Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 05:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Dragons Breath
(Article écrit par Dany Boolauck et extrait de Tilt - mars 1990)


Vous risquez de périr avant d'avoir pu trouver le secret de l'immortalité. Voici un jeu réservé aux amateurs.

Dragons Breath

Stratégie et action

Nous vous avions déjà signalé l'intérêt potentiel que pouvait susciter ce logiciel dans une avant-première. La version définitive ne fait que confirmer cette impression. La notice d'emploi, très claire, donne une bonne idée de la grande compléxité du jeu. Une partie se déroule par tours (comme un jeu de guerre). Trois joueurs (l'ordinateur gère le ou les personnages non sélectionnés) s'affrontent pour obtenir le secret de l'immortalité. Il est caché dans le grand château, situé au sommet de la Montagne Du Nain (The Dwarf Mountain).

L'objectif est simple mais les moyens d'y parvenir sont tortueux, comme vous le verrez par la suite. Seul le possesseur des trois morceaux d'un talisman peut y accéder. Ces fameux morceaux sont donc l'enjeu de cet affrontement triangulaire.

Dragons Breath

Chaque personnage débute la partie avec 109 pièces d'argent (gelds), un dragon, 20 oeufs de dragons et quelques ingrédients magiques. L'unique manière d'entrer en possession d'un morceau du talisman c'est d'envoyer un dragon à l'endroit où il se trouve pour qu'il y monte une garde zélée. Il faut au moins trois dragons pour gagner (n'oubliez pas qu'il y a trois morceaux du talisman).

Les oeufs sont là pour vous permettre de disposer d'un nombre largement suffisant pour terminer une partie. Quatre couveuses sont prévues à cet effet. La mise en marche de ces couveuses demande beaucoup de l'énergie, donc de l'argent. De même, les dragons font l'objet d'une taxation. La vie est dure, n'est-ce pas ! Comment gagner de l'argent ? Élémentaire, le pays d'Anrea où se déroule l'histoire est habité par des villes et des villages qui ne demandent qu'à être conquis (par les dragons). Les villes conquises génèrent des revenus sous forme de taxes (prudence, elles peuvent se révolter). Vous pouvez jouer les mercenaires en détruisant (toujours grâce aux dragons) une ville pour le compte d'un autre. Une fois à l'abri du besoin et possesseur de plusieurs dragons, la quête des talismans peut commencer.

Dragons Breath

Un jeu multijoueur

Vos adversaires ont, de leur côté, d'autres projets pour vous : l'affaiblissement ou la destruction ! Un seul mot d'ordre dans ce cas, anéantir avant d'être anéanti. L'élimination des dragons ennemis, la conquête ou la destruction des villes de vos adversaires sont de bons moyens d'y parvenir.

Anrea est un pays de magie (heroic fantasy oblige), ce qui vous oblige à maîtriser les arts mystiques. Une lecture assidue du livre des sorts est indispensable. La fabrication des sorts est une des plus complexe qui soit ! Il faut tout d'abord compléter votre stock d'ingrédients. Ceci ne pose pas de problème car des marchands se présentent occasionnellement à la porte de votre château. Pour le reste, la notice ne vous donne que peu de renseignements sur les mélanges et leurs effets. En outre, le joueur doit trouver lui-même le bon dosage des ingrédients et leur veiller à ce qu'il n'y ait pas d'effets secondaires. Bien utilisés les sorts améliorent, par exemple, les aptitudes de vos dragons, accélèrent l'incubation des oeufs ou encore affaiblissent les villages ennemis.

Dragons Breath

Jouer à Dragons Breath demande une certaine patience. La complexité du jeu est telle qu'on passe une bonne partie de son temps à compulser le mode d'emploi (surtout le livre des sorts). Votre précieux dragon n'est pas infaillible et meurt facilement, donc prudence. L'exercice de cette prudence doit durer, au moins jusqu'à la naissance d'un deuxième, voire d'un troisième dragon. Pas de mission trop ambitieuse en début de partie. La maîtrise complète du jeu ne vient qu'après des heures de pratique. Il ne prend vraiment toute sa dimension qu'en affrontant des humains.

Conclusion

Pour conclure, disons que Dragons Breath est un des meilleurs jeux de stratégie sur micro. Entièrement gérable à la souris, il propose des graphismes très agréables et un environnement sonore somptueux. Signalons également la présence d'une option "Action" qui permet au joueur de diriger lui-même son dragon lors des raids. Nous émanons des réserves en ce qui concerne la trop grande complexité de la partie consacrée à la magie. Cette dernière risque de décourager certains joueurs. Nous ne recommandons donc ce jeu qu'aux mordus du genre.

Nom : Dragons Breath.
Développeurs : Outlaw.
Éditeur : Palace Software.
Genre : jeu de stratégie/action.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]