Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 00:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de HyperCannon
(Article écrit par Michaël Jegoudez-Allart - janvier 2010)


N'avez-vous jamais eu l'envie de vous prendre pour Bruce Willis en tant qu'exterminateur de météorites et sauveur de l'humanité ? N'avez-vous jamais rêvé de faire un J.G.M (Jeu Génétiquement Modifié) en accouplant Stardust et Space Invaders ?

HyperCannon

Si l'une de ces possibilités (voire les deux), vous a déjà traversé l'esprit et bien sachez qu'Emerald Games l'a fait grâce à HyperCannon, disponible sur iPhone et MorphOS.

Votre serviteur l'a testé pour vous.

C'est canon

Plantons le décor : vous êtes le pilote d'un canon mobile et vous devez protéger des colonies terriennes habitant sur d'autres planètes au fin fond de l'univers.

Protéger oui, mais de quoi ? Et bien votre tâche ne sera pas de tout repos car vous devrez détruire les différentes vagues de météorites arrivant sur les bases terriennes.

Et là, vous vous dites : pas de problème, j'étais un dieu à "Asteroids" en arcade quand j'étais petit et puis ado, j'étais un maître de l'univers à Stardust sur Amiga, les météorites cela ne me fait pas peur !

Je vous répondrai : "He-man ! (NDLR : voir maître de l'univers), dans ce jeu tu ne te frotteras pas qu'à des gros cailloux spatiaux, les extraterrestres sont également de la partie."

Eh oui, non seulement, il vous faudra casser du caillou mais, en plus, les petits hommes verts vous attaqueront.

HyperCannon

Mais rassurez-vous cela ne sera pas le bagne et pour pulvériser tout ça votre canon est un atout précieux. Mais attention comme tout canon si vous tirez sans discontinuer, c'est la surchauffe et votre puissance de feu sera inutilisable pendant quelques secondes et c'est parfois suffisant pour se faire détruire.

Alors comment faire face à des dizaines de météorites plus des aliens belliqueux et le tout sans pouvoir tirer sans arrêt ?

Pour vous aider, vous avez des boucliers à votre disposition mais ils sont limités au nombre de trois. Quand vous activez ces derniers, votre canon est protégé par un halo qui l'isole des agressions extérieures. Mais je vous rappelle que vous êtes sensé protéger votre colonie donc si vous vous réfugiez derrière votre bouclier et que les météorites tombent sur la station orbitale passé un certain stade c'est la fin de partie assurée.

Mais rassurez-vous, il n'y a pas que ça. Grâce à certains items qui apparaîtront lorsque vous détruisez les projectiles interstellaires vous pourrez optimiser votre canon. Ces bonus sont au nombre de huit. Il est possible par exemple d'accroître votre vitesse ou votre puissance de feu, refroidir votre canon, obtenir un nouveau bouclier ou bien encore avoir un petit droïde qui vous aidera dans votre tâche.

Niveau après niveau

Malgré ça croyez-moi cela ne sera pas des vacances, chaque niveau étant composé de plusieurs vagues d'attaques ainsi qu'un chef de fin de niveau. Il vous faudra batailler ferme pour réussir car cette nuée d'ennemis ne sera pas simple à contenir surtout en début de niveau car vous commencez avec le canon de base mais très vite vous pourrez l'équiper. Votre puissance de feu peut se composer d'armes de différents types de façon simultanée, certains items étant cumulables.

HyperCannon

Comme souvent dans un jeu de tir votre artillerie sera votre principale alliée, il est souvent délicat de se retrouver avec l'arme de base en cours de niveau. Comme vous pouvez vous en douter malgré les boucliers vous n'êtes pas immortel ! Votre canon possède une barre de vie qui bien sûr une fois vidée est synonyme de fin de vie.

Doté d'un bon dosage de difficulté, le jeu demeure accessible dans les premiers niveaux mais à partir d'un certain point, il vous faudra redoubler de vigilance pour réussir et si vous perdez une vie en cours de niveau, je vous souhaite bien du courage et des réflexes titanesques pour réussir à vous en sortir vivant. Car plus le jeu avance et plus les astéroïdes sont nombreux et rapides. Comme d'habitude j'ai testé le jeu en mode de difficulté "normal", mais il est possible de choisir dans le menu des options d'autres difficultés ("easy" ou "hard").

Il convient de noter qu'il existe deux principaux modes de jeu, et je viens de vous décrire le mode arcade. Le second mode est "Survival" ce dernier reprend les mêmes principes que son voisin mais là, c'est du "scoring" pur et dur. Votre canon ne chauffe plus et vous pourrez tirer sans vous poser de questions. Ce mode retire donc le petit côté stratégique du jeu, une seule chose compte le nombre de points que vous marquerez lors d'une partie.

Passons à la réalisation

Au niveau graphisme, le rendu des objets 3D est assez bien fait, les décors sont sympathiques mais demeurent beaucoup trop statiques. Le programmeur a dû privilégier la fluidité. Par contre, grosse ombre au tableau sur ma configuration (Pegasos I avec PowerPC G3/600 MHz) avec les bibliothèques à jours, j'ai rencontré beaucoup de clignotement, malgré le fait que seul le jeu tournait sur mon système et rien d'autre en parallèle. Assez bizarre serait-ce un bogue graphique par rapport à ma configuration ou est-ce général ? J'ai prévu une fois le test paru de contacter l'auteur à ce sujet (NDLR : rien à signaler ici avec MorphOS 2.x, cela vient peut-être de la carte graphique).

HyperCannon

D'autant que cela le fait même au niveau de la page du menu, ce n'est donc pas un problème d'animation. Cette dernière est fluide sans à-coups, les objets en mouvement ne subissent aucune saccade.

L'univers sonore est aussi problématique chez moi, le son est très très bas. Pourtant dans le menu option de jeu le volume est au maximum. Et cela ne vient pas de mon MorphOS puisque lorsque je lance la lecture d'un MP3 sous Kaya je n'ai aucun souci. C'est une autre anomalie à remonter au développeur. Cela dit les bruitages sont des plus standards et les musiques sont des plus banales. Ce n'est pas le point fort du jeu.

Conclusion

Pour conclure, je dirai que HyperCannon est un jeu sympathique, il mériterait d'être peaufiné sur certains points. Cela demeure un bon défouloir mais passé un certain stade l'ennui prend le dessus. Je trouve le jeu répétitif et ce n'est pas le changement de fonds qui fera passer l'effet de monotonie. Stardust avec ses niveaux bonus intermédiaires offrait une alternance au style de jeu. Je vous invite à l'essayer quand même pour vous forger votre propre opinion.

Nom : HyperCannon.
Développeur : Emerald Games.
Genre : jeu de tir.
Date : 2009.
Configuration minimale : MorphOS 1.4, carte graphique 3D gérée par TinyGL, 80 Mo de mémoire.
Licence : freeware.
Téléchargement : members.shaw.ca/realstar.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]