Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 22 septembre 2017 - 06:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Mickaël Pernot
(Entrevue réalisée par David Brunet - avril 2009)


Mickaël Pernot L'entrevue du jour concerne Mickaël Pernot, une figure très active sur Amiga depuis quelques années. Dans le PAF (Paysage Amigaïste Français), il est au coeur de deux éléments incontournable : le site d'actualité Amiga Impact et l'Annuaire Amiga.

- Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour tout le monde. Puisqu'il faut que je me présente, allons-y joyeusement. Je m'appelle donc Mickaël Pernot aussi connu sous le pseudonyme de BatteMan et j'ai 28 ans (et il me manque deux dents...). Je vis à Charmoille, petit village près de Vesoul (en Haute-Saône, le trou du cul de la France vu que c'est le seul département en métropole qui n'a aucun kilomètre d'autoroute sur ses terres). Je suis originaire de Plancher-les-Mines (petit village au pied des Vosges) et j'ai fait mes études dans la belle ville de Besançon (que je vous invite à visiter si vous passez par là), ville de Besançon qui m'emploie aujourd'hui.

J'ai quelques passions assez dévorantes et l'Amiga y tient une place assez importante avec Amiga Impact, l'Annuaire Amiga, la participation aux rassemblements et l'utilisation de la machine en elle-même. Outre l'Amiga, j'ai découvert le monde des consoles de jeux en 1997 et depuis je n'en suis pas sorti. C'est d'ailleurs grâce à celles-ci que je peux continuer à utiliser un Amiga au quotidien puisque je ne joue quasiment pas sur mon Pegasos (mais j'allume de temps à autre le 1230 pour rejouer à des bons vieux "oldies").

En ce moment, je suis à fond sur la PS3 (j'ai d'ailleurs enfin fini de nouveau Uncharted à 100%) et je viens de craquer pour une Nintendo DS (à cause des nombreuses sorties intéressantes des derniers mois). Je suis également un cinéphage et j'ai une petite collection de près de 500 DVD (merci les magasins d'occasion et les magasins en ligne pas chers) même si je me suis beaucoup calmé de ce point de vue-là ces deux dernières années.

Sinon, je suis un amateur de basket (vivement que je puisse installer un panier chez moi d'ailleurs), j'aime aussi taper dans le cuir de temps à autre même si les occasions sont rares et je suis un bon petit joueur de pétanque. ^^

- Comment avez-vous connu l'Amiga ? Et pour quelles raisons avez-vous adopté cette machine et pas une autre ?

L'Amiga est rentré dans ma vie sans que je ne demande rien. En fait, ma mère et mon grand-père ont voulu me faire une surprise pour le Noël 1991 et c'est comme ça que j'ai trouvé sous le sapin un A500, un 1083S et une manette (un QuickJoy TopStar que j'adore pour jouer à F/18 Interceptor). L'Amiga avait mis un pied dans ma vie et il allait y rester. En 1996, alors que tout le monde était passé au PC, je me suis acheté (toujours avec l'aide de mon merveilleux grand-père) un A1200.

Pourquoi être resté sur cette machine ? Sûrement parce que je ne voulais pas faire comme tout le monde et aussi parce que la lecture de Dream ne me laissait pas penser qu'Escom allait couler aussi vite... Et puis, à 16 ans, on est un peu naïf et j'étais vraiment optimiste à l'époque. Il faut aussi avouer que je ne voulais pas faire comme les autres et le peu que j'avais touché du PC et à Windows ne m'avait pas intéressé plus que ça. Puis tout s'est enchaîné, et j'ai acheté une carte accélératrice MTec 030, puis une Blizzard 040 puis une BlizzardPPC.

Après ce passage au PowerPC, je suis retourné sur 68k et je me suis monté un A1200 "à la Jedi" (j'ai honteusement copié, mais ça en valait la peine : 1260 + Mediator + carte réseau + carte son + carte TV avec l'affichage de l'AGA en fenêtre sur le Workbench en 1280x1024, le pied). Début 2003, j'ai fait l'acquisition d'un Pegasos I April I Beta-testeur II qui s'est transformé en Pegasos II G4 un an et demi plus tard. J'utilise toujours ce même Pegasos II G4 et j'ai un Mac mini qui attend impatiemment MorphOS pour remplacer mon Pegasos. ^^

- D'où vient votre pseudonyme "BatteMan" ?

Je me demande bien pourquoi tu me poses cette question. ^^ Sans doute parce que tu m'as entendu raconter tout cela à l'AmiGâteries ! Il est malin et il a de la mémoire le Daff, méfiez-vous de ce que vous direz la prochaine fois que vous le croiserez. ^^

Tout cela remonte en fait à la WoodParty qui avait eu lieu en Mai 2001 à Nancy (ou juste à côté) et qui était organisée par... les WoodTower évidemment. J'y suis allé avec Laurent "Slobman" Stéphanoni et Vincent "WickedVinz" Stéphanoni qui à l'époque avait pour pseudo fouetman (enfin, c'était sans doute le nom d'une boîte réservée aux spams). Les Wood inscrivaient tout le monde à leurs concours débiles (j'avais d'ailleurs été victorieux sur le concours "Driver" sur PC !) et ils nous avaient inscrits les trois dans la catégorie démo sous le nom "Les 3 frères". Vu qu'on ne trouvait pas ça terrible, et vu que notre "démo" n'était en fait qu'une animation Deluxe Paint avec des graphismes repiqués à Monsieur Eric Schwartz, on a décidé de se renommer en "PureLam3rs".

Quant à mon pseudo, je n'en avais pas à l'époque... Mais comme on avait un "slob" qui "fouet", j'ai voulu rester dans la thématique. J'avais d'abord pensé à "Calbutman" qui s'est transformé en "Butman" parce que "Calbutman" était vraiment trop long. Mais comme Butman ne sonnait pas terrible et que Bitman faisait un peu obsédé, j'ai dérivé sur Batman. Finalement, Batman, étant un peu trop commun, j'ai rajouté le "te" au milieu et cela à donner le "BatteMan" que vous connaissez aujourd'hui. ^^

- Vous êtes webmaster du site d'information Amiga Impact. Comment êtes-vous arrivé à ce poste ?

Par un concours de circonstances et aussi parce que Stéphane "SteaG" Campan est très fourbe. ^^ J'ai d'abord proposé mon aide à l'époque de l'arrivée du Pegasos. Du coup, je traduisais pour Amiga Impact les informations qui tombaient sur le site MorphOS-News.de (site avec lequel j'avais conclu un accord semblable à celui qu'AI avait, et a toujours, avec Amiga-News.de). Petit à petit, je suis devenu modérateur des brèves, puis modérateur des forums. Alors que SteaG prenait de plus en plus de distance avec AI, il m'a catapulté webmaster. Et voilà comment on devient webmaster d'un site dont on n'est pas le géniteur. J'ai d'abord été surpris, puis flatté et enfin estomaqué devant la masse de boulot que cela représentait. On pourra noter que Sébastien "Jedi" Jeudy a un peu procédé de la même manière pour l'Annuaire Amiga. Je crois qu'ils avaient trouvé LA bonne poire. ^^

- Pourriez-vous nous décrire le travail derrière votre activité sur Amiga Impact ?

AI, c'est une équipe d'une vingtaine de personnes dont moins d'une dizaine réellement actives. On a tout d'abord une équipe de "news" (la partie la plus importante à mes yeux) composée à l'heure actuelle de Michaël "Jegougou" Jegoudez-Allart et Jean-François "Jeffrey" Richard et moi-même (les seuls réellement actifs régulièrement même si l'équipe est plus étoffée normalement mais depuis un an nous subissons des défections ou bien des volontaires rejoignent les rangs sans jamais participer...).

On a également une équipe technique dans laquelle on retrouve Nicolas "Niffo" Gressard, notre merveilleux hébergeur que nous ne remercierons jamais assez et qui bidouille le site de temps à autre, Arnaud "BigDan" Danassié qui bidouille de temps en temps des scripts PHP, Stéphane "SteaG" Campan qui reste dans l'ombre mais qui nous promet depuis deux ou trois ans un changement important mais qui n'est plus du tout motivé pour le faire (et je le comprends). Enfin, nous avons une équipe de modérateurs assez conséquente (avec BigDan, WickedVinz, Jean-François "Voxel" Bachelet et de nombreux autres plus ou moins actifs) même si je suis et reste le modérateur principal.

Quant à mon boulot sur AI (qui est aussi celui des autres membres de l'équipe mais dans une moindre mesure puisqu'ils ne portent pas toutes les casquettes d'AI), il consiste à lire quasiment tous les messages postés dans les forums (pour la modération éventuelle), lire les brèves de la majorité des sites Amiga mondiaux (et maintenant grâce à Google et sa traduction qui n'est pas si mauvaise, je lis même l'actualité en polonais du site PPA.pl) et à traduire celles-ci en français pour les poster ensuite sur AI. Je suis également là pour retoucher les brèves proposées par nos membres (mise en forme, compléter voire écrire la brève quand on ne nous donne qu'un lien très lapidaire), mais aussi pour mettre à jour l'Agenda d'AI.

Le plus long reste sans nul doute la création des podcasts qui, même s'ils ont toujours l'air amateur, demande un temps de montage et de mise en ligne assez conséquent (de l'ordre de deux heures pour un podcast de 30 minutes). Je pense qu'on peut estimer mon temps passé sur AI à une heure journalière en sachant qu'il y aura une journée (voire deux) dans la semaine où ce sera plutôt deux ou trois heures.

- A combien évaluez-vous le trafic d'Amiga Impact ?

Grâce à toi qui me l'a soufflé à l'AmiGâteries, j'ai enfin pensé à consulter les chiffres de Hit-Parade.com, beaucoup plus précis que ceux de Webalyzer. AI tourne à environ à 15 000 visites par mois, et ce chiffre est stable depuis les cinq dernières années, ce qui est quand même plutôt pas mal quand on sait tous les soucis qu'ont connus l'Amiga et ses dérivés ces dernières années. Quant aux podcasts, ils sont en moyenne écoutés/téléchargés 200 à 250 fois avec des pointes à plus de 500 pour les balados "originaux" comme celui du "blindtest", celui de l'entrevue de Jérôme "Glames" Senay ou bien encore celui sur la sortie de MorphOS 2.0.

- La gestion d'un site à vocation quotidienne est un vrai défi, comment garder la motivation ?

C'est vraiment difficile de garder la motivation... Et d'ailleurs ça se voit puisqu'il arrive, assez rarement mais ça arrive, qu'il n'y ait pas de brèves pendant une grosse semaine. Ce qui motive, ce sont les petits mots d'encouragements dans les commentaires, les courriels de remerciements qui arrivent des fois (rarement mais ça arrive), mais aussi les nouveautés qui sortent et qui te donnent envie de poster des brèves et de participer au forum. Il y a aussi les rassemblements qui sont des vrais bols d'air et qui te regonflent.

Mais c'est vrai qu'à la longue, on a tendance à s'épuiser. C'était pour cela que j'avais mis en place une équipe de "news" où chaque membre postait une ou deux brèves un jour dans la semaine, mais cette technique ne fonctionne plus, car nous ne sommes plus étudiants désormais et nous avons de vraies vies à côté d'AI qui font qu'on poste quand on a le temps et l'envie. Mais je ne suis pas trop mécontent de la tournure que prend AI depuis le début de cette année même si les podcasts se font moins réguliers. J'ai préféré privilégier les podcasts d'événements qui sont potentiellement plus intéressants plutôt que les podcasts récapitulant l'actualité, cela me permet d'ailleurs de souffler un peu entre deux événements.

Par contre, je mettrais bien en place un podcast mensuel revenant sur l'actualité du mois mais avec deux ou trois personnes en plus de moi afin de faire un podcast où l'on débattrait de l'actualité. Si vous êtes intéressés, que vous avez Skype et ou une PS3 chez vous (en attendant que Corto nous fasse un petit logiciel de VoIP sur AmigaOS 4/MorphOS ^^), pensez à me contacter.

- Quels genres de bons moments procurent l'activité pour Amiga Impact ? Et les mauvais ?

Les bons moments, c'est quand j'ai la primeur d'une brève "importante" comme lors de la sortie de MorphOS 2.0 où j'avais eu l'info peu de temps avant sa sortie, me permettant de préparer la brève juste avant la sortie et de la mettre en ligne quelques secondes après. ^^ Il y a aussi les podcasts qui sont très rafraîchissants à faire et me permettent de faire du "journalisme" sauce Amiga autrement (j'aurais voulu être journaliste, ceci expliquant sans doute cela). C'est aussi pour ça que je participe plus ou moins régulièrement (plutôt moins dernièrement...) à Amiga=Power, car ça me permet de diversifier mes activités au sein de la "communauté" tout en restant dans celle-ci. Et sinon, j'ai assez jubilé en postant mon poisson d'avril avarié de cette année. ^^

Pour les points négatifs, il faut avouer que les remarques du style "cette brève ne sert à rien" font mal surtout quand on a passé un peu de temps dessus... Si on la valide, c'est qu'elle est quand même en rapport plus ou moins direct avec l'Amiga. Si elle ne nous intéresse pas, on ne la lit pas, je ne vois pas l'intérêt qu'il y a à critiquer pour critiquer. Avant, il y avait également les guéguerres incessantes qui avaient le don de doper le site mais aussi le don de pourrir l'ambiance. Désormais, AI est assez tranquille de ce point de vue-là. Mis à part l'astreinte qui oblige à passer régulièrement et à poster des brèves régulièrement, il y a très peu de mauvais côtés, et heureusement.

- Au début de 2008, vous aviez fait une pause dans votre engagement dans Amiga Impact. Cela a résulté en une baisse du nombre de brèves postées. Est-ce si dur que ça que de trouver un/des remplaçant(s) ?

En fait, c'était milieu 2008 et cela correspondait à mon entrée à l'AFPA de Dijon pour une formation de technicien supérieur gestionnaire de ressources informatiques (TSGRI). Je passais 8 heures par jour devant un PC, le soir j'étais dans ma chambre de 7 m² et je n'avais pas l'envie de faire des brèves. Le week-end, j'avais bien autre chose à penser et du coup les brèves sur AI s'en sont ressenties, à mon grand désarroi. Mais cela ne venait pas de ma seule désaffection puisque Jeffrey et Jegougou ont eu eux aussi quelques soucis en fin d'année dernière. Pourtant, on savait que j'allais avoir moins de temps libre, on avait essayé de prévoir le truc mais finalement ça n'a pas fonctionné... Mais bon, c'est de l'histoire ancienne.

Trouver un remplaçant n'est pas compliqué, mais trouver un remplaçant qui va durer, oui. Comme je le disais plus haut, on a recruté des personnes dans l'équipe de "news" ces trois dernières années et finalement très peu ont posté des brèves et celles qui en ont posté ne sont pas restées très longtemps actives. Et c'est pareil pour les modérateurs. Je ne peux pas donner les clés d'AI au premier venu si c'est pour que le site finisse abandonné six mois ou un an plus tard.

C'est pour ça que j'intègre de temps à autre des personnes à l'équipe et je les observe afin de voir si elles pourraient convenir. Pour le moment, si je devais laisser les clés à un autre taulier, ce serait sans doute Jegougou ou Jeffrey. Ils sont là depuis un bon moment maintenant (deux ans je dirais) et ils participent toujours à la vie du site. Mais bon, je n'ai pas encore dit mon dernier mot, au contraire. ^^

- Outre votre travail pour Amiga Impact, vous êtes actif au sein de l'Annuaire Amiga. Pouvez-vous nous rappeler sa genèse et son objectif ?

On doit l'Annuaire à Jedi, mon mentor et mon maître à penser. Il a créé l'Annuaire au moment de l'explosion d'Internet chez les amigaïstes en se disant que l'Annuaire serait un bon moyen de faire connaissance et de voir aussi que l'on n'était pas seul dans son coin et que d'autres amigaïstes habitaient pas loin (cela a permis des rencontres comme celle de SteaG et Mahendra "Mahen" Tallur qui habitaient à deux rues l'un de l'autre). L'objectif de l'Annuaire est toujours le même, à savoir permettre aux gens de se connaître et de pouvoir s'aider quand ils ont des soucis avec telle ou telle machine (d'où l'intérêt d'avoir sa fiche à jour).

L'Annuaire permet aussi, via sa liste de diffusion, de communiquer avec une bonne partie de la "communauté" Amiga francophone et c'est pour cela que j'ai lancé le mois dernier l'Agenda Amiga qui rappelle en un message tous les événements Amiga qui vont se dérouler prochainement.

- A combien s'élève le nombre d'inscrits ? Pensez-vous qu'il va s'accroître ?

Au jour d'aujourd'hui, nous avons 531 inscrits dont 34 ont des adresses électroniques invalides (c'est-à-dire qu'elles sont soit pleines soit qu'elles n'existent plus). Nous avons frôlé les 600 inscrits il y a deux ans, mais comme nous avons dû faire une purge suite à un grand nombre d'adresses invalides, ce chiffre est retombé en dessous des 500 (aujourd'hui, il y a 497 inscrits joignables).

Maintenant, la situation est plutôt à une stagnation du nombre d'inscrits. Quand un nouvel inscrit arrive, il n'est pas rare qu'un autre se désinscrive (parce qu'il a tout revendu généralement) ou qu'un inscrit devienne obsolète. Mais bon, il faut reconnaître qu'il y a toujours de nouvelles têtes dans les différents rassemblements Amiga, ce qui est encourageant. Et puis, je rappelle qu'une surprise est réservée au 600e inscrit ^^ (pour rappel, on avait offert un abonnement à Amiga=Power au 500e inscrit à l'époque).

- Avez-vous un mot pour les amigaïstes qui rechignent à s'y inscrire ?

Certains sont réticents parce qu'ils ne veulent pas voir leur adresse électronique en clair sur le site : pas de soucis, vous pouvez choisir de ne pas apparaître sur le site. D'autres ne veulent pas donner leur adresse ou veulent rester anonyme : encore une fois, vous pouvez choisir de donner votre adresse ou non. La seule chose qu'on demande, c'est le département. C'est la même chose pour le nom/prénom, si vous ne voulez pas les donner, on se content aisément d'un pseudo. Certains pensent que ça ne sert pas à grand-chose : détrompez-vous, de nombreux contacts et dépannages ont pu se faire grâce à l'Annuaire Amiga et Pegasos Francophone.

Et voici mon argument choc : c'est gratuit !

- Ceux qui ont MorphOS 2.x peuvent voir que vous êtes souvent mentionné dans les fenêtres "À propos" des logiciels concernant les traductions. Comment s'est déroulée la phase de traduction de MorphOS ?

La phase de traduction de MorphOS a tout d'abord commencé avec la traduction d'Ambient qui a été faite en double, à la fois par le duo Joël "Falcon1" Ehret et Jean-Marc "CptBlood" Mossu et par l'autre duo Laurent "Faranheit" Zorawski et moi-même. Voyant très vite que cela ne servait à rien de faire les choses en double, nous avons laissé la place à Falcon1 et CptBlood.

Puis, c'est dans le courant de l'année 2007 que j'ai été contacté par Fabien "Fab1" Coeurjoly qui voulait savoir si ça m'intéressait de faire des traductions pour MorphOS. J'ai bien évidemment accepté. L'équipe de traduction de MorphOS est assez conséquente (il n'y a qu'à voir l'onglet "Translations" dans le "À propos" général) et est organisée autour d'une liste de diffusion et d'un site internet contenant tous les .cd/.ct et les traductions déjà faites. On reçoit de temps à autre un tableau d'avancement des traductions qui nous permet de voir si nous sommes à jour et si ce n'est pas le cas, on se remet au travail. ^^ Au total, il y a une cinquantaine de catalogues à traduire, catalogues allant d'un petit ko jusqu'à la cinquantaine de ko.

- Est-ce que ce travail de traduction se poursuit à l'heure actuelle ?

Oui, le travail continue. Je m'y suis remis récemment et vous serez sans doute heureux d'apprendre qu'il n'y a pas que des mises à jour de catalogues existants, mais je n'en dirai pas plus. ^^

- Quels sont les points forts et les points faibles de MorphOS selon vous ?

Les points forts de MorphOS sont nombreux : Ambient, son nouveau système de mémoire qui fonctionne beaucoup mieux, son côté AmigaOS remis au goût du jour, son système de préférences et ses outils intégrés, ses développeurs de qualité (système mais aussi ceux qui développent des logiciels pour MorphOS), une vision ouverte de ce que doit être un OS Amiga de nos jours, le futur portage sur Mac mini (et j'espère sur un portable Mac également, puisque je rêve d'avoir un Amiga portable depuis... Noël 1999) et enfin une équipe de développement qui ne dépend de personne si ce n'est d'elle-même et de Ralph "Laire" Schmidt.

Quant à ses points faibles, ils se résument ainsi pour moi : MorphOS n'a pas le nom Amiga, ce qui lui a fait du tort pendant de nombreuses années au sein de la "communauté". Le manque de communication avec la "communauté" était aussi un des gros points faibles mais cela a pas mal changé dernièrement, surtout depuis la sortie de MorphOS 2. Le dernier point faible réside sans doute dans le fait qu'il n'y ait plus de machines produites à même de faire tourner MorphOS, même si la sortie sur Mac mini permettra d'avoir un parc de machines potentiellement utilisables beaucoup plus grand, ce ne sont pas des machines neuves...

- Que pensez-vous des autres systèmes Amiga comme AROS, AmigaOS 4.x, AmigaOS 5 d'Amiga Inc. ou encore Anubis ?

Je n'ai jamais touché AROS mis à part une fois via un LiveCD Linux que j'avais lancé sur Pegasos I, donc ça date. Tout ce que j'en sais, je le connais grâce aux nombreuses brèves passés sur AI (grâce à Frédérick "Craf" Gino notamment) et ça a l'air de commencer à ressembler à quelque chose d'utilisable. En tout cas, AROS se rapproche de plus en plus d'une alternative utilisable. Même si ce n'est pas une alternative qui m'attire pour le moment, j'aime à penser qu'AROS restera la seule alternative d'ici quelques années/décennies puisqu'elle est la seule (pour le moment) à être Open Source.

En ce qui concerne AmigaOS 4.x, j'ai pu le tester sur mon Pegasos II et je dois avouer que j'ai du mal à accrocher, sans doute parce que MorphOS m'apporte déjà tout ce que je veux et que finalement AmigaOS 4 fait plus office de doublon pour moi (et cela doit sans doute être la même chose pour les utilisateurs d'AmigaOS 4 passant à MorphOS). Sinon, il faut avouer qu'Hyperion a fait un travail remarquable sur AmigaOS 4.

AmigaOS 5, perso, je n'en attends rien et je préfère ne rien en attendre. Pour moi, Amiga Inc. n'existe pas et ne sert à rien et AmigaOS 5 est un bon gros vaporware, comme toutes les déclarations d'Amiga Inc. ces dernières années (qui se souvient encore de leurs machines construites avec ACK qui devaient sortir milieu 2007, ou encore d'Amiga Inc. et la console EVO ou bien le parrainage de l'Arena de Kent...). Bref, il faut arrêter d'en parler parce qu'on est en train de leur faire de la publicité inutilement.

Quant à Anubis, je me demandais pourquoi personne n'avait encore eu l'idée de le faire (baser la conception d'un clone AmigaOS sur un Linux). Je sais qu'il existe des distributions similaires pour Atari et je pense que ce genre de projet peut aller loin s'il s'en donne les moyens. Personnellement, je ne pense pas que je serai utilisateur de ce genre de système, pour le moment tout du moins, mais l'idée et les possibilités offertes sont plus qu'intéressantes !

- Comment jugez-vous la situation globale de l'Amiga en ce début 2009 ?

Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été aussi bonne. On a du matériel qui est disponible (Sam440ep, Sam440ep-Flex, Minimig, cartes Indivision), nos OS se portent bien avec AmigaOS 4.1, MorphOS 2.2, AROS qui continue d'évoluer même si on peut craindre une dispersion des talents (avec l'arrivée d'un projet comme Anubis notamment).

De plus, de très bonnes choses sont arrivées en ce début d'année comme la sortie d'AmigaOS 4.1 sur Pegasos II, OWB qui devient un véritable concurrent à tous nos butineurs internet et qui se permet même d'aller chatouiller les Firefox et autres Safari. On peut aussi noter que le projet NatAmi continue son petit bonhomme de chemin. Pour moi, le NatAmi pourrait réconcilier les possesseurs de NG et les possesseurs de 68k. En effet, il est pour moi la parfaite transition entre ces deux mondes.

Et puis 2009 sera forcément une très bonne année puisqu'il y aura un nouveau Nass et le retour de l'Alchimie ! ^^

- Avez-vous un message pour la communauté Amiga ?

L'Amiga est une passion, une Histoire, un ordinateur hors du commun avec un destin tellement étonnant que l'on se doit de continuer à le soutenir. Bien sûr, on a tous nos passages à vide mais il ne faut pas oublier que l'on reste amigaïste toute sa vie. Discutez avec des anciens amigaïstes, vous verrez qu'il n'en faut pas beaucoup pour que la flamme se ravive dans leurs yeux.

Je crois qu'on ne le répétera jamais assez, mais faites vivre votre passion, participez à la vie de la "communauté", écrivez des petites, ou des grandes si vous le voulez, bafouilles pour Amiga=Power et Obligement, postez des brèves/commentaires/messages sur AI et surtout n'hésitez pas à venir aux rassemblements et aux bouffes qui se déroulent près de chez vous. Et s'il n'y en a pas, organisez une petite bouffe (ça ne demande pas grand-chose si vous faites une bouffe dans un petit resto et c'est tellement gratifiant). C'est grâce à ces rencontres que vous pourrez vous rendre compte que finalement vous n'êtes pas le seul fou et que notre "communauté" est vraiment exceptionnelle. Et ça, ça n'a pas de prix. ^^


[Retour en haut] / [Retour aux articles]