Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 21 mars 2019 - 00:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Cédric Maillard (DJ Collins)
(Entrevue réalisée par Mickaël Pernot et extraite de Amiga Impact - novembre 2018)


Voici un entretien avec DJ Collins, alias Cédric Maillard, qui m'a fait le plaisir de répondre à mes questions. Et comme DJ Collins est un homme plein de savoir vivre et fort sympathique, il vous offre même son album que vous allez pouvoir télécharger gratuitement (en plus de pouvoir l'écouter via iTunes, Spotify ou encore Google Music). D'ailleurs, le monsieur utilise encore son Amiga professionnellement et nous le montre dans deux vidéos que vous pouvez aussi télécharger (vidéo 1 et vidéo 2).

DJ Collins

- Bonjour à vous Cédric, ou devrais-je plutôt dire DJ Collins puisque c'est votre nom de scène ? Pouvez-vous vous présenter aux auditeurs du balado qui, s'ils ont bonne mémoire, t'ont déjà entendu dans le balado 38 dédié à l'AmigaZoom et qui date de... 2010 !

Salut BatteMan, salut Amiga Impact, salut chère communauté Amiga francophone !

Oui c'est mon nom de scène depuis les années 1990, les années folles où les discothèques marchaient encore toutes comme de vraies industries. Mon dieu 2010, comme le temps passe vite ! Là on est dans le futur en ce bon vieux 8 novembre 2018 et on est toujours en train de parler et travailler autour de l'Amiga, est-ce possible ? J'ai parfois envie de me pincer et chaque fois, j'ai peur car je me dis que peut-être on est juste dans un rêve ? Bref, on est tous fous et c'est ça qui est beau ! Quelle autre machine sur la planète a autant de passion que l'Amiga à part les malades des machines à sous dans les casinos ? (vous avez ça en France, oui ?)

- Amigaïste depuis 1993, si je ne me trompe, il me semble que vos débuts sur Amiga sont le fruit d'une histoire vraiment sympa. Pouvez-vous nous la raconter et nous dire quelle a été l'évolution de votre matériel jusqu'à aujourd'hui ?

Oui depuis 1990 ou 1993 je ne sais plus exactement. Un ami d'enfance qui travaillait la semaine sur Genève et qui rentrait le week-end dans notre petit village et qui, à chaque fois qu'il rentrait me montrait plein de choses qu'il rapportait de Genève. Un jour, il me montre une cassette VHS où Odyssey d'Alcatraz avait été enregistré. Il m'a dit, tu verras, c'est ouf. Et dès les premières images et les premiers sons, je n'en suis pas revenu ! C'est à ce moment-là que j'ai accroché dans ma petite tête âgée de 12 ans environ !

Je vais résumer un peu car je tiens à ce que vous lisiez cette petite entrevue jusqu'au bout :-) J'ai commencé avec ma première machine gracieusement prêtée par mon ami d'enfance autour de 1993 peut-être ?! Un Amiga 500 avec un commutateur de ROM Kickstart et un disque dur SCSI GVP 40 Mo, comme c'était bien ! J'ai découvert Creepy à cette époque. Vous savez ? Le jeu de serpent mille fois mieux que sur un Nokia 3210 dont la musique était juste entraînante et incroyable, bref !

Plus tard, j'ai eu un A2000 et un A1200, c'était durant la période de l'école secondaire environ. Il y avait chaque jour un trajet de presque 30 minutes de bus pour aller à l'école, on se passait le temps en passant des cassettes dans la magnifique sonorisation du bus, on mettait à fond, le chauffeur ne disait rien car il était au moins tranquille, j'ai fait découvrir à tout le monde les modules Protracker mais personne ne remarquait vraiment ou ne savait ce que c'était ! J'animais aussi les boums avec mon Amiga, j'étais prêt à me déplacer avec un Commodore 1084 ! En poussant le contraste à fond, je faisais une petite animation sur deux images sur Deluxe Paint : une blanche et une noire ! Ça donnait un stroboscope gratuit ! Comme c'était classe quand même.

Début 2000, j'ai connu la version bêta de Mac OS X. Et j'ai cru à ce moment-là que c'était l'avenir. J'ai été effectivement sur Mac jusqu'en 2015 environ. Depuis que Steve Jobs n'est plus avec nous, ce n'est plus pareil, trop de bogues, trop d'imperfections, le Mac n'est plus le Mac, ça c'est sûr ! Mais mes Amiga sont toujours restés chez moi. J'avais racheté des A3000, A600, pleins, entre temps, sans jamais vraiment les utiliser, toujours en se disant que c'était complètement désuet et que c'était beaucoup plus moderne de les émuler sur un Mac mais où je ne retrouvais plus les sensations que procure la machine d'origine. Le temps passe... Et vers la fin des années 2000, comme de temps en temps quand l'Amiga me manquait, j'en rebranchais un pour me faire un "trip" en écoutant des modules et des démos. Jusqu'à remarquer un jour qu'une machine avait du mal à démarrer, ma CD32 je crois.

Déjà à cette époque-là j'avais compris que les condensateurs commençaient à fatiguer et j'ai décidé de revendre toutes mes machines pour m'acheter un Minimig, pour ne pas perdre mon contact avec l'Amiga. C'était sympa pour l'époque d'avoir tout dans un FPGA avec une connectique déjà un peu plus récente.

- Lors de notre premier entretien en 2010, je me souviens que votre musique officielle pour l'AmigaZoom, justement, avait clôturé superbement le balado d'Amiga Impact. Toutefois, il me semble qu'à ce moment-là, vous n'utilisez plus vos Amiga dans votre processus créatif.

Effectivement, sur Mac j'ai découvert Garageband et ensuite Logic, c'est des merveilles en matière d'intuitivité (ça se dit ?). J'ai effectivement composé la musique officielle de l'AmigaZoom sur Logic sur un Mac, enfin sur un Hackintosh. Comme ça tournait bien !

DJ Collins

- Vous êtes désormais de retour sur Amiga, grâce notamment à la Vampire ! Pouvez-vous nous détailler votre machine et les logiciels que vous utilisez désormais pour vos compos ?

Je suis de retour sur Amiga depuis une petite année environ. J'ai voulu me rebaigner dans ce monde car ça me manquait trop ! Non pas par nostalgie mais pour les sensations uniques que cette machine procure. J'ai acheté à un ami, un Amiga 2000 bien gonflé. Étant de nouveau pas mal dans "le bain", j'ai été mis par hasard en contact avec le club AMF (Amiga Multitask Force), l'Amiga Club Suisse Romand !

J'ai fini par être invité à une journée barbecue avec quelques fous, à ce moment-là je ne réalisais pas que j'étais en train de rencontrer des membres hyper actifs de l'Apollo Team. Ils m'ont fait des démonstrations de la Vampire et j'ai pu voir des tas de choses en exclusivité, c'était magique et j'avais tout de suite compris que l'Amiga avait encore une fois, une grosse poussée d'énergie qui repousserait sa mort d'au moins une quinzaine d'années. Voir une telle puissance et une telle rapidité était trop pour moi, je n'ai pas tenu le coup, j'ai craqué pour ma première Vampire !

Je me suis mis à rechercher les logiciels intéressants pour moi. Pour la composition, c'est Digibooster 2.2.1 que j'ai récemment acheté, je le trouve très bien et bien mieux optimisé que la version 3. Je travaille énormément avec HD-Rec, ayant testé trois ou quatre DAW différents sur Amiga, HD-Rec est largement devant les autres au niveau de la stabililité et des possibilités, je peux mixer mes pistes, faire du mastering. C'est juste incroyable un tel logiciel sur un Amiga.

Ma machine actuelle est un Amiga 600 vampirisé avec le réseau 10/100 en PCMCIA, je travaille avec le coeur de la branche 2.x car le RTG est indispensable pour moi et j'utilise aussi la réelle Paula de la carte mère. J'ai un deuxième A600 avec une autre Vampire afin de tester les capacités de la future Pamela sur la branche 3.x du coeur. Pamela est très prometteuse, les yeux fermés on peut la deviner car son rendu est extrêmement clair comparé à Paula et ses filtres analogues. Pamela a une résolution de 16 bits sur huit voies matérielles, c'est de la science-fiction n'est-ce pas ? Le futur de l'Amiga en sera d'autant plus excitant !

- Je sais que vous êtes un amoureux de l'Amiga Classic. Que diriez-vous pour convaincre ceux qui nous écoutent de passer à la Vampire ?

Oui, je suis un amoureux du Classic car simplement aucune autre machine n'arrive à recréer les sensations si particulières de l'Amiga malgré une multitude de tentatives.

J'ai eu un AmigaOne XE avec AmigaOS 4.1, mais jamais j'ai réussi a en faire autant qu'avec mon Amiga 600 vampirisé, j'en étais très loin ! (déjà revendu d'ailleurs).

MorphOS c'est sympa, c'est assez abouti, mais bon ? Un Mac ou un PC, c'est assez abouti aussi ? Alors pour moi, oui la Vampire est LA solution pour l'Amiga du futur, car oui, les sensations restent. Et que ceux qui me disent qu'un FPGA n'est pas un Amiga, voyez ça comme une évolution miniaturisée d'une carte mère. Quand on voit le prix d'une carte 68060 sur eBay, pour moitié moins vous avez une carte bien plus puissante qui donne accès au réseau avec le RTG hyper rapide sur une sortie HDMI et 128 Mo de mémoire Fast et tout le reste que j'oublie. C'est juste du délire !

Il faut juste deux secondes réaliser l'énorme chance qu'on a d'avoir des gens qui ont réussi à développer cette prouesse technique afin de faire revivre l'Amiga comme il se doit avec un AGA amélioré, un 68080 AMMX et une superbe Pamela.

N'oublions pas que nos Amiga vieillissent et que la Vampire V4 autonome n'arrive certainement pas pour rien. Pensez au long terme, avec ça plus de soucis d'alimentation ou de condensateurs, vous aurez des Amiga neufs comme à votre Noël 1994 sauf que vous avez juste quatre fois plus qu'un Amiga 4000 de Noël 1994, plus aucune barrière de créativité, tout est possible, et la logithèque est tellement immense depuis toutes ses années !

Un Amiga né en 2018 qui peut imprimer en réseau, écouter des radio en ligne sans être à 98% de temps processeur et lire des vidéos, je trouve ça vachement amusant !

DJ Collins

- Pour terminer cette entrevue, je vous laisse le mot de la fin et je vous remercie pour avoir bien voulu jouer le jeu de cette entrevue.

Je ne suis pas sponsorisé par l'Apollo Team. Que les choses soient clair, car j'en vois déjà venir. :-)

Mon grand travail actuellement est de trier des modules parmi des milliers d'écoutes, je mixe également avec PT-1210 MK1 et je suis toujours à la recherche de modules House ou Techno mais les récents ! Si quelqu'un à quelque chose avec un tri par styles, je suis intéressé à échanger ma collection. J'ai déjà fait la moitié des archives en ligne et je cherche encore.

Pour entrer en contact avec moi : www.facebook.com/maillard.cedric. Et pour voir et "liker" ma page d'artiste : www.facebook.com/Dj-Collins-42648261289/.

J'offre à la communauté Amiga mon dernier album, il est également disponible sur Spotify, iTunes et Google Music. Vous pouvez mettre en ligne sans problème. J'ai joint des vidéos (1, 2) où je travaille avec l'Amiga. Vous verrez, c'est rigolo..


[Retour en haut] / [Retour aux articles]