Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : DCR VX 9000 E
(Article écrit par Olivier Debats et extrait d'Amiga News - avril 1997)


Le nouveau caméscope haut de gamme catégorie poids lourd grand public est arrivé sur le marché comme un pavé dans la mare. Voyons ce que la "bête" a dans le ventre...

DCR VX 9000E

Première prise en main

Ce caméscope à la ligne un peu futuriste et racée est plutôt bien équilibré au niveau de la répartition des masses (3,8 kg prêt à l'emploi) et bien proportionné dans l'ensemble. Une fois sur l'épaule, la main droite vient naturellement se refermer sur la poignée avant réglable, car crantée sur trois positions. La sangle de resserrage prévue à cet effet est adaptable à votre main pour une meilleure préhension, ce qui a été fait illico car l'appareil présente un déséquilibre sur le côté latéral gauche... C'est mieux, mais le problème persiste. En fait, c'est l'épaulière qui, même si elle est réglable suivant la morphologie de chacun, n'est malheureusement pas assez incurvée, d'où un port un peu brinquebalant, ce qui est somme toute dommage.

(Eh, Monsieur Sony, on ne peut pas avoir pour le même prix l'épaulière de la DSR 200 ?!)

Sony avance d'un pas et recule de deux...

Bonne chose, oubliées les batteries au cadmium qu'il fallait systématiquement décharger et recharger pour fonctionner à "donf". La NP 930 au lithium sans effet mémoire, fournie avec les accessoires, se place au dos de l'appareil. Je suis parti pour ma première sortie véritable, flâner dans Montmartre où le flot des touristes ne se fait pas encore trop sentir, ce qui m'a permis de filmer à loisir les artistes-peintres de la Place du Tertre, souvent plus... artistes que peintres ! Mais revenons à nos images...

DCR VX 9000E
Les principales commandes images

Premier réflexe, la main gauche cherche instinctivement la bague ou le cran du zoom afin de le faire aller en avant toute pour d'une part faire le point, choisir le meilleur cadre qui sied à ce que l'on veut enregistrer, le tout le plus rapidement possible, ce qui est fait en un rien de temps pour qui a l'habitude de procéder ainsi... Enfer et Damnation ! Impossible car n'est prévue que la commande électrique du zoom... Pour qui aime les réglages manuels, croyez-moi, la pilule est difficile à avaler... Imaginez pour comparaison une voiture, aussi somptueuse soit-elle, avec un volant minuscule ou un rayon de braquage hyper limité... Vous imaginez faire un créneau rapidement dans ces conditions ? Autre chose, la bague manuelle de mise au point déroute car elle est sans butée aucune, elle tourne en "roue libre"... Là encore, perte de temps supplémentaire, pourquoi avoir changé un système standard qui a fait ses preuves ? En attendant, pas le choix, il faut faire avec...

DCR VX 9000E
Les commandes son

Sinon vous avez l'autofocus et ses pompages, ou alors un ersatz de commande, petit bouton à l'avant gauche près de la bague de mise au point qui vous place en position "infini' (wide) par défaut.

Enfin un viseur agréable à l'emploi

Première réelle satisfaction, celui-ci ne ressemble pas à un timbre-poste, il se place sur un rail coulissant et se bloque à l'aide d'une molette. Il est bien sûr totalement orientable. Pour filmer par exemple à hauteur de poitrine, on peut bien évidemment relever l'oeilleton pour un travelling à ras du sol, la poignée est suffisamment ergonomique pour permettre ce genre de situations de tournage et elle contribue à une bien meilleure prise en main ainsi qu'une grande maniabilité au niveau de la diversification des cadrages. Les informations affichées sont claires, et il est possible d'en régler le contraste, la luminosité, et, cerise sur le gâteau. le témoin d'enregistrement peut être neutralisé afin de ne pas perturber plus que ça les personnes que vous cadrez...

DCR VX 9000E
Arrêt sur image

Les informations exposées sont claires, avec le code, les voyants des différents modes débrayés, ou employés, la progression du zoom représentée par un curseur vertical qui indique sa progression, et pour celles et ceux qui veulent aller plus loin dans les réglages affinés de l'image qui leur sont propres, la touche "Menu" près des commandes du magnétoscope fait apparaître le réglage des différents modes qui seront sauvegardés et rappelés quand bon vous semble (Custom Preset). Seul hic, les boutons sont vraiment minuscules. J'imagine mal la paluche de David Douillet faire joujou avec !

Les priorités diaphragme ou vitesse font merveille

Avant de conquérir le monde, quatre possibilités :

1. Vous laissez tout en automatique et vous ne vous occupez de (presque) rien. Un voyant d'alerte "ND" de surexposition (fonction semblable à un filtre neutre réducteur) vous demandera de valider son utilisation par un simple curseur.

2. Vous prenez le contrôle sur bien des points, la fonction "Zébra" enclenchée peut vous donner un sérieux coup de main pour les réglages simultanés des trois principales fonctions, le contrôle du diaphragme, de la vitesse d'obturation, et du gain en plaçant dans le viseur des hachures sur les portions d'images qui seront trop lumineuses. Pratique.

3. Vous allez filmer dans des conditions bien particulières et vous vous devez d'avoir la main mise sur tous les réglages. Pas de problème, vous faites la balance des blancs (très précis), vous choisissez le niveau des couleurs de votre image, son contraste et sa luminosité, vous sauvegardez tout ça et pilotez le tout en manuel.

4. Vous vous servez d'un système qui vient tout droit du monde de la photo, le mode priorité diaphragme ou vitesse : exemple, si vous filmez votre petit dernier et que vous désirez le mettre en avant parmi les différentes choses qui l'entourent, placez le mode diaphragme en manuel, augmentez-le (à f2.8, f2.4, ou f2 si vous avez assez de lumière), et laissez-le reste, la vitesse d'obturation et le gain seront proposés automatiquement en adéquation par rapport à vos valeurs choisies. Et ça marche.

La partie son ?

Petit clin d'oeil pour certains confrères à la mémoire courte qui s'extasient de la pureté du son et de l'enregistrement en 16 bits ou en 12 bits (doublage son autorisé pour cette possibilité) avec contrôle manuel - niveau droit-gauche grâce à deux vu-mètres numériques, le caméscope V5000 sorti en 1990 enregistrait déjà en mode PCM (même qualité) avec un contrôle manuel similaire des deux voies séparées. Depuis longtemps, Sony maîtrise bien cette partie-là et pour un prix d'achat pareil, j'imagine mal un outil doté d'une seule piste longitudinale ! On n'en attendait pas moins de ce grand constructeur.

Le micro en lui-même a les classiques fonctions de directivité et de réduction du vent. En revanche, le support ne brille pas par sa robustesse... La machine de test prêtée aimablement par Sony (bonjour Joëlle !) semble déjà avoir souffert de cette carence. Une autre VX 9000 d'ailleurs aperçue dans les stands lors du salon Comdex avec un micro pendouillant n'avait pas fière allure !

DCR VX 9000E
Fragilité du support son

Le contrôle pendant l'enregistrement peut se faire via un casque, ou bien par le petit haut-parleur intégré placé sur le côté gauche près de votre oreille.

DCR VX 9000E
La fameuse sortie

Sur le terrain, de jour comme de nuit

Ce caméscope à l'avant similaire au VX1000 de poing est muni de trois ccd d'1/3 de pouce totalisant 370 000 pixels chacun. Le zoom dont le maniement est très doux, sensible à la pression et sans à-coup, a une amplitude suffisante de 5,9 à 59 mm d'un rapport optique par 10 ou par 20 en numérique, ce qui nous donne en équivalence photo, environ un 42-420 mm. Toujours pas de grand-angle donc, il est très fortement conseillé d'en utiliser un de type VCL 052 C. Dont acte. Je ne saisis pas l'adéquation entre le zoom numérique avec la qualité du support DV... Il faut être un tantinet maso pour être arrivé à cette qualité d'image et se servir d'un système qui la dégrade d'autant. Celle-ci est bruitée dans l'ensemble et il apparaît sur des images fouillées un crénelage sur toutes les lignes horizontales ou diagonales (ex : d'une branche feuillue). Mais revenons à nos artistes et à leurs toiles... Rien de tel que de saisir les nuances de la peinture à l'huile, de la gouache, où certains même se font les virtuoses du couteau (non, l'autre !). Là encore, où la minutie d'un pinceau allant de la palette vers le support demande d'avoir de très bons réflexes, j'ai pesté contre ce zoom qui le temps de recadrer, avant, arrière, m'a fait perdre bien des plans... Pour qui aime un cadre fixe, c'est la croix ou la bannière... Quant au montage ultérieur, imaginez le travail de dérushage supplémentaire ! Ou alors, que voulez-vous monter ? Un plan séquence en position "wide" ? Allez, on se calme !

DCR VX 9000E
Haute résolution d'image

Le Sacré Coeur sous des bourrasques de vent m'a permis de tester le stabilisateur qui rend bien des services et ne change en rien la qualité d'image. Bravo ! Mais ne vous avisez pas de bouger un peu trop brusquement car le cadre donne l'impression de rattraper son retard vis-à-vis de votre mouvement ! Une fonction dont je ne m'étais pas servie jusqu'alors m'a permis d'immortaliser quelques vues et de figer bien malgré eux quelques pigeons surpris par tant d'agressivité ! C'est le mode "Photo capture", procédé en deux temps qui vous permet comme son nom l'indique d'enregistrer pendant sept secondes un instantané de votre choix. Dès que vous avez appuyé sur la touche, l'image se fige automatiquement. Si elle est à votre convenance, il suffit d'appuyer à fond et l'enregistrement s'effectue. A ce sujet, le temps de latence entre le moment où l'on appuie et celui où la photo est réellement enregistrée fait tout de suite penser au "record" d'une V5000/6000.

Maintenant, reprenons l'exemple simple de nos amis les pigeons pendant leur envol. Vous avez figé une image. Avec un peu de chance, vous aurez un instantané pas trop mal... Mais si vous avez appuyé au mauvais moment, votre photo sera ratée et les volatiles ne vous auront pas attendu pour recommencer la scène. On rembobine et on recommence : vous prenez exactement la même scène et vous filmez tout simplement leur départ. Résultat des courses : chez vous à la relecture, vous aurez d'un côté "la" photo capturée qui vaut ce qu'elle vaut. De l'autre, vous auriez 25 images par seconde, et, ce, pendant autant de secondes qu'aura duré la scène. Il suffit de faire un gel par la pause, d'avancer image par image et de simplement choisir celle qui vous convient. Libre ensuite à vous de la numériser, de l'imprimer, de l'exporter, etc. La Photo Capture est tout de même un gadget plaisant. C.Q.F.D.

DCR VX 9000E
Mode photo capture

La partie magnétoscope... et la lecture des séquences

Les séquences ont été lues sur un moniteur Sony Y/C. Le magnétoscope, hormis les fonctions basiques, permet la lecture, la double vitesse, l'image par image et le ralenti (très propre quoique ralenti standard un poil saccadé), le tout en avant et arrière, ce qui est parfait pour la précision. Mais, en lecture arrière, en double vitesse avant arrière, des pans entiers d'images se décalent, surtout sur des mouvements rapides (des jambes "emportent" des pixels par paquets) ! Attention également au relâchement de la pause qui à cet instant précis laisse apparaître une petite saute, une pixélisation des lignes (rambarde, grillage, etc.) celle-ci se voit mieux si vous êtes plutôt en "wide".

"Oui mais, bon, l'image" cria la foule endiablée... Et bien, à 500 lignes de définition, celle-ci vous saute à la figure tellement elle est précise tant au niveau de la chroma, du contraste. Les couleurs enfin ne bavent plus et les innombrables nuances de la peinture "claquent", les oeuvres des pinceaux les plus fins sont admirablement restituées, et durant la partie enregistrée en mode automatique, celui-ci s'en sort très bien. Attention à bloquer le diaph, si vous avez des variations de lumière.

Impressionné, je suis reparti à 22 heures dans les ruelles de ma "Commune libre de Montmartre" (l'écran rétro éclairé d'une couleur orangée s'avère très pratique) afin de tester le comportement en basse lumière et essayer de descendre en vitesse d'obturation au minimum en passant par le menu "Slow shutter", c'est-à-dire à 1/3 et 1/6e de seconde, en poussant le gain à 6 db (celui-ci se décline de -3 db à 18 db). Là, il est clair que vous devrez avoir figé la caméra sur un pied si vous ne voulez pas recommencer le générique du "Cercle de Minuit" puisque toutes les images en mouvement sont stroboscopées à raison d'une toutes les huit secondes environ. Le mieux est d'être à 1/12e ou 1/25e afin d'avoir des séquences plus naturelles. Malgré tout, le bruit vidéo est bien présent et vous ne pourrez tirer la "substantifique moelle" du DV qu'au moyen d'une bonne luminosité.

Les autres fonctions...

Vous pouvez enregistrer en 16/9e, effectuer des "inserts" sans barre de bruit, des fondus au noir en ouverture ou fermeture, et la fonction "Overlap" fait des fondus enchaînés (uniquement en images fixes pour un bon résultat) d'une incomparable douceur. Vous pouvez aussi enregistrer à intervalles pour films d'animation par exemple. A noter enfin que des essais d'asservissement via la prise "LANC" se sont avérés concluants.

Conclusion

Il est incontestable que cet outil pour passionnés fait de la très belle image et excelle au niveau de ses modes d'exposition multiples et totalement paramétrables, mais pour la somme rondelette de 36 000 FF à débourser, on a le droit d'être somme toute exigeant. Si vous donnez un tant soit peu d'importance au cadre, et je pense que vous faites partie de cette catégorie pour celles et ceux d'entre vous qui visent ce bijou technologique, sachez que ce caméscope aussi parfait soit-il se montre ingérable dans l'urgence. du fait de l'absence intolérable de bague de zoom. Pour qui ça ne pose aucun problème (ah bon ?) ne cherchez pas plus loin, vous avez devant vous un caméscope de rêve. Pour les autres, faites comme moi, gardez votre V6000 sans regrets ou alors courez les petites annonces pour en dénicher une, pour 5 à 6 fois moins cher, vous gagnerez au change en ayant un appareil "seulement Hi8" mais au moins maîtrisable et qui, lui, a tout pour plaire (développement le mois prochain). Allez, Monsieur Sony, sans rancune...

Carton rouge
  • L'absence de bague manuelle de zoom (non mais, j'vous jure !).
  • La bague de mise au point sans butée aucune (ok, le caméscope est "grand public", mais le DSR 200, clone du VX9000 en institutionnel, 34 000 FF HT, a les deux mêmes défauts...).
  • L'absence d'entrée vidéo.
  • La fragilité du support micro.
  • La cassette DV, le câble DV non fourni.
  • Le port instable à cause de l'épaulière.
  • La protection aléatoire de la trappe du magnétoscope.
  • Le prix en général, et en particulier à cause de tout ça...
Applaudissements
  • La résolution, le piqué, et la qualité de l'image dans son ensemble.
  • La qualité sans faille du son et les réglages indépendants.
  • Le "Custom Preset" (réglage total de l'image selon vos convenances).
  • L'étendue des réglages manuels (paramétrages poussés).
  • La priorité diaphragme, vitesse, gain.
  • Le viseur agréable à l'emploi.
  • La fonction "Zébra".
  • Le correcteur de base de temps.
  • La prise Lanc, l'image codée.
  • Le stabilisateur transparent à la qualité de l'image.
  • L'absence de "drops".
Nom : DCR VX 9000 E.
Constructeur : Sony.
Genre : caméscope.
Date : 1997.
Prix : 36 000 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]