Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 mars 2017 - 02:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de DOSBox
(Article écrit par Nicolas Gressard - décembre 2003, mis à jour en mars 2006)


Introduction

DOSBox est un projet Open Source multiplate-forme permettant d'émuler juste ce qu'il faut pour pouvoir jouer à ces bons vieux jeux qui tournaient sous MS-DOS à l'époque du 286 et du 386. La clé de sa portabilité est l'utilisation de la bibliothèque multimédia maintenant bien connue "SDL", il a d'ailleurs déjà été portée sur beaucoup de plates-formes dont Windows, BeOS, Mac OS, Linux, BSD, etc. Nous devons le portage sur MorphOS de la version 0.63 de cet émulateur à Mariusz Barczyk. Un portage sur AmigaOS 4 est aussi disponible, tout comme pour AmigaOS 68k mais ce dernier n'est plus développé. DOSBox est téléchargeable librement et gratuitement et ses sources sont ouvertes au public.

Présentation

Vous pourrez télécharger les binaires pour MorphOS et AmigaOS 4 sur Aminet : www.aminet.net/misc/emu/DOSBox_0.63_MOS.lha (MorphOS), et www.aminet.net/misc/emu/dosbox.lha (AmigaOS 4). Le site officiel du projet se trouve ici : dosbox.sourceforge.net/.

DOSBox ne peut pas être assimilé à un émulateur de PC dans le sens où l'on ne peut, par exemple, pas installer un MS-DOS dessus. Il est en fait conçu comme un unique bloc intégrant un émulateur de 386, les fonctions du BIOS et un Shell compatible MS-DOS. Ainsi, lorsque vous lancez DOSBox, vous vous retrouvez directement dans un simili DOS sans avoir à démarrer quoi que ce soit. Le but avoué de DOSBox étant de faire tourner les jeux, il intègre toutes les fonctions dont avaient besoin les jeux de l'époque.
  • Émulation des cartes vidéo CGA, EGA, VGA.
  • Émulation Sound Blaster (la plus importante) parmi d'autres cartes son.
  • Émulation de la manette.
  • Émulation de la mémoire EMS et XMS.
La seule grosse ombre au tableau, dans les anciennes versions, était la non prise en charge du mode "protégé" du 386, ce qui mettait à l'écart tous les jeux nécessitant ce mode pour fonctionner. Exit donc les jeux contenant un fichier "Dos4GW" mais d'autres aussi comme ceux utilisant le moteur de Doom par exemple. Un début de gestion du mode "protégé" a fait son apparition dans la version 0.60, et il est parfaitement émulé avec la version 0.63.

DOSBox

Dans la pratique

DOSBox peut être lancé en ligne de commande ou depuis le Workbench. Lorsqu'il est lancé sans option, on se retrouve sur un disque virtuel "Z:" contenant quelques commandes que l'on peut apercevoir en faisant un "dir". Les commandes MS-DOS principales sont intégrées dans le Shell (dir, cd, etc.), mais le but n'est de toute façon pas la gestion de scripts Shell complexes.

Cet émulateur n'utilise pas des images-disques comme les autres, mais utilise directement les répertoires du système hôte en tant que disques. Pour monter un disque "C:" ayant pour contenu le répertoire "pinballdreams", il suffit de taper la commande "mount c pinballdreams". Il est également possible de monter un disque dès le lancement de DOSBox en utilisant une ligne de commande de la forme "dosbox [répertoire]". Un disque virtuel "C" est alors à notre disposition et l'on peut s'y rendre en tapant "C:" suivi de la touche [Entrée]. En tapant "dir", on va pouvoir lister les fichiers de ce répertoire, et un simple "pinball" lancera le jeu sans que l'on ait à se soucier du contenu de notre autoexec.bat et de notre config.sys afin d'avoir de la mémoire paginée ou encore de gagner quelques octets de mémoire dans la zone des 640 ko contrairement à la bonne époque. ;)


Pinball Dreams sous DOSBox (NB : il s'agit bien ici d'une capture d'écran sous MorphOS,
même si la thème utilisé peut prêter à confusion ;))


Un fichier de configuration très complet permet de jouer sur beaucoup de paramètres de l'émulation comme le mode d'affichage au démarrage, le saut d'image (frameskipping), la vitesse de l'émulation processeur, l'émulation de la carte son ou la configuration de la mémoire. Il est d'ailleurs normalement possible de créer plusieurs fichiers de configuration et de choisir celui à utiliser lors de l'exécution de DOSBox en lançant ce dernier avec une ligne de commande de la forme "dosbox -conf [fichierdeconfiguration]". Le mode plein écran est plus fonctionnel que dans les versions précédentes, et le logiciel plante un peu moins de manière générale. Par contre, le passage répété entre le mode plein écran et le mode fenêtré provoque un gel du système. Il est également vivement déconseillé de jouer avec sa fenêtre au-delà des limites de l'écran sous peine d'altérer l'affichage vidéo de l'OS. Enfin, dernier problème rencontré, la disposition des touches du clavier est incorrecte. Par exemple, pour obtenir les ":", il faut faire Alt-58 (sur le pavé numérique) ou "Shift" + ";".

Voici un tableau récapitulatif des jeux que j'ai testés :

Jeu
Résultat
Doom OK (mode protégé)
Lion King OK (mode protégé)
Flashback OK
Hexen OK (mode protégé)
Doom 2 OK (mode protégé)
Prince Of Persia OK
Aladdin OK
Rise Of The Triad OK (mode protégé)
Pinball Dreams OK
Dune 2 OK
Dune OK
Beneath A Steel Sky OK
Red Baron OK
Vroom OK

Une liste de plus de 1400 jeux avec leur compatibilité est disponible sur le site officiel à cette adresse : dosbox.sourceforge.net/comp_list.php?letter=a.


Flashback


Red Baron

En ce qui concerne la vitesse d'émulation, un Pegasos G4/1000 MHz permet par exemple de jouer à Prince Of Persia à vitesse réelle, tout comme Dune 2 qui tourne à une vitesse très raisonnable. La version CD de Dune premier du nom tourne également très bien. D'après les auteurs, le principal responsable de la relative lenteur de DOSBox est l'émulation VGA. Pour cette raison, le fait d'appliquer un saut d'image de 1 ou 2 améliore grandement les choses au détriment évidemment du nombre d'images par seconde.

Conclusion

Le projet DOSBox est très prometteur. C'est une véritable joie de rejouer à de bons vieux jeux qui n'étaient pas disponibles autrefois sur Amiga. Les quelques plantages et la relative lenteur restent les deux points négatifs de cet émulateur, mais n'en doutons pas, les futures versions nous réserveront peut-être de bonnes surprises.

Nom : DOSBox.
Développeurs : Peter Veenstra, Tommy Frössman, Sjoerd.
Genre : émulateur DOS.
Date : 2006.
Configuration minimale : MorphOS 1.x ou AmigaOS 4.0, 32 Mo de mémoire.
Licence : GPL.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]