Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 28 mai 2017 - 02:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : Le Digital Convergence
(Article écrit par Christian Dezert - septembre 1999)


Rappelez-vous, c'était il y a un an, dans les premiers communiqués d'Amiga Inc. est apparu ce nouveau concept, la "Digital Convergence" (convergence numérique). Vu la clarté des propos sur ce machin, on a immédiatement repensé au fumeux projet de VIScorp : la set-top box. Mais, et si VIScorp justement n'avait pas déjà entrevu dans l'Amiga ce concept de Digital Convergence qui effectivement semble devoir se développer à vitesse grand V à compter des tous prochains mois ?

Alors la Digital Convergence, c'est quoi ?

Rien moins qu'une nouvelle étape dans l'évolution de l'informatique. Si les années 1980 ont vu l'apparition de la micro-informatique (Basic, clubs Microtel, Apple II, TRS80, To7, etc.) et les années 1990 la démocratisation des micros (interfaces plus conviviales, prix accessibles), les années 2000 devraient voir la dissolution des systèmes informatiques (processeurs notamment) dans de nombreuses applications telles que la téléphonie et les télécoms en général, l'audiovisuel (bouquets numériques, DVD, son numérique), les jeux, la photo, l'automobile, l'électro-ménager etc.

Voici ce que prévoit David Clark, responsable du Laboratory for Computer Science (un des départements du MIT) : "Dans 10 ans, qu'aurez-vous dans chaque pièce de votre maison ? Ce ne sera pas un "quelque chose" ça sera sur Internet, ca pourra probablement parler et écouter, ça aura un écran et probablement pas de clavier. Ça sera partout et vous l'utiliserez pour téléphoner mais aussi pour écouter de la musique, etc." Dans quelques années donc, la souris nous semblera peut-être aussi archaïque que le clavier d'un ZX81, nous n'aurons plus un ordinateur mais une vingtaine, répartis un peu partout dans la maison. La Digital Convergence c'est donc l'introduction massive des "nouvelles" technologies, du numérique dans tous les objets clés de la vie quotidienne avec éventuellement un regroupement d'applications au sein d'un même "central".

Exemples : le téléphone portable qui se dote régulièrement de nouvelles fonctions (courriel, web, jeux), les consoles de jeux à venir (Dreamcast, PSX2, Dolphin) qui permettront de jouer, écouter des CD audio, faire du Net, regarder des films. Ajoutez à cette console ce qui la différencie d'un micro (système avec interface, périphériques d'entrées/sorties) et vous avez entre les mains un machin capable de rendre autant de services que les logiciels existants le permettent !

Évidemment cette concentration d'applications a un effet pervers qu'on a d'ailleurs tous déjà plus ou moins expérimenté (avec l'Amiga par exemple) : en cas de plantage d'une des applications (ou de panne de l'appareil), ce sont toutes les autres qui se trouvent également bloquées, ce qui peut s'avérer fort ennuyeux voire dramatique. J'ose donc espérer que nos brillants ingénieurs et autres génies du R&D (*) sauront en tenir compte. Hors donc Gateway/Amiga Inc., ceux qui veulent tout casser pour mieux reconstruire (**) ont donc apparemment le projet de se lancer à fond dans la Digital Convergence.

Amiga en route

A priori, tout ce qu'ils annoncent semble extrêmement intéressant si ce n'est carrément génial, même si on ne voit pas trop comment cette poignée de bonhommes va arriver à sortir ça (le surpuissant "Multimedia Convergence Computer" tournant sous le révolutionnaire "Amiga Operating Environment") dans trois mois et encore moins ce qu'on va pouvoir faire tourner dessus.

Bref ! L'attaque se préparerait sur deux fronts, grand public (console de jeux genre PSX et/ou micro genre iMac) et pro (station de travail). Donc, faisons un peu de prospective (exercice toujours périlleux), pour le début du nouveau millénaire, on devrait assister à l'apparition d'un Amiga (***) Digital Convergent qui pourrait être une console d'une puissance à peu près équivalente à celle de la PSX NG, capable de se connecter au réseau, de muter en micro (multi-OS grâce à Java2, Transmeta et/ou émulateurs ?) par l'adjonction de quelques périphériques et d'une base logicielle à côté duquel Windows ferait figure de dinosaure asthmatique.

L'appareil serait facilement déclinable en portable ou en micro domestique monstrueusement modulaire et hyper facilement configurable. Évidemment DVD, MPEG-2, ADSL, FireWire, USB, écrans plats numériques, reconnaissance vocale et d'écriture cursive, apparence des boîtiers, etc. seraient au rendez-vous. Enfin, le vrai point fort de la machine résiderait dans son système et dans des outils de développement très puissants et vraiment novateurs.

Fantasme ou réalité ? Toujours est-il que Gateway est une grosse société pleine d'ambitions capitalistes et qui voit d'un très bon oeil l'arrivée d'une nouvelle ère informatique ou les boîtes de Windows pourraient aller rejoindre dans les placards les disquettes de DOS et autres listings de Basic, une ère ou les gars de Gateway pourront enfin espérer se libérer du joug d'une société immensément riche grâce à un produit immensément médiocre, une ère bénie pour tous les Bill Gates en herbe qui pullulent à la Silicon Valley et qui rêvent bien sûr tous de devenir Calife à la place du Calife. Et puis ne pas oublier que des milliers d'informaticiens bien placés (parmi lesquels d'ex-amigaïstes) ont à supporter quotidiennement Windows alors qu'ils savent parfaitement que d'autres solutions qui leur simplifieraient la vie existent.

D'autre part, le changement de millénaire devrait marquer le début réel des hostilités envers Microsoft, après quelques signes avant-coureurs tels que l'explosion Linux-the-NT-killer, le procès antitrust, le ras-le-bol des utilisateurs pros et amateurs et les éventuelles conséquences du bogue de l'an 2000. Il faut sérieusement considérer qu'en s'incrustant dans presque tous les moments de notre vie quotidienne, tout appareil embarquant un peu d'informatique aura rapidement besoin de systèmes d'exploitation autrement plus fiables et légers que vindose, ne serait-ce que pour une question de sécurité et de rentabilité (les errances de Windows coûtent très cher aux entreprises). D'ailleurs, une flopée de rivaux sont déjà en lice avec parmi les plus connus Mac OS X, Linux, BeOS, QNX. A moins que Microsoft n'arrive à sortir de sa manche un système digne de ce nom et surtout capable de s'affranchir du problème de la compatibilité avec Zindoz (un tournant où les copains suscités l'attendent avec un air mauvais voire carnassier), l'avenir reste largement ouvert et tout peut arriver.

Ainsi dans le domaine du jeu vidéo, souvenons-nous comment Sony a explosé la concurrence Sega/Nintendo avec sa PlayStation que personne n'attendait. Pas d'affolement cependant car avec tous ses milliards, Microsoft verrouille de partout. Ainsi Microsoft et AT&T (n°1 des télécoms aux États-Unis) viennent de s'allier dans le but de régner en maîtres absolus sur la TV et le Net par le câble américain (mais avec Windows CE pour gérer les boîtiers donc tout n'est pas perdu ;)). Autant dire en tout cas, que la concurrence va devoir salement ruser. Alors chers téléspectateurs ne zappez pas car ça va saigner dans la Valley, et d'ailleurs, Nostra et Paco me l'ont confirmé, de grands bouleversements cataclysmiques vont complètement modifier la planète informatique !

Notes

(*) Research & Development.
(**) Ce qui n'est pas forcément idiot puisque ce sont les problèmes de compatibilité qui ralentissent le plus l'évolution d'un système informatique et sur ce point, partant de zéro ou presque, Amiga Inc. aurait un net avantage sur ses concurrents qui rament pour évoluer tout en restant compatible.
(***) Amiga qui n'aurait d'Amiga que le nom et qui pose pour la dix millième fois la question : pourquoi avoir acheté l'Amiga si c'est pour ne rien (excepté un réseau de développeurs ?) en garder ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles]