Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 26 mai 2017 - 09:28  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de FroggerNG 2.05
(Article écrit par Laurent Moslard - décembre 2002)


Préambule

L'Amiga, machine largement orientée multimédia depuis son origine (on en trouvait il n'y encore pas longtemps au coeur de bien des solutions intégrées de titrage vidéo professionnel ou encore au sein de studios d'animation pour la télévision), s'était trouvé un peu à la ramasse à l'arrivée des nouveaux formats d'animations issus du PC et du Mac tels que l'AVI, le Quicktime ou le MPEG 1 et 2. Les développeurs indépendants avaient certes, comme à l'accoutumée, réagi avec suffisamment de talent et de rapidité pour que le vide soit comblé en terme logiciel.

Mais les limites matérielles se faisaient cruellement sentir : un 68060 peinait à afficher du MPEG, même en écran réduit. L'arrivée des cartes accélératrices PowerPC et graphiques de Phase 5 avait lancé une nouvelle génération de lecteurs, tirant parti de la puissance de ces nouveaux processeurs : Frogger était déjà de la partie pour le format MPEG 1 et 2, tandis que MooVId se faisait une spécialité du Quicktime et de l'AVI. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Aujourd'hui, à l'ère du DivX et du DVD, on se retrouve un peu comme il y a sept-huit ans avec les formats multimédias sus-évoqués : l'offre logicielle est multiple et de qualité, mais le manque de patate de nos Amiga constitue un obstacle difficile à contourner. Élément rassurant, la concurrence est pourtant rude entre les lecteurs existants, qui sont AMP, SoftCinema, FroggerNG et même MooVId qui s'est mis depuis peu au DivX (par le biais d'une mise à jour réservée aux utilisateurs enregistrés de la version 1.5 shareware) ; sitôt que l'un de ces programmes est mis à jour, une mise à jour de tarde pas à arriver chez les autres...

Nous nous attarderons ici sur FroggerNG, qui possède de nombreuses qualités : il s'agit d'un vétéran en la matière, ce qui est plutôt bon signe, et il est plutôt généraliste là ou d'autres lecteurs sont plutôt spécialisés dans un format (le DVD et le MPEG pour AMP, le DivX pour SoftCinema...). De surcroît, c'est, de tous ces programmes, certainement celui qui est mis à jour avec le plus de régularité : depuis peu les nouvelles versions surgissent à un rythme pratiquement hebdomadaire, pour notre plus grande satisfaction. Ce sont ainsi succédées récemment une version 2.04, proposant le décodage Vorbis et améliorant la lecture MPEG (plus rapide et possédant de meilleures options de saut d'images ou "frameskip"), un nouveau codec MPEG plus performant et enfin une version 2.05 réglant les quelques bogues persistants et ajoutant la reconnaissance du format WMA (Windows Media Audio), très populaire sur Internet.

Il semblerait enfin que le développement conjoint de SoftCinema, développé par un ami de l'auteur de Frogger, ait été stoppé au profit de ce dernier ; la spécificité DivX de ce programme ne justifiait en effet plus tellement son existence depuis que presque tous les lecteurs concurrents se sont mis à ce format.

Configuration requise

Matériel :
  • Amiga (68k ou PowerPC),
  • Un lecteur de CD pour la lecture des VideoCD,
  • 8 MB de mémoire.
Logiciels :
  • La ppc.library 46+ ou la powerpc.library,
  • Éventuellement AHI pour un meilleur rendu sonore.
  • CyberGraphX v3 ou +.
  • La cgxvideo.library pour la gestion de l'overlay.
Compatibilité

La palette de formats multimédia reconnus est de très loin la plus large de ce type de lecteur, voyez plutôt :

Vidéo :

AVI/QT/ASF/OGG, DivX (M$ MPEG-4) v1, v2, v3, Angel Potion MPEG-4, Radius Cinepak, OpenDivx/Divx4.x/Divx5.x, Windows Media Video 7, ISO MPEG-4, XVID MPEG-4, CCITT H.263, Intel I.263, Sorenson Video (SVQ1), Motion JPEG (MPJA, MJPB, Photo JPEG, Rainbow Runner, et d'autres codecs JPEG), 3ivx MPEG-4, Intel Indeo 3/4/5, Intel RAW YUV, RM, RV10, RV20 (RealVideo G2), RV30 (RealVideo 8), STR, PSX Video v2 et v3, MPEG-1 et MPEG-2, RoQ Video.

Audio :

AVI/QT/ASF/OGG, MPEG Audio Layer I/II/III, DVIADPCM, MSADPCM, IMA4, GSM 6.10, AC3, PCM, TWOS/SOWT, a-Law, u-Law, MSN Audio, MACE 3:1/6:1, Vorbis, WMA 1/2, RM/RA, RealAudio 1.0, RealAudio 2.0, RealAudio 3.0, STR, XA Audio, AC3 (Dolby Digital), MPEG Audio Layer I/II/III, RoQ Audio.

Sur le site de l'auteur, vous remarquerez que le programme doit être téléchargé en deux temps : d'abord l'archive principale, puis les codecs, 68k ou PowerPC, à copier ensuite dans un sous-tiroir. Des codecs alternatifs peuvent également être téléchargés depuis ce site : les Indeo Video de Xanims, issus de LinuxPPC et celui permettant de lire le Flash, également issu de Linux.

Utilisation

Le logiciel ne possède pas de GUI de lancement à proprement parler ; une fenêtre affichant un joli logo s'ouvre sur le Workbench, permettant simplement de sélectionner par requête le fichier d'animation destiné à être lu.

FroggerNG

Il est à noter qu'une interface graphique alternative de lancement, utilisant ARGUE, peut être téléchargée sur le site de l'auteur. Je ne l'ai pas trouvée très convaincante pour différentes raisons : les préférences sont disposées de façon brouillonne et leur sélection n'est pas très intuitive, le tout donnant un sentiment de complexité rebutant. Par ailleurs, l'utilisation de "boutons" pour régler notamment le taux de saut d'images, certes très joli graphiquement, se révèle horrible à utiliser : impossible ou presque de se positionner sur 1 ou 2 tant l'incrémentation est sensible.

Il est donc recommandé de configurer FroggerNG en passant par l'édition des types d'outil de l'exécutable, en voici les principaux (pour les autres référez-vous à la documentation du logiciel) :

WINDOW :
Affichage en fenêtre sur le Workbench, le mode par défaut.

FULLSCREEN :
Affichage en plein écran. Paradoxalement, ce mode est souvent plus rapide que l'affichage en fenêtre.

DISPLAY :
Les moteurs d'affichage, choix très important :
VLAYER - utilise les fonctions overlay de la cgxvideo.library.
VLAYERPM2 - idem en plus rapide, réservé aux possesseurs de carte graphique BVision ou CyberVisionPPC.
P96 - utilise les fonctions PIP de Picasso96 ; c'est l'équivalent de VLAYER pour les cartes Picasso.

AOUTPUT :
Le moteur audio utilisé :
AHI - utilise l'ahi.device, c'est le mode par défaut.
ADEV - utilise l'audio.device de Paula (il est conseillé d'utiliser ce dernier mode, l'utilisation de AHI ralentissant quelques peu la rapidité d'affichage).

FPS :
Option intéressante, qui permet le saut d'images pour gagner un peu de rapidité d'affichage. Attention a bien l'évaluer : une valeur trop élevée fait sauter l'animation. Un chiffre de 20 à 25 donne en général d'assez bons résultats. Notez que le programme dispose d'un saut d'images automatique assez intelligent, cette option n'est donc que rarement requise.

CDDEVICE :
Important, le device de votre configuration CD, notamment pour lire les VideoCD.

CDUNIT :
Complémentaire du réglage ci-dessus, il s'agit du numéro d'unité de votre CD.

PSXCD :
Option sympathique pour pouvoir lire directement les animations contenues dans les CD PSX ; nécessite naturellement que les deux types d'outil ci-dessus aient été correctement définis.

Au cours de la lecture, des touches du clavier servent de "télécommande" pour avancer, reculer, mettre en pause, régler le volume, etc.

Une GUI rudimentaire s'affiche également autour de l'écran d'affichage du film. Elle n'était disponible qu'en mode fenêtre dans les anciennes versions de FroggerNG mais est désormais utilisable également en plein écran, uniquement sous CyberGraphX (elle le sera ultérieurement pour l'AGA). Il suffit de cliquer sur le bouton droit de la souris pendant la lecture du film pour l'activer ou la supprimer.

Elle dispose des possibilités suivantes :
  • Un glisseur avance/retour de lecture du film ; il n'apparaît que lorsque l'encodage d'origine du film le permet (c'est-à-dire dans 70% des cas).
  • Un bouton d'éjection pour sélectionner un autre film (la flèche haut).
  • Un bouton lecture/pause (la flèche droit).
Performances : des chiffres

Sur la machine de test de la rédaction, un A4000 avec CyberStormPPC 200 MHz avec 68060, BVision et 128 Mo de mémoire, nous avons obtenu les résultats suivants (en affichage fenêtré, option VLAYERPM2, saut d'images automatique, son Paula) :

1) Lecture du DivX du film Final Fantasy (vidéo : MPEG-4 V3, encodée en 576x328 ; Audio : MPEG Audio Layer III, encodé en 48 000 Hz / 2 voies / 16 bits) : 23,64 fps, 99 images sautées (pas mal de saccades, à peine regardable).

2) Lecture du DivX Star Wars Episode One (vidéo : MPEG-4 V3, encodée en 352x288 ; Audio : MPEG Audio Layer III, encodé en 22 050 Hz / 2 voies / 16 bits) : 25 fps, 3 images sautées (parfaitement fluide).

3) Lecture du clip vidéo de Daft Punk "One More Time" (vidéo : MPEG I, encodée en 352x288 ; Audio : MPEG Audio Layer II, encodé en 48 000 Hz / 2 voies / 16 bits) : 25 fps, 3 images sautées (parfaitement fluide).

Les résultats obtenus en DivX dépendent donc énormément de la qualité d'encodage originale du film et surtout de la résolution : cela devient difficile au-dessus de 512x384. De nombreux titres passent assez bien (on peut ajouter à ceux cités ci-dessus Chicken Run, American Pie...), d'autres rament un peu ou beaucoup (Matrix...).

Les formats multimédias plus anciens (MPEG I et II, Quicktime...) sont généralement lus de façon parfaitement fluide, à moins d'avoir été encodés dans des résolutions très élevées (le clip Quicktime "Disillusion" de Badly Drawn Boy en 640x480 tourne très mal). Il est à noter que le nouveau codec MPEG 1.6 disponible depuis peu a grandement amélioré la gestion de ce format, sur lequel AMP avait légèrement pris l'ascendant dans ses dernières versions. Le format Windows WMV, désormais très présent sur la toile, est également géré de façon assez comparable au MPEG II, c'est-à-dire très correctement.

L'écoute de fichiers audio, MP3 ou WMA, est d'excellente qualité mais assez gourmande en ressources comparée à d'autres lecteurs : le son souffre de coupures si l'on se livre à d'autres activités en multitâche. Certains morceaux en WMA ne sont par ailleurs pas reconnus par le lecteur.

A améliorer

Assez peu de choses, en fait :
  • Une interface graphique de lancement digne de ce nom.
  • Une interface d'utilisation pendant la lecture plus jolie et plus performante, notamment un glisseur d'avance/recul plus précis et moins bogué (le son met un moment à se resynchroniser). Quelque chose dans le style de celle de MooVId serait pas mal...
  • Un débogage de quelques formats qui posent encore problème (Cinepak, WMA...).
  • Un débogage de l'affichage AGA dont certains utilisateurs déplorent l'instabilité (l'Amiga planterait assez souvent en cours de lecture...).
  • Pourquoi pas un moteur AHI avec triple tampon mémoire, comme WarpUAE ?
En conclusion...

FroggerNG peut bel et bien être considéré comme le meilleur lecteur multimédia actuel sur Amiga, tel qu'il s'autoproclame dans la documentation : il n'est pas réellement beaucoup plus performant que ses concurrents dans aucun domaine mais plus généraliste et fait très bien ce qu'il sait faire. Si vous souhaitez lire une grande diversité de formats, c'est celui qu'il vous faut. Si vous ne jurez que par le DivX, le choix sera plus délicat et seul l'avenir départagera la concurrence (MooVId dans sa dernière évolution semble aujourd'hui être celui qui s'en tire le mieux...) ; si vous rêvez de profiter de vos DVD sur Amiga, seul AMP fera (à peu près) l'affaire.

On ne peut somme toute que conseiller à tous les lecteurs d'Obligement qui ne se sont pas encore enregistrés à FroggerNG de le faire sans tarder : vous ne serez pas déçus.

Nom : FroggerNG 2.05.
Développeur : Sebastian Jedruszkiewicz.
Genre : lecteur multiformat.
Date : 2002.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 8 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : PowerPC, carte graphique, 32 Mo de mémoire.
Licence : shareware.
Prix : 15 $.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- Lecture DivX de qualité.
- Quantité de formats disponibles.

Les points faibles :

- Interface graphique.
- Instabilité sous AGA.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]