Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 22:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : La Freebox sur Amiga
(Article écrit par Vincent Loubry - février 2005)


Freebox Début janvier 2005, un petit courriel de Free m'annonce que je vais bientôt être l'heureux "propriétaire" d'une Freebox. Après un court moment d'euphorie, un doute horrible m'envahit : est-ce que la Freebox va fonctionner avec ma machine (un Pegasos) ?

La Freebox, mais qu'est-ce que c'est ?

Pour les deux ou trois au fond qui dorment près du chauffage, un petit rappel de ce qu'est la Freebox s'impose : la Freebox est un équipement à connecter sur votre ligne téléphonique qui permet d'avoir Internet à très haut débit (jusqu'à 20 Mb/s selon la distance qui vous sépare du DSLAM), de téléphoner gratuitement vers les numéros fixes et autres Freebox, et enfin de recevoir la télévision, toujours via la prise téléphonique.

Techniquement, concernant la partie Internet, la Freebox est, dixit la notice de Free, un relais DHCP. Cela signifie qu'elle transmet telles quelles (au niveau IP) les requêtes DHCP émises par votre micro-ordinateur. Ces requêtes sont traitées par les équipements de Free, les réponses à ces requêtes sont restituées telles quelles par votre Freebox à votre micro-ordinateur. En d'autres termes, la Freebox se comporte uniquement comme un pont Ethernet ("Bridge") et elle n'a pas d'existence pour votre micro-ordinateur au niveau IP. Votre micro-ordinateur se voit affecter directement une adresse IP sur le réseau de Free, même si la Freebox est interconnectée entre celui-ci et les équipements de Free.

DHCP, le terme est lâché et je commence à avoir vraiment peur. Pourquoi ? Tout simplement parce que Genesis ne gère pas ce protocole. Seul Miami/MiamiDX le permet. Ne possédant pas MiamiDX de manière enregistrée, je cherche un moyen de contourner le problème et de pouvoir continuer à utiliser Genesis, et je trouve la solution sur IRC : il est possible de "transformer" la Freebox en routeur et par la suite d'y connecter plusieurs machines en intercalant un commutateur entre la Freebox et les machines. Nous sommes donc sauvés, quelle que soit la pile utilisée, nous allons pouvoir bénéficier du très haut débit sur nos Amiga. Il ne reste plus qu'à configurer le tout.

Équipement nécessaire

Il vous faut :
  • Amiga ou compatible.
  • Une carte réseau, car il n'y a pas de pilote pour gérer la Freebox via l'USB.
  • Une pile TCP/IP (Genesis, MiamiDX ou Roadshow).
  • Un câble réseau de type RJ45 droit.
La machine de test est un Pegasos II / G4 avec le port Ethernet 10/100 intégré à la carte mère. Elle se trouve à 2592 m du commutateur local et l'atténuation est de 38,45 db. Selon la distance qui vous sépare du DSLAM, les performances peuvent grandement varier.

Configurations

Avant toute chose, et tant que vous en avez la possibilité, pensez à récupérer MiamiDX en version démo sur Aminet. Ça vous dépannera le temps de passer la Freebox en routeur si vous êtes utilisateur de Genesis.

Configuration de MiamiDX :

Ouvrez MiamiDX et rendez-vous sur l'onglet "Hardware". Là, créez une nouvelle connexion et donnez lui le nom que vous voulez (au hasard : "Freebox").

Freebox - Configuration de Miami

Sélectionnez le type "Sana-II driver" et votre carte réseau dans le champ "Driver".

Freebox - Configuration de Miami

Rendez-vous ensuite sur l'onglet "Interfaces", et cliquez sur "New", dans la fenêtre qui s'ouvre, choisissez Ethernet.

Freebox - Configuration de Miami

Dans la fenêtre suivante, sélectionnez le nom que vous avez donné à votre nouvelle connexion.

Freebox - Configuration de Miami

Et vous voilà enfin à la fenêtre de configuration proprement dite.

Freebox - Configuration de Miami

Passez l'IP, le Netmask et le Gateway en DHCP. Un peu plus bas, cliquez sur "TCP/IP setting", et dans la rubrique "DHCP", cochez la case "Enable".

Freebox - Configuration de Miami

Sauvez le tout et cliquez sur Online. Voilà, c'est fait, vous voici sur internet avec la Freebox et MiamiDX.

Configuration de Genesis :

Comme nous l'avons dit plus haut, Genesis ne gère pas le DHCP, et nous allons devoir passer la Freebox en mode routeur. Pour ce faire, ce n'est pas la peine de bidouiller la Freebox (désolé pour les maniaques du fer à souder), mais rendez-vous plutôt à cette adresse : adsl.free.fr/admin/routeur.html, et cliquez sur "Cliquez ici" qui se trouve au bas de la page.

Si tout se passe bien, vous devriez vous trouver face à cela. Sélectionnez l'activation du service comme sur l'image et cliquez sur "Envoyer". Maintenant vous voilà face à ceci. Comme demandé, relancez votre Freebox. Attention, si vous ne savez pas ce que vous faites, ne touchez à rien d'autre !

Maintenant, vous pouvez passer à la configuration de Genesis. Ouvrez les préférences de Genesis, et allez sur "Interfaces". Créez une nouvelle connexion du nom que vous souhaitez, puis comme sur la capture d'écran suivante, sélectionnez une IP statique avec une adresse de la forme 192.168.0.x où "x" aura une valeur comprise entre 51 et 253, les cinquante premiers numéros étant réservés aux machines du réseau exploitant le protocole DHCP et 254 étant réservé à la Freebox.

Freebox - Configuration de Genesis

Le Gateway doit être lui aussi "statique" et avoir l'adresse de la Freebox (192.168.0.254). Quant au netmask, il prendra une valeur de réseau de classe C, c'est-à-dire 255.255.255.0. Cliquez ensuite sur l'onglet "Sana-II", et comme avec MiamiDX, choisissez votre carte réseau. Puis pour terminer la configuration, rendez-vous sur l'onglet "Resolv" et dans le "Domain Name Servers" ajoutez les adresses suivantes : 212.27.32.176 et 212.27.32.177. Ces adresses sont celles des serveurs de Free.

Freebox - Configuration de Genesis

Il ne vous reste plus qu'à sauvegarder le tout et à passer online. Voilà pour Genesis. Ce n'était pas si compliqué que ça. ;-)

Des perfs, des perfs !

Une fois n'est pas coutume, au niveau de la vitesse de téléchargement MiamiDX bat à plate couture Genesis. Avec MiamiDX, j'obtiens une vitesse oscillant entre 550 et 610 ko/s alors que Genesis se "traîne" à 300 ko/s. Genesis étant censé être plus rapide que MiamiDX, ce résultat est vraiment très étonnant, mais je n'ai trouvé aucune raison pouvant expliquer une telle différence de vitesse. Néanmoins, cela ne se ressent pas lors du chargement des pages Web, et 300 ko/s reste une vitesse très honorable malgré tout. En transfert de fichiers vers mon FTP de chez Free, MiamiDX m'offre une vitesse d'environ 106 ko/s contre un peu moins de 80 ko/s pour Genesis (la Freebox est alors en routeur, et MiamiDX toujours en DHCP).

La Freebox, combien ça coûte ? A-t-elle des possibilités d'extension ?

L'abonnement à FreeADSL, qui inclut aussi le service de téléphonie et de télévision, coûte la modique somme de 29.99 euros par mois. Ce tarif est fixe. Et si je me permets de préciser ce point, c'est que d'autres fournisseurs d'accès augmentent leur tarif de 5 euros au bout de 12 mois d'abonnement. La Freebox, qui reste la propriété insaisissable de Free vous est fournie gracieusement sous réserve de disponibilité. Encore une fois, d'autres fournisseurs d'accès vous facturent la location, ou vous vendent le modem. Par contre, la résiliation des services de Free n'est pas gratuite. Il vous faudra compter 96 euros de frais de résiliation moins 3 euros par mois d'inscription. Si vous restez donc plus de 32 mois chez free, alors vous n'aurez pas de frais de résiliation.

Côté connecteurs, la Freebox impressionne. En retournant la bête, vous trouverez, outre la fiche d'alimentation et la prise xDSL ;-), une sortie S/PDIF, une Péritel, un connecteur SATA, une prise USB pour la connexion vers un PC sous Windows, une prise Ethernet bien sûr, et enfin une prise RJ11 sur laquelle vous brancherez votre téléphone. Sur le côté gauche, vous apercevrez une fente ressemblant un peu à celle que l'on peut trouver à gauche des A1200 et des A600. Et pour cause, c'est un connecteur PCMCIA. Grâce à ce dernier, vous pourrez ajouter la fonction Wi-Fi à votre Freebox grâce à une carte disponible pour 27 euros sur le site de Free.

Conclusion

Cela fait déjà trois semaines que je profite des bienfaits de la Freebox quotidiennement, et comme le dit l'expression, ce n'est que du bonheur :D. L'affichage des pages Web est fulgurant, même avec nos navigateurs. Quant au téléchargement, et bien il est courant maintenant d'être limité en vitesse par le serveur sur lequel se trouve le fichier, ce qui me permet rarement d'atteindre la vitesse maximale. Ne plus pouvoir s'enregistrer à MiamiDX est vraiment dommage, puisque les personnes (comme moi) ne le possédant pas verront leurs performances bridées par Genesis (qui, je le rappelle, est disponible sur Aminet et pleinement fonctionnel sur Pegasos avec la clef d'AmigaOS 3.9), ou devront faire avec les limitations de la version de démonstration de MiamiDX.

Annexe

Bien qu'étant résolument orienté AmigaOS et MorphOS, Obligement n'oublie pas que beaucoup de machines de la nouvelle génération (AmigaOne, Pegasos) sont multi-OS. Aussi, voici rapidement les méthodes de configuration pour Linux Debian et MacOnLinux.

Configuration sous Linux (Debian 2.6.8)

Si vous étiez derrière un modem routeur avec une IP fixe avant de recevoir la Freebox, vous pouvez rencontrer des difficultés pour vous connectez à Internet. Pour pallier à ces petits problèmes, ouvrez une console et éditez le fichier de configuration réseau avec la commande suivante (n'oubliez pas de passer en super-utilisateur) :

nano /etc/networks/interfaces

Si vous utilisez le connecteur 10/100 de votre Pegasos, il aura pour nom "eth1" (ou "eth2", cela dépend des noyaux et des distributions), l'autre interface étant "eth0". Rendez-vous donc dans la section concernant votre connexion. Là, après "iface eth inet", effacez tout et ajoutez "DHCP". Si vous préférez ne pas utiliser le DHCP, modifiez les adresses en prenant celles indiquées dans la configuration de Genesis. Sauvegardez (F3 puis Entrée) et sortez de nano (F2). Pour relancer le réseau, tapez :

/etc/init.d/networking restart

MacOnLinux (Mac OS X 10.3).

MacOnLinux s'appuyant sur une base Linux, veuillez consulter la section précédente pour configurer la partie Linux. Concernant MOL, en super-utilisateur, tapez :

nano /etc/mol/molrc.net

Et dans la section "Tun driver", ajoutez la ligne netdev :

tun0 -tun

Si vous utilisiez le pilote Sheep, pensez à l'enlever dans la section "sheep driver". Sauvegardez et lancez Mac OS. Dans les préférences réseau, créez une nouvelle connexion que vous nommerez Freebox par exemple, choisissez l'adaptateur où la carte réseau est branchée (Mac OS vous le dit), puis dans la fenêtre qui apparaît, choisissez la configuration manuelle et entrez les coordonnées suivantes : IP = 192.168.40.2, sousréseau = 255.255.255.0, routeur = 192.168.40.1, et enfin les DNS de Free (212.27.32.176 et 212.27.32.177).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]