Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 juillet 2024 - 17:53  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in English


Réseaux sociaux

Suivez-nous sur X




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Associations
Jeux
Logiciels
Matériel
Magazines et médias
Pages personnelles
Réparateurs
Revendeurs
Scène démo
Sites de téléchargement
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Andrew Cross
(Entrevue réalisée par Phil Kurz et extraite d'TV Technology - avril 2019)


Andrew Cross Note : traduction par Yann-Gaël Guéhéneuc.

Andrew Cross de NewTek discute d'acquisition et de plans pour le salon NAB.

San Antonio, Texas. Cela a été une semaine pré-salon NAB pour NewTek, et ce n'est pas encore fini. Vizrt et NewTek ont conjointement annoncé le lundi 1er avril 2019 que Vizrt acquérait le fabricant des produits TriCaster, IP Series et 3Play et le créateur du protocole IP NDI pour un prix non divulgué.

Malgré le choix du 1er avril pour faire l'annonce, ce n'était pas un poisson d'avril. L'accord très réel rassemble deux mastodontes technologiques formidables - l'un axé sur le marché de la vidéo haut de gamme avec des solutions de diffusion graphique en temps réel et de flux de travail, l'autre avec un portefeuille de technologies de production vidéo basées sur l'IP [NDT : Internet Protocol], fréquemment utilisées dans les marchés de milieu et d'entrée de gamme.

À l'origine, cette entrevue avec le président et directeur technique de NewTek, Andrew Cross, était prévue pour le 1er avril à 9 heures du matin pour discuter des plans de NewTek pour le salon NAB [NDT : salon annuel de la National Association of Broadcasters, syndicat professionnel américain des sociétés de radiodiffusion et de télévision]. Cependant, Andrew Cross a dû reporter la séance de questions/réponses en raison d'une affaire urgente. Ce n'est que tard dans l'après-midi que la raison est devenue claire : Andrew Cross était jusqu'au cou dans les négociations de l'accord.

Dans cette session de questions/réponses, menée le 2 avril, Andrew Cross explique pourquoi NewTek a accepté l'offre de Vizrt, comment les philosophies des entreprises s'alignent et comment leurs produits se complètent, ce que l'acquisition signifie pour les effectifs des deux entreprises et de nombreux autres problèmes connexes. Il discute également, comme prévu à l'origine, des plans de NewTek pour le salon NAB (transcription éditée).

- J'imagine qu'au fil des ans, NewTek a probablement reçu des offres d'autres sociétés pour des fusions ou acquisitions. Comment le rachat de Vizrt est-il arrivé et pourquoi NewTek a-t-il accepté ce rachat ?

La moitié de notre entreprise est amie avec Vizrt depuis des années et des années. Je suis personnellement ami avec leur cofondateur [Petter Ole Jakobsen]. Nous avons beaucoup en commun. Je sais que les gens ne regardent pas le marché et ne voient pas cela, mais nous sommes probablement les deux entreprises qui ont misé sur les technologies logicielles en temps réel sur ordinateurs.

Revenant à leurs débuts, ils ont créé leurs logiciels sur des stations de travail Silicon Graphics. C'était du logiciel. À l'époque, c'était aussi fou que nous de faire le Video Toaster sur Amiga. À bien des égards, nous partageons un ADN et une conviction communs depuis notre fondation. Nous avons tous les deux pris les mêmes directions alors que 95% du marché ne voyait pas les choses de la même manière.

Nous nous connaissons depuis des années, et nous collaborons un peu, mais nous existons sur des marchés différents. Puis, il y a environ un an et demi, mon ami, qui est le cofondateur de Viz, est venu visiter San Antonio - sa première fois ici. Nous sommes sortis pour une pizza, et nous étions juste assis là à penser : "Diantre, nous avons si peu en commun, mais la même philosophie. À quoi cela ressemblerait-il si nous mettions tout cela ensemble ?"

Tout le monde regarde les entreprises dans les fusions et acquisitions et cherche un chevauchement, mais cela à plus de sens lorsque les entreprises n'ont pas de chevauchement. Ainsi, vous ne dites pas : "Nous avons tous les deux des solutions graphiques" et vous devez déterminer laquelle doit mourir. Ici, nous avons cette situation où ils font le haut de gamme et nous faisons l'entrée et le milieu de gamme. Ils vendent directement. Nous utilisons des intermédiaires. Nous sommes forts dans le mélange vidéo ; ils sont forts en graphisme. Nous avons commencé à réfléchir à tous les domaines où nous sommes incroyablement complémentaires. Il m'a dit qu'ils venaient d'avoir ce nouveau PDG. Il vient juste de commencer. Mon ami a dit : "Et si j'allais lui dire que nous devrions examiner sérieusement cela ?" J'ai dit : "Pourquoi pas ? Commençons cette conversation.".

C'est comme ça que ça s'est passé. Ils n'ont pas dit : "Nous voulons venir manger NewTek et faire de vous une partie de nous." C'était vraiment comme : "Ouha, à quoi cela ressemblerait-il si nous mettions réellement tout cela ensemble ?" Si vous pensez à notre marché, il y a quelques acteurs très importants qui viennent d'entreprises vieilles de plus de 50 ans, construits sur la façon dont les chaînes de télévision sont gérées. Nous avons pensé, à quoi cela ressemblerait-il si nous faisions une entreprise qui a été formée pour faire de la production basée sur l'informatique, ce qui est clairement là où se trouve l'avenir. C'est pour cela que cela s'est produit. Je trouve ça super excitant.

- Andrew Cross, vous continuerez en tant que président de la recherche et du développement de la société fusionnée et le président de Vizrt, Michael Hallen, dirigera l'entreprise. Qu'en est-il du reste des employés de NewTek et Vizrt ? Des licenciements sont-ils prévus ? Ou ne le savez-vous pas encore ?

Je le sais, et c'est vraiment la clé. Tout d'abord, philosophiquement, NewTek et Vizrt sont très alignés. Mais c'est une acquisition qui est réellement basée sur les forces des deux entreprises, donc ce n'est absolument pas une situation où nous disons : "Nous avons tous les deux des systèmes graphiques, nous laissons donc l'une des équipes graphiques partir." Nous sommes en fait deux entreprises solides. Nous sommes toutes les deux des entreprises très rentables, et ce serait fou de jouer avec ça. Quand vous pensez à ce que nous avons en tant qu'entité combinée, c'est vraiment époustouflant.

- Y aura-t-il une délocalisation en Norvège ou à San Antonio ? Ou, les deux opérations vont-elles rester en place ?

Vizrt est vraiment une entreprise internationale. La réponse est donc clairement non. NewTek va rester à San Antonio. Vizrt va rester en Norvège. Quand il fait vraiment chaud en été, on aura donc un bon endroit à visiter. Et, je peux vous dire que quand il fait froid et humide en Norvège en hiver, ils voudront venir nous rendre visite.

- Pouvez-vous me parler du côté financier de la transaction ?

J'ai bien peur de ne pas pouvoir.

- Quand l'accord sera-t-il conclu, ou est-il conclu maintenant ?

L'accord est signé, et l'accord sera conclu à une date à déterminer, mais très prochainement. Ma tête tourne avec les avocats et les comptables. Mais c'est pour très bientôt.

- Qu'en est-il de Tim Jenison, fondateur de NewTek ? Aura-t-il un rôle dans la société fusionnée ?

Presque tout le monde sait qu'il n'a pas été directement impliqué dans NewTek depuis des années. Il est impliqué car il a créé le concept. Nous avons grandi dans son garage, littéralement. Mais il n'a pas été impliqué dans NewTek depuis de nombreuses années. Il sera donc à peu près pareillement impliqué là-dedans, dans la mesure où NewTek fait partie intégrante de ce qu'il a apporté à l'industrie, et il veut s'assurer que son enfant, NewTek, qui a 30 ans, ira dans un bon foyer.

Je considère cela comme "nous sommes l'enfant qui n'a pas encore quitté la maison et qui est resté dans le garage de Tim, mais maintenant nous avons 30 ans et il est temps pour nous de quitter la maison, mais nos parents se soucient toujours vraiment de nous et ont à coeur notre réussite."

- L'acquisition aura-t-elle un effet sur les canaux de vente ou sur le service ?

J'hésite. La réponse courte est "absolument pas". Nous sommes toutes les deux des entreprises prospères, et l'objectif est de continuer à réussir et d'utiliser les choses que nous pouvons faire ensemble pour nous rendre plus performants, et non de supprimer soudainement une partie de ce que nous faisons.

NewTek continuera à vendre comme nous le faisions avant. En fait, nous nous consacrons davantage à cela maintenant parce que Viz se vend d'une manière différente. À bien des égards, cela nous engage plus dans nos stratégies individuelles. Nos intermédiaires font presque partie de NewTek. Ils le sont depuis des années. Certains de ces gars travaillent avec nous depuis 20 ans ou plus.

Nous croyons en eux. Ils font partie de ce qui fait notre succès. Ils font partie des raisons pour lesquelles Vizrt a aimé NewTek. Nous n'avons donc pas l'intention de changer cela. En fait, nous y voyons un moyen de nous concentrer sur nos points forts.

- Une chose pour laquelle Vizrt est connue est sa diffusion de puissants graphiques en temps réel. Je me demandais s'il pourrait y avoir une synergie entre ce côté de son activité et de sa technologie et LightWave 3D de NewTek.

C'est une question intéressante, et je dois être complètement honnête et dire que je ne sais pas. Entre nous, je pense que nous avons des technologies incroyables dont LightWave 3D fait partie, et c'est une technologie dont peu de gens sur le marché de la vidéo connaissent la puissance et que peu savent qu'elle appartient à NewTek. Comment nous prenons cela et le transformons en quelque chose qui a un impact plus important sur l'industrie, honnêtement, je ne sais pas. Je sais que nous avons une technologie incroyable faite de plusieurs pièces, et nous devons déterminer comment assembler ces pièces.

- Qu'en est-il de la présence de NewTek et Vizrt au salon NAB ? Séparés ou intégrés ensemble dans un seul stand ?

Nous aurons certainement des stands séparés à ce NAB. Mais qui sait dans le futur ?

- Puis-je déduire de la réponse à cette question que les deux sociétés conserveront des identités distinctes ?

C'est exactement ça. Je pense que nous avons tous les deux des marques extrêmement fortes dans différentes parties du marché, et c'est notre force. Il y a très peu de clients qui s'assoient et disent : "Devrais-je acheter des produits de NewTek ou de Vizrt ?" Nous ne voulons pas changer cela.

- Allez-vous superviser la recherche et le développement des deux sociétés dans votre nouveau rôle de président de la R&D ?

Probablement. La réponse honnête est que je suis totalement investi pour que cet accord fonctionne, pour qu'il soit un succès. Je suis enthousiasmé par ce projet. Ma place est presque secondaire dans mon esprit par rapport à mon enthousiasme à propos de l'accord et du processus. Et oui, je pense que je serai impliqué dans la R&D des deux sociétés.

- La raison pour laquelle j'ai soulevé cette question est que je me demandais si vous aviez des priorités en matière de R&D pour la technologie entre les entreprises.

Je pense que les deux entreprises ont des atouts très différents. Si vous regardez le rendu en temps réel et les capacités graphiques du côté Viz, ils ont des éléments absolument révolutionnaires. Du côté de NewTek, nous avons une très bonne compréhension de la façon dont on peut fusionner convivialité et innovation. Réunir les deux ensembles de compétences sera clairement mon objectif principal.

Je pense que ce sont des caractéristiques déterminantes des deux entreprises, et si nous pouvons toutes les exploiter toutes, cela changera beaucoup de choses sur le marché, et c'est vraiment notre objectif.

- NewTek a développé et entretenu le protocole IP NDI. Vizrt a pris en charge la suite de normes SMPTE ST 2110. L'acquisition apporte-t-elle des opportunités de pollinisation croisée ?

Tout d'abord, moi personnellement et NewTek généralement soutenons 2110. Nous avons toujours pensé que l'un des grands avantages de l'IP est que le véritable standard est l'IP, de la même manière que sur l'Internet, il existe des JPEG et des PNG. Ils servent différents objectifs, et personne ne se demande : "Zut, les JPEG contre les PNG, qui va gagner ?" Cela n'a aucun sens car ils existent tous les deux sur une page Internet.

C'est l'un des grands avantages de IP qui est : la vraie norme utilisée n'était pas 2110 ou NDI, c'était IP elle-même. Tandis que 2110 et NDI servent à des usages entièrement différents. Je pense que NDI va devenir une norme de plus en plus importante, et je pense aussi que 2110 a une place précieuse pour la diffusion. Il n'y a vraiment aucun changement de notre point de vue à ce sujet, et je pense que si vous aviez parlé à Viz, même la veille de l'acquisition ou un an avant, ils vous auraient donné la même réponse, à savoir qu'il y a différentes utilisations pour ces normes, et les deux sont importantes.

- En changeant de sujet, quelles annonces l'industrie peut-elle attendre de NewTek au salon NAB ?

Il y a probablement deux types de choses distinctes que nous faisons au salon NAB. L'un est évidemment NDI. Nous annonçons la version 4 de NDI, qui améliore à peu près tout. C'est certainement la plus grosse version que nous ayons faite de NDI depuis son lancement.

Il fonctionne plus rapidement, vous pouvez donc obtenir plus de canaux vidéo. Il a une meilleure qualité pour le même débit. Il prend en charge 16 bits par pixel, il offre donc une plus grande précision de couleurs. Donc, cela va au-delà de ce que SDI faisait.

Il utilise maintenant une nouvelle manière vraiment intelligente de transférer les données, que nous appelons Multi TCP. Ça veut dire qu'il peut partager la bande passante de nombreux chemins différents à travers le réseau. Il est très intelligemment conçu afin de garantir que les cartes réseau peuvent l'accélérer de manière matérielle, ce qui permet une faible charge du processeur. N'oubliez pas que notre objectif est de faire en sorte que cela fonctionne sur n'importe quel système informatique.

C'est la chose la plus facile/plus grande, plus rapide et meilleure. Mais les choses que nous faisons qui, je pense, sont également très perturbatrices sont, vous savez, NDI a toujours été un format compressé. Donc, si vous pensez que des données compressées circulent sur le réseau, rien ne vous empêche de prendre ces données compressées et de les stocker sur disque. Cela ne prend pas de temps processeur. Vous n'êtes limité que par le nombre de flux que vous pouvez enregistrer. Vous n'êtes limité que par la bande passante réseau que vous avez dans une machine ou plusieurs machines et la vitesse des disques.

Nous allons offrir gratuitement la possibilité d'enregistrer n'importe quel nombre de flux NDI directement sur disque sans aucune sorte de recompression, ce qui signifie que l'utilisation du processeur est nulle. Si vous souhaitez mettre une machine qui enregistre simplement toutes vos vidéos sur le réseau, vous le pourrez. Je pense que cela perturbe d'une certaine manière le marché de l'ingest [NDT : transfert d'images sur disque dur], même si je ne dirais pas que cela perturbe les fabricants d'ingest. J'espère que nous leur simplifions la vie en normalisant les choses. Ainsi, ils disposent de moyens simples pour s'intégrer avec l'IP qui n'impliquent pas d'avoir besoin de beaucoup de cartes de capture dans une machine et de beaucoup de compression.

Mais nous allons encore plus loin car dans le processus d'enregistrement, nous prenons en charge le processus de synchronisation de tous les flux. Même sur plusieurs machines. C'est vraiment important car si vous pensez à la progression de l'industrie, les caméras sont devenues de moins en moins chères. Vous et moi pouvons maintenant nous permettre de faire des tournages multi-caméras, en particulier avec des caméras PTZ (pan-tilt-zoom) pour lesquelles vous n'avez même pas besoin d'opérateurs. Mais en tirer du contenu divertissant est remarquablement difficile car elles ne sont pas synchronisées.

Donc, à moins que vous ne verrouilliez tout, vous vous retrouvez avec quatre gros fichiers d'un événement, mais vous devez passer par ce processus manuel de resynchronisation. En mettant le côté synchronisation de cela dans notre enregistrement, nous résolvons complètement ce problème. De telle sorte que vous puissiez enregistrer n'importe quel nombre de flux, les déposer sur une chronologie et tout est synchronisé. Nous vous permettons même, si vous utilisez NTP [protocole de temps réseau], qui est facile à utiliser et gratuit, de synchroniser sur plusieurs ordinateurs. Une fois l'enregistrement terminé, les ordinateurs se synchroniseront même les uns avec les autres.

Vous pouvez enregistrer des choses à un endroit dans le monde, à un autre endroit dans le monde, n'importe quel nombre de flux et les choses se synchronisent toujours. C'est vraiment important, de sorte qu'à bien des égards, NDI ne s'applique pas seulement aux personnes qui font de la vidéo en direct, mais commence à devenir vraiment important pour ceux qui veulent également faire de la post-production. Maintenant, si vous pensez à une boîte de conversion NDI, et nous en annoncerons quelques-unes vraiment cool au salon NAB, il vous suffit de les brancher. Vous enregistrez ces flux, les déposez dans un montage non-linéaire, et il n'y a rien d'autre à faire. C'est un processus de travail révolutionnaire.

Nous aurons également un greffon Unreal Engine pour NDI. Nous mettons en place de nombreux éléments pour un diffuseur qui souhaite fonctionner dans l'infonuage. Il ne repose pas sur la multidiffusion. Il peut être utilisé sur Amazon Web Services.

- Vous avez mentionné deux types de choses : l'autre, c'est quoi ?

Évidemment, nous avons aussi le TriCaster, et nous en repoussons vraiment les limites. Honnêtement, la chose que nous montrons, je pense que c'est tellement sympa. C'est quelque chose sur lequel nous travaillons depuis des années. C'est mon rêve de faire ce travail depuis des années. Voici le concept de base. Les TriCasters sont utilisés par les personnes qui veulent faire un spectacle. Mais si vous êtes vraiment honnête à ce sujet, personne ne crée son émission sur un mélangeur vidéo. Tout le monde crée son émission dans quelque chose comme Word, parce que vous la planifiez et écrivez un script. Ce que nous avons fait, c'est créer un système qui vous permette d'importer littéralement un document Word. Il analyse le document et exécute ensuite tout le spectacle pour vous de manière vraiment automatique. Vous pouvez mettre tout votre script - qui dit quoi, le titre de l'émission, tout - dans un document Word, l'importer dans votre TriCaster, et pousser tout vers une sortie de téléprompteur et, via le flux de téléprompteur, exécuter automatiquement l'ensemble de l'émission.

- Cela semble incroyable.

Cela paraît tellement évident quand on y pense. C'est une façon tellement sympathique de travailler. Pensez aux enfants dans un lycée. Comment créent-ils un spectacle ? Le projet de l'école est qu'ils écrivent le script. Cela signifie que les enfants peuvent désormais créer et exécuter un spectacle incroyable, et TriCaster fait tout pour eux.

Cela signifie que les journalistes peuvent travailler avec Google Docs pour mettre des scripts de leur émission que l'éditeur peut utiliser. Ils peuvent automatiquement intégrer cela dans le système vidéo et ils peuvent simplement exécuter cette émission. Vous savez comment vous mettez des commentaires sur Word. Si vous voulez qu'un clip soit lu pendant que vous dites quelque chose, il vous suffit d'ajouter un commentaire à l'endroit où vous le dites, et il dit simplement de lire le nom du clip et nous utilisons de l'IA pour comprendre ce qu'il y a dans le commentaire, puis lire automatiquement ce clip pour vous.

Si vous voulez passer à une caméra, il vous suffit de mettre un commentaire qui dit "Afficher Phil", et il passera en revue toutes les entrées de vos caméras et trouvera celle qui montre Phil et affichera automatiquement cette caméra. Cela rend la réalisation de spectacles tellement plus facile et tellement plus amusante.

- Autre chose ?

L'autre élément concerne nos commutateurs vidéo haut de gamme de la série IP. Nous les rendons accessibles aux personnes qui souhaitent les exécuter sur leurs propres serveurs, qu'ils soient dans l'infonuage ou sur leur rack de serveurs local. C'est pour les personnes qui veulent virtualiser, les personnes qui veulent créer des productions et pouvoir les augmenter ou les réduire en fonction des émissions que vous exécutez ce jour-là. Pensez-y de cette façon. Nous avons pris notre mélangeur 4K à 44 entrées et nous lui permettons de fonctionner sur un serveur standard par les utilisateurs. Ils peuvent choisir de l'exécuter dans l'infonuage. C'est assez révolutionnaire et c'est certainement là où l'industrie se dirige enfin.

Ce sont les points forts au salon NAB, mais je vais vous dire, juste après le salon, nous avons tout un tas d'autres choses à venir. Nous avons été occupés.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]