Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 22 août 2017 - 12:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Dynamite
(Article écrit par Guy Maysonnave - décembre 2003)


"We can bomb the World to pieces but we can't bomb it into peace !". Telle est la devise visible sur le site officiel du Pentagone... Heu... Non, de Dynamite. Pour les hibernatusaures et autres aliens de l'espace, je rappelle que ce jeu est un clone de Bomberman, particulièrement destiné au jeu en ligne. La version testée est la 2.3 qui date de début 2003. La diversité de ses bonus, de ses terrains (maps) et son mode en ligne font de Dynamite un incontournable sur tout Amiga et compatibles (MorphOS, UAE, Amithlon) dotés d'au moins un 68020 et de 6 Mo de mémoire.

Installation

Récupérez l'archive sur le site amisource.de/dynamite. Il suffit juste de copier le répertoire Dynamite où vous désirez. Dans le répertoire "Dynamite/maps", il y a une autre archive contenant plus d'un millier de terrains supplémentaires. Ces derniers ne sont pas obligatoires si vous ne jouez qu'en ligne car ce sont les serveurs sur lesquels vous vous connectez qui hébergent les terrains. Par contre, si vous désirez créer votre propre serveur sur la toile ou en local, désarchivez cette archive sinon vous n'aurez que le terrain standard. Vous aurez aussi la possibilité de créer vos terrains, un programme (DynamiteMap) est fournit pour cela.

Entraînez-vous !

Avant de vous frotter aux as des as, je vous conseille de vous entraîner en local et ainsi vous habituer aux commandes et bonus/malus. Pour cela, lancez "DServer" et ajoutez quelques joueurs "CPU" qui, comme leurs noms l'indiquent, sont gérés par le programme. Profitez-en pour aller dans les préférences et modifier leurs noms et d'autres paramètres sur lesquels je ne m'étendrais pas tellement car ils sont explicites. A n'importe quel moment, vous pourrez ajouter ou éjecter des joueurs CPU depuis la fenêtre principale de DServer. Lancez Dynamite, entrez un identifiant et un mot de passe, activez le gadget "local" et entrez "6318" pour le port puis connectez-vous. Vous voilà devant le jeu face aux joueurs CPU de votre serveur local.

Dynamite connexion

Le fait de jouer jusqu'à 8 joueurs en même temps fait que les parties sont acharnées et très vivantes. Près de 40 bonus/malus existent dans le jeu. Cela va de la bombe supplémentaire jusqu'au téléporteur, en passant par l'invisibilité ou au drapeau de la victoire (le premier qui le capture à directement gagné). De plus, les perdants sont transformés en fantôme, ils peuvent continuer à se déplacer mais n'influent plus sur le jeu, mis à part une chose : ils peuvent poser un bonus ultime, la résurrection, et si un joueur encore vivant passe dessus, le joueur précédemment perdant revient dans la partie ! D'autres bonus un peu dingos sont à votre disposition comme le laser (foncez sur vos ennemis !) ou le pet mortel qui tue à petit feu et qui est, bien sûr, accompagné de bruitages appropriés :o). Selon les terrains, les ordinateurs sont plus ou moins futés, mais force est de constater qu'ils peuvent être redoutables et semblent très bien connaître l'utilité des bonus. Soyez impitoyables. ;-)

DServer

Pour créer un serveur global, il suffit de cocher la case "Liste des serveurs" ce qui a pour effet de placer votre serveur dans la liste globale des serveurs accessibles depuis l'interface du jeu. Il existe déjà quelques serveurs, mais si vous désirez créer le votre, DServeur est très simple à utiliser. Dans les préférences, vous pouvez lui donner un nom, renseigner les paramètres correspondants à votre type de connexion, etc. Depuis la fenêtre principale, le boutons "terrains" vous permettra d'en ajouter ou d'en supprimer et d'accéder à leurs statistiques. "Table des scores" permet de gérer le classement de tous les joueurs ayant accédés à votre serveur.

Dynamite

Dynamite

Un identifiant et un mot de passe sont aussi nécessaires pour le jeu en ligne. Le mot de passe permet de réserver votre identifiant et d'être reconnu par le serveur que vous aurez choisi pour établir votre classement. "Liste des serveurs" fera apparaître une fenêtre avec ici tous les serveurs actifs. En dessous, vous pourrez activer le serveur local, dans ce cas DServer doit être lancé. Les cases suivantes permettent d'indiquer un serveur dont vous connaissez l'IP. Vous pourrez les ajouter et les sélectionner dans une liste depuis le gadget à droite de "port". Avant de vous connecter, faites un tour dans le menu pour régler les préférences selon votre configuration, ouvrez la fenêtre de discussion pour obtenir des informations du serveur et "chater" avec les autres joueurs. Vous pourrez aussi définir les dialogues qui apparaîtront pendant le jeu dans une bulle sur votre avatar selon les touches pressées (de F1 à F10).

D'autres options sont disponibles comme la possibilité de choisir d'autres styles pour les graphismes et les sons, certains sont disponibles sur le site officiel. La jouabilité dépendra de votre connexion. Pour ma part j'utilise une connexion RTC et cela est tout à fait jouable. Il arrive parfois que les informations mettent du temps à me parvenir et je me retrouve explosé sans toujours tout comprendre. Mais la plupart du temps c'est suffisant. Même si le jeu semble plutôt bourrin (faut tout péter :)), il faut bien réfléchir avant de foncer dans le tas et on se mord souvent les doigts de ne pas l'avoir suffisamment fait. De plus, la rapidité est aussi importante tout comme la précision dans les déplacements. Si la partie dure trop longtemps, un mode "hurry up" place des bonus et des bombes au hasard jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un joueur voire plus personne.

Dynamite score

Discussion explosive

A partir du menu "fenêtre" de Dynamite, vous pourrez ouvrir la boîte de discussion. Elle se présente en deux parties. La première affiche des statistiques concernant le terrain utilisé et des renseignements pour savoir qui a explosé qui. La deuxième affiche les informations concernant le serveur, son SysOp, les utilisateurs connectés et les dialogues que vous pourrez taper dans la cellule texte juste en dessous. En dehors des messages de rage ou de jubilation, vous pourrez taper des commandes qui seront interprétées par le serveur. Certaines sont classiques dans le monde de l'IRC, d'autres sont spécifiques à Dynamite. Vous trouverez leurs explications dans la documentation, mais il en existe une particulièrement intéressante. Taper "/team" dans la cellule texte du "Chat" et vous activez le mode de jeu par équipe.

Si vous jouez en ligne, il faut que la majorité des joueurs entre cette commande pour jouer en équipe. Si tel est le cas, le jeu déterminera deux équipes suivant le nombre de joueurs présents. Dorénavant vos bombes et les malus n'affecteront que les joueurs de l'autre équipe. Et cela change tout, vous n'aurez qu'à vous soucier des bombes adverses, de couleurs différentes, et celle placées par le jeu, de couleur rouge. Vous pourrez élaborer des tactiques avec vos co-équipiers ou vous sacrifier pour la victoire, etc. C'est encore plus d'amusement !

Un dernier mot de la part de Grimmy, SysOp du serveur FightClub : "Viendez nombreux, on vous attend". ;-)

J'crois qu'j'vais conclure...

Bref, voilà un "petit" jeu comme on les aime, très bien réalisé. Même en local, on a du mal à décrocher et lorsqu'on a fait le tour des stratégies pour contrer les joueurs contrôlés par l'ordinateur on devient de suite plus humble devant certains joueurs de chair et d'os du bout du monde. ;-)

Nom : Dynamite.
Développeurs : Mathias Bocker.
Genre : jeu de labyrinthe.
Date : 2003.
Configuration minimale : 68020, AmigaOS 3.0, ECS, 6 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : 68060, AmigaOS 3.1+, carte graphique, 8 Mo de mémoire, pile TCP/IP.
Licence : freeware.

NOTE : 7,5/10.

Les points forts :

- Richesse des bonus, des sons et des terrains de jeux.
- Jeu en ligne, discussion et messages dans le jeu.
- Possibilité de choisir et créer un serveur, les terrains, le style des personnages et les sons.
- Jouabilité. Amusant, défoulant, déroutant... c'est l'éclate, boum ! ;-)
- Compatible AmigaOS, MorphOS et Amithlon.

Les points faibles :

- Jeu hors ligne limité.
- Les graphismes un peu simplistes.
- Quelques bogues.
- Certains joueurs sont trop forts. ;-)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]