Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 16:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Alexandre Rey
(Entrevue réalisée par David Brunet - novembre 1999)


Alexandre Rey L'entrevue du jour est celle d'Alexandre Rey, le rédacteur en chef du fanzine Boing Attack et le président de Triple A, la seule association française à avoir une licence Amiga officielle.

- Bonjour Alexandre, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Salut à tous ! Je m'appelle Alexandre Rey, j'ai 23 ans et je suis titulaire d'un BTS "Assistant de Gestion PME-PMI" ; mais actuellement, je suis employé dans une société de convoyage de fonds au sein de laquelle je m'amuse quotidiennement à trier et compter des millions de francs...

J'habite dans la Drôme depuis toujours, et j'ai une peluche qui représente une vache.

- Quelle(s) configuration(s) Amiga avez-vous ?

Actuellement, je suis possesseur d'un A1200 en tour équipé d'un PowerPC 603 à 200 MHz, sans carte graphique, avec lecteur de CD 48X, disque dur de 6 Go, 18 Mo de mémoire, imprimante jet d'encre Epson Stylus Color 640 et scanner Epson GT 7000 (j'aime bien Epson :-)). Grosse déception en revanche en ce qui concerne mon moniteur, qui n'est qu'un 1084S qui scintille tellement qu'on dirait les flashes de photos prises en rafale...

- Quand et comment êtes-vous venu à l'Amiga ?

Le coup de foudre Amiga s'est produit en 1993, juste avant la sortie d'Amiga Dream. Auparavant, on était une petite famille de déchirés de l'Amstrad CPC, bécane pour laquelle on avait même projeté de sortir un fanzine, (Amstradamus), dont le n°1 n'a jamais été terminé puisque la dernière revue Amstrad cessait son activité à ce moment... Après une légère hésitation entre Amiga et Atari, on a choisi Amiga, tout simplement parce que tout le monde en avait un. Et quand on a vu ce dont il était capable (j'ai passé 4256 heures sur Moonstone), on s'est mis à fond dedans.

- Quelles sont vos activités favorites sur Amiga ? Et en dehors ?

Mes activités sur Amiga sont de plus en plus réduites, puisque j'ai de plus en plus de travail avec mon fanzine Boing Attack et mon association, Triple A. Mais j'apprécie plus particulièrement les logiciels comme Deluxe Paint 5, Scala MM400, quelques jeux par-ci par-là et bien sûr, mon petit Wordworth 6 que je connais par coeur. Bien entendu, tous ces logiciels sont originaux ;-). Je ne désespère pas de surfer sur le Web quand ma situation professionnelle sera définitive. J'essaie de toucher à tout, mais je ne suis pas spécialisé dans un domaine quelconque. A part l'Amiga, je suis un fan de rock français amateur et alternatif (Armens, les Kitchs, Ramsès...). Je vais de plus en plus souvent à des concerts bien sympathiques, tout en évitant les musiques gerbantes de notre époque trop commerciale.

- Pourquoi avez-vous créé l'association Triple A ? Comment vous êtes-vous pris pour acquérir une licence officielle de la part de la société Amiga ?

Triple A (l'Association des Accros de l'Amiga), a été créée pour plusieurs raisons.
  • Vu l'état de l'Amiga (en France principalement), je voulais une petite structure me permettant de regrouper tous les possesseurs d'Amiga en Drôme-Ardèche (je me suis limité à ces deux départements voisins).

  • J'avais eu depuis longtemps l'idée de créer des produits publicitaires pour promouvoir la marque Amiga ; pour cela, il me fallait une licence, que j'ai demandée à Gateway dans un premier temps (jamais eu de réponse), puis à Amiga International, qui m'a envoyé illico les formalités à remplir pour être titulaire de cette licence. Après quelques déboires dans le timing (qui m'ont valu des fax de Pétro en personne, et des coups de fil de Nicole, juste avant de passer sous le bureau :-)), on s'est très bien entendus, même si on ne leur rapporte pas des milliards de $ par mois...
En fait, une lettre bidon m'a permis d'être titulaire de cette licence.

- Pouvez-vous nous parler de votre fanzine, Boing Attack ?

Avant tout, il faut préciser que j'ai toujours vécu dans le fanzinat : après Amstradamus, on avait créé La Micro Chronique (2 numéros sortis), puis, seul, j'avais lancé Amigalement Votre (1 numéro), puis Amiga Bomb (2 numéros). Vu que rien ne marchait vraiment, j'ai failli acheter un PC (bouuu !), mais j'ai lancé alors Dynamigamite (17 numéros sortis). J'ai alors fait mon service national, arrêtant Dynamigamite. Une fois l'armée terminée, j'ai voulu tout relancer, et c'est pourquoi, avec quelques adhérents, on a lancé Boing Attack.

Je voulais redonner à la bécane ce côté "rebelle" qu'elle perd peu à peu, ce qui explique notre ton assez déchiré, voire corrosif. Il est fait sur Wordworth, avec Deluxe Paint 5 pour les retouches des images numérisées. Nous sommes 5 à le faire (moi, Belett', Ariko Magic, Babouin et Ss Cdt Manu). Pour recevoir le fanzine, il faut adhérer à l'association, pour le coût de 120 FF l'année, soient 6 numéros. Le but du magazine est de regrouper tous les possesseurs d'Amiga en France (soient 5000 personnes environ), et de traiter l'actualité de l'Amiga dans un ton différents des journaux habituels.

- Quel est votre point de vue sur le fanzinat Amiga francophone ?

Je connais presque la totalité des fanzines sur Amiga, et le fait le plus marquant est qu'ils se complètent à merveille. S'il existe 8 fanzines à ce jour, ça évolue sans cesse. Boing Attack prend certainement la palme du fanzine le plus déchirant ; d'autres sont plus proches du magazine en kiosque, d'autres traitent principalement de l'actualité... Nous, on a choisi le créneau Miga-Délire, mais tous ont leurs propres objectifs et leur intérêt.

- Comment voyez-vous la situation actuelle de l'Amiga ? Et son futur ?

Le futur de l'Amiga... Voilà quelque chose que tout le monde espère voir plus rose. Après l'annonce récente de la plus grosse blague de l'histoire de l'Amiga (un MCC qui n'a certainement été créé que dans l'esprit de quelques blaireaux de chez Gateway, dans le but de mettre au point leur Set Top Box), la communauté Amiga pleure. Beaucoup sont défaitistes, et beaucoup ont dû, après cette annonce, quitter le navire. Mais l'Amiga a toujours un avenir. Phase 5 sortira, début 2000 leur AmiRAGE, bécane ultra-puissante, le BoXer est distribué, les portages continuent... Rien n'a changé par rapport à l'année dernière, c'est vrai, mais rien n'est pire.

Pour ce qui est du futur de l'Amiga, il passe certainement par un micro à l'allure plus provocante (les tours beiges ont fait leur temps, l'iMac nous prouve qu'un micro plus original est voué au succès). Il faudrait aussi sortir des configurations complètes d'Amiga (G4 avec carte graphique, CD/DVD, AmigaOS 4.0 performant, ensemble de logiciels adaptés), et ce, à des prix concurrentiels, mais ce n'est pas demain la veille. C'est pourquoi il faudrait déjà renforcer les bases existantes (souder la communauté Amiga) avant de voir un peu plus loin. Ensuite, on pourra parler d'avenir.

- Avez-vous quelque chose à ajouter ?
  • Arrêtez une bonne fois pour toutes de pirater ; si le piratage a fait connaître l'Amiga (si t'achètes un Amiga, tu verras, je te filerai plein de jeux...), c'est aussi ce qui l'a tué. Quand un éditeur passe un an à créer un jeu ou un utilitaire pour en vendre seulement 1000 exemplaires, on comprend qu'il laisse tomber tout de suite après.

  • Faites confiance à Phase 5 et Haage & Partner ; ils nous préparent notre futur informatique.

  • Adhérez à Triple A, vous nous aiderez énormément : de nouveaux T-shirts seront créés, on va tenter d'obtenir des rabais sur du matos pour nos adhérents, on commence à mettre au point un futur CD, on met en place un bottin de l'Amiga...

  • Écrivez à Petro pour le faire bouger ! Il est en train de transformer notre rêve en cauchemar !

  • Gardez la foi avec votre bécane ; si vous n'y croyez plus, tombez dans le Piège à Cons, et mettez à niveau votre bécane tous les ans.

  • Merci à Obligement, que je connais depuis peu, mais dont j'apprécie énormément le travail : votre disk-mag', c'est une bombe !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]