Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 16 novembre 2019 - 22:52  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Deluxe Paint 3, le maître des pixels
(Article écrit par Christophe Quéant et extrait de Joystick Hebdo 33 - juin 1989)


Vous, mon créateur, voudriez me mettre en pièces et triompher ; ne l'oubliez pas, et dites-moi pourquoi je devrais avoir pitié de l'homme plus qu'il n'a pitié de moi ? Vous ne penseriez pas commettre un meurtre, si vous pouviez... détruire mon corps, l'oeuvre de vos propres mains (Versets tirés de la parole de Franckenstein). C'est une horreur ! Mais il y a pire. En effet, les éditeurs américains ont attrapé une drôle de maladie : l'invisibilité. Alors que NewTek repousse encore la date de disponibilité de son toast grillé, les autres sociétés qui nous avaient habitué à nous pondre des petites merveilles tous les deux mois se cachent. En attendant, voici quelques extraits du Workbench enchanté inédits mais surtout, voici celui que vous attendez le plus, le grand, le beau, le méga plus... Deluxe Paint III.

Dan récidive

Scoop ! Electronics Arts séquestre depuis des années dans un de ses placards californiens un homme aux cheveux hirsutes, à la mine délavée, au regard bovin. Cet homme, cet illustre inconnu se nomme Dan Silva et c'est un des plus grands concepteurs de logiciels graphiques grand public. Après avoir pénétré par la grande porte dans l'enceinte des studios d'Electronic Arts en 1983, il lui aura fallu au moins deux ans pour réaliser un petit bout de programme qui lui tenait à coeur. L'individu étant avide de pouvoir et amateur des belles choses, il trouva un nom fort approprié pour son programme : Deluxe Paint. Concurrent direct des programmes de dessins Macintosh de l'époque (Macpaint...), le petit monstre se pilote entièrement à la souris et tout passe par un double-clic sur des icônes graphiques.

Vous savez tous que l'environnement du Macintosh n'est pas une invention d'Apple mais fait référence à un système d'exploitation développé par Xerox dans les années 1970. Et comme par hasard, ce cher Dan Silva a travaillé à la même époque chez Xerox ! Mais oui !

Dan Silva
Dan Silva

Après avoir créé le concept Deluxe Paint, Dan Silva a su faire évoluer le produit afin qu'il exploite mieux les possibilités des micro-ordinateurs de l'époque. La consécration est venue avec Deluxe Paint II qui est le logiciel graphique le plus vendu dans le monde. Depuis quelques années, Electronic Arts avait donc enfermé "le Silva" dans un de ses placards, de peur qu'un Maxwell de la micro-informatique ne viennent l'enlever. Depuis ce temps, l'individu n'a plus fait surface. Et voilà qu'une nouvelle version de Deluxe Paint III fait son apparition ! On va pouvoir prendre des nouvelles du monstre. A première vue, son séjour est difficile. Maigre, la chemise Prisunic entrebâillée, les poils hirsutes, la coupe à la Beatles, il fait triste à voir. Est-ce qu'on lui donne régulièrement à manger ?

Deluxe Paint III : jamais d'eux sans toi ?

Mon but n'est pas de vous expliquer les fonctions standards de Deluxe Paint III mais de vous faire part de ses améliorations. Pour ceux qui n'auraient jamais utilisé une version précédente, voici quelques détails importants. Je clique sur l'icône gribouillis, je gribouille, je clique sur barre oblique, je trace des lignes, je clique sur le vert, je suis en vert, je clique sur le ballon, je fais des ronds, je clique sur l'ovule et je fais des bulles ! Je "dégrade", je "cycle", je "lisse", un petit coup d'aérosol et je sauvegarde. Tout ceci est très simple ! D'ailleurs, rien n'est compliqué dans ce programme, c'est la raison de son succès.

Deluxe Paint 3

La principale amélioration réside dans la possibilité de créer des animations en "Page Flipping" ou par déplacement de brosses. Au lieu de proposer un énième programme d'animation, Electronic Arts a jugé bon de réunir en un seul programme tous les outils qui vous permettront de réaliser n'importe quel projet. Deluxe Paint III devient maintenant un concurrent direct de programmes de présentation semi-professionnelle très répandus sur PC. Je fais un historique qui monte, je fais un camembert qui bouge, etc. Et comme dit la chanson : "la tradition, ça a du bon !". Mais rien ne vous empêche de faire évoluer un Batman courageux ou encore de reproduire la mine déconfite de votre petite copine quand vous lui apprenez que vous étiez avec des amis hier soir.

Deluxe Paint II - Deluxe Paint III : amélioration des fonctions standards

Inutile de vous signaler que Deluxe Paint II travaille dans toutes les résolutions de l'Amiga... sauf en HAM 4096 couleurs ! Mais il gère désormais le mode Half-Brite (64 couleurs : 32 couleurs + 32 couleurs en demi-teinte) et c'est une bonne chose. De nombreuses améliorations tant au sujet des requêtes que des fonctions elles-mêmes ont été apportées. Le chargement des polices de caractères par exemple est superbe. Finis le temps où vous vous emmêliez les pédales avec l'option "Load Font dir", obligé de ce fait de bidouiller avec une assignation sous CLI. Maintenant, une superbe requête apparaît vous invitant à visualiser un alphabet complet dans la police choisie en modifant éventuellement sa taille, son type (gras, souligné...) avant de l'utiliser ou de changer d'unité de disque au cas où vous désireriez utiliser les célèbres Lion's Font du domaine public.

Autre amélioration, la possibilité de faire un pseudo-placage avec vos brosses. Celles-ci épouseront la forme qui se trouve en arrière-plan, une fonction appelée Warp. Plusieurs autres fonctions ont été ajoutées : Tint vous permettant de jouer avec un filtre, Fill Type Half-Brite qui créera des dégradés en 64 couleurs (32x2), Brush Rotate qui est équipé d'une mesure de l'angle d'orientation.

A part cela, vous retrouverez toutes les petites icônes de dessin si familières, stylo, pinceau, droite, rond, ovale, aérosol, symétrie de tracé, remplissage paramétrable, lissage avec l'option "smooth", etc. Tout à coup, en feuilletant le manuel, un grand flash m'aveugle un instant. A cela deux raisons. D'une part à la fin de chaque page, on voit une petite caricature de Dan Silva sur un tri-cycle qui est différente à chaque page. Vous permettant d'utiliser votre manuel comme un Scrap-Book, scratch, scratch... Oh ! La belle animation ! (idéal en cas de manque d'imagination). D'autre part, le manuel de 236 pages en contient 120 entièrement consacrées à l'animation !

Deluxe Paint III et l'animation

Deluxe Paint III vous permet de créer des animations de deux manières différentes : d'une part, en fonctionnant comme un Scrap Book (page flipping) ou par déplacement de brosses sur un même écran. Les deux bien sûr peuvent être combinés. Faire du page flipping est certes très agréable mais le problème, c'est que cette activité est très gourmande en mémoire. En effet, vous dessinez un personnage que vous stockez dans une page virtuelle (1/1), vous reprenez ce même personnage et vous lui grossissez son nez, vous stockez la page (2/2) et ainsi de suite (3/3) (4/4) (5/5). Au bout d'un certain moment, vous aurez droit à un beau "Out of memory" (votre pauvre mémoire Chip sera complètement débordée).

Grâce à une requête très complète, vous pourrez passer de page en page comme avec un magnétoscope et même définir la vitesse de défilement (jusqu'à 30 images/seconde). On y va ? (12/12). C'est parti ! (1/ 12). Play ! Oh ! Le beau nez ! (2/12) qu'il est beau ! (3/12) qu'il est large ! (11/12) qu'il est long ! Stop !

La deuxième possibilité d'animation est nettement plus intéressante puisqu'elle vous permet de déplacer une brosse sur un même écran, d'exécuter des rotations et de définir la direction de son déplacement et sa vitesse. Avec des fonctions comme Move, Record, Preview, créez n'importe quelle animation en un tour de main !

Pour finir, la Connexion vous conseille vivement d'acquérir au plus tôt ce superbe programme qui ne possède aucun concurrent sur Amiga. Déjà considéré comme une véritable référence pour le dessin, le concepteur Dan Silva nous montre une fois de plus son habilité à créer des programmes de qualité très simple d'emploi. Deluxe Paint III avec ses fonctions d'animations est un produit très évolué qui contentera tout le monde, du gribouilleur au peintre en passant par la société de services, soucieuse de présenter ses derniers produits dans un environnement de qualité.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]