Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 mars 2017 - 13:03  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Doom débarque sur Amiga
(Article écrit par Benjamin Yoris et extrait d'Amiga News - février 1998)


Doom, quand votre coeur fait Doom...

Ça y est ! Nous aussi nous pouvons dire "Je l'ai !". Comme pour faire un cadeau de Noël, id Software a rendu publique le 23 décembre 1997 les codes sources d'un des jeux les plus mythiques : Doom. Moins d'une semaine après, ils sont déjà deux sur Internet à nous proposer leur portage. AGA et CyberGraphX sont gérés. Gros plan sur cet événement, qui intervient tout de même plus de quatre ans après la sortie PC. Mais en une semaine de véritable marathon, ces années ont été rattrapées...

Doom

AmigaDoom, par Philipp Grosswiler

Il est rapide l'ami Philipp ! Le 26 décembre, soit trois jours après la sortie des codes sources, il avait déjà une version qui tournait ! Sur IRC, c'est Éric Giguère (du fameux canal #artbas) qui prévient tout le monde. Vite, je saute sur l'archive, récupère un fichier WAD freeware (celui du premier Doom). J'installe la nouvelle version de l'ixemul.library, la rtgmaster.library, je lance et... rien. D'ailleurs, à ce jour AmigaDoom n'a jamais produit le moindre résultat. Après de nombreux courriels à l'auteur (un Suisse très sympathique), il m'informe que chez lui tout fonctionne mais avec une CyberVision 64/3D sous CyberGraphX. Moi, je n'ai hélas que l'AGA, mais la rtgmaster.library comporte des routines chunky to planar afin de gérer l'AGA. Bizarre. Puis, les 27, 28 et 31 décembre sont sorties d'autres versions d'AmigaDoom : je les ai toutes essayées sans succès. La dernière version m'a gentiment affiché l'écran de présentation puis basta, plus rien. Je commençais à désespérer, lorsque...

Doom

ADoom est arrivé, par Peter McGavin

Ou McGyver, comme vous voulez ! Car dès la première installation d'ADoom le 30 décembre, le jeu s'est bien lancé et avec le son (bruitages seulement, pas de musiques) ! Sur ma configuration (A1200, 68060 à 50 MHz, 16 Mo de mémoire et AGA), le jeu tourne très bien. Il suffit de baisser une ou deux fois la taille de la fenêtre de jeu et le tout est parfaitement jouable : vraiment impressionnant. Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler le principe du jeu, mais sachez que les Breathless, Gloom et autres Alien Breed 3D premiers du nom peuvent aller se rhabiller ! Non seulement Doom leur est supérieur techniquement (murs non orthogonaux, escaliers, vues extérieures, affichage 1x1 parfait), mais il les surpasse aussi côté jouabilité et plaisir de jeu. Les monstres sont nombreux, les sons et les images sanglantes à souhait, bref du Doom. Certes, le jeu a bien vieilli face aux Quake et autres Duke Nukem 3D, mais c'est un régal que de voir enfin ce géant du jeu arriver sur nos machines. Les prochaines créations dans le style ont du soucis à se faire tant la barre est placée haut désormais : Fratzen Geballer et Genetic Species peuvent commencer à trembler...

Doom

Entrevue des deux héros

J'ai d'abord correspondu avec Philipp Grosswiler pour AmigaDoom.

- Peux-tu te présenter ?

J'ai 22 ans, je vis en Suisse et bien sûr, je suis un amigaïste depuis environ 10 ans ! Malheureusement, ici en Suisse, il n'y a plus beaucoup d'utilisateurs, les programmeurs principaux sont tous partis...

- Quand as-tu commencé à porter Doom sur Amiga ?

Je crois que j'ai été le premier à prendre les sources linuxdoom-1.10 sur le site d'id Software. Je n'ai mis que trois jours à porter ces sources sur Amiga. Pas si difficile en fait ! :)

- Feras-tu une version AGA ou ce sera uniquement pour carte graphique ?

Dans cette version, j'utilise la gestion RTG de Steffen Haüser. Cela permet aux utilisateurs AGA de faire tourner Doom en 256 couleurs (NDBen : jamais réussi !).

- Quelle configuration recommandes-tu ?

Si vous voulez jouer de façon bien fluide, il vaut mieux une carte graphique et un 68060 à 50 MHz. Peut-être qu'avec un 68030 à 25 MHz c'est encore jouable, mais le plus important, c'est la carte graphique (NDBen : sur 68030/50 MHz avec l'AGA, en diminuant la fenêtre de moitié, ça tourne bien).

- Qu'est-ce qui t'a motivé ?

La première version, c'était pour voir si j'en étais capable, si je pouvais faire ce portage. Quand j'ai vu que ça tournait, je me suis dit : "allez, faut que les autres s'amusent avec aussi !". J'ai l'ai répandu sur IRC et j'ai eu beaucoup de réponses enthousiastes. C'est devenu ma motivation maintenant, vu que tout le monde parle d'AmigaDoom ! Une version PowerPC est en route mais je ne peux pas dire quand elle sera finie.

Puis, ce fut à Peter McGavin de s'y coller :

- Peux-tu te présenter ?

Je vis en Nouvelle-Zélande et je travaille pour une société de recherche scientifique en tant que mathématicien appliqué. J'utilise l'Amiga depuis que mon frère en a acheté un en 1985. Puis, en 1992, je me suis acheté mon A3000.

- Tu étais impliqué dans Gloom Deluxe avec la routine chunky to planar ?

Oui, mais rien d'officiel. Gloom Deluxe a une interface c2p générique et n'importe quel programmeur peut écrire sa propre c2p. J'ai conçu les miennes puis je les ai postées sur Aminet. J'ai aussi écrit l'émulateur Spectrum 1.7, Flick 1.5 et CyberAnim 1.3.

- Était-ce un rêve de porter Doom ? Y aura-t-il d'autres versions ?

C'est un défi, tout au plus. Je travaille sur la version 0.3 mais je vais devoir retourner à mon vrai travail. Si d'autres portages évoluent bien mieux que le mien, il n'y aura pas d'intérêt à continuer.

- As-tu un projet de jeu personnel ?

Je doute d'avoir le temps pour cela ! Je suis plus intéressé par les algorithmes internes que par la jouabilité, les graphismes, etc.

Comment ça marche ?

Pour AmigaDoom, on trouve tout ce qu'il faut sur www.pluck.com dans le lien "downloads". Il faut, en plus d'AmigaDoom, la dernière version de l'ixemul.library, la rtgmaster.library, AHI pour le son et le doom.wad (qui fait 4 Mo une fois décompressé). Je rappelle que je n'ai pas réussi à le faire fonctionner sur AGA, mais on m'a dit que sur carte graphique, il n'y avait pas de problème.

Pour ADoom, il faut l'archive ADoom2.0.lha d'Aminet et le fichier WAD de 4 Mo ci-dessus. A noter que j'ai essayé avec un WAD de Doom 2 et que cela fonctionne impeccablement bien. On peut donc jouer également à Doom 2, ce qui fait du projet d'Alive MediaSoft un projet totalement obsolète. N'hésitez pas à m'envoyer à courriel si ça ne marche pas. Maintenant, on attend Quake...

Depuis, de nouveaux portages ont vu le jour sur Aminet, à savoir AmiDoom et PsiDoom spécialement optimisés pour 68030/50 MHz. De nouvelles versions des deux premiers sont aussi arrivées. A vous de choisir lequel vous convient le mieux. Une réflexion pour finir. Peu après la faillite de Commodore, John Carmack, le programmeur de Doom, affirmait qu'on ne pouvait pas faire tourner Doom sur Amiga : pas assez puissant selon lui. Aujourd'hui, on se rend compte que sur un A4000 de l'époque (68040/25 MHz et AGA), Doom tourne relativement bien. Cette attente de plusieurs années était-elle donc justifiée ? Doom sur Amiga n'aurait-il pas incité les amigaïstes à mettre à niveau leur machine plus rapidement ? La question reste posée...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]