Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 19:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Andreas Magerl
(Entrevue réalisée par David Brunet - février 2008)


Andreas Magerl Note : traduction par Pascal Amann.

Andreas Magerl est ce que l'on peut appeler un défenseur de l'Amiga. Il s'attaque à tous les fronts pour garder l'Amiga en vie et pour le développer, que ce soit avec son magazine Amiga Future, son site Web, son entreprise APC&TCP ou ses projets de développement.

- Bonjour Andreas, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Il n'y a pas grand-chose à dire. Je suis né en 1971 et j'ai fondé, il y a quinze ans, la société APC&TCP. J'habite à une centaine de kilomètres de Munich, dans le sud de la Bavière.

- Quand et comment avez-vous découvert l'Amiga ?

Bonne question. J'ai suivi le parcours traditionnel des gens de ma génération et je suis passé du C64 à l'Amiga. C'était peu de temps après que l'Amiga 500 soit mis en vente en Allemagne. Je ne me souviens pas précisément quand. Au début des années 1990, j'ai fondé un club informatique, TCP, et peu de temps après nous nous sommes regroupés avec le club APC. D'où le nom APC&TCP. :)

J'ai créé l'entreprise APC&TCP en 1992.

- Quels ordinateurs / systèmes d'exploitation / consoles possédez-vous et utilisez-vous ?

Je travaille avec un MicroA1 équipé d'AmigaOS 4. Je possède aussi un A4000T/060 qui me sert de machine de réserve et qui se trouve chez mes parents. J'ai également un Amiga 600 et un Amiga 1000 ainsi que trois C64. J'ai aussi une Nintendo 64 qui doit trainer quelque part.

- Vous êtes le rédacteur en chef d'Amiga Future, un des derniers magazines sur papier consacrés à l'Amiga. Pouvez-vous nous dire quand et dans quelles circonstances ce magazine a vu le jour ?

Il y a environ dix ans de cela, je me suis mis à la recherche d'un éditeur qui accepterait de publier un magazine dédié à l'Amiga. Nous avons longtemps cherché avant de tomber sur ICP qui publiait aussi le magazine Amiga Plus. Comme il y avait déjà un magazine dédié aux applications, nous nous sommes surtout concentrés sur les jeux.

ICP a fini par revendre ses produits Amiga et nous nous sommes retrouvés chez Falke. A partir du numéro 26, Falke a abandonné Amiga Future parce que ce n'était économiquement plus viable pour l'éditeur. Nous avons donc continué sans éditeur à partir du numéro 27. Et nous voilà parvenus au numéro 70 et à notre dixième anniversaire. :)

Depuis le numéro 67, Amiga Future existe également en anglais.

- Combien de personnes travaillent pour le magazine ?

Amiga Future comporte actuellement une cinquantaine de collaborateurs.

- Comment le magazine est-il réalisé ?

Très simplement. Soit le rédacteur a une idée d'article, soit je lui en soumets une. Je reçois l'article terminé qui est ensuite relu. Dans le même temps, l'article est envoyé à un traducteur. L'article traduit est ensuite relu/corrigé à son tour. Dès que j'ai terminé la mise en page (quel article va être imprimé sur quelle page), les articles partent chez le maquettiste. Je reçois ensuite des fichiers PDF tests pour un dernier contrôle. Si le temps le permet, ces derniers sont relus une nouvelle fois par les rédacteurs. Puis direction l'imprimerie.

A ma connaissance, la mise en page est effectuée sous Windows. Je ne sais pas quel logiciel est utilisé. Je n'ai jamais posé la question. Seul le résultat compte. :)

Les rédacteurs se servent d'ordinateurs variés : Amiga Classic, Pegasos, AmigaOne, UAE, selon l'ordinateur avec lequel ils travaillent chez eux.

Pour ma part, j'utilise un MicroA1.

- En 2007, vous avez repris Total Amiga et lancé la version anglaise d'Amiga Future. D'autres traductions sont-elles prévues ?

Non. J'aimerais bien mais le marché est bien trop petit. D'ailleurs, la version anglaise d'Amiga Future n'a pas un lectorat énorme (la version allemande a un tirage supérieur). Si nous décidions par exemple d'éditer une version française, les francophones abonnés à la version anglaise abandonneraient naturellement la version anglaise, et nous serions dans l'obligation de laisser tomber la version anglaise par manque d'abonnés.

- Quelles ont été les réactions (positives ou négatives) des lecteurs concernant la version anglaise ?

Il n'y a pas eu de réactions très vives. Certains utilisateurs se réjouissent naturellement, tandis que d'autres n'apprécient pas la multiplication de mes projets Amiga.

- Combien d'abonnés avez-vous ? Quel a été le nombre maximum d'abonnés ? Combien de nouveaux abonnés a attiré la version anglaise ?

Nous tirons entre 300 et 400 exemplaires par numéro. La version anglaise se situe, elle, plus près des 300. Ce n'est pas un souci, mais nous ne disposons pas de grandes réserves en cas de période de crise. J'espère que le nombre d'abonnés de la version anglaise va encore augmenter.

Je serais plus heureux si nous avions plus d'abonnés pour la version anglaise, mais je le répète, ce n'est pas un souci.

- Selon vous, quels sont les points forts et les points faibles d'Amiga Future ?

C'est aux lecteurs qu'il revient de répondre à cette question. C'est la raison pour laquelle nous voulons réaliser un sondage cette semaine. Si je trouve le temps de le faire.

J'aimerais modifier de nombreuses choses, à commencer par la pagination : augmenter le nombre de pages sans modifier le prix. Notre tirage est hélas trop faible pour cela. Il faudrait qu'il y ait quelques abonnements supplémentaires pour que ce soit possible.

Ce serait bien aussi de paraître à un rythme mensuel. Une fois de plus, le tirage ne nous le permet pas. Pour cela, il faudrait au minimum doubler le nombre d'abonnés, ce qui ne se produira jamais. Idem pour la couleur.

Par contre, nous allons continuer à améliorer le site. Nous y travaillons depuis plusieurs mois et il reste encore de nombreuses améliorations en suspens. Au rythme actuel, la taille du site doublera cette année.

- De nombreux articles figurent sur le site d'Amiga Future, mais la plupart sont numérisés. Envisagez-vous de les convertir au format texte pour qu'ils soient plus faciles à lire ?

Les articles numérisés proviennent du magazine papier. Nous pouvons uniquement les publier sur le site sous forme d'images numérisées. Il nous est impossible de convertir la base de données des articles en raison du travail que cela supposerait.

Et pour répondre à l'inévitable question sur les PDF : non, il n'est pas prévu pour l'instant de mettre en ligne les anciens articles d'Amiga Future au format PDF. Ce serait injuste envers les utilisateurs qui nous soutiennent en s'abonnant. Il y aura peut-être un DVD avec des PDF. Rien n'est encore décidé. Cela demande beaucoup de temps et j'en ai très peu en ce moment.

Notre site comporte actuellement plus de 2000 articles. D'ici la fin de l'année, il y en aura 3000. Mais nous continuons à chercher des articles à mettre en ligne. Avis aux amateurs...

- Vous êtes également le gérant d'APC&TCP. Pouvez-vous présenter la société à nos lecteurs ?

Toute l'histoire d'APC&TCP se trouve sur la page suivante : www.apc-tcp.de/history.php.

Nous travaillons actuellement sur de nombreux projets. Un programmeur supplémentaire travaille sur DigiBoosterPro depuis peu. La version Alpha9 est achevée. Sauf imprévu malheureux, la nouvelle version de DBP verra encore le jour cette année.

Le développement de MED Soundstudio (OctaMED) et d'AmiAtlas se poursuit également. Je ne peux malheureusement pas vous donner d'autres informations à ce sujet.

Nous avons trouvé un programmeur pour convertir Desert Racing sur AmigaOS 4 et MorphOS. La première version Alpha est terminée. :)

Le développement de Roadshow continue. La version finale ne devrait plus tarder.

Le développement de CygnusEd se poursuit et nous travaillons à une version AmigaOS 4 de Flyin' High.

Le projet ASD prend forme. Plus de 1000 titres ont déjà été enregistrés. Nous devons à présent télécharger plusieurs milliers d'images et les trier.

Nous souhaitons éditer IBrowse. Mais nous n'avons hélas reçu aucune réponse des programmeurs. :(

Nous avons quelques autres projets, mais il est encore trop tôt pour en parler.

De manière générale, nous sommes toujours à la recherche de bons programmes à publier.

- Fin janvier 2008, vous avez fait connaitre le calendrier de lancement de vos futurs projets. Êtes-vous toujours à la recherche de développeurs pour ces projets ? Les développeurs sont-ils rémunérés ?

Nos programmeurs perçoivent toujours une participation aux bénéfices.

Nous avons trouvé un programmeur pour Desert Racing. Olaf Barthel aurait besoin d'aide pour la version native MorphOS de CygnusEd.

Je cherche également des programmeurs pour d'autres portages. Ce serait bien d'adapter certains jeux comme Pinball Brain Damage sur AmigaOS 4 et MorphOS. Le problème est que nous ne disposons pas du code source.

Nous cherchons également un programmeur (StormC/ASM) pour un jeu à adapter sur AmigaOS 4 et MorphOS.

- Vous avez dit, toujours dans votre calendrier de lancement, que "Le site Amiga Future va être amélioré et comportera de nombreuses nouvelles fonctions et un contenu plus important." Qu'envisagez-vous d'ajouter à votre site ?

Nous allons doubler cette année le nombre d'articles en ligne. Idem pour les logiciels en téléchargement. Fin 2008, le site comportera au minimum le double de versions complètes. De plus, nous travaillons d'arrache-pied sur le projet ASD qui occupera à lui seul près d'un Go d'espace de stockage.

Nous voulons également améliorer la partie "actualité" du site. J'en appelle aux programmeurs et aux utilisateurs pour qu'ils n'hésitent pas à nous faire parvenir des brèves.

Les travaux de développement du site sont pour l'instant en partie suspendus. L'entretien du site est onéreux et ce n'est pas facile de le financer car il n'y a malheureusement pas de mécènes sur Amiga.

- AmiAtlas est obsolète lorsqu'on le compare à des logiciels gratuits comme Google Maps, Via Michelin ou Mappy. Avez-vous prévu d'améliorer le logiciel en lui ajoutant des fonctionnalités ?

Je ne peux malheureusement rien vous dire à ce sujet pour l'instant.

- Il n'y a pas de portages de programmes dans votre catalogue (uniquement des applications natives Amiga). Ne souhaitez-vous pas adapter les bonnes applications en provenance d'autres systèmes d'exploitation, comme le fait Rune Soft ?

Non. Notre société a été créée pour aider les développeurs Amiga à vendre leurs logiciels et leur permettre de percevoir une rémunération correcte. Si un programmeur adapte un logiciel, nous le distribuerons naturellement. Mais nous n'acquerrons pas de licence sur un logiciel pour ensuite chercher un programmeur pour l'adapter.

- Parlons de la situation actuelle de l'Amiga : que pensez-vous des projets d'Amiga Inc. ? (AA 2, AmigaOS 5...)

Ma réponse tient en trois lettres : LOL (en français : "mort de rire").

- Que pensez-vous d'AmigaOS 4 et de MorphOS ?

J'ai choisi AmigaOS 4 parce qu'il me plait davantage que MorphOS, ce qui ne signifie pas pour autant que ce dernier est un mauvais système. Ma position est la suivante : MorphOS c'est aussi l'Amiga, de même que WinUAE ou AROS sont l'Amiga. Je sais que certains utilisateurs ne partagent pas mon point de vue. Certains sont même choqués. Je n'ai pas envie de me lancer dans une guerre puérile, le marché de l'Amiga est bien trop étroit pour cela.

- Si demain vous deveniez le nouveau PDG d'Amiga Inc., quelle seraient vos premières mesures pour relancer la plate-forme Amiga ?

Il faudrait, dans un premier temps, qu'Amiga Inc. tienne à nouveau son rôle de société-mère et qu'elle facilite autant que possible la collaboration entre les programmeurs sur les différentes plates-formes (Classic, AmigaOS 4, MorphOS, AROS, UAE). Ensuite, il faudrait que le matériel pour AmigaOS 4 soit à nouveau disponible dans les plus brefs délais. Ce seraient mes deux premières priorités, mais il y aurait naturellement énormément à faire encore.

- Andreas, merci beaucoup pour cet entretien. Le mot de la fin vous revient...

Que pourrais-je ajouter ? Nous avons de grands projets pour 2008, mais nous devons impérativement nous renforcer. Nous sommes à la recherche de personnes étant capables de traduire des textes allemands en anglais. Nous cherchons également des articles et des versions complètes pour le site d'Amiga Future. Et bien entendu de nombreux nouveaux abonnés. :)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]