Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 20 septembre 2017 - 16:53  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Ilkka Lehtoranta
(Entrevue réalisée par David Brunet - août 2006)


Note : traduction par Mehdi Boulahia.

Itix - Bonjour Ilkka, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Ilkka Lehtoranta, je vis dans la petite ville de Jyväskylä en Finlande. J'ai 29 ans et suis encore étudiant mais j'espère bien réussir mes examens de sciences appliquées à l'université de Jyväskylä à la fin de l'année. Mes études de prédilection portent sur le développement logicielle, bien sûr. :-)

- Quand et comment avez-vous découvert l'Amiga ?

Ce devait être en 1989 ou 1990 quand mon ami a eu son Amiga 500. C'était tout simplement stupéfiant.

- Qu'avez-vous fait sur Amiga avant d'être sur MorphOS ?

Pas grand-chose. Avant MorphOS, je ne pouvais programmer qu'en assembleur 68k et le développement était lent. MagicReader (un lecteur de BBS hors-ligne), SmartInfo (un outil pour défragmenter les partitions SFS) et le code d'IA pour Dynamite ont été mes plus importants développements avant MorphOS. J'ai aussi écrit Voimariini qui est un simple éditeur HTML avec des possibilités de prévisualisation.

- Quels ordinateurs, systèmes d'exploitation et consoles avez-vous et utilisez-vous ?

Un Pegasos II (MorphOS), un Commodore 64, une PlayStation 2 et un bon vieux Pentium 90 fonctionnant sous Windows 95. Ce dernier est utilisé constamment pour ses capacités de navigation web... J'utilisais Linux sur Pegasos mais j'ai eu besoin de plus d'espace disque et je l'ai enlevé.

- Quand et comment avez-vous découvert MorphOS ?

C'était pendant l'été 2002 quand Harry "Piru" Sintonen (l'auteur de BlizKick) cherchaient de nouveaux bêta-testeurs. Je savais que certaines personnes développaient une version PowerPC de MUI compatible avec AmigaOS et j'étais vraiment intéressé par ce projet, je voulais en faire partie.

- Quel est votre rôle dans l'équipe de développement de MorphOS ? Qu'avez-vous fait pour le système jusqu'à maintenant ?

Je m'occupe des outils externes, parfois je fais des portages sur demande. Ambient SE dans MorphOS 1.42+ a été compilé et nettoyé de ses bogues par Michal "Kiero" Wozniak et moi-même, et MorphOS 1.5 devrait contenir encore plus de développements de ma part. Ce qui est sûr, c'est que je ne toucherai aucun des composants du noyau.

- Actuellement, quelles sont les principales parties de MorphOS qui nécessitent d'être développées ou créées pour avoir une version 1.5 "complète" ?

Ralph Schmidt va sûrement me bannir pour cela mais nous avons réellement besoin d'un système de fichiers 64 bits.

- Quelles choses pourraient accélérer le développement de MorphOS ? (de l'argent, les documentations pour écrire les pilotes de cartes graphiques, plus de développeurs...)

Je ne sais pas. L'argent ou les documentations ne sont pas d'une grande utilité si les développeurs ont une famille ou un travail. Les développeurs doivent aussi avoir une vie, aller dans les bistrots, se saouler et rencontrer des filles, regarder la télévision... D'un autre côté, avoir plus de développeurs ne signifie pas forcément que les choses sont développées plus rapidement. Les nouveaux développeurs ne peuvent avoir accès aux modules du noyau de toute façon.

- Quels sont les points forts de MorphOS comparés aux autres systèmes ?

Le Shell et MUI.

- Quels sont les points faibles de MorphOS comparés aux autres systèmes ? Comparés à AmigaOS 4 ?

Le manque de protection mémoire et l'API AmigaOS en général. Et le manque d'un système de fichiers 64 bits, vraiment.

- Est-ce que Bill Buck a encore un rôle dans MorphOS ?

Non.

- Vous êtes le développeur de "l'émulateur" OS4Emu. Pour quelles raisons avez-vous développé un tel programme ? Pouvez-vous présenter les principales caractéristiques d'OS4Emu ?

C'était vers la fin de l'été 2004. La première Pre-Release d'AmigaOS 4 était sortie depuis quelques mois et Harry Sintonen jouait avec les tout premiers programmes natifs pour AmigaOS 4 qu'il venait de télécharger d'OS4Depot. Il se rendit compte que MorphOS chargeait sans problèmes certains exécutables comme s'ils étaient des programmes PowerUP mais qui plantaient peu de temps après leur chargement. Il finit par trouver ce qu'essayaient de faire ces programmes et il créa un petit correctif, appelé OS4Emu, qui attrapait les programmes AmigaOS 4 et renvoyait un message d'erreur dès lors que des fonctions de l'Exec AmigaOS 4 étaient appelées. Harry posta une copie d'écran comme preuve du fonctionnement de son logiciel et je me suis dit que ce serait sympa de pouvoir lancer tous les programmes AmigaOS 4 sous MorphOS. Juste pour embêter les utilisateurs AmigaOS 4 :-). Mais continuer le développement n'intéressait plus Harry.

Quelques semaines passèrent et cette copie d'écran continuait à me hanter. Je savais comment Harry avait implémenté son correctif mais cela nécessitait un noyau MorphOS modifié et il était sûr que je ne pouvais pas utiliser cette option. J'ai continué à lire le SDK d'AmigaOS 4 et les codes sources que j'avais trouvé à différents endroits et finalement, j'ai trouvé comment modifier MorphOS à la volée de façon à avoir ExecBase->MainInterface. Après une semaine de programmation, j'ai mis à disposition ma propre version d'OS4Emu qui gérait trois bibliothèques (Exec, DOS et Utility). Et il pouvait lancer un programme : List68k \o/.

Il était très facile d'ajouter des nouvelles bibliothèques au paquetage et OS4Emu était mis à jour fréquemment. Je viens d'ajouter les bibliothèques Warp3D et newlib à OS4Emu, qui fixent tous les trucs connus anti-OS4Emu. Mais le plus gros problème avec OS4Emu est qu'il commence à devenir ennuyeux. Les applications ClassAct/Reaction ont un rendu horrible sous MorphOS, il n'y a pas de développement exclusivement MUI sous AmigaOS 4 et les commandes CLI sont trop basiques.

- Y a-t-il une chance de voir OS4Emu intégré le système MorphOS ?

Non.

- Des développeurs AROS travaillent sur un adaptateur MorphOS pour AROS. Est-ce qu'un adaptateur AROS pour MorphOS est possible ou même prévu ?

J'y ai pensé. Je ne sais pas si c'est possible à faire mais sans base d'utilisateurs importante, cela n'a aucun sens.

- Quelles sont vos trois ou quatre plus importantes applications sur lesquelles vous avez travaillé ? Pouvez-vous nous donner une description de chacune d'elles ?

1) dynAMIte. J'ai écrit l'IA pour ce jeu (ce n'est pas parfait mais bon, ça va) et c'était ma première contribution à #AmigaZeux. Comme j'ai participé au développement, j'ai reçu mon CDRom dynAMIte gratuitement avec les signatures de Matthias Böcker, Torsten Ketelsen et d'Ingo Musquinier, aussi connus comme les trois hommes sages. :-)

2) Basilisk II. J'avais soudainement eu une très forte envie d'avoir un émulateur Mac et je devais faire quelque à ce niveau.

3) SnoopDOS/Snoopium. J'ai lu qu'un portage pour AmigaOS 4 était en cours de réalisation - une bonne raison pour être le premier et aussi pour apprendre quelque chose de nouveau à propos de MorphOS. C'est un tournant dans mon apprentissage de l'intérieur d'AmigaOS et de MorphOS.

- Vous avez créé/porté beaucoup de programmes pour MorphOS. Que pensez-vous du SDK de MorphOS ? Est-ce un "paradis pour développeurs" ou peut-il être amélioré ? Et par quel moyen ?

Le SDK de MorphOS est vraiment le paradis. Quand j'étais jeune, je ne comprenais pas la beauté de ce logiciel (ou simplement la beauté de GeekGadgets tout court) mais aujourd'hui je ne pourrais pas vivre sans. C'est un environnement très typé Unix, facilitant les portages. Il apporte aussi des outils très pratiques, comme Wget et Perl, à ceux qui ne sont pas trop intéressés par la programmation. Mais cela pourrait être encore mieux. Les fans de C++ préfèrent le nouveau GCC et quelques outils mériteraient d'être mis à jour. Et il faudrait aussi des bibliothèques statiques, prêtes à l'emploi par défaut.

- Quelles sont vos priorités de développement pour les prochains mois ? Aurez-vous le temps de corriger le bogue du bouton "Désactiver" dans Snoopium ? (cette dernière question très importante a été suggérée par votre ami Henes ;-))

Le bouton "Désactiver" sera fixé quand les Français arrêteront de brûler des voitures :-). Hmm... Je ne sais pas. Je développe de façon sporadique, travaillant sur un projet aujourd'hui, sur un autre demain et certains projets ne sont jamais terminés. J'ai le portage d'un jeu en projet à finir et j'essaie de me consacrer un peu plus aux composants de MorphOS mais je ne sais jamais vraiment ce qui est fait.

- Quelle est votre opinion sur AmigaOS 4 ? Et sur l'AmigaOne ?

Réussir à faire tourner AmigaOS 4 sur PowerPC a pris trop de temps. Il y a des gens intéressants qui font de leur mieux mais j'ai revendu ma BlizzardPPC en 2003. L'AmigaOne a été un échec dès le début mais j'aime le concept de µA1. Avec un autre northbridge, il pourrait être parfait.

- Quelle est votre opinion sur Amiga Inc. ? Et sur l'AmigaAnywhere ?

Une société amateure avec AmigaNowhere (NdT : Amiga Nulle Part, référence à AmigaAnywhere : Amiga Partout).

- Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Amusez-vous et profitez-en, quelle que soit la plate-forme que vous avez choisie.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]