Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 29 avril 2017 - 13:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Bidouille : eFrame, un cadre numérique à base d'Efika 5200B
(Article écrit par Ulrich Beckers et extrait de via.i-networx.de/eframe - octobre 2009)


Note : traduction par Vincent Bouvelle.

L'eFrame, un projet de cadre numérique basé sur l'Efika 5200B

Je suis en train de construire un cadre numérique basé sur la mini-carte mère PowerPC de l'Efika 5200B en y ajoutant une certaine valeur ajoutée et un style classique. Le style s'inspire des cadres numériques classiques, mais peut être modifié sans problèmes. Cependant, j'éviterai très probablement le stéréotype du "style moderne". Le style moderne n'est en soi pas exclu, bien entendu ! Vous trouverez ci-dessous le blog concernant ce projet.

Premier bilan

13 septembre 2007

La première version ressemble à ça :

eFrame Efika 5200B

L'écran mesure 10,3 pouces en diagonale, a une résolution de 800x600 pixels et utilise un panneau TFT de grande qualité, fabriqué par Sharp. Le rapport 4/3 correspond au format d'image le plus courant des appareils photos numériques, c'est pourquoi la plupart des photos n'ont besoin que d'une mise à l'échelle, mais en aucun cas de redimensionnement, d'étirement ou de rétrécissement. Cela évite d'avoir des bandes noires ou des photos mal coupées.

L'appareil mesure 31,5x24,5x6 cm. Le boîtier extérieur est en bois, le passe-partout (cadre blanc) est un papier épais en aquarelle de grande qualité.

Accroché au mur, cela ressemble à ça :

eFrame Efika 5200B

Il y a certains détails dont je dois vous parler. L'activité est indiquée par deux diodes bleues ultra brillantes (allumage et activité du disque dur) tout en bas à gauche. Ces diodes sont couvertes par des cristaux Swarovski très brillants, comme vous pouvez le voir sur cette photo.

eFrame Efika 5200B

Je n'ai pas encore de photo vous montrant plus précisément ces cristaux. Ils sont brillants quand la LED est éteinte et bleu scintillant quand la LED est allumée.

En bas, il y a quelques boutons de contrôle et des connecteurs :
  • Une entrée 12 Volts continus.
  • Deux ports USB.
  • Une entrée réseau 10/100 Mbps.
  • Une entrée/sortie audio + S/PDIF.
  • Quatre boutons pour contrôler l'appareil.
eFrame Efika 5200B

Les quatre boutons contrôlent les fonctions suivantes :
  • Rouge : allumage/extinction (alimentation ATX).
  • Jaune : redémarrage
  • Bleu : écran allumé/éteint.
  • Vert : diodes allumées/éteintes.
L'écran peut être éteint séparément, tout comme la diode d'allumage. Cette dernière fonction peut sembler superflue, mais la diode bleue peut être gênante lorsque l'appareil fonctionne dans des conditions de lumière faible ou sombre, et peut détourner l'attention de l'écran vers la diode. C'est pourquoi il est possible de l'éteindre.

L'écran peut lui aussi être éteint. Comme il s'agit d'un cadre numérique, cela peut paraître étrange au premier abord, mais cet appareil est bien plus qu'un cadre numérique, c'est aussi un appareil multimédia et un serveur de salon à faible consommation d'énergie (avec suffisamment d'espace de stockage et de puissance de calcul, et avec du réseau).

Pour ces fonctions de serveur de salon, ou lorsque vous l'utilisez comme juke-box, l'écran peut être éteint pour économiser de l'énergie ou pour toute autre raison.

A l'intérieur du boîtier, il y a une carte mère Efika 5200B avec un disque dur 2,5 pouces de 40 Go et une carte graphique ATI Radeon 7000. J'ai également ajouté une carte logique de Kontron pour pouvoir connecter le panneau TFT à la sortie VGA de la carte graphique. L'appareil a une entrée 12 Volts continus et dispose d'une alimentation ATX intégrée qui permet d'alimenter à la fois l'Efika, la carte Kontron et le panneau avec sa logique inversée. D'autres circuits basiques ont été ajoutés pour la gestion des diodes et de mise hors tension.

Mon intention originale était de construire un cadre numérique à bas prix, mais l'Efika 5200B n'est pas vraiment synonyme de bas prix. Elle s'est donc détournée vers un véritable cadre numérique multimédia avec des fonctions de serveur de salon.

L'appareil peut servir de cadre numérique, mais aussi de juke-box, de terminal web, de serveur de données, de serveur Web, peu importe. Et il peut faire tout ça en même temps !

Il est accroché au mur, comme un simple cadre, mais travaille dur en arrière-plan. Le style classique et le silence quasiment complet (il n'y a pas de ventilateur) rendent cet appareil très bien adapté à un salon.

La faible consommation d'énergie (et la possibilité de la réduire encore en éteignant l'écran) sont les meilleurs atouts pour un fonctionnement 24h/24, 7j/7, tout en répondant aux standards écologiques. Le prochain prototype sera basé sur l'Efika 2, apportera plusieurs améliorations, et sera plus fin, consommera encore moins d'énergie et utilisera un autre panneau TFT (l'actuel n'est pas conforme à la norme RoHS). Cette première version est plus un prototype me permettant d'avoir une idée du procédé, il connaît quelques problèmes. Le successeur de cette première version deviendra un "modèle 0" et pourrait devenir un produit commercial.

D'un point de vue logiciel, j'attends ma copie de MorphOS pour Efika 5200B. C'est la raison pour laquelle ces photos ne vous montrent que la sortie standard de la console de l'Open Firmware.

MorphOS sur l'eFrame

12 octobre 2007

Ajout de nouvelles photos plus parlantes que celles de la console de l'Open Firmware.

Affichage de photos en plein écran d'une scène romantique (vous reconnaissez ce lieu ?*) :

eFrame Efika 5200B

Le visualiseur d'images ShowGirls affichant quelques images :

eFrame Efika 5200B

Le cadre fonctionnant en navigateur Web et montrant deux pages Internet.**

eFrame Efika 5200B

eFrame Efika 5200B

Quand j'ai pris ces photos, l'éclairage de la pièce était insuffisant, c'est pourquoi je les remplacerai plus tard par des photos de meilleure qualité.

* = cette photo a été prise en la magnifique République de Saint-Marin et montre l'une des deux tours célèbres de Monte Titano.
** = information sur les deux pages affichées : la première est powerdeveloper.org, le site communautaire, conçu par Genesi, pour les développeurs sur Efika 5200B et Pegasos, et le second est morphos-team.net, la page d'accueil officielle de MorphOS.

L'eFrame V2 avec MorphOS

10 octobre 2009

J'ai complètement reconstruit l'eFrame. Le résultat est très similaire à la première version, mais diffère par certains aspects cruciaux. Il n'est pas seulement mieux conçu, mais sa conception interne a changé sur certains points. Il est très stable et est désormais solide. Ce modèle est considéré comme "fini" et est maintenant mis à l'épreuve d'une utilisation quotidienne.

eFrame Efika 5200B

Les principaux changements comprennent :
  • Une meilleure conception thermique.
  • Une meilleure conception électrique.
  • Le câble d'alimentation se situe maintenant sur la gauche.
La conception thermique avait quelques défauts dans la première version. Le TFT chauffait un peu, et lorsqu'il effectuait des traitements 3D très lourds (comme dans la plupart des jeux, mais le moteur graphique de MorphOS utilise aussi énormément l'unité 3D), la carte graphique dissipait ainsi pas mal de chaleur. Tout cela mis ensemble conduisait à de rares échauffements critiques. Le nouveau boîtier utilise maintenant une technique de cheminée, qui supprime tout problème d'accumulation de chaleur et rend inutile tout système de refroidissement actif. Le cadre numérique est toujours très silencieux (on n'entend que le disque dur).

eFrame Efika 5200B

Les modifications internes comprennent une nouvelle carte graphique Radeon 9250, un remplacement de l'alimentation et une amélioration considérable du câblage. Désormais, le câble d'alimentation est situé sur la gauche, plus près du mur. Cela a permis une nouvelle amélioration de l'aspect global du câblage extérieur. Le style est maintenant plus équilibré.

eFrame Efika 5200B

D'un point de vue logiciel, l'eFrame tourne maintenant sous MorphOS 2.3. Il est assez rapide et fiable. L'appareil sert de cadre numérique, de juke-box, de lecteur vidéo, de terminal Internet, de station de jeu et bien plus encore. Le système répond toujours au quart de tour.

J'ajouterai un peu plus tard un logiciel spécialement adapté, qui me permettra d'accéder facilement aux fonctions de base, comme les diaporamas, le lecteur vidéo ou audio, des mises à jour d'informations de base comme les prévisions météo ou les actualités.

eFrame Efika 5200B

Les diodes cristal mettent toujours en avant le style et donnent un aspect très soigné. Les photos ne reflètent malheureusement pas l'impression réelle.

eFrame Efika 5200B


[Retour en haut] / [Retour aux articles]