Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 15:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Insane Software (Wolfgang Hosemann et Niels Schapke)
(Entrevue réalisée par George Sokianos et extraite d'Amiga Hellas - septembre 2007)


Note : traduction par Cédric Saïller.

Pour la première entrevue du magazine Amiga Hellas, nous parlerons avec Wolfgang Hosemann et Niels Schapke d'Insane Software, une nouvelle société allemande de développement logiciel pour la plate-forme Amiga. Voyons ce qu'ils ont à nous dire.

Wolfgang Hosemann Niels Schapke
Wolfgang Hosemann et Niels Schapke

- Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter ?

Wolfgang Hosemann - Salut, je suis Wolfgang Hosemann, âgé de 37 ans et propriétaire d'Insane-Software.

Niels Schapke - Ici Niels Schapke, jeune homme de 28 ans et cofondateur d'Insane-Software.

- Depuis combien de temps utilisez-vous l'Amiga et quel modèle possédez-vous encore ?

WH - J'ai un Amiga depuis le début, J'ai eu mon premier Amiga autour de 1986, après qu'un de mes amis en a acheté un aux États-Unis. J'utilise l'Amiga depuis lors jusqu'à aujourd'hui. J'ai toujours mon Amiga 1000 (il fonctionne toujours !), deux A1200, un A600, un A4000 (avec une carte PowerPC) et un AmigaOne. Tous en état de marche. :)

NS - J'ai eu mon premier Amiga vers 1994 et c'était un Amiga 500 (il est toujours dans ma collection). Aux environs de 1995, je voulais vraiment avoir le tout nouveau A1200 de chez Escom et je l'ai tout simplement acheté (merci à Petro pour ça !). Dans le même temps, la carte mère est tombée en rade mais j'ai eu deux autres Amiga 1200, dont l'un est toujours fonctionnel avec un 68030 à 50 MHz, 32 Mo de mémoire et un disque dur 2,5" de 40 Go. Il y a aussi deux A500, deux A600 et pour le plaisir un Amiga CD32, qui reste une merveilleuse machine à jouer !

- Quelles sont vos fonctions à Insane Software ?

WH - Je suis développeur, traducteur et responsable des ventes, des relations clients ainsi que de l'assistance client.

NS - La réalisation de graphismes et la conception sont mes principales fonctions en plus de mon rôle de webmestre de notre serveur Web.

- Est-ce que ce sont vos métiers principaux ? Si ce n'est pas le cas, souhaitez-vous que cela le devienne ? De quoi d'autre vivez-vous ?

WH - Insane-Software est mon boulot principal et j'aime vraiment ça. J'espère sincèrement que cela durera un bon moment, même si la situation de l'Amiga actuelle semble assez mauvaise. :/

NS - Ce n'est pas mon travail principal, vous pouvez considérer que j'y consacre la plupart de mon temps libre. Dans mon boulot principal, je répare des Notebooks (certains les appellent encore malencontreusement des portables...), des consoles de jeux et assez rarement des systèmes Amiga pour les utilisateurs finaux, entreprises ou petites firmes commerciales.

- Pensez-vous que le marché de l'Amiga peut soutenir les développeurs ? Peuvent-ils travailler exclusivement pour les ordinateurs Amiga ?

WH - Je pense réellement que le marché potentiel peut soutenir les développeurs (mais soyons réaliste : il n'y a pas de "vrai" marché encore, il ne peut pas supporter plus qu'une poignée de développeurs mais il le pourrait, si les nouveaux systèmes rencontrent la faveur du public dans le futur proche !). Il y a une grosse demande pour les nouveaux systèmes, pour les nouveaux logiciels, pour de nouvelles idées... Beaucoup de travail qui pourrait être fait et particulièrement pour l'Amiga.

NS - J'adhère complètement.

- Les jeux sont-ils la seule chose dont la plate-forme Amiga a besoin pour gagner l'intérêt de tous les utilisateurs une nouvelle fois ?

WH - Les jeux ne sont absolument pas la seule chose dont l'Amiga a besoin. Mais comme l'humain aime réellement jouer, c'est une des choses les plus importantes pour l'Amiga. Je crois fortement en de bons jeux (pas forcément en 3D, des jeux correctement développés en 2D sont tout aussi chouettes à mon avis) pour être la base qui suscitera l'intérêt pour l'Amiga une nouvelle fois.

NS - Malheureusement, la première chose qui vient à l'esprit de la plupart des gens à qui vous demandez ce dont ils se rappellent de l'Amiga est définitivement "les jeux". Donc il y a beaucoup de travail pour tordre le coup à cette mauvaise image afin que les gens sachent que l'on peut travailler avec un Amiga de manière très efficace, sans les limitations de certains nouveaux OS offrent, ou comme un OS où les utilisateurs n'ont pas le droit à la parole. Mais le plus important de tout, c'est le besoin de nouveau matériel ! Nous avons besoin de nouveau matériel pour travailler, tous les développeurs ont besoin de nouveau matériel afin d'aller le plus vite possible avec cette "vieille" voiture. ;-)

- Pourquoi avez-vous appelé votre nouvelle compagnie "Insane" (fou) ? Est-ce que cela a un rapport avec vos projets ou la plate-forme ?

WH - C'est un peu de tout ça... Ce fut une idée folle de soutenir uniquement l'Amiga. Et c'était fou de démarrer à un point où l'Amiga était à la fin de son succès. Les jeux de réflexion étaient un domaine phare de l'Amiga, et nous avons essayé de poursuivre cette logique... avec succès, selon nous. Nous travaillons comme des fous sur nos projets, parfois jusqu'au petit matin. Certaines fois, nous changeons de voie en plein cours de développement pour implémenter de nouvelles idées, essayant de petites astuces pour obtenir de meilleurs graphismes, ou une plus grande rapidité sur les machines classiques, etc. On peut donc dire que nous sommes vraiment fous. ;)

NS - Nous pensions que c'était un nom vraiment sympa ;-)... Non réellement, c'est exactement comme Wolfgang vous l'a dit.

- Dans de nombreux forums les gens demandent des portages spécifiques de jeux. Comment gérez-vous pour assouvir leurs désirs ?

WH - Nous avons quelques problèmes concernant cela... Il y a de nombreuses idées pour de nouveaux jeux Amiga spécifiques (nous ne faisons pas que de simples portages, tous les projets sont développés à partir de zéro, implémentant nos propres idées pour faire les choses "correctement") mais il y a si peu de temps... Nous essayons de trouver les idées qui ont le meilleur degré d'amusement et une fois que nous les avons, nous commençons à les réaliser. En effet, l'une des suggestions issues des forums est en développement en ce moment. Mais nous ne la dévoilerons pas tant qu'elle ne sera pas réalisée, vous pouvez comprendre cela. ;)

NS - Prenez une grosse boîte et mettez-y tous vos souhaits, avec un peu de sel et de poivre par-dessus et ajoutons-y bien sûr nos propres idées. Mélangez un peu et chauffez ça à 260 degrés pendant cinq minutes. Puis ouvrez ça et dites "produit toxique, ne pas respirer !".. C'est ainsi que nous aimons répondre aux souhaits des utilisateurs. ;-)

- Y a-t-il des problèmes de licence sur certains portages ? Si c'est le cas, comment les gérez-vous ?

WH - Actuellement, il n'y a pas de problème de licences, car nous n'utilisons pas de codes sources protégés, ni de graphismes ou de sons. Nous faisons tout par nos propres moyens, et si nous adaptons d'autres idées de bons jeux, nous essayons de les rendre meilleurs. Et nous espérons arriver à cet objectif. ;)

NS - De vraies adaptations sont des copies conformes. Et c'est très ennuyeux à faire. Comme l'a dit Wolfgang, nous aimons démarrer nos projets à partir d'une page blanche, donc il n'y a pas réellement de problème avec les licences.

- Envisagez-vous de coopérer avec une compagnie, comme PopCap Games Inc., pour accéder à leurs codes sources et résoudre les problèmes de licences ?

WH - La réponse est simple : non. Nous n'envisageons pas la possibilité de le faire, la plupart des compagnies de développement de jeux demande de gros dédommagements financiers pour l'utilisation des licences et les revenus actuels du marché Amiga ne sont pas suffisants. De plus, la plupart des codes sources d'autres plates-formes de jeux ne sont tout simplement pas utilisables sur Amiga. Ils sont souvent dépendants de choses comme DirectX ou SDL ou n'importe quel environnement lourdaud de développement de jeu. Pour les jeux SDL, essayez les sur un 68030 avec une carte graphique et voyez par vous-même... Amijeweled est un peu lent sur de telles machines, mais tous les jeux SLD que j'ai vu jusqu'ici sont vraiment injouables et lents sur ces machines.

NS - Comme Wolfgang. La plupart des compagnies PC ne reconnaissent pas l'existence du marché Amiga ou admettent qu'il en reste un tout petit. Donc ce n'est pas attirant pour ces firmes tant que le marché des jeux Amiga ne grossit pas de nouveau, mais pas pour nous, nous sommes un label indépendant.

- Avez-vous de nouveaux projets sur lesquels vous travaillez ?

WH - Oui. ;)

NS - Hum.... Ouep !

- Quels sont vos projets ? Uniquement de la création de jeux ? Ou prévoyez-vous la création de programmes sympas ?

WH - Nous prévoyons de faire des applications également, mais cela dépend de la demande actuelle pour que nous les développions dans le futur. Nous avons déjà examiné beaucoup d'options pour cela et voyons quelques projets possibles que nous pourrions faire. Un bon programme de graphismes pour les artistes du pixel manque cruellement par exemple...

NS - Nos plans sont sombres... domination du monde... Heu, oui, nous voulons soutenir l'Amiga avec des applications également.

- Votre premier projet, Amijeweled, est vraiment génial. Nous avons un article dans notre deuxième édition d'Amiga Hellas ! Quelle est l'opinion des autres utilisateurs ? L'apprécient-ils ?

WH - Nous avons été très impressionnés par les retours que nous avons eus. Nous pensions que certaines personnes l'apprécieraient mais, en fait, beaucoup de gens l'adorent vraiment (autant que nous ;)). Il y a des critiques également, mais elles sont constructives. Il y a des souhaits pour un mode plein écran par exemple. Nous sommes passés à côté que certains utilisent de très hautes résolutions pour leurs Workbench, et la fenêtre Amijeweled est trop petite pour eux... D'autres personnes nous demandent de baisser le prix d'achat de la version CD (ce qui est d'ailleurs compréhensible). Nous avons noté tout cela et nous suivrons ces suggestions.

NS - Oui, les utilisateurs l'ont aimé ! Nous avons en permanence de bons retours que nous apprécions toujours. C'était notre premier projet, donc il n'est pas parfait, mais la perfection vient avec le temps et nous aimons améliorer nos productions constamment. Soyez surpris...

- Amijeweled est très beau sur les Amiga avec une carte graphique. Est-ce que vous prévoyez une version AGA également ? Y a-t-il de telles requêtes de la part des utilisateurs ?

WH - Oui, il y a de telles demandes. Et, en effet, nous sommes en train de travailler dessus. Les graphismes réalisés jusque-là sont très proches des graphismes sympas de la version RTG. Niels a encore réalisé un superbe travail là-dessus !

NS - Bien sûr ! Tout le monde n'a pas l'argent pour acheter les rares cartes graphiques onéreuses pour Amiga. Gardez à l'esprit qu'il y a beaucoup, beaucoup d'Amiga sans carte graphique mais avec l'AGA, donc nous aimerions gérer l'AGA également. Il est temps de nourrir Alice, Lisa et Paula à nouveau avec de la viande fraîche. ;-)

- Les ventes sont-elles assez importantes pour vous motiver à travailler sur ce genre de projets ?

WH - Réponse simple : oui. :) Pour éviter tout malentendu : c'est très dur d'en vivre, mais les ventes que nous avons faites jusque-là nous motivent à les renforcer en publiant plus de projets afin de garantir des ventes qui nous permettront d'en vivre. Nous avons eu beaucoup de plaisir en faisant Amijeweled et les retours réellement positifs et gratifiants que nous avons eus ont rajouté à ce plaisir. Nous ne voyons aucune raison de ne pas essayer de faire plus (et de plus gros) projets pour l'Amiga. Souvenez-vous : nous sommes fous. ;)

NS - Exactement, mais gardez à l'esprit que ce n'est pas notre but principal. Si quelqu'un développe pour un marché niche il ne faut pas espérer le maximum. Vous pouvez dire que les ventes couvriront nos coûts. Ni plus ni moins.

- Est-ce que vous prévoyez de gérer les Amiga 68k dans tous vos projets ? Je suis sûr qu'il y a beaucoup d'utilisateurs qui vous aimeront rien que pour ça.

WH - Tant que cela sera possible. Certains projets seront trop gros pour les machines classiques à base de Zorro II (la bande passante des cartes graphiques est limitée, malheureusement), mais si nous voyons la moindre possibilité de le faire pour ces machines, nous le ferons. Pour la plupart des jeux 2D, je ne vois pas tellement de projets qui seraient trop lourds pour ces machines. Cependant, les défilements parallaxes ou semblables ne sont certainement pas pour les machines à base de RTG. Pour ce genre de jeu, la bande passante du Zorro est trop lente (pour certaines cartes graphiques la mémoire vidéo est trop limitée pour utiliser le mode 16 bits dans ces cas là), mais beaucoup d'autres jeux sont concevables.

NS - Oui, mais seulement pour l'AGA je pense. C'est pour moi le minimum pour bien travailler et ainsi pouvoir utiliser certaines possibilités que l'OCS/ECS n'offre pas.

- La fonction des meilleurs scores en ligne est quelque chose qui augmente vraiment la durée de vie des jeux. Est-ce que cela sera présent dans tous vos projets ?

WH - Pour certain projet un système de meilleur score en ligne n'a pas beaucoup de sens. Mais pour les projets où ça en a, nous l'implémenterons.

NS - Du côté serveur ce n'est pas très difficile à implémenter. Je l'ai fait pour le jeu PC Baktinet sur notre serveur et cela marche bien.

- Est-ce que vous prévoyez des récompenses pour les meilleurs joueurs, basées sur les scores en ligne ?

WH - Nous n'avons pas pensé à de tels prix ou récompenses, puisque nous n'avons pas encore de jeu doté des meilleurs scores en ligne. Mais nous ferons sans doute ce genre de défi, dès que nous aurons des produits adéquats pour cela.

NS - Pareil que Wolfgang.

- Est-ce que des compagnies qui créent des logiciels pour Amiga vous ont approchés pour une coopération d'une quelconque manière ?

WH - Jusqu'ici, aucune compagnie ne nous a approchés pour une coopération. Mais il n'y a pas beaucoup de compagnies sur Amiga, c'est sans doute pour cela.

NS - Jusqu'à présent, non.

- Est-ce que vous croyez à un meilleur futur pour la plate-forme Amiga ? Que pensez-vous que des compagnies comme Amiga Inc. ou Hyperion devraient faire ?

WH - Je garde toujours espoir d'un meilleur futur pour l'Amiga. La situation actuelle semble mauvaise, mais je suis convaincu qu'elle va s'éclaircir dans un futur proche. Qu'est-ce que les compagnies devraient faire et assez facile à répondre : mais bon sang, commercialiser AmigaOS 4 et un nouveau matériel pour le public le plus rapidement possible ! Il y a tellement de bonnes idées et de personnes compétentes dans cet univers, avidement en train d'attendre de nouveaux Amiga... Donnez leur une chance ! D'ailleurs, Niels veut vraiment une machine AmigaOS 4 mais nous n'avons pas pu lui en trouver une jusqu'ici. :/

NS - Arrêtez de vous battre entre vous, essayez peut-être travaillez ensemble, commercialisez du nouveau matériel ainsi qu'AmigaOS 4, essayez de créer un marché florissant dans le monde. Essayez de placer l'Amiga dans une nouvelle position comme Nintendo a réussi à le faire pour leur console Wii !

- Y a-t-il une possibilité pour que vous cessiez de programmer pour l'Amiga ? Que devrait-il arriver pour que votre amour de cette plate-forme s'envole ?

WH - Nous cesserons de développer pour l'Amiga lorsque le dernier utilisateur l'aura abandonné ou que la conception de l'Amiga aura tellement changé qu'elle sera trop éloignée de l'Amiga que nous connaissons. Si nous sommes forcés de faire d'autres choses pour gagner notre vie, nous continuerons le développement de logiciel Amiga de manière privée et juste pour le plaisir, mais nous le ferons. Pour moi rien ne peut détruire l'amour de l'Amiga, même pas Amiga Inc. avec leurs stupides façons de construire les bases de leur "business". C'est la conception de l'Amiga qui m'attire. S'il devient méconnaissable, peut-être je quitterai l'Amiga, mais je ne peux en être sûr. Je continue d'espérer qu'AmigaOS ne sera pas transformé en un nouvel avatar de Linux juste bon à recevoir des portages de mauvais jeux et d'applications bouffies. Et qu'il gardera ces attributs uniques biens connus tels que la facilité d'utilisation, la légèreté et la rapidité.

NS - Cela ne peut pas arriver. Je ne peux pas m'éloigner de l'Amiga. C'est comme un virus qui vous a infecté, il n'y a aucune médecine ou aucun docteur qui peut vous en guérir. Je pense que l'Esprit Amiga est basé principalement sur le Workbench et la conception de la machine, et bien sûr, les géniaux utilisateurs formant sa communauté - ils donnent à l'Amiga ce doux écho faisant la différence avec la froide communauté PC ou la communauté Mac ;-). C'est sans doute pour cela que certaines firmes veulent voler ce nom pour leurs projets pervers personnels qui n'ont rien de commun avec ce que devrait être l'Amiga !

- Merci de nous avoir accordés du temps et d'avoir été en notre compagnie. Est-ce qu'il y a quelque chose que vous voudriez dire aux utilisateurs Amiga en Grèce ?

WH - Pas spécialement pour les utilisateurs Amiga grecs, mais aussi pour tous les amigaïstes qui nous lisent : gardez intact votre soutien à l'Amiga, concrétisez vos idées en utilisant l'Amiga, et que le plaisir que l'Amiga vous procure ne tarisse jamais !

NS - Qu'Athéna bénisse tous les utilisateurs grecs de l'Amiga et bien sûr tous les gens actifs comme AmigaHellas ! :-)

--------------------

Voici ce que Wolfgang et Niels nous ont dit. Nous leur souhaitons bonne chance dans tout ce qu'ils entreprendront, et d'être assez forts et plein d'énergie pour nous offrir plus de grands titres. Continuez ce bon travail les gars.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]