Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 20 février 2018 - 14:28  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Hardwired
(Article écrit par Éric Boisson et extrait d'Amiga News - avril 1992)


En cette nouvelle année, les productions abondent et la qualité de ces dernières en bénéficie. C'est ainsi que je m'en vais vous présenter, non pas le premier prix mais le second de la démo party "The Party" organisée en décembre dernier au Danemark, à savoir Hardwired de Crionics et The Silents.

Hardwired se compose de deux disquettes (en "trackloading" bien évidemment !). Avant tout, la démo se charge d'analyser votre mémoire et de détecter ainsi si vous possédez, ou non, de la mémoire Fast supplémentaire. Après quelques secondes de chargement, il vous est demandé d'insérer la seconde disquette via une jolie disquette affichée à l'écran. Vous cliquez ensuite sur le bouton droit de la souris pour découvrir toute la splendeur et la qualité de l'intro.

Hardwired

L'introduction est essentiellement à base de numérisation (nuances de gris) et accompagnée d'une musique d'ambiance très appropriée. La situation se présente ainsi : vous vous trouvez dans un vaisseau aux abords d'une planète inconnue ; une sombre bestiole traverse l'écran et vous saute à la gorge. C'est à ce moment qu'apparaît l'écran titre.

Hardwired

Rechargement et en route pour la démo elle-même. Tout commence par les inévitables crédits (polices de caractères ignobles). La programmation a été réalisée par The Spy, Murphy, Deftronic, Saxs et Guzzler. Les graphismes sont de Michaël Balle, Sionic et Zicho. Enfin, la musique a été composée par Jesper Kyd.

Hardwired

Ceci étant suivi de la présentation en vectors zoomants ("zoom scroll"), formant des mots et donc une phrase du style "Crionics et Silents tatati tatata...". Sur un fond noir, un cube 3D se jette sur votre écran pour vous conduire à une démonstration d'effets multicolores appliqués sur des animations de Bob ("shade bobs"). Vous pourrez assister ensuite à une 3D vectorielle appelée "Bouncing" qui consiste, en fait, à déplacer, sur trois axes, un cube et... pfff ! Indescriptible... ("box B-Spline").

Vous verrez aussi l'habituelle partie de "glenz vectors" (mais cette fois en 48 faces, avis aux amateurs). La partie suivante consiste en l'animation 3D d'une sorte de forme spongieuse et flasque qui rebondit ("filled B-Spline"). Silents n'a bien évidemment pas omis d'y apporter la partie raytracing (ce n'est plus un vaisseau mais des WC !) toujours du plus bel effet ("raytraced lokas").

Passons ensuite au "twist scroller" : deux défilements verticaux qui ondulent sur une musique quelque peu orientale, avec en fond une image d'un mâle-androïde-cyborg-terminator au corps musclé et argenté. Puis, une petite série d'animations sinusoïdales de quelque 14 400 points viendra égayer votre écran ("14400 4 sin dots"). La partie suivante ("box to logo") reprend la routine améliorée d'une ancienne démo de Crionics : "Neverwhere/PicTrans", appliquée cette fois à un cube 3D formes pleines qui se décompose en pixels et reforme le mot Hardwired.

Hardwired

Une de mes parties préférées est celle qui suit ("pixelized vectors") : je l'appellerai Thalassa-Part puisqu'elle anime, en trois dimensions, un objet qui se décompose pour en reformer un autre, etc. Ceci étant suivi d'une animation d'étoiles horizontale qui s'éloigne pour apparaître dans un cube 3D qui fondra sur vous afin de vous projeter dans une nouvelle animation d'étoiles, mais cette fois sur trois axes.

Vient alors la scène "jumping balls" qui consiste à faire rebondir des vector-balls sur deux damiers se faisant face (animation de bonne qualité). Votre écran deviendra ensuite un tableau noir qu'une main viendra effacer petit à petit (mignon !). Nous passons à la partie temps réel de la démo appelée plus communément "ice-vectors" qui calcule les différentes positions 3D d'un logo TSL à moitié transparent. Puis apparaît un cube quelque peu bizarre (non, vous n'avez pas bu...), comment dire... flasque, gélatineux, mou... de couleur verte qui rebondit ("gele-vectors").

Hardwired

Hardwired

Ensuite, deux cubes en 3D formes pleines se déplaceront sur votre écran (le mien pour l'instant... d'écran !) variant d'intensité lumineuse suivant leurs positions par rapport à une source de lumière. Compliqué ? ("shadow-vectors"). Enfin, la dernière partie, sans pour autant être la moins jolie, nous présente un petit voyage dans le monde intergalactique du capitaine Flam... Pardon, je m'égare ! C'est sur fond de graphismes futuristes d'excellente qualité que votre vaisseau 3D volera vers d'autres cieux imaginaires (c'est beau !). Cela n'est pas sans rappeler la Virtual World de Thomas Landspurg.

Hardwired

Pour finir, vous aurez droit aux "additional credits" accompagnés de capture d'écran des différentes parties de la démo. Si vous attendez encore un tout petit peu, une image très mignonne, en 16 couleurs, vous indiquera que le spectacle est terminé.

Hardwired

Il est évident que les démos présentées à cette démo party sont un véritable bond en avant sur le plan de l'esthétisme, de la recherche et de la qualité des productions. Il apparaît donc que les groupes de démomakers ne cherchent qu'à créer, en cette nouvelle année, des productions audacieuses exploitant au maximum les capacités des programmeurs et de la machine. On peut cependant regretter que Hardwired ne soit pas accompagné d'une musique excellente... C'est bien dommage ! (NDLR : ce n'est pas notre avis, bien au contraire).

Sachez tout de même que cette démo, bien qu'elle soit le fruit d'un long travail, ne représente que le second prix de la party derrière Odyssey d'Alcatraz (démo en cinq disquettes d'une durée d'environ 40 minutes).

Les démos de l'an passé en prennent un sacré coup de vieux et il sera difficile pour les petits groupes de parvenir à une telle maîtrise et qualité de leurs productions. Je pense (et cela n'engage que moi) qu'il faudra que les groupes français s'associent à leur tour pour produire de telles choses. L'année 1992 s'annonce donc excellente !

Nom : Hardwired.
Auteurs : Crionics et The Silents.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Téléchargement : Hardwired-1.adf.gz.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]