Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 01:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : L'émulation Mega Drive
(Article écrit par David Brunet - juillet 2007)


Présentation

La Mega Drive est une console de jeux vidéo 16 bits créée par la firme japonaise Sega. Elle est sortie en 1988 au Japon, en 1989 en Amérique du Nord (sous le nom de "Genesis") et en 1990 pour l'Europe. Vendue à environ 30 millions d'exemplaires, elle sera la console qui popularisera la marque Sega dans le monde entier.

Mega Drive

La mascotte de la console (et de Sega) est un hérisson du nom de Sonic The Hedgehog, dont le jeu éponyme sortira en 1991. Par rapport aux autres consoles, la Mega Drive présenta l'intérêt d'avoir une ludothèque conséquente en matière de jeux de plates-formes.

Caractéristiques techniques
  • Processeur : Motorola 68000 cadencé à 7,67 MHz (NTSC) ou 7,61 MHz (PAL).
  • Mémoire vive : 72 ko (64 ko adressés par le 68000 et 8 ko adressés par le Z80).
  • Processeur graphique : VDP (dérivé du VDP de la Master System, lui-même dérivé du TMS9918 de Texas Instruments).
  • Mémoire vidéo : 64 ko.
  • Résolutions : de 320x224 à 320x448 pixels.
  • Couleur : 16 couleurs affichables par plan, soit 64. Palette de 512 couleurs (1536 en utilisant les couleurs ombrées ou en surbrillance).
  • Sprites : 80 sprites de dimension 32x32 pixels maximum.
  • Puces sonores : Zilog Z80 à 3,58 MHz, Yamaha YM2612 FM à 7,67 MHz et SN76489 PSG à 3,58 MHz.
  • Mémoire audio : 8 ko.
  • Son : 6 voies FM, 1 voie PCM, 3 voies PSG.
  • Média : cartouche.
  • Extensions : manettes de jeu (3 et 6 boutons), Multitap (pour connecter 4 manettes supplémentaires), modem (seulement au Japon), souris, Menacer (fusil optique), MegaCD (lecteur de CD), Sega 32X (pour étendre les capacités graphiques), etc.
Émulateurs

Les débuts de l'émulation Mega Drive sur Amiga n'étaient réservés qu'aux possesseurs de 68060. Les performances des premiers émulateurs rendaient la tâche difficile. Il a fallu attendre AmiGenerator et son portage sur PowerPC (WarpOS) pour enfin avoir une émulation Mega Drive convenable sur Amiga. Cette relative difficulté vient, entre autres, des puces sonores de la console (au nombre de trois) qui monopolisent une bonne partie des ressources de la machine hôte.

Les émulateurs Mega Drive ne courent pas les rues sur Amiga. Notre sélection s'arrêtera sur les deux seuls qui donnent des résultats probants : AmiGenerator et Genesis Plus :
AmiGenerator :

Issu de Generator codé par James Ponder, cet émulateur Open Source a été porté à de maintes reprises sur Amiga par Mathias Roslund. Très bien programmé et optimisé, ce fut le premier à donner d'excellents résultats sur les Amiga PowerPC (BlizzardPPC et CyberStormPPC) en terme de vitesse. Une version 0.35 pour AmigaOS 4 existe (elle fonctionne correctement bien qu'elle soit en bêta) et n'accuse évidemment aucune faiblesse sur un AmigaOne G3 ou G4. Cette version a ensuite été portée par Fabien Coeurjoly sur MorphOS en lui ajoutant la gestion de l'overlay et de la manette.

AmiGenerator offre une émulation quasi complète de la console : le 68000 et le Z80 pour les processeurs, le PSG et le YM2612 pour le son, les modes entrelacés, les effets de couleurs ombrées et en surbrillance, etc.

Les archives WarpOS et AmigaOS 4 se composent de deux exécutables : la version "normale" et la version "turbo". Cette dernière essaye de lancer l'émulateur de la plus rapide des façons, c'est-à-dire avec une fréquence sonore moindre, un affichage en 8 bits (au lieu de 16 pour la version normale) et est truffée d'astuces d'optimisation diverses. Cette version est à utiliser pour les jeux gourmands sur Amiga Classic PowerPC.

AmiGenerator se lance en ligne de commande. Pour les allergiques au clavier, il existe néanmoins deux interfaces graphiques : YAG Genesis et Nostalgia. A noter que même avec la dernière version de Nostalgia (2.3a), l'option overlay d'AmiGenerator n'est pas gérée.

La compatibilité d'AmiGenerator avec la ludothèque Mega Drive semble très bonne, il y a vraiment très peu de déchets. On notera juste un mauvais rendu graphique pour Bubba N Styx (le décor est zébré). D'ailleurs, la version Amiga de ce jeu est également mal émulée sur les anciennes versions d'UAE, à croire que Bubba N Styx est la bête noire des émulateurs.

Genesis Plus :

Conçu par Charles MacDonald, Genesis Plus est également un émulateur Mega Drive de bonne facture. Il est rapide et sa compatibilité est très correcte. Genesis Plus peut être lancé en ligne de commande ou via une interface (différente selon la version MorphOS ou AmigaOS 4). Les interfaces sont simples et ne présentent que les options essentielles.

Genesis Plus
L'interface de Genesis Plus sur MorphOS

Le rendu sonore n'est pas excellent : on a parfois affaire à des "clics", que ce soit avec la version AmigaOS 4 ou MorphOS. Toujours concernant la version MorphOS, il est amusant de voir que lorsque l'on quitte un jeu et que l'on reclique sur le bouton "Start" de l'émulateur, on reprend le jeu là où il s'était arrêté (même au plein milieu d'une séquence vidéo !). Enfin, on regrettera que l'émulateur ne sache pas décompresser à la volée les archives : une ROM en .zip ou .gz plante littéralement l'émulateur.

Logithèque

La Mega Drive est célèbre pour la série des Sonic The Hedgehog, jeux de plates-formes à défilement horizontal d'une vitesse ébouriffante. Avec respectivement 4 millions de copies vendues pour le premier opus et 6 millions pour le second, Sonic a fortement contribué au succès de Sega. Les jeux de plates-formes sont légion sur Mega Drive et généralement de bon niveau, mais la console est également forte dans les simulations sportives (NBA Jam ou encore Virtua Racing, le seul jeu qui a utilisé la puce SVP "Sega Virtua Processor"), les shoot'em up et quelques beat'em up (Street Fighter II : Special Champion Edition, Street Of Rage 1, 2 et 3...). Il y a aussi des RPG sympas (Phantasy Star, Shining In The Darkness...) mais une bonne partie sont restés en Japonais. Les points faibles de la Mega Drive sont, comme la plupart des consoles d'avant 1994, les jeux de réflexion, de stratégie (essayez de jouer à Dune 2 sans souris...) ou d'action 3D. Au total, ce sera quelque 700 jeux qui seront commercialisés durant la vie de la console.

Dune 2
Dune 2

Streets Of Rage
Streets Of Rage 3

Sonic 2
Sonic 2

Sélection de quelques bons jeux :
  • Altered Beast.
  • Bare Knuckle 1 et 2.
  • Bubsy.
  • Cool Spot.
  • Desert Strike, Jungle Strike, Urban Strike.
  • Earthworm Jim 1 et 2.
  • Ecco The Dolphin.
  • Golden Axe 1, 2 et 3.
  • Gunstar Heroes.
  • Mortal Kombat 2 et 3.
  • NBA Jam.
  • Phantasy Star 2, 3 et 4.
  • Sonic The Hedgehog 1, 2 et 3.
  • Sonic And Knuckles.
  • Street Fighter 2 : Special Champion Edition.
  • Streets Of Rage 1, 2 et 3.
  • The Lion King.
  • Virtua Racing.
Conclusion

Il est toujours préférable de jouer sur Mega Drive plutôt qu'avec un émulateur, surtout si vous avez de nombreux périphériques sur votre console (MegaCD, quadrupleur de manettes...). L'émulation permettra néanmoins une chose très intéressante : les cartouches étant de forme légèrement différente entre la Mega Drive japonaise et européenne, il est a priori impossible d'utiliser un jeu japonais sur une console européenne. Mais avec l'émulation, ce problème ne se pose plus puisque toutes les versions de jeux passent.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]