Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 22 septembre 2017 - 06:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : DnetC - installation et utilisation
(Article écrit par Arnaud Danassié - août 2004)


Le client DnetC est un petit logiciel qui permet de craquer des clés pour le RC5-72, l'un des défis à la mode du calcul distribué. Voyons voir comment il s'utilise...

Installation

Il vous faut d'abord télécharger la version de DnetC selon votre processeur :
Décompactez l'archive du client DnetC là ou vous voulez, mais pas dans la RAM.

Configuration

La première fois que vous double-cliquerez sur l'icône de DnetC, il faudra le configurer. Une fenêtre s'ouvre alors : choisissez "General Client Options" en appuyant sur "1" puis sur "Entrée".

dnetc

Ensuite, appuyez sur "1" [Your email address] puis sur "Entrée". Maintenant saisissez votre adresse. Dans tous les cas, utilisez une adresse électronique valide et confirmez avec "Entrée". Il n'y a aucun risque d'être spammé !

Revenez au menu principal en appuyant sur "0" [Return to main menu] et "Entrée" et sélectionnez "Buffer and Buffer Update Options" en enfonçant la touche "2" puis "Entrée".

Appuyez sur "4" [Checkpoint Filename] puis sur "Entrée". Ici, il faut simplement entrer le mot "Checkpoint" et confirmer avec "Entrée". Le fichier checkpoint est utilisé pour sauvegarder les calculs intermédiaires afin que vous ne les perdiez pas en cas de redémarrage non prévu au programme.

Nous allons désactiver le projet OGR et nous concentrer sur le projet RC5-72 seul. Tapez "9" [Load-work precedence] puis "Entrée". Modifiez les réglages de "OGR,RC5-72" vers "OGR=0,RC5-72" puis confirmez avec "Entrée".

Revenez au menu principal avec "0" [Return to main menu] et "Entrée" et de nouveau "0" [Save settings and exit] puis "Entrée" pour sauver les réglages. Les réglages ainsi configurés sont sauvés dans le fichier ASCII "dnetc_xxx.ini" qui se trouve dans votre répertoire DnetC.

Connectez-vous à Internet et cliquez ensuite sur l'icône DnetC. La mise en ligne permet de télécharger les premiers blocs depuis le serveur de clés. Si tout se passe bien, vous devriez voir une fenêtre intitulée "distributed.net client" sur laquelle une jauge de progression s'affiche.

DnetC

L'installation pas à pas est aussi détaillée dans le guide sur www.morphos-news.de/guides/rc5-72/rc5-72_fr.html.

Indications

Les réglages donnent la priorité au projet RC5-72 (le projet OGR-P2 est ici désactivé) et un fichier journal cow.log est créé dans le répertoire dnetc_xxx. Remarquez que le client peut s'utiliser depuis un Shell ou via une GUI simple mais efficace.

Une jauge de progression style ".....10% ....20% ....30% ....40%..R...50%..." vous indique l'état d'avancement du calcul du bloc de travail en cours (le R entre 40% et 50% indique qu'on a redémarré le client, avec le menu Client/Restart). Vous verrez aussi l'état d'avancement du calcul en fonction du nombre de paquets dans buff-in.r72 et buff-out.r72 (nom des tampons de mémoire par défaut, buff-in.ogf et buff-out.ogf étant leurs équivalents pour le projet de finalisation OGR dit OGR-Phase2 ou OGR-P2).

Vous pouvez envoyer vos blocs calculés (stockés dans buff-out.r72 par exemple) via l'option "Flush Work". L'option "Update Buffers" envoie vos blocs et en récupère de nouveaux (équivalent à un Fetch Work puis un Flush Work).

Si vous ne voulez pas démarrer le client manuellement à chaque fois, vous pouvez l'ajouter à votre répertoire WBStartup en double cliquant sur "Add to WBStartup" (ou en tapant "dnetc -install" dans un Shell), ce qui lancera le client à chaque démarrage du système.

Statistiques personnelles et affiliation à une équipe

24 heures après avoir soumis vos premiers blocs, vous pouvez visiter le site stats.distributed.net qui regroupe un tas de statistiques par projet, participant, OS ou équipe par exemple.

La page principale du projet RC5-72 se trouve sur stats.distributed.net/projects.php?project_id=8. Vous pouvez alors recherchez votre page personnelle en tapant l'adresse électronique utilisée dans le champ "Participant Stats" et en cliquant sur le bouton "Search". Si tout se passe bien, vous avez alors accès à votre page de statistiques personnelles (avec l'historique de vos contributions au projet RC5-72).

Il y a un bouton en bas de votre page de statistiques personnelles qui s'intitule "Please email me my password" sur lequel vous pouvez cliquer. Après cela, un courriel vous sera envoyé avec votre ID et un mot de passe. Avec l'ID et votre mot de passe, vous pouvez désormais éditer certains règlages dans "Edit your Information". Vous pouvez également rejoindre une équipe, qui devrait être l'équipe "Distributed Amiga" (anciennement "Amiga RC5 Team Effort") bien évidemment. Cliquez simplement sur "Join our team" sur cette page et confirmez avec vos ID et mot de passe.

Quelques astuces de plus

Il est possible de récupérer ou de soumettre des blocs par courriel ! Cela pourra par exemple vous être utile si vous êtes connecté au Net derrière un pare-feu récalcitrant ou si vous pouvez utiliser le courriel mais pas le Web !

Pour récupérer des blocs de travail, envoyez un courriel à fetch AT distributed.net avec les deux lignes suivantes dans le corps du message :

blocksize=[nombre entre 28 et 33]
numblocks=[nombre entre 1 et 500]

Dans les quelques minutes qui suivent, vous devriez recevoir un message avec le nombre de blocs demandés attaché sous forme de fichier "buff-in.rc5". Décompactez le fichier buff-in.rc5.

Arrêtez votre client Dnet puis dans un Shell tapez :

sys:dnetc_mos
dnetc -import RAM:buff-in.rc5

Évidemment "sys:dnetc_mos" est un exemple de chemin. Remplacez ce dernier par le chemin où se trouve DnetC chez vous. Appuyez sur une touche lors de l'invite (avec xx blocs importés) et relancez DnetC. Par défaut, vous recevez des blocs de travail RC5 mais vous pouvez ajouter dans le corps du message "contest=OGR" pour recevoir des blocs OGR-P2 (fichier buff-in.ogf) au lieu du buff-in.rc5 habituel.

Une fois les calculs effectués, arrêtez votre client Dnet. Vous pouvez soumettre ensuite le résultat de vos calculs en envoyant le fichier buff-out.rc5 (attaché en mime64) par courriel sur flush AT distributed.net.

Quelques instants plus tard, vous avez un accusé de réception par courriel. Si tout s'est bien passé, vous pouvez effacer manuellement le fichier buff-out.rc5 de votre répertoire dnetc_xxx. Relancez votre client Dnet pour continuer les calculs.

En cas de problème de configuration du client, vous pouvez me contacter en laissant un message sur les forums d'Amigaimpact.org ou via l'IRC / Jabber par exemple.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]