rencontré la plupart des acteurs de Star Trek.

J'ai aussi rencontré l'ensemble de l'équipe de Voyager sur un tournage. J'ai pu voir l'auteur et producteur J. Michael Straczynski durant une visite du lieu de production. Durant la réalisation de mes travaux pour George Lucas, je suis allé plusieurs fois au Skywalker Ranch. J'ai aussi rencontré les acteurs Dave Prose et Anthony Daniels durant un salon dédié à Star Wars, pour lequel j'ai également réalisé quelques animations.

- Quelle fut votre réaction quand vous avez été approché pour créer les graphismes de Moontrap II, un film de science-fiction avec Walter Koenig ?

C'était pour moi un défi. Ce fut un moment très excitant quand tout cela a commencé. Mais malheureusement, le financement n'a jamais été garanti et ainsi, le projet a été jeté dans la rivière des films jamais réalisés...

- A part vos travaux pour divers jeux, avez-vous travaillé sur des films ou pour la télévision ?

J'ai créé tous les graphismes de la version allemande de Spitting Image, durant mes premières années à Cologne. Aujourd'hui, je réalise des choses pour des publicités TV et des effets spéciaux pour des clips musicaux.

- Avez-vous un objectif à atteindre dans le domaine de l'infographie ?

Je serais ravi de travailler sur les effets spéciaux d'un film ou d'une série. Mais c'est un rêve difficilement réalisable. Je suis en contact avec beaucoup de sociétés qui prévoyent de faire quelque chose, mais jusque-là, rien ne s'est concrétisé.

- De quelles réalisations êtes-vous le plus fier ?

Je suis assez fier des films que nous avons faits pour la Federal Convention. Avec presque pas d'argent, nous avons créé des effets dignes des grosses sociétés.

Par ailleurs, les graphismes que nous sommes en train de créer pour le jeu Arcatera Black Sun seront extraordinaires. Il ne s'agit pas de science-fiction mais d'un monde fantastique "réaliste". Le jeu est prévu pour l'automne 1999, il y a donc encore du chemin à parcourir...

- Avez-vous des passe-temps en dehors de la science-fiction et de la 3D ?

Eh bien, j'aime regardé des films au cinéma ou chez moi. J'apprécie aussi une bonne partie d'échec, de billard ou de jeux de rôle. J'aime regarder les étoiles et aussi être juste avec mes amis.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]