Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 27 mai 2017 - 15:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Gerard Bucas
(Entrevue réalisée par Frédéric Autechaud et extraite d'Amiga News - octobre 1990)


Cet américain débonnaire en vacances dans le sud-ouest de la France est président de GVP et s'est spécialisé dans les Amiga hautes performances.

Profitant de la complicité de Franck Lafage, boss de CIS et donc importateur GVP, je suis allé assaillir de questions Gerard Bucas lors d'un des trois petits déj' qu'il a pris en France pendant ce mois de septembre 1990. Vous allez vous en rendre compte, cette intrusion matinale s'est révélée particulièrement intéressante, bien au-delà des espoirs de notre rédaction. Compte tenu de la sortie des nouveaux contrôleurs SCSI, nous espérions tout au plus avoir une déclaration d'intentions concernant une carte 68040...

- Je pense que tous les possesseurs d'Amiga connaissent GVP, au moins à cause des cartes accélératrices, mais on sait assez peu de choses en ce qui concerne la société elle-même.

Il y a quatre ans, j'étais directeur de la recherche chez Commodore. Le manque de détermination des dirigeants de la société à faire évoluer l'Amiga m'a conduit à fonder Great Valley Products. Nous employons actuellement une trentaine de personnes dont plus de la moitié à la conception et à la fabrication. Nous venons de nous installer dans 1100 m2 de locaux à King Of Prussia en Pensylvanie et nous sommes maintenant équipés d'un système de conception électronique par ordinateur qui nous permet de concevoir nos propres processeurs.

Notre ingénieur en chef a présidé à la conception de deux des coprocesseurs de l'Amiga 3000 et une grande partie de nos ingénieurs arrivent également de chez Commodore.

- GVP est-elle la plus grosse société de périphériques pour Amiga ?

GVP a sensiblement la même taille que Supra Corporation mais nous ne faisons que de l'Amiga alors que Supra développe des gammes pour le Mac, le PC et le ST.

- Nous testons ce mois-ci vos nouveaux contrôleurs SCSI Series II. Que pensez-vous de la concurrence qui commence à régner sur le marché des HardCards ?

Nous sommes très confiants. Cette nouvelle génération de contrôleurs DMA a bénéficié d'une intégration maximale et d'un pilote surpuissant. Nous proposons des nouveaux disques comme les Quantum profile bas et de nouvelles capacités qui devraient couvrir tous les besoins. Nous allons également commercialiser un boîtier disque dur équipé de ce nouveau contrôleur pour l'A500. Enfin, nous proposons un kit de mise à niveau pour nos anciens contrôleurs à un tarif qui devrait intéresser beaucoup de gens. Je pense qu'il sera difficile de faire mieux que GVP.

- Depuis la première annonce des caractéristiques de l'A3000 aux développeurs, beaucoup de gens, y compris certains responsables de Commodore, misent sur l'apparition d'une carte accélératrice GVP à base de 68040 pour cette machine. Qu'en est-il ?

C'est du futur proche. En fait, notre carte 68040 pour l'A3000 en est à un tel stade d'avancement que je peux vous en parler dès maintenant. Elle se présente sensiblement de la même façon que nos accélérateurs 68030 actuels : elle se connecte au port processeur de la carte mère de l'A3000 et exploite la mémoire implantée d'origine dans la machine. De plus, nous avons conçu une carte d'extension mémoire en Piggy Back destinée à recevoir de la mémoire 32 bits ultra rapide à 40 ns.

- Qu'escomptez-vous comme performances ?

Notre première carte sera cadencée à 25 MHz et devrait être environ deux fois plus rapide que notre 68030 à 50 MHz. Ça représente, en calcul pur, environ 50 fois la puissance d'un Amiga de base (68000/7 MHz).

- Cette carte 68040 sera disponible dans quels délais ?

Si Motorola tient ses engagements, nous devrions être en mesure de commercialiser les premiers exemplaires dans le courant du premier trimestre 1991.

- Envisagez-vous une carte 68040 pour l'A2000 ?

Oui, bien sûr, mais nous préférons pour l'instant continuer à améliorer nos accélérateurs 68030 (NDLR : aux dernières nouvelles, les évolutions dont parle M. Bucas sembleraient porter sur la mémoire 32 bits des cartes A3001 : possibilité d'installer moins que les 4 Mo minimum actuels et capacité à gérer jusqu'à 20 Mo). Disons qu'un accélérateur 68040 pour A2000 est tout à fait envisageable dans le courant de l'année prochaine.

- Avez-vous d'autres projets pour l'A3000 ?

Oui, une carte 24 bits.

- Heu, une carte graphique 24 bits ?

Précisément, une carte vidéo 24 bits capable d'afficher 16 millions de couleurs parmi 16 millions mais en résolution PAL en suraffichage (résolution vidéo, pas Amiga). Il ne s'agit pas d'un framebuffer (mémoire d'image) car notre carte permettra de travailler en direct sur l'image 24 bits mais ce n'est pas non plus le Toaster de NewTek car elle n'offrira pas d'effets numériques.

- Elle se présentera comment ?

C'est une carte interne standard. Comme elle est destinée aux applications vidéo, nous avons décidé de nous limiter à une sortie en composantes RVB. Cela permet de coder l'image dans tous les standards et avec la meilleure qualité possible. Elle peut être genlockée par un signal composite, rafale (burst) ou autre, ou RVB. Il sera également possible de numériser des images en 24 bits à partir de l'entrée RVB. En outre, elle est équipée d'un système de découpe numérique qui, en plus de la possibilité d'incrustation de la source vidéo dans l'image ordinateur disponible sur la plupart des genlock, autorise également l'incrustation de l'image 24 bits dans l'image vidéo source. Ce "keyer" numérique permettra également d'afficher l'écran de travail de l'Amiga, en surimpression sur l'image 24 bits. Toutes ces fonctions seront pilotables de façon logicielle.

- Justement, pensez-vous fournir un logiciel avec cette carte ?

Oui, nous espérons fournir un programme de dessin rudimentaire et des utilitaires d'affichage de fichiers 24 bits mais nous sommes surtout en contact avec les sociétés spécialisées dans le graphisme Amiga comme Electronic Arts ou NewTek pour des développements ultérieurs.

- Envisagez-vous une version de cette "dream card" pour l'A2000 ?

Elle fonctionnera également dans l'A2000. Il suffira d'installer une petite carte dans le port vidéo pour récupérer les signaux RVB de la sortie moniteur d'origine pour les afficher sur l'écran de la sortie 24 bits, elle aussi en RVB, via le système de découpe numérique de la carte. De surcroît, ce traitement de l'affichage d'origine de l'Amiga produira sensiblement le même effet qu'un désentrelaceur.

- A partir de quand pourriez-vous commercialiser votre carte 24 bits ?

Nous devrions la présenter en Europe au salon Amiga 90 de Cologne début novembre et commencer à la commercialiser début 1991.

- Êtes-vous en mesure d'annoncer un prix ?

Non, pas encore. Disons qu'elle devrait être sensiblement moins chère que des cartes équivalentes pour le Mac II, c'est-à-dire des cartes vidéo genlockables capable de numériser en 24 bits et équipées d'un système de découpe.

- Vous nous préparez autre chose ?

Oui, nous travaillons également sur une carte de communication à fonctions multiples. Outre des possibilités de modem et de fax, elle pourra tenir le rôle de répondeur et de mini-serveur grâce à un système de reconnaissance des fréquences vocales (c'est le nom sérieux des téléphones qui se transforment en Bontempi quand on compose un numéro). Par exemple, vous laissez un message général à toutes les personnes susceptibles de vous appeler suivi d'un avis spécial "hey, Gerard, il y a un message pour toi, appuies sur la touche 2 du téléphone" ; la carte reconnaîtra la fréquence du "2" et donnera accès au message. Ce système de reconnaissance permet également de donner des codes à vos messages et offre toutes les possibilités de ce type de systèmes.

- Ce sera une carte interne ?

Oui, elle fonctionnera dans l'A2000 et l'A3000. Nous pensons aussi à une version pour l'A500 qui se connecterait dans le bus d'extension de nos disques durs Series II. Elle devrait être commercialisée à la fin de l'automne et devrait coûter moins de 2000 FF.

- Vous avez presque tout ce qu'il faut pour fabriquer un ordinateur, c'est pour quand ?

Ce n'est pas encore au programme mais ça devient réalisable. Pour l'instant, nous nous contentons d'améliorer les machines de Commodore.

- Justement, vous allez rester pro-Amiga ?

Oui, notre slogan aux États-unis est "standardisons". Notre volonté est de réussir à imposer des standards de qualité qui posent GVP comme LE complément "hautes performances" de Commodore.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]