Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 00:26  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Nicolas Det
(Entrevue réalisée par Lionel Menou - octobre 2005)


Nicolas Det - Bonjour, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m'appelle Nicolas Det, j'ai 23 ans. J'habite près de Saint-Étienne dans la Loire. Je suis "informaticien" donc au chômage ;-). Je n'ai pas de job vraiment régulier pour le moment. J'ai des missions en CDD concernant le développement bas niveau (firmware, noyau, pilotes de périphériques...).

En ce qui me concerne, je laisse les gens découvrir par eux-mêmes ;-P.

- Comment avez-vous découvert l'informatique et, si ce n'est pas directement lié, comment avez-vous découvert l'Amiga ?

Dans ma "jeunesse" (vers 10 ans), mon père a acheté un A500. C'est à ce moment que je découvre l'informatique. Principalement pour jouer mais aussi quelques trucs plus sérieux (BASIC, dessin...). Après quelques années de bons et loyaux services, l'Amiga a été remplacé par un PQ (c'était un 486 DX4 100, une bombe à l'époque !).

J'ai continué de m'intéresser à l'informatique. J'en avais de plus en plus marre de Windows. Particulièrement après le passage à Windows 95. Je suis tombé par hasard sur un A1200 d'occasion. Je l'ai acheté et l'aventure a commencé. ;-)

- Comment a évolué votre configuration Amiga au cours du temps ? Qu'avez-vous développé sur Amiga Classic ?

Au début, j'avais un A1200 avec disque dur. Puis une carte accélératrice MTec 68030/28 MHz et un peu de mémoire Fast. Ensuite, je suis passé au PowerPC avec une Blizzard 040/240+, puis une BVision. Ça marchait vraiment bien. J'impressionnais tous mes copains PCistes. ;-)

Puis, j'ai dû me séparer de ma machine mais j'ai récupéré un A4040 avec CyberVision64/3D à mon entrée en DUT. J'ai fait toute ma première année avec.

Je l'ai ensuite remplacé par un Pegasos I, échangé par un Pegasos I avec April. J'ai d'ailleurs toujours cette machine à côté de mon Pegasos II actuel.

PS : j'ai passé les accessoires (Delfina, X-Surf, tour MicroniK...).

Je n'ai pas vraiment développé sur Amiga "Classic" (je n'aime pas cette appellation). Juste quelques petits programmes en Basic, et les TPs pour l'IUT (du C++ sur un Amiga 4040 !).

Alien - Vous préfèrez que je dise "Amiga 68k" plutôt qu'"Amiga Classic" ?

Je préfère "Amiga 68k". Mais, pour moi "Amiga" est 68k, le Pegasos et l'AmigaOne sont d'autres machines. Une évolution.

On peut difficilement comparer un Apple II et un Power Mac bi-G5. ;-)

- Quels sont vos ordinateurs actuels et que faites-vous régulièrement dessus ?

J'ai un Pegasos I sous Linux qui me sert principalement comme machine IRC et pour récupérer le fichier-journal de débogage via le port série. Je démarre parfois sous MorphOS pour test. J'ai aussi un Pegasos II "de travail" avec MorphOS et Linux. La plupart du temps, je développe soit pour l'amusement/passe-temps, soit pour le boulot. En ce moment, je fais beaucoup d'USB pour MorphOS et Linux, mais aussi du firmware, et des correctifs divers (Linux ou MorphOS).

J'utilise aussi le Pegasos comme machine de bureau "classique" : courriels, musique, photos, traitement de texte, navigation Web...

J'ai également un A1230 en cours de montage (il faut que je trouve une carte Flash IDE ou un disque dur 2.5" silencieux ;-), un PQ VIA C3, un A4040 qui traîne, etc.

- Comment avez-vous connu MorphOS, et comment en êtes-vous venu à développer dessus ? Comment et par qui était géré le développement de MorphOS à l'époque ?

Quand morphos MorphOS 0.1 (la première version bêta) est sorti, j'avais déjà un Amiga PowerPC (A1200 avec Blizzard 603/240 et BVision), j'ai donc sauté sur l'occasion. Malheureusement, rien ne marchait ;-/.

Il a fallu attendre la version 0.4 pour pouvoir démarrer (le support pour Blizzard était cassé avant). Une fois tout installé, j'ai été vraiment impressionné ! Malgré la plupart des parties du système encore en 68k, le tout allait très vite. Et surtout, plus vite ! Je me rappelle avoir fini la démo de Heretic II sur MorphOS car c'était un peu trop lent sous AmigaOS 68k.

Depuis, je n'ai pas quitté MorphOS : je redémarrais toutes les deux heures à cause de la limitation. :-)

J'ai vraiment commencé à développer sur MorphOS durant le stage de fin de DUT que j'ai effectué chez Thendic-France à Paris. Le sujet était de porter MPlayer sous MorphOS. Cela m'a pris environ cinq mois, presque à plein-temps. Je le ferais sûrement bien plus vite aujourd'hui, j'ai appris une foule de choses durant ce stage (pas seulement en informatique) et rencontré des gens fort sympathiques.

Une fois le stage terminé, j'ai été "inclus" dans les développeurs MorphOS et j'ai commencé quelques projets : la gestion du Ogg Vorbis (par la vorbisfile.library) pour SongPlayer, un portage de Doom, etc.

Au début, le développement pour MorphOS s'est fait entièrement par amusement et passe-temps. C'était (et c'est toujours) extrêmement intéressant de coder dans cet environnement. En effet, c'est amusant et travailler avec des gens aussi compétents que Ralph Schmidt, Harry Sintonen, Mark Olsen, Frank Mariak, Sigbjørn Skjæret, Sven Luther, Nicolas Sallin, etc. m'a fait apprendre énormément.

Cake - Comment décririez-vous MorphOS à quelqu'un qui ne connaît pas l'Amiga ? Et à un amigaïste ? Quelles sont les qualités majeures de MorphOS, et ses faiblesses ?

Pour les gens qui ne connaissent pas, je le décrirais comme un système "différent" : rapide, simple, configurable. Bien sûr, il faut bien leur dire que c'est de l'alternatif, il n'y a pas de Word ou de HalfLive 25 !

Pour les amigaïstes : il s'agit tout simplement de l'évolution logique d'AmigaOS 68k en PowerPC. Il faudra désormais passer à l'étape supérieure comme l'a fait Apple avec le Mac OS X.

Les qualités :
  • Réactif/rapide/léger.
  • Interface utilisateur bien sympathique (MUI rules da world, Intuition...).
  • Architecture simple.
  • Quark pour préparer l'avenir (lointain !).
  • Directory Opus 4, CygnusED, Wipeout 2097, Myst, MAME et UAE disponibles. :-)
Les faiblesses :
  • L'API AmigaOS vieillot.
  • Mauvaise intégration de certains éléments (Ambient, USB...).
  • Logithèque trop faible pour pouvoir se passer d'un autre système à côté (souvent Linux PowerPC).
La logithèque n'est pas non plus catastrophique. Il manque surtout un bon navigateur Web et la compatibilité avec quelques formats (PowerPoint, radio en Real, Windows Media...). MorphOS a aussi quelques petites perles logicielles comme AmIRC, SongPlayer, ANR ou CygnusED.

Heureusement, un petit redémarrage sous Linux et c'est réglé. D'ailleurs, Ubuntu Linux 5.10 vient de sortir. C'est installable et utilisable, donc n'importe quel utilisateur pourrait acheter un Pegasos et l'utiliser sans gros manque logiciel.

- Vous en avez déjà un peu parlé à la dernière question, mais si je vous demande un programme phare sur MorphOS, vous pensez à quoi ?

Je ne trouve pas de programme vraiment "phare" car chaque personne a différentes utilisations d'un ordinateur.

Mais, pour moi :

SongPlayer, lecteur MP3/Ogg/Wma *simple*.
ANR : radio MP3 et skin.
CygusED : éditeur de texte simple et utilisable.
DOpus : simple et utilisable.

En fait, pour une utilisation de tous les jours, j'aime bien les logiciels discrets et simples. Ce n'est pas vraiment "phares". Je n'aime pas, par exemple, les solutions logicielles avec cinquante assistants qui se lancent tout seul et essayent de deviner ce que l'utilisateur voudrait faire.

- Parlons à présent de votre portage de MPlayer. Pourriez-vous présenter MPlayer à nos lecteurs ? Quelle est votre opinion sur MPlayer par rapport aux autres lecteurs existants, sur Amiga et sur d'autres plates-formes ? Pourquoi avoir porté MPlayer plutôt que Xine ou VLC ? Que manque-t-il dans l'actuelle version de MPlayer pour être "au top" selon vous ?

MPlayer est un lecteur multimédia libre. Mon opinion ? C'est du pur Open Source : cela part un peu dans tout les sens et c'est une usine à gaz ;-). Par contre, il est très complet, et c'est un de ses gros avantages.

Par rapport aux autres lecteurs, je dirais que j'aime le fait qu'il soit plutôt rapide et sans interface graphique dédié. On peut tout faire avec une requête ASL ou un Shell. Les lecteurs actuels (Windows Media Player, RealPlayer, Xine...) ont tendance à avoir des interfaces utilisateur ultra-complètes qui deviennent vite des clicko-drômes infâmes. Alors que la plupart du temps, l'utilisateur veut juste pouvoir lire la vidéo dans la seconde.

Pourquoi MPlayer ? C'était mon lecteur préféré sous Linux. Je n'aime pas trop VLC ou Xine. En plus, il y a du C++ dans Xine : beurk. ;-)

Il manque à MPlayer la gestion de quelques codecs malheureusement trop populaires comme WMV3 et les derniers RealPlayer et QuickTime. C'est toujours le même problème : chaque constructeur veut imposer son propre codec/format. Au final, c'est toujours l'utilisateur qui en fait les frais.

Il n'existe pas aujourd'hui d'OS livré avec suffisamment de logiciel pour pouvoir lire la moitié des données qui circulent sur le Web. Il faut systématiquement installer un grand nombre de logiciels externes. Il est intéressant de noter que Linux s'en tire mieux que Windows ou Mac OS. En effet, on peut assez facilement trouver une distribution avec un lecteur de PDF, un Xine pour les DVD, OpenOffice, un client AOL... Le comble. ;-)

- Quelles ont été les principales difficultés de ce portage ? Avez-vous joint le VNC de MPlayer ?

MPlayer a été mon vrai premier projet. J'ai énormément appris en le faisant. Au début, le plus dur était d'avoir une vue d'ensemble de ce monstre ! Une fois avoir compris un peu l'architecture du logiciel, j'ai essayé de porter les éléments étape par étape.

Au tout début, je me suis contenté de le compiler sans gestion du son ou de la vidéo. Ensuite, j'ai implémenté le son. Puis, le module d'affichage WPA (WritePixelArray, le plus facile à faire). Et ainsi de suite...

Je n'ai pas joint l'équipe de MPlayer. Je n'en ai pas vraiment le temps ni la motivation.

Au fait, MPlayer pour MorphOS a une caractéristique unique (je crois) : le bord de fenêtre peut disparaître, donnant l'impression que l'affichage se fait dans le fond. MorphOS rules. ;-)

- Y a-t-il des interfaces graphiques pour MPlayer MorphOS ? Y a-t-il encore des développements en rapport avec MPlayer sous MorphOS ?

Oui. Fabien Coeurjoly a développé une interface ARexx qui peut être utilisée par une GUI qui existe déjà ;-). Il n'y a pas de nouveau développement de mon côté, mais quelques autres personnes travaillent dessus.

- Que pensez-vous du portage de MPlayer sous AmigaOS 4 ?

J'ai été étonné que cela prenne autant de temps. Étant donné que 95% du code est compatible AmigaOS. J'avoue que j'ai été un peu déçu de ne pas avoir reçu de "merci" de l'auteur du port AmigaOS 4. Surtout que cette personne reçoit des donations pour un travail qui est à 95% celui de l'équipe de développement originelle de MPlayer, et le reste de moi et d'autres programmeurs. A mon avis, Ce n'est pas très honnête. De plus, le portage AmigaOS 4 me semble d'assez basse qualité d'après la lecture des commentaires et du "change log" entre chaque distribution.

Ceci dit, je pourrais voir ça en vrai à l'Alchimie !

- Pourriez-vous nous parler de vos projets actuels et futurs en programmation ?

Je programme principalement pour des composants de l'OS (par amusement/passe-temps/besoin) ou pour le travail. Donc, je ne peux pas dévoiler trop ceci.

Par contre, j'ai quelques projets bien à moi que j'aimerais bien rendre public !

J'ai implémenté un démuxer ASF (dans une bibliothèque) qui, couplé au décodeur WMA de la FFmpeg, est capable de lire un fichier WMA (ou la piste WMA d'un fichier ASF/WMV). SongPlayer utilise déjà ces bibliothèques et joue ces fichiers. Il y a aussi un lecteur pour ANR. Malheureusement, quelques fichiers restent problématiques et il faut que je pense aux éventuels problèmes de licence.

- Vous savez qu'il y a eu des déclarations concernant l'état de la MorphOS Team ces derniers mois. Pourriez-vous raconter ce qui ce n'est passé ces dernières années (de votre point de vue personnel), au niveau de cette équipe, des relations avec Thendic/Genesi, de l'ambiance générale ?

Il y a eu des hauts et beaucoup de bas ;-/. A l'époque de Thendic, je (et je n'étais probablement pas le seul) croyais que MorphOS pouvait avoir un vrai avenir commercial et qu'on pourrait tous être payé pour développer un système d'exploitation : le rêve quoi.

Finalement, il n'y a pas assez de clients donc pas de sous et pas de commerce. A mon avis, David Gerber voyait MorphOS comme un produit commercial sinon rien. Durant cette période, je pense que tout le monde a pété son câble à un moment et a fait ou dit des bêtises. Je pense que certains sont plus à blâmer que d'autres durant cette période, mais je garderai les noms pour moi.

La situation a été effectivement très tendue à un moment. La plupart d'entre nous (l'équipe de développement) ne demandaient, et ne demandent toujours, qu'à coder sur notre temps libre en tant que passe-temps pour notre système favori.

D'un point de vue personnel, j'avais peur que tout s'arrête... J'étais un peu blasé à cette époque. Surtout que la plupart des problèmes étaient dus à un autisme (dialogue de sourds) au niveau de la communication. Ceci dit, malgré tout, le développement, bien que ralenti, ne s'est jamais arrêté.

Mon avis personnel : on est passé tout prêt de la fin... Heureusement, personne ne voulait vraiment laisser mourir l'OS. Par contre, on a perdu de très bons éléments. Je trouve que c'est triste car ils y ont aussi laissé des plumes sans le mériter et pour un travail souvent bénévole ;-/.

- Comment est organisée la MorphOS Team à présent ? Combien de personnes participent ? Quels sont les autres grands projets qui devraient sortir sous peu sur MorphOS, et ceux qui sont en cours ?

Je dirais une dizaine de personnes. L'organisation est à mon sens le plus grand problème ;-). Tout le monde est très compétent techniquement (attention, je ne m'inclus pas car je laisse les autres me juger sur ce point) mais personne ne sais vraiment organiser. Heureusement, tout le monde veut améliorer l'OS. Du coup, cela avance. Même si cela ne va jamais assez vite à mon goût ! Je ne dirais rien sur les projets en cours.

- Quelle est l'activité actuelle de bPlan ? Que pouvez-vous nous dire de la stratégie de bPlan sur le long terme ?

Ceci fait partie de mon travail. Ma fonction n'implique pas les relations publiques. Je dirais juste que l'on n'a pas le temps de s'embêter ! D'ailleurs, je vais, de ce pas, me reprendre un café et continuer à bosser !

- Bon, LA question : Vous pensez que MorphOS 1.5, c'est pour quand ?

Deux semaines bien sûr. ;-)

- En tant que développeur, que pensez-vous du système de cagnotte (bounty) récemment introduit pour certains développements de MorphOS ?

Il y a des bons et des mauvais côtés. La cagnotte "ezTCP" est, à mon avis, une pure perte de temps. Il existe déjà des piles réseaux fonctionnelles (MiamiDX, AmiTCP...) et tout le monde sait que le prochain MorphOS inclura cette fonctionnalité. Par contre, la cagnotte KHTML me paraît tout à fait intéressante et j'y contribuerai avec joie à ma prochaine paye !

Quoi qu'il en soit, il faut vraiment une cagnotte très élevée pour compenser ce que représente le développement d'une solution logicielle complète professionnelle. Par exemple, si je considère qu'il faut deux mois à plein-temps, pour faire un pilote X de qualité. Deux mois de travail au SMIC coûteraient environ 4000 euros à un patron...

- Pourriez-vous évaluer le nombre d'utilisateurs de MorphOS ? Comment voyez-vous l'avenir de ce système (pas au point de vue technique, mais au point de vue nombre d'utilisateurs, de "niche de marché") ?

Je dirais entre 500 et 1000 utilisateurs. A mon avis, MorphOS "survivra" en tant qu'OS de bureau développé par des bénévoles passionnés et utilisé par des passionnés. A long terme, on devrait faire le pas QBox : c'est-à-dire une API complètement nouvelle et moderne.

Il y aura peut-être des marchés "niches" pour certaines applications spécifiques. On verra...

- Concernant le Pegasos maintenant. D'abord, Savez-vous où en est l'éventuelle carte PowerPC G4 1,4 et 1,7 GHz dont on parle depuis longtemps ?

Cf. la question sur bPlan : no comment.

- Dans le même ordre d'idées, est-il possible de mettre une carte PowerPC G5 sur Pegasos II, ou faut-il revoir toute l'architecture de la carte mère ?

Ce n'est pas possible. Le northbridge actuelle est compatible PowerPC 60x (G3) et MPX (comme le 60x mais mieux pour G4). Le 970 utilise un bus complètement différent. Il faut donc revoir l'architecture.

- Croyez-vous à un Pegasos 3 avec PowerPC G5 pour cette année ou pour l'année prochaine ?

No comment.

- Pensez-vous que Genesi a encore une stratégie pour MorphOS ?

No comment.

- Que pensez-vous d'Amiga Inc. et d'AmigaAnywhere ?

Amiga Inc. a essayé de profiter de la crédulité des gens. Ils n'ont rien fait de vraiment positif depuis des années.

- Que pensez-vous d'Hyperion ? D'AmigaOS 4 ?

Le projet AmigaOS 4 est une erreur et n'aurait jamais dû exister. Les autres logiciels d'Hyperion ne sont pas de grande qualité mais ont, eux, le mérite d'exister (portage de Heretic II, Shogo, etc.).

En 2000, Hyperion fait partie des entités qui ont empêché l'émergence d'un nouvel "Amiga" au sens où je l'entends. Je m'explique : à cette époque, l'Amiga était déjà presque mort. Mais, avec l'arrivée de MorphOS et l'annonce du Pegasos, on aurait pu voir apparaître une nouvelle plate-forme avec des vraies chances de succès.

Si tout le monde y avait mis un minimum de bonne volonté :
  • La MorphOS-Team fait le système : MorphOS existait déjà en 2000 et tenait ses promesses.
  • bPlan fait le matériel : ce sont les plus compétents pour cette tâche.
  • Hyperion participe en portant ou créant des programmes.
  • Amiga Inc. ne fait rien et touche les redevances.
  • Eyetech colle l'autocollant Amiga.
Malheureusement, cela ne sait pas passé ainsi. Merci à Hyperion, Amiga Inc. et Eyetech. Aujourd'hui, on aurait un MorphOS (qui aurait été nommé AmigaOS PowerPC du coup) plus évolué, beaucoup plus de logiciels et un marché (peut-être) viable. Tout le monde aurait été gagnant.

Le plus ironique est probablement que les utilisateurs qui ont soutenu cette hérésie au début ont empêché le développement de la plate-forme dont ils rêvaient. Ou comment scier la branche sur laquelle on est assis et du mauvais côté...

De plus, les développeurs d'Hyperion n'avaient vraiment aucune compétence en la matière quand ils ont commencé le projet AmigaOS 4.

Résultat des courses en 2005 : le TeronOne ne fonctionne pas, les gens se sont fait totalement arnaquer. Il n'y a pas de marché viable. Heureusement, MorphOS est toujours là et le Pegasos a réussi à tirer son épingle du jeu.

C'est vraiment dommage.

Ceci dit, je ne blâme pas les utilisateurs actuels d'AmigaOS 4. D'un point de vue "utilisateur" pur, je comprends parfaitement l'hésitation entre MorphOS et AmigaOS 4 pour un ex-amigaïste passionné. Par contre, j'ai du mal à comprendre les gens qui font des choix basés sur l'autocollant...

- Que pensez-vous d'Eyetech, de l'AmigaOne, et du projet Amy05 dont on a entendu parler en septembre dernier ?

Eyetech a prouvé son incompétence totale avec l'AmigaOne. Ils ont voulu avoir le marché matériel pour eux tout seul et ils se sont plantés.

L'AmigaOne "Certifié par Amiga Inc" ne fonctionne pas correctement. C'est lui aussi une erreur.

Pour Amy05, j'attends de voir le produit. Cela me paraît être un "vapor" (il y en a déjà eu pas mal). Mais même si le produit existait, il est techniquement inférieur à son concurrent direct : le Pegasos II. A mon avis, le fait qu'il n'y ait pas de bus dédié pour le jeu de composants graphiques est un gros goulot d'étranglement : il y aura tout sur le pauvre bus PCI 33 MHz/32 bits. La seule puce GigaBit Ethernet peut le saturer (le débit maximum du PCI est 133 Mo/s et le GigaBit 125 Mo/s).

De plus, les 750 (PowerPC G3) ne sont pas vraiment très performants et ne possèdent pas d'unité AltiVec.

- Qu'est-ce qui vous fait rester dans le monde Amiga en 2005 ?

Je ne me considère pas dans le monde Amiga. L'Amiga n'existe plus. Cela a été une très bonne machine et un excellent système. Aujourd'hui, il reste des machines et systèmes qui en sont l'évolution ou la suite logique.

- Que pensez-vous de la communauté Amiga francophone, et des amigaïstes dans le monde ?

Hum, les "amigaïstes" sont une bande de tarés ;-P. Plus sérieusement, je trouve qu'il y a des fanatiques qui se croient encore en 1990 et pensent qu'on va trouver des AmigaOne au supermarché du coin l'année prochaine.

Mais aussi des gens simplement passionnés d'informatique qui s'amusent comme des petits fous sur leur MorphOS, ou à récupérer du vieux matériel à bidouiller pour jouer à Battle Squadron. Je me considère dans la seconde tranche.

- Comment voyez-vous l'avenir de l'Amiga ?

Il n'y en a pas car il s'agit d'une machine de musée. Dans l'avenir immédiat, il me sert parfois à jouer à Super Hang On sur ma TV. ;-)

- Si vous aviez en charge l'avenir de l'Amiga, que feriez-vous ?

Un musée. Si j'avais beaucoup de ressources, je monterais une jeune société pour concevoir un reference-design (prototype de carte mère) totalement original, compatible PowerPC. En parallèle, j'embauche toute la MorphOS-Team pour bosser à plein-temps sur MorphOS.

- Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Oui : "Man kan plukke frugt med en brugt frugtplukker".


[Retour en haut] / [Retour aux articles]