Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 19:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Dave Haynie
(Entrevue réalisée par Fabio Rotondo et extraite d'Amiga Blast - septembre 1996)


Le magazine italien Amiga Blast s'est entretenu avec Dave Haynie à propos de la société PIOS, de sa machine et du futur du Power Amiga.

- Bonjour, et merci de nous accorder un peu de votre précieux temps.

Bien sûr. J'ai toujours trouvé qu'une proximité avec les utilisateurs était extrêmement utile. C'est une chose que Fred Bowen, moi-même et quelques autres ont fait au mieux depuis l'époque du C128 et que l'on a essayé de continuer durant l'époque Amiga chez Commodore. C'est parfois difficile, surtout quand vous avez deux ou trois emplois à plein temps dans la journée. Mais j'essaie. :-)

- Pouvez-vous vous présenter et dire quel travail vous faites dans la société ?

Je m'appelle Dave Haynie. J'ai travaillé chez Commodore durant 11,5 années, d'abord sur des machines 8 bits comme le C128, puis sur l'Amiga. J'ai travaillé sur l'A500 pendant environ un mois pour ensuite me concentrer sur le développement de l'A2000. J'ai travaillé sur les A2500 (les cartes accélératrices), j'ai conçu le bus Zorro III et des morceaux de l'A3000, et j'ai créé les premiers prototypes AA et AAA, etc.

Depuis Commodore, j'ai travaillé chez Scala, que certains appellent "l'ex-Commodore Est", étant donné qu'environ 80% de l'équipe d'ingénieurs de feu-Commodore (et quelques autres comme GVP et des développeurs Amiga indépendants) y travaillent. L'ex-Commodore Ouest étant The 3DO Company. J'ai réalisé divers travaux en tant que consultant pour des projets matériels, mais la plupart ont malheureusement échoué (quel idiot ! Faire des projets d'affaires dans un marché Amiga en pleine diminution...).

En novembre dernier, Amiga Technologies m'a engagé en tant que consultant sur le nouveau projet de Power Amiga. J'ai rédigé une proposition, ils l'ont apprécié, et nous avons commencé à faire quelque chose. Le temps passant, il devenait alors évident qu'Escom n'avait pas le budget que nous espérions, et le projet s'est arrêté avant qu'il ne débute vraiment. Peu de temps après, une grande partie d'Amiga Technologies fut fermée. Et c'est sur ces cendres qu'est né PIOS. Notre mission : réussir en tant que fournisseur de matériel PowerPC, et faire ce que nous pouvons pour tenir la promesse d'un Power Amiga.

- Que développez-vous exactement, vous-même et votre société ?

Notre but est de développer une machine PowerPC dans le style "Amiga". Mais actuellement, il n'y a pas beaucoup de sens à réinventer la roue pour créer une machine PowerPC haut de gamme. La plupart de ces machines sont basées sur de bonnes et solides idées, certaines venant du monde PC. Et comme dans le marché PC, il est très difficile d'améliorer ce qui a déjà été fait et de rester compétitif. Donc à ce propos, PIOS est un intégrateur système, n'utilisant que ce qui existe déjà afin de concevoir une gamme de machines PowerPC multimédia.

Néanmoins, depuis le déclin de l'Amiga, l'industrie dans son ensemble semble avoir oublié l'entrée de gamme. Le schéma économique du PC n'alimente l'entrée de gamme qu'en bradant les machines jugées "obsolètes" (tout ce qui est à moins de 1000 $). Nous pensons qu'il est possible de fournir des systèmes PowerPC, basés sur les technologies actuelles, qui pourraient être vendus à cet ordre de prix, reprenant le flambeau des A500 et A1200. Cependant, cela ne veut pas dire que nous allons construire quelque chose qui ressemble physiquement à un A1200. Mais je pense que notre PIOS One, actuellement en développement, sera une sorte d'héritier spirituel de cette idée. J'ai toujours apprécié l'idée des ordinateurs personnels, et je pense qu'ils doivent être abordables pour les enfants, les écoles, et en règle générale, pour les gens qui n'ont pas forcément 1500 à 3000 $ à dépenser dans un ordinateur.

- Quand pourrons-nous voir les premiers résultats ?

Nous allons montrer un système lors du CeBIT au printemps prochain. Et peut-être même avant.

- Votre machine a quel niveau de compatibilité avec l'Amiga ?

Eh bien, étant une machine PowerPC, elle n'est pas compatible avec l'Amiga. Nous avons jeté un oeil sur les techniques d'émulation Amiga, et nous croyons qu'une version commerciale est une option à considérer. Toutefois, le niveau ultime de la compatibilité Amiga ne peut être atteint que si AmigaOS est porté sur PowerPC. Chez Amiga Technologies, Andy Finkel a présenté un plan pour y parvenir, cela comprenait la définition d'une couche d'abstraction matérielle (HAL) pour le Power AmigaOS. Ceci est un moyen pour faire fonctionner une seule et même version du système sur n'importe quelle machine PowerPC, y compris les nouveaux ordinateurs, les Macintosh et les Amiga qui auront été mis à niveau. Un Power AmigaOS inclurait aussi, par définition, une émulation efficace des binaires et de l'environnement 68k, tout comme le fait Mac OS aujourd'hui.

- Que pouvez-vous dire à propos de la compatibilité au niveau des binaires ? Serons-nous capables de lancer nos applications sur votre nouvelle machine ?

Pas encore. PIOS est d'abord un constructeur matériel, et nous ne développons donc pas de système d'exploitation. Nous avons proposé notre aide à VIScorp (ou tout autre propriétaire de l'Amiga) pour un portage d'AmigaOS sur PowerPC, mais ce projet n'a toujours pas démarré. En supposant que VIScorp rachète Amiga Technologies (la date limite est aujourd'hui), cela pourrait changer. S'il y a un Power AmigaOS, vous pourrez avoir une émulation Amiga sur les machines PIOS, mais cette dernière est assez lente actuellement.

Le projet de PIOS pour améliorer cette émulation est vraiment conditionné au projet d'un Power AmigaOS. Nous voyons cela comme une passerelle vers le nouveau système d'exploitation, et non comme sa fin. Il serait faux de dire que nous sommes "compatibles Amiga" si un véritable AmigaOS natif PowerPC n'est pas développé. Après tout, vous pouvez lancer UAE sur Mac OS (système d'exploitation que PIOS va commercialiser avec son premier ordinateur), mais rares seront ceux qui affirmeront qu'il s'agit d'un véritable Amiga.

Nous espérons être en mesure de pouvoir lancer divers systèmes d'exploitation sur le même ordinateur, donc les utilisateurs auront le choix. Mac OS est populaire mais nous ne le voyons pas comme étant un remplaçant viable d'AmigaOS.

- Pouvez-vous nous énoncer quelques-unes des caractéristiques de votre nouvelle machine ?

Nous utilisons le processeur PowerPC, naturellement. Nos premiers systèmes, OEM, sont à base de PowerPC 604 et 604e. Plus tard, nous prévoyons des systèmes avec des PowerPC 603ev, également OEM. Le PIOS One utilisera aussi la famille PowerPC 603, c'est en tout cas notre plan. Et comme sur Amiga, nous prévoyons une façon assez simple de changer de processeur. Nous sommes également favorables au bus PCI en tant que bus d'extension de nos machines, bien que l'utilisation du PCI sur le PIOS One n'est pas encore une certitude. Certains détails ne sont pas encore tranchés.

- Est-ce que votre machine est compatible Mac ?

Les premiers systèmes PIOS le sont. Nous n'avons cependant pas encore décidé si nos systèmes d'entrée de gamme feront tourner Mac OS. Il est possible que cela soit possible via une mise à niveau, ou bien par une solution de type ShapeShifter (émulation).

- Que pouvez-vous dire en ce qui concerne l'assistance aux développeurs ? Pouvons-nous écrire des logiciels natifs pour votre machine dès maintenant ?

Comme je le disais, nous ne travaillons pas actuellement au développement de système d'exploitation, mais nous regardons ces OS afin de déterminer la stratégie de notre machine. Ainsi, vous pouvez développer pour le système d'exploitation PowerPC que vous souhaitez, et le faire tourner sur notre machine. Mais comme notre machine d'entrée de gamme ne sera pas un clone de quelque chose qui existe, nous fournirons certainement plus de détails aux développeurs quand cela sera possible. Les portages de systèmes d'exploitation sont particulièrement intéressants pour nous.

- Existe-t-il actuellement un compilateur croisé pouvant générer du code Amiga RISC ? Prévoyez-vous d'en créer un ?

Non. Et nous ne prévoyons pas, actuellement, de créer nos propres compilateurs.

- Est-ce que les concepts de Copper et de Planar sont toujours valides avec votre nouvelle architecture ?

Les systèmes actuels utilisent un affichage graphique de type SVGA, qui gère un affichage planar en 1 à 4 bits. Mais souvent, il n'y a pas vraiment de raison d'utiliser des graphismes planar. Même la plupart des cartes graphiques sur Amiga utilisent les graphismes chunky pour les modes 8 bits et supérieurs.

- Votre machine a-t-elle un port MIDI ?

Pas tous les modèles, bien que les premières machines disposent d'un port série Mac haute vitesse qui permet de brancher des interfaces MIDI. Certains de nos systèmes auront sans doute un port MIDI en standard car, chez PIOS, nous avons un grand intérêt pour la musique.

- Quel est votre marché cible ? Et quel est votre type d'utilisateur idéal ?

Nous visons le marché global, dans une certaine mesure, mais je pense que l'accent sera mis sur les marchés du multimédia, avec une utilisation haut de gamme pour des utilisateurs "grand public". En d'autres termes, il s'agit des atouts traditionnels de l'Amiga. Et nous connaissons bien ces marchés.

- Votre machine est-elle facilement extensible ?

Les machines OEM ont des ports PCI standards (c'est ce que l'on peut attendre d'un ordinateur personnel de nos jours). Le PIOS One sera extensible sous une certaine forme, mais cela est encore en discussion. Il sera au moins aussi extensible que l'A1200, j'espère même davantage.

- Votre machine gérera-t-elle Internet/Intranet en standard ?

Oui, nous prévoyons de gérer Internet avec des logiciels, Java, etc.

- Quels sont les systèmes d'exploitation de votre machine ?

Il en existe un, Mac OS. Nous cherchons également des alternatives et nous espérons qu'un Power AmigaOS sera commercialisé le plus tôt possible.

- Combien coûtera votre machine ?

Les systèmes actuels sont pour le haut de gamme, ils devraient coûter entre 3000 et 5000 $ en fonction de ce qu'il y aura dedans. Ensuite, nous aurons des systèmes complets pour moins de 1000 $.

- Y aura-t-il plusieurs processeurs sur la carte mère ?

Il n'y a, pour le moment, aucun processeur sur la carte mère. Il y en aura peut-être par la suite, mais nous sommes des grands adeptes du concept de processeur modulaire, comme sur l'A2000 que j'ai aidé à concevoir. Les conceptions qui arrivent géreront certainement des modules multiprocesseurs, en espérant qu'un système d'exploitation puisse bien les gérer.

- Y a-t-il des coprocesseurs ?

Tous nos systèmes auront bien entendu un genre de Blitter. Nous recherchons aussi d'autres types de processeurs alternatifs mais il est vrai que, dans de nombreux cas, un second processeur est très utile. La gestion multiprocesseur est donc une priorité. Nous croyons que cela est encore possible sur AmigaOS, du moins une fois qu'il sera porté sur PowerPC.

- Pour finir, avez-vous un mot à dire aux lecteurs d'Amiga Blast ?

Nous essayons de faire de notre mieux pour pérenniser l'Amiga et l'idéal qu'il représente. Ce n'est pas facile, surtout pour une entreprise comme PIOS, qui est né en mai dernier sur des fonds d'investissement. Nous n'avons pas d'autres choix que de faire des machines tout de suite, sans attendre, sinon, c'est la faillite qui nous pend au nez. Et malheureusement, Mac OS est le seul joueur sur le terrain. Certains amigaïstes nous ont accusés de vendre ou de faire la promotion de l'ennemi, mais cela n'est pas vrai. D'abord, Mac OS n'est pas l'ennemi (vous savez tous qui c'est), et d'autre part, nous faisons tout ce que nous pouvons pour rester à flot financièrement, et espérons-le, pour nous développer. Nous aurons d'autres systèmes d'exploitation à proposer, dont si possible AmigaOS, dès que nous en aurons l'occasion.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]