Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : L'émulation Atari 2600
(Article écrit par Laurent Moslard - septembre 2002)


L'Atari 2600

Seuls les plus anciens joueurs se remémorent encore, les yeux humides d'émotion, la console Atari 2600, également connue sous le nom de Atari VCS (Video Computer System) ou encore Atari VCS 2600.

Atari 2600

Elle n'a pas été chronologiquement parlant la première console de salon, mais certainement celle qui a connu le plus fort succès avant le renouveau nippon apporté par la NES. Son aspect hyper marqué 1970's (plastique noir orné de plaques imitation acajou kitchissimes, plus le logo Atari vintage) en fait un objet de collection encore très prisé au sein de la communauté des amateurs de Sasfépus.

Hormis en comparaison de la Videopac, ses graphismes étaient nettement inférieurs à ceux de ses concurrentes de l'époque (Mattel Intellivision, CBS ColecoVision) mais le savoir-faire Atari, les licences d'arcade prestigieuses telles que PacMan ou Space Invaders et l'engouement des éditeurs qui ont développé pour elles des centaines de titres en faisaient définitivement la console la plus hype de l'époque : des cartouches de jeux sortaient encore après l'arrivée du ZX Spectrum et du C64, c'est dire. Si vous cherchez un bon émulateur Atari 2600 sur Amiga et êtes équipé d'une carte PowerPC, Virtual 2600 s'impose. Il existe aussi en version 68k mais, même pour l'émulation d'un aussi vieux coucou, le manque de pêche se fait sentir. Stella, également 68k, est son seul concurrent sérieux et s'en sort pas mal.

Pac Man sur Atari 2600

Virtual 2600

Revenons donc à Virtual2600PPC. Le lancement du programme ouvre un petit menu proposant les options suivantes :
  • Une fenêtre de requête pour la ROM à émuler.
  • Un réglage du taux de rafraîchissement permettant comme vous y êtes habitués de sauter des images, ce qui n'est pas nécessaire vu la rapidité de l'émulateur.
  • Un commutateur PAL/NTSC, dont la manipulation sera nécessaire pour certains jeux.
  • Un sélectionneur de manette, permettant d'utiliser une ou deux manettes (le deuxième sur le port souris) ou encore d'émuler le paddle Atari (une sorte d'ersatz de manette, tombé en desuétude et horrible à manipuler) à la souris ; ce dernier mode est entièrement personnalisable, permettant une émulation verticale ou horizontale du paddle. Les manettes Atari étant, comme on le sait, compatible Amiga, le fin du fin est évidemment de se procurer les originaux pour retrouver les sensations de l'époque.
  • Une option de "bank switching" assez rébarbative à utiliser. La console ne pouvant adresser que 6 ko sur une cartouche, une bidouille matérielle était parfois utilisée pour contourner l'obstacle. L'émulateur essaye de reproduire ce hack, mais il est difficile de savoir quelle ROM de jeu nécessite cette option. Référez-vous plutôt à la documentation de l'émulateur pour en savoir davantage.
  • Le mode d'affichage RTG, possible en fenêtre sur le Workbench ou en plein écran. Une option "fast & ugly" permet d'accélerer l'affichage au détriment de la qualité : pas très utile encore une fois vu la rapidité de la version PowerPC.
  • Rendu sonore, une des options qui ralentissait le plus l'émulateur dans sa version 68k, mais qui ne pose pas de problème en PowerPC. Notez que le son n'est pas parfaitement émulé : seuls les sons de base sont gérés, mais pas les effets de "bruit blanc", notamment utilisés pour reproduire des explosions.
  • Un bouton Start pour lancer la ROM sélectionnée.
L'affichage sur le Workbench est sympathique car la petite dimension de la fenêtre affine un peu les graphismes ; le plein écran conviendra mieux aux vrais nostalgiques, désireux de retrouver les gros pixels et les effets d'escalier, comme sur la télé de leur enfance !



Les plus jeunes, passés la phase d'apitoiement face à un tel dépouillement graphique, seront surpris de découvrir des jeux plus intéressants qu'il n'y parait, généralement extrêmement bien pensés. Le Tennis d'Activision, par exemple, est bien plus amusant que beaucoup de simulations sorties vingt ans après, surtout joué à deux ; Enduro, une simulation de course automobile, surprend par sa consistance et sa durée de vie : beaucoup de titres sur micro 8 bits ne lui arrivent pas à la cheville. Mais la vraie plénitude réside évidemment dans les bons vieux classiques : Pac Man, Defender, Space Invader, River Raid, Joust, Donkey Kong, la liste serait trop longue... Les versions 2600 de ces titres possèdent une âme et un cachet qu'il est impossible de retrouver ailleurs, hormis en jouant aux originaux d'arcade sous MAME.

Bonne nouvelle, Virtual 2600 est toujours en développement : son auteur, Matthew Stroup, prévoit de l'améliorer en le rendant compatible avec les vrais paddles, volants et claviers Atari, en optimisant son code et en améliorant la qualité de l'émulation sonore.

Tous les émulateurs évoqués dans cet article se trouvent sur Aminet, rubrique Misc/Emulation.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]