Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 00:03  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de GCC/g++ 1.40
(Article écrit par Cédric Beust et extrait d'Amiga News - juin 1992)


Rappel

GCC est un compilateur C d'excellente qualité, tant par les messages d'erreur explicites et sa rigueur sur la norme ASCII que par le code produit. Il existait déjà des versions précédentes existant sur l'Amiga mais leur usage était, comme l'ancien gnuemacs, limité aux privilégiés possédant une mémoire et une place sur disque dur en rapport avec l'énormité du compilateur...

g++ entre en scène

Markus Wild s'est attelé à la tâche et a, dans un premier temps, porté une version très récente de GCC : la version 1.40. Mais il ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a décidé de frapper encore plus fort en portant le compilateur C++ de GNU sur l'Amiga : g++. Il y est arrivé et le résultat vaut le détour.

L'installation de g++ est à déconseiller aux novices car elle nécessite beaucoup de travail, d'affectations, de créations de répertoires, de conversions de fichiers, etc. Cette difficulté vient du fait qu'afin de minimiser le travail de portage d'Unix vers l'Amiga, Markus Wild a commencé par écrire une bibliothèque émulant du mieux possible les bibliothèques Unix. Celle-ci a pour nom ixemul.library et occupe la bagatelle de 95 ko...

Cette tâche accomplie, le portage du compilateur en a été grandement simplifié (ainsi que celui de nombreux autres logiciels Unix par la même occasion). La difficulté d'installation vient du fait qu'il n'y a pas (encore) de distribution unifiée de g++, mais tout un lot de fichiers à récupérer de-ci de-là et à installer dans les répertoires convenables. Il est dans les projets immédiats de Markus de rendre le compilateur plus accessible en automatisant l'installation.

L'originalité de ce compilateur réside dans le fait que les trois-quarts du processus de compilation se font de manière identique à celle d'Unix, et c'est donc un fichier objet au format Unix (Sun pour être précis) qui est produit. C'est dans la phase de reliure que la conversion au format Amiga est effectuée grâce à un programme spécialisé.

g++ bénéficie, tout comme GCC, d'une finition excellente et est tout simplement le meilleur compilateur C++ existant sur Unix (et je pense que ce classement se généralise sans difficultés par rapport à d'autres machines). Il s'agit également d'une version très récente rassemblant les dernières innovations du langage.

Ce n'est pas fini

Au moment où j'écris ces lignes, Markus vient de rendre publique la toute dernière version de son compilateur, GCC 2.0. Et là, coup de chapeau parce que la version Unix a tout juste quelques mois ! Contrairement à ce que son nom pourrait laisser entendre, il s'agit en fait de trois compilateurs en un : C, C++ et Objective C. Je n'ai pas encore pu tester ce compilateur mais il ne peut être que meilleur que les versions 1.40. A suivre donc...

Le seul défaut que l'on peut reprocher à g++ est que les exécutables qu'il produit ne peuvent tourner si la ixemul.library ne se trouve pas dans votre répertoire "Libs:". C'est simplement lié à l'implémentation personnelle de Markus des bibliothèques d'entrées/sorties standards. Peut-être une version du compilateur affranchie de cette contrainte verra-t-elle bientôt le jour.

Bilan

En conclusion, vous disposez avec g++ 1.40 d'un compilateur C++ gratuit entièrement fonctionnel sur Amiga (il peut naturellement appeler les bibliothèques spécifiques à l'Amiga) qui peut évidemment compiler du C (c'était un prérequis du langage C++). Pour des petits projets, vous trouverez probablement un compilateur comme DICE bien plus efficace (plus petit, plus rapide) mais si vous envisagez de vous lancer dans des projets plus gros, g++ est la solution !

Nom : GCC/g++ 1.40.
Développeurs : Projet GNU. Adaptation Amiga : Markus Wild.
Genre : compilateur.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1,5 Mo de mémoire.
Licence : GPL.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]