Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 24 juin 2017 - 05:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Digi-Paint
(Article écrit par Norbert Lefèvre et extrait d'A-News (Amiga News) - août 1988)


Bon, je sais, ce n'est pas du neuf, mais c'est du bon et du solide... Et puis si on n'en parle pas, qui c'est qui va le faire, hein ? De plus, moi, du moment que ça fait des couleurs partout partout, que ça fait des ronds et des carrés, je suis content, alors...

Digi-Paint

Premier contact

Une boîte plastoc antique (et non une boîte plastique en toc) style vidéo-cassette, d'un joli blanc clair (un blanc foncé aurait été plus joli, mais enfin...) le tout agrémenté d'un dessin en quadrichromie. J'ouvre. On y trouve de quoi lire et de quoi donner à manger au lecteur de disque. Pour le côté littérature, bonjour Shakespeare, au revoir Molière... Eh oui, c'est du bel anglo-saxon sans accent, et surtout sans traduction. Il y a les partisans et les détracteurs de cette formule. Personnellement, je préfère la doc d'origine en anglais, mais correcte, à une pseudo-traduction du style : "Agitez le souris pour circuler sur le écran de votre calculateur"...

Bon, de la lecture éducative donc, qui vous permettra de perfectionner d'une part votre connaissance des langues étrangères et vous donnera d'autre part tous les tuyaux pour bien utiliser le programme. Bien sûr, une disquette programme et enfin un petit bout de papier pour les instructions de dernière minute (ce qui fait un peu désordre).

Le programme

Chargement par le Workbench avec deux icônes au choix, soit la basse résolution 320x200 soit le mode entrelacé 320x400. Si vous êtes "baseux" (en version de base 512 ko), vous ne pourrez accéder à ce dernier mode. Par contre, pas de problème pour la basse résolution. Le programme est protégé par un code, ce qui est amusant la première fois, mais qui devient vite lassant lorsque vous devez sauter à la page 52, trouver le 392e mot du 528e paragraphe après le 153e verbe se terminant par un "Z". Bon, j'exagère, mais c'est un peu ça...

Une fois le Sésame trouvé, nous voilà face à l'angoisse de l'écran noir. Heureusement, il y a la doc qui nous fait le coup de la visite guidée. Bonne idée, car en plus, c'est bien fait, et vous avez très vite l'impression de maîtriser l'engin.

Digi-Paint propose 4096 couleurs, plus une palette de 16 nuances. Dans un premier temps, je n'avais pas bien compris le pourquoi de la chose, mais une fois arrivé au dernier chapitre de la doc, tout s'est éclairé. Pour que vous ne baviez pas sur A-News, ce qui serait dommage, je m'en vais tout vous expliquer, bande de petits veinards !

Digi-Paint

Le mode HAM (Hold And Modify) permet d'afficher 4096 nuances simultanément à l'écran, mais avec toutefois certaines restrictions. Ainsi, un pixel a sa couleur codée sur six bits (HAM utilise six plans graphiques), deux pour l'intensité de rouge, deux pour le vert et deux pour... le bleu. Ok y'en a trois qui suivent, je continue. Pour passer d'un pixel noir à un pixel blanc, il va falloir quatre pixels car on ne peut alors modifier qu'un seul registre de couleurs à la fois.

Prenons un exemple : un pixel noir aura 0 de rouge, 0 de vert et 0 de bleu, ce que nous noterons 0-0-0. Pour passer à un pixel blanc, il va falloir arriver à 15-15-15 (maxi d'intensité pour chaque registre). Eh bien, cela n'est pas possible directement, nous allons devoir modifier chaque registre individuellement et surtout successivement. De 0-0-0 on passe à 0-0-15 puis à 0-15-15 puis enfin à 15-15-15, ce qui nous fait bien quatre pixels en tout pour afficher un pixel noir à côté d'un pixel blanc. C'est pourquoi le mode 4096 couleurs n'est pas entièrement "propre" sur nos Amiga, laissant des espèces d'ombres autour de certains traits.

Par contre, si les couleurs choisies font partie d'une palette prédéfinie, ces problèmes ne se posent plus, et il n'y a plus de conflit de proximité. Voilà pourquoi Digi-Paint nous offre ces 16 couleurs... Ouf ! Vous avez bien mérité une aspirine pour vous dérider les neurones !

Une fois le côté technique apprivoisé, et tout en sachant ce que chacune de nos actions va avoir comme conséquence sur notre cher 68000, nous allons pouvoir nous exciter comme des bêêêêtes sur nos souris. Attention, j'annonce les fonctions rectangle, oval, line, une palette de 4096 couleurs qui se choisissent du bout de la souris, plus les habituels réglages RGB. Si ce n'est pas assez chère Mâdâme, je vous rajoute les options de transparence des couleurs. Oui vous avez bien entendu. Il est possible de colorier un cercle en jaune, puis de superposer un bleu pour avoir la joie de trouver du vert là où un autre programme n'aurait mis qu'une bête couleur Shtroumpf.

Si cela ne vous convient toujours pas, sachez qu'il est possible de prendre n'importe quelle partie du dessin en brosse et de lui appliquer tous les effets de transparence ou de dégradés possible. Digi-Paint nous offre en prime tout une panoplie de fonctions logiques qui vont nous permettre de gâcher très facilement n'importe quelle splendide numérisation. Vous avez le choix entre "Xor", "Add", "Substract" et les autres, qui travaillent sur les valeurs des registres de couleur. Ainsi si votre fond a une valeur 12 de rouge, 0 de vert et O de bleu et que vous lui superposiez un joli bleu-ciel fait de 0 Rouge, 12 de Vert et 12 de Bleu, le tout avec la fonction "And", cela nous fera un splendide gris clair du plus bel effet.

Digi-Paint

Si vous pensiez que, en partant d'un rouge vermillon et en ajoutant du bleu, vous pourriez obtenir du violet, vous vous mettiez la souris dans l'oeil, jusqu'au port manette ! En fait, la fonction "And" ajoute les valeurs des différents registres, et donc de 12-0-0 + 0-12-12 on est arrivé à 12-12-12, c'est ma-té-ma-tic. Et je ne vous parle pas des "Xor" et "Add" qui vous permettront de faire la joie des petits et des grands en organisant des soirées devinettes du genre : "Et si je mets du jaune pâle sur du rouge caca, qu'est-ce que j'ai ?".

Un cheveu dans la marmelade

Digi-Paint permet une foultitude d'effets comme l'ombrage de textes ou de partie de dessins, mais son utilisation demande une grande habitude et une bonne compréhension de l'anglais pour pouvoir bien s'imprégner de la doc. Si vous dites à un inconditionnel de ce programme que telle ou telle fonction n'est pas possible, il vous dira que oui et que vous ne savez pas utiliser le programme. A titre d'exemple, je ne résiste pas au plaisir de vous expliquer comment faire une brosse parfaitement carrée. C'est très simple... Vous prenez l'option rectangle, qui dessine des... rectangles. Vous entourez la zone qui vous intéresse avec votre carré en laissant le doigt appuyé sur le bouton gauche de la souris. Puis vous lâchez le bouton et pendant que le programme vous invite à patienter trois secondes pendant qu'il dessine ce que vous lui avez demandé, vous vous précipitez sur le bouton de droite, ce qui a pour effet d'annuler la fonction en cours.

Ceci étant fait, prenez l'option brosse symbolisée par des ciseaux (à cause des capilliculteurs qui vous coiffent à la brosse sans doute...) et cliquez l'option "Again" qui refait la dernière action. Et enfin, sous vos yeux mouillés de larmes devant tant de génie, vous avez la joie d'avoir une brosse bien carrée. A titre d'information, je signale que cette option est directement accessible en une seule opération sur Photon Paint par exemple...

Mais on peut faire de belles choses sur Digi-Paint, rien qu'en y connectant une tablette graphique par exemple... C'est super, on a alors l'impression de peindre en posant des touches de couleurs, comme un impressionniste. En toute modestie, bien entendu...

En conclusion

Un bon programme avec de bonnes possibilités, une doc de 56 pages, et un prix abordable de 630 FF environ, ce qui le met à portée de toutes les bourses, comme disait Mme Marthe Richard... Ah, au fait, demain je fais une interro sur les pixels en mode HAM, et comme moi-même je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, je compte sur vous.

Nom : Digi-Paint.
Éditeur : NewTek.
Genre : logiciel de dessin.
Date : 1987.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 630 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]