Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 12 décembre 2017 - 07:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Chris Hülsbeck
(Entrevue réalisée par Deathrider et extraite de kultboy.com - décembre 2009)


Note : traduction par Vincent Bouvelle.

L'entrevue du jour a été réalisée avec Chris Hûlsbeck, l'une des plus grandes légendes du monde de la musique de jeux vidéo.

Chris Hulsbeck - Nous allons commencer par parler de ton passé : comment a débuté votre carrière de musicien ? Qu'avez-vous fait avant cela ?

Je suis passé directement de l'école au métier de musicien et de compositeur. Comme une occasion s'est présentée, j'ai même arrêté l'école au milieu de la 12e classe (NDLR : juste avant l'équivalent du baccalauréat). En effet, il y a eu un concours de musique sur Commodore 64, concours que j'ai remporté à mon grand étonnement. Grâce à cette référence, j'ai postulé chez Rainbow Arts, la plus grande société de jeu vidéo allemande, et j'ai réussi à décrocher un boulot.

- Pouvez-vous nous raconter votre parcours de musicien ?

Avant même d'aller à l'école, j'avais déjà commencé à jouer du piano, car ma grand-mère était professeur de piano et nous avons toujours eu des instruments à la maison. Plus tard pendant mon adolescence, j'ai commencé à m'intéresser aux musiques électroniques et aux synthétiseurs, et puis, un peu plus tard, à l'informatique et aux jeux vidéo. C'est en 1986 qu'est arrivé le concours, puis, les années suivantes, j'ai créé de nombreuses musiques pour les jeux de Rainbow Arts. En 1991, j'ai créé ma propre entreprise avec deux amis, afin de créer mes propres jeux vidéo, et j'ai créé mon studio d'enregistrement. La même année, j'ai sorti mon premier CD "Shades". Malheureusement, trois ans plus tard, nous nous sommes séparés, et j'ai donc travaillé quelques années en tant qu'indépendant.

En 1998, j'ai eu la chance de travailler sur l'un des jeux Star Wars, et comme j'étais un fan de la série et de la musique, j'ai déménagé aux États-Unis chez Factor 5. Là bas, j'ai passé 10 ans à travailler sur de nombreux projets. Depuis peu, je travaille de nouveau en tant qu'indépendant. L'année dernière, j'ai atteint le point culminant de ma carrière en travaillant avec l'orchestre Symphonique Shades. A ce sujet, je voudrais attirer votre attention sur la 2e édition du CD Symphonic Shades qui est toujours disponible.

- Quel est le jeu pour lequel vous avez écrit votre première musique ?

Mon premier jeu était "Planet of War", il est sorti en 1985. Initialement, je voulais devenir moi-même programmeur de jeu, mais un ami se débrouillait bien mieux que moi, et n'avait pas encore de musique pour son jeu. Je l'ai donc aidé, et ce fut ma première musique de jeu.

- Vous souvenez-vous encore de vos collègues ? Avez-vous encore des contacts avec les concepteurs d'anciens jeux ou avec d'autres musiciens comme Hippel, Galway ou Brimble ?

La plupart de mes anciens collègues de l'époque Rainbow Arts ont suivi d'autres parcours professionnels, et j'ai perdu une grande partie des contacts. Il m'arrive de discuter de temps en temps sur le Net avec d'anciennes connaissances, mais en général, nos échanges ne dépassent pas les deux lignes. De temps en temps, il m'arrive de croiser d'anciens collègues lors de manifestations industrielles, comme des salons ou des conférences, ce qui nous permet de bavarder plus longuement du bon vieux temps.

- Combien gagne-t-on lorsque l'on commence en tant que musicien ?

Mon premier salaire était d'environ 1700 DM net par mois, ce qui n'est pas énorme par rapport aux références actuelles, mais à cette époque où je n'avais que 19 ans, c'était déjà très convenable.

- Quelles ont été vos expériences les plus bizarres en tant que musicien ?

C'était lors d'un salon à Cologne sur un stand où nous vendions nos CD, et où un groupe de fans nous avaient suivis jusqu'aux toilettes, et j'avais même dû demander un "temps mort".

- Dans quelle entreprise vous êtes-vous le mieux épanoui ?

C'était chez A.U.D.I.O.S Entertainment/Kaiko, notre propre société, que j'avais fondée avec deux amis en 1991. A cette époque, je travaillais sur plusieurs projets très variés pour plusieurs sociétés, et j'ai beaucoup apprécié cette variété.

- Quel est le système préféré sur lequel vous avez composé ?

Le Commodore Amiga, grâce à sa possibilité d'utiliser des échantillons de véritables instruments. Mais bien entendu, la bonne vielle puce sonore du C64 a toujours une grande place dans mon coeur.

- Est-ce que vous vous imagineriez encore composer sur de vieux systèmes comme l'Amiga ? Ou alors utiliser des systèmes audio spécialisés pour vos autres travaux, comme les "Gruppe Thermostatic" ?

Cela me tenterait bien de composer à nouveau sur Amiga ou même sur C64, mais je manque réellement de temps, car je suis très occupé par mon travail. De temps en temps, j'utilise encore des sons classiques dans mes nouveaux jeux. Cela pourrait être réellement intéressant d'utiliser du matériel original.

- Y a-t-il une bande son dont vous êtes vraiment fier ?

La bande son de la série Turrican reste toujours ma grande fierté, mais je suis également très heureux et fier des projets sur lesquels je suis en train de travailler. Depuis quelque temps, ils sont de nouveaux plus proches des attentes de mes fans.

- Y aurait-il une bande son que vous trouvez moins réussie, ou peut-être même que vous considèrez comme un échec ?

Non, pas vraiment. Pour certains projets, j'aurais bien voulu bénéficier de plus de temps, mais j'essaye toujours d'obtenir le meilleur résultat, quelle que soit la situation.

- Quelle est l'oeuvre "moderne" qui, selon toi, mérite à tout prix un Oscar ?

Si l'on parle de musique de film en général, alors j'ai été très surpris que la bande originale du film "Forrest Gump" (1994) n'ait obtenu aucun prix.

- Quelle a été votre première réflexion sur le projet Immortal ?

Je trouvais l'idée plutôt géniale, car il n'y avait encore rien de sorti dans ce domaine.

- Y aura-t-il un Immortal 4 ? Si oui, cela vous intéresserait-il de vous occuper la bande son ?

Si effectivement le projet voit le jour, je voudrais volontiers être de la partie.

- A quoi ressemble votre journée de travail ? Comment se déroule-t-elle ?

Comme compositeur, je faisais des journées fixes de 10h à 19h. Je m'occupais d'abord des courriels, puis des réunions, ensuite je composais un peu, ensuite, c'était la pause de midi, et mon après-midi était consacrée essentiellement à la composition. Maintenant, étant donné que je suis à mon propre compte, je dois passer un peu plus de temps à gérer mon affaire. Mais quand je me sens en forme, je finis toujours par composer. Quand je suis bien parti, il m'arrive parfois de composer très tard le soir.

- Quelle musique écoutez-vous lors de votre temps libre ? Jusqu'à quel point cette musique a-t-elle une influence sur votre travail de compositeur ?

J'écoute de tout, de la Pop, de l'Électronique, du Classique, et des musiques de films. La musique électronique a été mon premier véritable amour, ensuite j'ai commencé avec les Beatles que j'apprécie toujours autant. Plus tard, je suis devenu fan de musiques de film et de grands orchestres.

- Pourriez-vous nous décrire votre processus de création musicale ?

Premièrement, j'essaye d'avoir une vue globale du projet sur lequel je vais travailler, c'est comme ça que me viennent les premières idées ou tout au moins une première ligne directrice. Ensuite, je m'assois le plus souvent et recherche la palette d'instruments et de sons dont j'aurais besoin. Pour trouver une mélodie, il m'arrive de commencer par jouer sur un simple clavier. Parfois, j'ai des idées tout à fait déterminées, comme sur mon dernier projet "Seawasp" où l'on pilote plusieurs modèles de sous-marins et où l'on doit couler des navires : pour le générique du début, j'ai utilisé du code morse pour la musique, ce qui convient parfaitement à l'atmosphère du jeu.

- Vous êtes un grand ami des musiques de film. Y a-t-il une chance que l'on entende un jour une de vos musiques dans un film ?

Je n'ai pas renoncé à ce rêve, mais dans l'industrie du film, il y a déjà de nombreux compositeurs de talent, qui partent maintenant vers l'industrie du jeu vidéo, car la concurrence est sévère. Tous les ans, je reçois des offres, mais jamais rien de concret. Sait-on jamais, un jour, ça marchera peut-être, mais pas pour le moment.

- Y a-t-il des jeux qui sont restés gravés dans votre mémoire ?

Sur Commodore 64, c'est définitivement "Impossible Mission", qui m'a littéralement captivé et que j'ai réussi à terminer seul après un nombre incalculable de tentatives, devant mes amis (qui ne m'avaient pas cru au départ, jusqu'à ce que je le finisse devant eux). Sur Amiga, j'ai aussi beaucoup joué au jeu "The Sentinel" et il ne faut pas non plus oublier le jeu qui était vendu avec l'Amiga 1000 : "Mindwalker", que j'ai également fini, mais personne ne me croit.

- Lisiez-vous des revues informatiques comme ASM, Amiga Joker, etc. ?

Oui, je les connaissais toutes très bien. J'ai même toujours des contacts avec d'anciens rédacteurs.

- Quel pourcentage de votre temps de travail devez-vous consacrer à un jeu pour composer une bonne bande son ?

Tout dépend du jeu lui-même, et bien entendu, ça dépend du temps dont je dispose sur le projet, mais je pense que ça ne dépasse pas les 25%.

- Quel jeu vous a le plus enthousiasmé ? Quel est votre favori ?

Si vous entendez par là "enthousiasmé" ou peut-être aussi "frustré", dans ce cas, je dirais simplement "Jim Power" - qui était pour moi vraiment très difficile. Malgré ça, ce projet m'a fait énormément plaisir. Mes favoris sont bien entendu la série des "Turrican" et le projet "Tunnel B1" plus récent.

- Est-ce que vous jouez encore aujourd'hui ? Si oui, à quels jeux ?

En ce moment, je joue très peu, car je n'ai pas beaucoup de temps, et si j'en ai un peu, je joue plutôt à des jeux d'occasion sur Nintendo DS ou sur mon iPhone. Le dernier grand jeu auquel j'ai beaucoup joué, c'est Half Life 2. Mais j'aime aussi regarder d'autres personnes jouer (en réel ou sur YouTube).

- Quel était votre système préféré, et quel système possèdez-vous encore aujourd'hui ? L'utilisez-vous encore et si oui, à quelle fréquence ?

C'était également le Commodore Amiga, mais je n'en possède plus actuellement. Les émulateurs sont maintenant plutôt bons, et tous mes anciennes données et programmes ont été récupérés et sauvegardés proprement. J'ai toujours mon Commodore 64, auquel je tiens beaucoup, mais il ne fonctionne plus pour le moment, il a besoin d'être réparé.

- Que pensez-vous de l'émulation ? Est-ce que vous jouez de temps en temps sur un émulateur ?

Oui, les émulateurs sont vraiment géniaux. Ils vous donnent la possibilité de jouer avec d'anciens jeux, alors que les machines rendent l'âme petit à petit. Il m'arrive de temps en temps d'éprouver de la nostalgie ; dans ce cas, je charge mes jeux préférés sur l'émulateur et je me retrouve plongé dans cette bonne vieille époque.

- Collectionnez-vous des objets rétro ?

Non, je n'ai aucun matériel, et en plus, je n'ai pas la place, mais je possède Amiga Forever, un émulateur C64 et la collection High Voltage Sid m'apporte encore beaucoup de plaisir.

- Que pensez-vous des bandes son actuelles ?

La qualité des bandes son s'est considérablement améliorée à travers les années, aussi bien la production que la composition. Mais certaines bandes son récentes sont pour moi trop tape-à-l'oeil, parfois avec un gros orchestre et beaucoup de ramdam, mais elles tombent très rapidement dans l'oubli. Il est maintenant très difficile de retrouver le charme des musiques de nos vieux jeux vidéo.

- Que préfèrez-vous : synthétiseur ou musique orchestrale ?

Mon premier amour en terme de musique a été le synthétiseur, mais je trouve la musique orchestrale absolument géniale : c'est une question difficile.

- Que doit-il se passer, pour que les jeux d'aujourd'hui deviennent "cultes" ?

Il faut qu'ils se démarquent plus en terme d'idée et de concept, au lieu de ne nous servir toujours la même soupe. Je voudrais qu'il y ait plus de jeux où l'on ne voit pas de guerre ni de violence. Ces dernières années, il y a eu heureusement quelques exceptions notables qui deviendront probablement cultes, je pense par exemple à "Little Big Planet".

- Est-ce que vous avez des sites Web favoris ?

Je suis très curieux et lis souvent tout et n'importe quoi sur Wikipedia. Je considère d'ailleurs ce site comme mon adresse Web préférée. Sinon, je lis aussi beaucoup sur les forums dédiés à l'audio et aux musiques de jeux vidéo. J'ai bien entendu ma page sur Facebook et je me regarde parfois des vidéos sur YouTube. Internet est vraiment une super invention.

- Que pensez-vous de la différence entre l'informatique d'hier et d'aujourd'hui ? Êtes-vous rétro ?

Eh bien, pour le moment, je n'ai pas beaucoup de temps à cause de mon travail, mais il m'arrive de temps en temps de plonger dans le passé et de me charger de vieux jeux ou de vieux logiciels audio sur mes émulateurs.

- Que pensez-vous des fans de rétro comme nous ? Est-ce que vous trouvez cela sympa ou pensez-vous simplement que nous sommes tous à la masse ?

Je trouve cela génial, qu'il y ait une culture rétro et que l'on garde en vie de vieux classiques (logiciels et matériels).

- Plus récemment, vous avez donné votre premier concert symphonique à Cologne, qui a été, en plus, diffusé à la radio, ce qui est comme une consécration. Qu'avez-vous ressenti ce soir-là ? Allez-vous donner d'autres concerts ?

Ça a été quelque chose de vraiment incroyable et quelque chose que je n'aurais jamais pu imaginer. J'espère cependant, et j'en suis presque sûr, que ce ne sera pas la dernière fois. Thomas Boecker, l'organisateur et producteur qui a rendu possible ce concert, est en train de créer de nouveaux spectacles symphoniques, et nous avons donné un autre concert cet été à Stockholm, où nous avons produit de la musique de Yoko Shimomura et de moi-même.

- Y a-t-il eu un moment particulier pendant cette soirée ?

Selon moi, le concert n'a pas de moment particulier, il était simplement génial dans toute sa durée. Nous avons tous été un peu surpris de la performance du thème Gem'X.

- Quels sont vos projets actuels ? Sur quoi voudriez-vous travailler ? (peut-être écrire pour notre site une mélodie dont toi seul a le secret ?)

Je travaille actuellement pour plusieurs projets de petite et moyenne taille, et cela me fait énormément plaisir. Certains d'entre eux sont sur des plates-formes mobiles, d'autres sur des systèmes comme la X-Box 360 Live et la Wii. Le premier jeu est déjà sorti et s'appelle "Seawasp" et tourne sur les téléphones compatibles Google Android. Le prochain projet sera sur iPhone et s'appellera "ZombieSmash!". Pour les autres projets, je ne peux encore rien vous dire, mais il y aura certainement d'autres annonces très bientôt.

- Merci pour cette entrevue Chris, je vous souhaite encore beaucoup de succès.

Merci et excusez-moi encore d'avoir pris autant de temps.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]