Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 16:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Sébastien D'Heeger
(Entrevue réalisée par David Brunet - janvier 1999)


Racer est un nouveau de course pour Amiga. Nous avons rencontré Sébastien D'Heeger, son créateur.

- Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m'appelle Sébastien D'Heeger, j'ai 22 ans (eh oui déjà !), passionné d'informatique depuis l'âge de 14 ans. J'ai réalisé deux jeux sur Amiga AGA : Malédiction, un jeu de rôle 3D, et Racer, une course 3D. Actuellement, je suis en maîtrise d'informatique, mais j'ai appris toutes les techniques du jeu vidéo de façon autodidacte.

- Quelle configuration Amiga avez-vous ?

Ma configuration Amiga est plutôt modeste : A1200, 68030 à 28 MHz, coprocesseur 68882, 8 Mo de Fast, disque dur de 540 Mo, lecteur de CD x4 (pas de carte graphique, ni de PowerPC !).

- Vous avez réalisé deux jeux de bonne facture, comment s'est déroulé leur développement ?

Pour le premier jeu, Malédiction, je débutais et ça n'a pas été évident de terminer le jeu. D'autant plus que je m'occupais de tous ses aspects : graphisme, programmation et musique. Je n'ai eu aucune aide extérieure. Le développement de Malédiction a commencé en 1993, au moment où je suis passé de l'Amiga 500 au 1200. J'ai acheté Blitz Basic et c'était parti !

La réalisation a duré deux ans pour se terminer en avril 1995 par un test dans Dream. A l'époque, je disposais d'une configuration modeste : en effet, un simple A1200 avec 1 Mo de Fast et un disque dur de 40 Mo. J'ai réalisé tous les graphismes avec Imagine 2.0 et Deluxe Paint 4. Imaginez un peu le temps de création d'une animation en images de synthèse sur un 68020 à 14 MHz avec 3 Mo de mémoire, à l'heure des processeurs de 400 MHz ! De même pour les dessins 2D, je devais les dessiner avec la souris (les scanners étaient chers et rares) ce qui prenait également beaucoup de temps. J'alternais programmation et graphisme, l'avantage c'était que je maîtrisais les deux aspects mais l'inconvénient c'était le retard que j'accumulais.

Malédiction fut ma première expérience dans le domaine du jeu vidéo, il a été bien accueilli par la presse (Dream notamment) ce qui m'a permis d'avoir une vingtaine d'utilisateurs enregistrés (23 exactement). J'ai également eu quelques contacts avec des éditeurs mais rien ne s'est concrétisé. En plus, le jeu est sorti quand l'Amiga était déjà en déclin. Ensuite, j'ai participé au concours "Soft qui peut" au Futuroscope avec une version améliorée du jeu comprenant une introduction en images de synthèse et un vrai placage 3D. C'était vraiment un moment formidable. Après j'ai enchaîné avec Racer, j'avais envie de faire un jeu de course en vraie 3D texturée, codé en C et en assembleur. Les voitures ont été créées avec Imagine, elles sont précalculées en ray-tracing tandis que le décor est calculé en 3D temps réel. J'ai développé mes propres fonctions graphiques (placage, conversion chunky, 3D...) pour démarrer sur de bonnes bases. Ensuite, j'ai entremêlé le développement du code et des graphismes pour terminer en mars 1997. J'ai confié la partie musicale à Unison vu mes talents musicaux assez sommaires.

Grâce à Aminet, le jeu a été diffusé partout dans le monde contrairement au premier jeu qui est resté centré sur le marché français. J'ai eu pas mal de contacts mais assez peu d'utilisateurs enregistrés. Actuellement la version CD complète de Racer est distribuée par VAK Distribution en Allemagne mais les ventes sont quasi nulles. Il faut dire qu'à la sortie de Racer, j'ai dû subir la concurrence de Flyin' High ce qui ne m'a pas aidé.

- Quels sont vos projets aujourd'hui ?

Actuellement, je viens juste de terminer ma page Web où je parle de mes jeux et de mes diverses expériences dans le jeu vidéo. J'invite tous les lecteurs d'Obligement à aller y faire un petit tour (et à apporter leur soutien). Pour le futur, je m'oriente toujours dans les jeux vidéo, mais aujourd'hui, il est impossible de créer un jeu seul, il faut donc que je constitue une équipe de développement. De plus, mon expérience sur Amiga bien que passionnante m'a montré que l'on ne pouvait pas vivre de développement de jeu sur cette machine, malgré des utilisateurs très actifs. Comme je termine bientôt mes études, je vais entrer dans le monde du travail, il faut donc que je puisse vivre de ma passion. J'ai une idée plus ou moins aboutie de jeu de stratégie/action en 3D, prévu pour début 1999. Ce jeu sortira sur PC (eh oui !) et éventuellement sur Amiga PowerPC, mais rien n'est fait.

- Les développeurs de jeux Amiga doivent-ils, selon vous, créer des jeux nécessitant une grosse configuration (PowerPC, carte graphique...) ou faire des jeux pour des plus petites machines pour toucher plus de monde ?

Je pense que les développeurs doivent essayer de développer des jeux pour les plus grosses configurations (processeurs PowerPC) pour que l'Amiga rattrape son retard face à la concurrence. Le principal problème est qu'il y a peu d'amigaïstes qui disposent de telles configurations, moi le premier. Avec mon 68030 à 28 MHz, je suis plutôt limité, mais je n'ai pas les moyens d'investir dans un PowerPC. De plus, les cartes à base de PowerPC sont chères alors que c'est un processeur censé être bon marché ! De toute façon, même en développant des jeux 68k et AGA, vous touchez un nombre très limité de personnes, donc sur PowerPC, c'est encore pire. Je sais que certains éditeurs du monde PC sont intéressés pour porter leurs jeux sur Amiga PowerPC mais ce ne sont que des annonces donc il faut voir si elles vont aboutir.

- Êtes-vous au courant de l'association entre Amiga Inc. et la société QNX pour le développement d'AmigaOS 5.0 ? Qu'en pensez-vous ?

Oui, je suis au courant de cette association. Si le nouvel OS garde les spécificités d'AmigaOS (multitâche préemptif, temps réel, axé sur la vidéo, le son...) et prend juste le noyau de QNX qui est portable, alors cela pourrait être intéressant car AmigaOS serait disponible sur de nombreuses plates-formes et deviendrait universel ! On trouverait AmigaOS sur PC (au risque d'en faire hurler certains !) et on disposerait enfin de périphériques bon marché et de puissance de calcul.

Une autre solution consisterait à créer une nouvelle machine avec un OS dédié toujours basé sur AmigaOS et QNX mais là, ça serait le matériel qui ferait la différence. Il faudrait une machine surpuissante : processeur à 400 MHz minimum, carte graphique aussi puissante qu'une ATI 128 (la plus puissante des cartes 3D actuelle sur PC) carte son 3D 16 bits quadriphonique, etc. et tout ça pour moins de 5000 FF (NDLR : la puce mystérieuse d'Amiga Inc., la MMC, devrait réunir en mieux tous ces éléments, mais pour quand ?). Un point important, c'est que le nouvel OS soit compatible avec les anciens logiciels autrement cela revient à développer un nouveau système. Le pire serait qu'AmigaOS 5.0 perde toutes les spécificités du Workbench actuel pour se centrer sur QNX. Mais enfin, tout ça est hypothétique car Amiga Inc. change fréquemment d'avis, et ils peuvent d'ici un mois ou deux, nous annoncer que l'association est terminée.

- Enfin, avez-vous un message à faire passer à l'intention des amigaïstes français ?

Mon message est assez classique : soutenez les développeurs de logiciels Amiga. Créer des jeux vidéo prend beaucoup de temps (plusieurs années) et ce qui fait le plus plaisir c'est qu'il y ait un maximum de personnes qui les utilisent sinon, on a l'impression d'avoir travaillé pour rien. Je pense que beaucoup de créateurs ont quitté l'Amiga par manque de soutien des utilisateurs. La communauté des amigaïstes doit s'unir pour préserver la survie de l'Amiga, et les constructeurs (Phase 5, Amiga Inc., etc.) devraient fournir du matériel gratuitement aux développeurs pour les inciter à développer sur les nouvelles cartes (PowerPC, cartes graphiques, etc.).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]