Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 27 juillet 2017 - 16:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Frédéric Imbert
(Entrevue réalisée par Lionel Menou - septembre 2005)


Frédéric Imbert Le revendeur Axe Z n'est pas le plus connu des revendeurs Amiga, mais il est toujours présent. Zoom sur son gérant depuis toujours : Frédéric Imbert.

- Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Frédéric Imbert, j'ai 33 ans, j'habite à Imphy juste au dessus du magasin. Cela a des avantages comme de se lever à 8h pour aller au boulot à 9h ou comme d'accéder au réseau du magasin et de profiter de son Débit Maxx depuis les toilettes avec mon PowerBook en Airport. Bref, que des avantages...

- Quand et comment avez-vous découvert l'informatique et l'Amiga en particulier ?

J'ai découvert l'informatique au collège sur des TO7-70 et des MO5, c'était... ouh la la !... en 1984. Puis en 1987, j'achetais mon premier ordinateur personnel, un Amstrad CPC 6128. Déjà à cette époque je numérisais les images de la télé sur mon CPC avec un numériseur ARA en 2 couleurs... que de souvenirs. Mon premier Amiga date de 1990, c'était un A500 avec moniteur 1084S.

- Comment votre configuration a-t-elle évolué au cours du temps et qu'utilisez-vous comme machine actuellement ?

Avec mon CPC, il n'y avait que les jeux qui m'intéressaient, puis j'ai découvert la PAO et le dessin. En passant sur Amiga, c'était vers la création que je me lançais. J'ai équipé mon A500 en 1991 d'un disque dur GVP de 42 Mo en SCSI (plus cher que l'Amiga lui-même), puis vint le Digi-View de NewTek pour continuer dans la numérisation. Je passe sous silence les imprimantes car ce serait trop long. C'est en 1991 que j'ai acheté une grosse bête, un A3000. J'ai commencé à toucher au multimédia à cette époque. En 1992, je ne pus résister longtemps à l'A4000/040, qui est toujours mon Amiga actuel. J'y ai mis une CyberStorm 060 avec CyberVision64, puis une CyberStormPPC avec CyberVisionPPC (toujours d'actualité).

J'ai un peu touché à tout sur Amiga mais ce que j'ai surtout apprécié, c'est la VLab Motion et le montage non linéaire.

- Mis à part ce que vous faites pour Axe Z, dont nous parlerons plus bas, que faites-vous actuellement avec votre Amiga ?

Je maintiens mon niveau de connaissance de la machine dès que j'ai l'occasion, je bidouille et j'aime bien jouer à Napalm.

- Pourriez-vous nous présenter Axe Z ? En premier lieu, pourquoi ce nom ?

Axe Z est une boutique spécialisée dans la maintenance de matériels et systèmes informatiques. Mais ce n'est que l'évolution logique de mes activités. Le nom Axe Z vient de ma première passion créative sur Amiga : X l'abscisse et Y l'ordonnée sont les limites du graphisme en 2D, l'axe Z (la profondeur), donne le volume et transforme le 2D en 3D. Eh oui, en fait je faisais de la 3D au début.

- Depuis quand Axe Z existe ? Et comment a évolué son activité ? Avez-vous, par exemple, dû étendre votre activité aux PC pour vivre ?

J'ai commencé mon activité en 1994 en commençant par de la VAD en Amiga avec les DP sur disquette et surtout de la création d'objets et d'image 3D (sur Caligari 24) et un peu de PAO et de création de logos. La vente de matériel PC s'ajouta très rapidement pour pallier la diminution de la demande Amiga (suite à la chute de Commodore). Vendre du PC pour vivre, je n'irai pas jusque-là car de toute façon je vivais de l'Amiga, du mien : logos, PAO, vidéos, affiches, etc. Avec la vente de matériel PC vint la maintenance PC, avec les débuts chaotique de Windows 95 ce fut obligatoire et, plus tard, avec Windows 98, ce ne fut pas mieux.

- On a pas trop entendu parler de vous sur Internet, juste un peu, si je me souviens, sur Boing Attack... Vous n'aimez pas la publicité :) ?

N'oubliez pas non plus Amiga Power ! (NDLR : Non non, je n'oublie pas Amiga Power ! patapé !) J'y étais. En fait, c'est vrai, je n'aime pas la publicité. Quand on en fait, personne s'y intéresse. Il y a des frais ou une perte de temps en somme. Je n'aime pas forcer les gens. Mais je vais faire un effort dans Amiga Power.

- Il me semble que Axe Z proposait des produits comme des jeux assez originaux à très bas prix. C'est toujours le cas ? Sinon, que proposez-vous ?

En fait, j'ai tout un stock de jeux Amiga et Atari. Je les propose toujours car j'en ai des wagons pour certains titres. Sinon, je fais sur commande les Pegasos que je ne propose qu'en configuration, vu le peu de marge sur les cartes mères.

- Voyez-vous des amigaïstes qui n'ont pas Internet, ou par exemple qui sont encore sur A500, bref, des amigaïstes dont on ne soupçonne pas trop l'existence ?

Non, tous ont Internet, car un utilisateur d'Amiga est aussi un utilisateur PC ou Mac généralement. Il a simplement gardé intact sa passion pour l'Amiga, tout en migrant sur des outils plus compatibles avec les normes actuelles. Mais c'est à travers cet outil (PC ou Mac) qu'il continue de faire vivre sa passion pour cette extraordinaire machine qu'est l'Amiga via Internet, les forums, etc. mais le retard se comble petit à petit !

- Quels sont vos meilleurs souvenirs sur Amiga ?

Le montage vidéo et la 3D avec Caligari 24. Je me souviens d'une nuit infernale dans le magasin avec un copain, Fabien. Il avait fait un court métrage en 3D avec LightWave. Il avait une tonne d'images à mettre en vidéo, et moi j'étais équipé avec la VLabMotion. Seulement à l'époque, pas de réseau pour transférer les images (des centaines) ni de super stockage. donc une seule solution : ParNet. On y a passé la nuit et au matin le montage était fait et sur cassette. On se l'ai regardé il y a quelques semaines en ressassant les souvenirs de cette époque magique de l'informatique personnelle.

- Et les pires ?

La chute de Commodore et les années noires de l'Amiga en quête de repreneurs.

- Peut-être avez-vous une anecdote avec des clients ou des fournisseurs ?

Je devrais appeler ça un constat plutôt qu'une anecdote. Aujourd'hui, en ce qui me concerne, si vous voulez acheter un Amiga chez moi (occase ou autre) il va d'abord falloir me convaincre. En gros c'est pas moi qui vais argumenter pour vendre mais à vous de me prouver que vous méritez une telle machine, que vous savez ce que vous obtiendrez de cet ordinateur hors du commun. Il faut savoir de quoi on parle pour l'exploiter convenablement. Une fois j'ai fait confiance un peu trop rapidement à un client et ce fut un fiasco complet. Je ne sais même pas ce qu'est devenu l'A1200 que j'avais mis quatre mois à rassembler et à monter. Et pourtant, c'est lui qui avait demandé une telle configuration.

On ne le répétera jamais assez, l'Amiga ce n'est pas pour tout le monde !

- Quelles sont les raisons qui vous font rester sur Amiga en 2005 ?

La nostalgie autant que la fiabilité et la sécurité du système. Aujourd'hui, je me monte un Pegasos pour m'en servir comme serveur en interne, mais aussi en externe plus tard. Mon idée est basée sur Apache, PHP et Mysql car aujourd'hui quand je saisis des Mangas (oui j'ai un magasin de Mangas aussi qui a son site : www.zmanga.fr) dans ma base, je dois transférer les nouveautés sur mon hébergement, ce qui fait perdre du temps. Or, si mon site utilise une base de données locale (en magasin), je ne fais les modifications et ajouts qu'une seule fois.

Mais pourquoi pas mettre un PC ou un Mac pour faire ça, me direz-vous ? En premier lieu, je tiens à posséder un parc hétéroclite (actuellement : trois PC (Windows ME, 2000 Pro, XP Pro), deux Mac sous Tiger et trois Amiga sous AmigaOS 3.9 et bientôt un Pegasos) afin de continuer de manipuler divers systèmes en permanence et de rester ouvert (ma spécialité reste avant tout la maintenance de systèmes informatiques). En second plan et pas les moindres, sa stabilité et sa rapidité de redémarrage en cas d'arrêts intempestifs. Enfin, pour l'amusement, le défi de faire ce que peu de gens font, voire personne. Il faut exploiter les machines là où elles sont efficaces.

- Que pensez-vous de la communauté amigaïste française, et combien pensez-vous qu'il y ai d'amigaïstes en France et dans le monde ?

Ce sont les courageux de l'informatique alternative, les défenseurs d'une certaine conception de l'ordinateur qui a été sacrifiée sur l'autel du pouvoir et de l'argent.

- Que pensez-vous d'Amiga Inc. ? d'AmigaDE ?

Ils ne font plus grand-chose ceux-là. Ni les uns ni les autres, c'est déplorable.

- Que pensez-vous de MorphOS, du Pegasos ? Des sociétés et des personnes qui s'occupent de ces systèmes ?

Actuellement, je pense que du bien du Pegasos. Au moins, il est disponible en mode Amiga (via MorphOS). Dans l'état actuel des choses, j'ai une préférence pour le Pegasos par rapport à l'AmigaOne. En ce qui concerne les personnes qui s'en occupent, je n'ai aucun problème avec eux vu que j'ai peu de contact, il n'y a aucune communication réellement efficace sur le Pegasos auprès du grand public.

- Que pensez-vous d'AmigaOS 4.0 dans son état d'avancement actuel ? Et de l'AmigaOne, ainsi que des gens et des sociétés qui s'occupent de ces systèmes ?

On verra quand il sera réellement disponible cet AmigaOS 4. Je l'attends de pied ferme. L'AmigaOne est une bonne machine, mais avec Linux ce n'est plus un Amiga. Actuellement, AmigaOS 4 est disponible en version développeur, mais on attend sous peu la version finale apparemment.

- Avez-vous entendu parler du projet des cartes Amy'05, et si oui, qu'en pensez-vous ?

Je n'en avais pas entendu parler et je trouve l'initiative intéressante, mais il y a quelques points noirs ou flous :
  • PowerPC G3, pas de fréquence indiquée.
  • SDRAM PC133, les barrettes sont de plus en plus chères.
  • Uniquement en mini ITX (pour l'instant), le prix des boîtiers et périphériques internes est en rapport avec la technologie de miniaturisation. Sur le prix total de la configuration, ça se ressent fortement. Ce type de format de carte est plus orienté pro que perso, mais la plupart des pros n'ont que faire d'AmigaOS et préféreront un Linux (dans ce cas ce n'est plus un Amiga).
  • La gestion d'AmigaOS 4, mais toujours pas disponible (les cartes Amy'05 non plus d'ailleurs, on verra le temps venu).
Les points intéressants :
  • USB 2.0 : ni l'AmigaOne, ni le Pegasos ne l'ont en standard.
  • La gestion complète clavier/souris en USB.
En conclusion, comme je disais avant, je pense que pour vraiment exploiter une technologie logicielle Amiga sur ce type de carte, le mieux serait de décliner AmigaOS 4 en AmigaOS 4 Serveur. Certes, on peut prendre AmigaOS 4 et installer tout ce qui fera de lui un serveur complet mais les recherches et l'installation seront très longues pour l'utilisateur final. Dans un premier temps, il suffirait de compléter le paquetage AmigaOS 4 avec les outils disponibles nécessaires couplés à une installation facile des divers composants. Puis, dans un second temps, d'intégrer petit à petit au système lui-même les fonctions et outils.

- Comment voyez-vous l'avenir de l'Amiga ?

Limité ! Car plus de communication, ni marketing sérieux. En fait, les revendeurs (peu nombreux) ne se sont jamais rassemblés, préférant tirer la couverture chacun pour soi. Se battant les uns contre les autres à grand renfort de prix de plus en plus bas, et donc de marges de plus en plus réduites. En fait, l'avenir de l'Amiga est tenu uniquement par ses défenseurs et utilisateurs.

- Et vous, si vous deviez orienter l'avenir de l'Amiga, que feriez-vous ?

Je l'orienterais vers des technologies de réseau avec un OS Serveur plus professionnel pouvant rivaliser directement avec des systèmes plus complexes extrêmement lourds (à cause des nombreuses protections antipiratage ou virale).

- Pensez-vous à une question que je ne vous ai pas posée, et à laquelle vous voudriez répondre ?

Quelle est la configuration de mon Amiga principal : A4000 avec CyberStormPPC 233, 128 Mo de mémoire, CyberVisionPPC, carte Z3 MicroniK pour grande tour, disque dur 1 Go pour système et comptabilité, disque dur 20 Go pour les logiciels, disque dur 40 Go pour les données, lecteur de CD, graveur de CD (oui, cinq unités IDE grâce à une carte en Z3), disque dur Ultra Wide SCSI 9 Go pour le serveur Samba et sa partition partagée, lecteur Zip SCSI (les unités SCSI sont dans une seconde grande tour), carte série et parallèle rapide, carte réseau X-Surf, moniteur 17" Nokia 447 XPro (tube Trinitron). Le tout sous AmigaOS 3.9.

- Comment vous joindre ? Où se situe votre magasin ? Peut-on vous rendre visite ?

Alors, en ce qui concerne les moyens de communication, c'est une passion excessive. Je prends tout ce que je trouve :

Tél : 03.86.90.35.02
Fax : 03.86.90.95.45
Tél. portable : 06.80.74.01.76.

Courriels :
axe.z arobase axe-z point fr (magasin)
0680740176 arobase orange point fr (sur téléphone portable P910i)
axe_z arobase mac point com (compte .Mac magasin).

Messagerie instantanée :
iChat (axe_z@mac.com avec iSight)
MSN (axe_z@hotmail.com)
Yahoo Messenger (axe_z58)
ICQ (286674168)
AIM (digiduck58)

Tout cela sur ADSL 8 Mo et bientôt sur une carte orange PCMCIA pour le PowerBook compatible GPRS, Edge et 3G. Enfin, tout ça pour dire qu'il est impossible de ne pas pouvoir me joindre, il y aura toujours un moyen. Le magasin se situe à Imphy, c'est à côté de Nevers dans le département de la Nièvre. Pour mieux situer le coin, demandez-vous où se court le Grand Prix de France de Formule 1. Réponse : à Magny-Cours, à peine à 20 km d'Imphy. Et comme tout magasin, on peut entrer dedans.

- Comptez-vous venir à l'Alchimie, ou à une autre manifestation dans les prochains mois ?

Oui j'y serai, mais en simple visiteur pour cette année et le dernier jour, le lundi 31. J'ai déjà pris rendez-vous avec les organisateurs pour un stand l'année prochaine.

- Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Continuez comme cela à faire vivre l'Amiga, car c'est vous les poumons de notre machine préférée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]