Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 13 décembre 2017 - 04:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Dragon Breed
(Article écrit par Christophe Simon et extrait d'Amiga Chapter One - septembre 2004)


Histoire

Kayas est devenu le roi de l'Empire Agamen quand il n'avait que quinze ans. Aidé du Dragon de Lumière, la tâche de Kayas est d'empêcher le Roi des Ténèbres de concrétiser ses sombres ambitions, qui sont de submerger le monde de sa noire puissance...

Dragonbreed

Le jeu

Vous incarnez Kayas, un jeune roi sans peur et sans reproche, chevauchant le Dragon de Lumière à l'assaut des forces ténébreuses.

Pour détruire le Roi des Ténèbres, vous allez devoir traverser six mondes infestés par ses hordes maléfiques. Pour les détruire, vous disposez de votre arme, tirant des projectiles de type plasma. Votre Dragon, suivant les bonus d'armement que vous récolterez changera de couleur pour soit cracher du feu, tirer de toute part grâce à sa queue, envoyer des missiles à tête chercheuse ou déverser une pluie acide depuis sa queue. Avec le "Tir X" ou la pluie acide, il est possible de déclencher la position de survie du Dragon, en tirant et en alternant haut et bas...

Dragon Breed

Dragon Breed

Si Kayas est vulnérable aux tirs ennemis ou à leur contact direct, le Dragon est, quant à lui, indestructible et est capable de détruire vos adversaires par simple contact. Cette caractéristique peut s'avérer décisive lors de certaines phases de jeu...

Lorsque des plates-formes apparaîtront, il vous sera possible d'y déplacer Kayas, qui descendra aisément de son Dragon, celui-ci s'élevant dans les airs pour protéger la progression de son ami vulnérable aux attaques ennemies. Pour le rappeler, baissez-vous et tirez, puis sautez sur son dos... On notera qu'au sol, l'arme de Kayas tire trois projectiles au lieu d'un seule, une manière de compenser sa relative vulnérabilité.

Comme dans tout jeu du même genre, chaque monde se termine par un boss plus ou moins coriace, mais réservant toujours quelques surprises...

Options et armes Nom
Kayas (au sol)
Dragonnet Bonus
Souffle de Feu
Tir X
Missiles et Tête Chercheuse
Pluie Acide

Mon avis

Développé par Arc Developments et édité par Activision, Dragon Breed sort en 1990 sur Amiga. Qu'en est-il de ce Dragon Breed à la jouabilité bien alléchante qui n'est pas sans nous rappeler l'excellent Saint Dragon ?

Comme d'habitude, commençons par la partie graphique du jeu. Pour ceux qui ont eu l'occasion de s'essayer à la version arcade, oubliez ce que vous avez vu, car évidemment, cette conversion Amiga en est assez éloignée. Tout d'abord, les couleurs sont au nombre de 32 et parviennent moyennement à restituer l'ambiance arcade. Disons qu'elles sont un peu fades. Heureusement pour nous, les programmeurs ont eu l'excellente idée de conserver la parallaxe, ce qui permet d'apporter de la profondeur au jeu. On notera également que la taille de l'écran, si elle est plus faible qu'en arcade, est loin d'être ridicule ; on a droit à un honorable 320x200, ce qui n'est malheureusement pas le cas de toutes les productions de l'époque...

Dragon Breed

Dragon Breed

L'animation, quant à elle, est sans faille et restitue quasi intégralement les sensations de l'arcade. Les défilements, ce qui ne gâche rien, sont d'une fluidité exemplaire. C'est un vrai plaisir que de slalomer entre les monstres (moins nombreux qu'en arcade) et de voir votre dragon tordre sa queue en fonction de vos déplacements.

Côté ambiance sonore, on a le choix entre musiques et bruitages, ce qui n'est pas un mal dans ce genre de jeu. Si les musiques sont plutôt fidèles aux compositions originales, elles restent lassantes et certaines, notamment la première, sont presque énervantes, tant la mélodie est naze...

Au final, Dragon Breed est un shoot'em up horizontal honorable qui, s'il ne brille pas par sa réalisation, donne l'impression, du moins au début, d'être original... l'originalité de sa jouabilité étant vite étouffée par le caractère quelconque se dégageant de certains niveaux. On retiendra surtout de ce jeu que le personnage est très maniable et que certains boss sont plutôt originaux et plaisants à combattre (bien que leur IA ait été poussée au minimum).

Nom : Dominator.
Développeurs : Arc Developments.
Éditeur : Activision.
Genre : shoot'em up.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Téléchargement : www.back2roots.org.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]