Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : d'Amiga Development Workstation
(Article écrit par David Brunet - septembre 2007)


Depuis son rachat de l'Amiga au début de l'année 2000, Amiga Inc. a essayé de construire une stratégie claire pour relancer l'Amiga. Les premières semaines prédominées par des annonces ont vite laissé place à du concret, surtout dans une direction : attirer les développeurs de tout poil vers AmigaDE (originellement appelé "Amie"), le nouvel environnement numérique Amiga. Pour cela, Amiga Inc. a lancé le 3 juin 2000 le SDK (Software Development Kit) et la plate-forme officielle pour développeurs le 13 juillet 2000. Malheureusement, le SDK ne fut disponible que pour Linux puis Windows, mais en aucun cas pour AmigaOS. La plate-forme, appelée "d'Amiga Development Workstation" ou plus communément "d'Amiga", ne fut donc qu'un simple PC. Ceci dit, bien qu'en x86, le d'Amiga Developer Workstation n'a aucune mention de Microsoft ou d'Intel.

D'Amiga Contrairement à ce que les utilisateurs Amiga auraient pu espérer, la plate-forme de développement est basée sur du x86 au lieu du PowerPC. Cela vient du fait qu'Amiga Inc. a voulu une machine la plus standard possible afin de limiter son coût (variant de 900 à 1000 $ selon les revendeurs). Le matériel standard a aussi été choisi pour accélérer sa mise sur le marché. C'est la première machine provenant de la maison mère Amiga depuis 1996.

Ce système pour développeur a été lancé afin de familiariser les programmeurs avec le nouvel environnement Amiverse/AmigaDE et fournir le plus de programmes possibles pour son lancement grand public qui était prévu pour la fin 2001.

Spécifications techniques
  • Carte mère Gigabyte GA-5AX.
  • Processeur K6-II 3D 500 MHz de chez AMD.
  • 64 Mo de mémoire SDRAM DIMM PC100 (plus tard revu à 128 Mo).
  • Disque dur de 10 Go IDE.
  • Lecteur de CD x40.
  • Lecteur de disquette 1.44 Mo.
  • Carte son Creative Sound Blaster Live.
  • Carte graphique Matrox G400 double sortie.
  • Enceintes 160 W.
  • Carte réseau Linksys NC100 v2.0.
Logiciels

Côté système et logiciel, la machine est fournie avec :
  • Linux Red Hat 6.1 préinstallé.
  • Le SDK Amiga.
  • Un soutien à l'ADN (Amiga Developer Network) d'une valeur de 1000 $.
Le soutien à l'ADN comprend tout un panel de services offerts aux développeurs tels que l'accès aux logiciels en version bêta de l'ADN, aux documentations, aux FAQ, aux bases de données des bogues, des réductions de 15% (conférence développeurs, divers documents), des exemples de code, l'accès à une liste de diffusion et à un canal IRC pour développeurs, etc.

Le d'Amiga est également fourni avec un émulateur pour Amiga Classic.

SDK Linux

Disponibilité

Le d'Amiga Developer Workstation est disponible via plusieurs revendeurs selon la localisation du client :
  • États-Unis : Software Hut Inc.
  • Canada : Wonder Computers International Inc.
  • Royaume-Uni : Eyetech Group Ltd.
  • Europe : KDH Datentechnik.
  • Australie : Unitech Electronics.
Des variantes

Quelques variantes ont été faites par des revendeurs notamment Eyetech avec ses EzDev. Après discussions avec Amiga Inc., Eyetech a donc proposé, à partir du 1er septembre 2000, quatre variantes de la plate-forme de développement afin de mieux convenir aux différents budgets et aux intentions de développement. Le SDK n'est pas inclus/installé mais doit s'acheter séparément.

Système d'entrée de gamme (entry-level system)
  • Carte mère avec circuit son, circuit graphique, Ethernet (10/100 Mbps), modem 56k et deux ports USB intégrés.
  • Processeur K6-2 à 500 MHz de chez AMD.
  • 64 Mo de mémoire SDRAM PC100.
  • Disque dur de 8,4 Go UDMA.
  • Emplacement pour un disque dur amovible.
  • Lecteur de CD x40.
  • Clavier et souris 3 boutons PS/2.
  • Licence Amiga DevPack et soutien développeur.
  • Le système EZDev-Plus est fourni dans une mini tour compacte avec trois baies externes (4 au total).
Système pour développeurs d'utilitaires (utility developer system)
  • Carte mère Gigabyte (super socket 7) avec ports PCI et AGP.
  • Carte graphique ATI Rage ou similaire en AGP.
  • Carte son Crystal CS4281 (full duplex) en PCI.
  • Processeut K6-2 à 500 MHz de chez AMD.
  • 128 Mo de mémoire SDRAM PC100.
  • Carte Ethernet PCI 10/100 Mbps.
  • Disque dur 17,2 Go UDMA.
  • Emplacement pour un disque dur amovible.
  • Lecteur de CD x40.
  • Clavier et souris 3 boutons PS/2.
  • Licence Amiga DevPack et soutien développeur.
  • Mise à niveau possible vers les configurations ci-dessous.
  • Le système EZDev-Plus est fourni dans une mini tour compacte avec quatre baies externes (cinq au total).
Système 1 pour développeurs multimédia (level 1 multimedia system)
  • Carte mère Gigabyte (super socket 7) avec ports PCI et AGP.
  • Carte graphique Matrox G400 32 Mo en AGP (simple sortie mais mise à niveau vers une double sortie possible).
  • Carte son Sound Blaster Live 1024 en PCI.
  • Processeut K6-2 à 500 MHz de chez AMD.
  • 128 Mo de mémoire SDRAM PC100.
  • Carte Ethernet PCI 10/100 Mbps.
  • Disque dur 17,2 Go UDMA.
  • Emplacement pour un disque dur amovible.
  • Lecteur de CD x48.
  • Clavier et souris 3 boutons PS/2.
  • Licence Amiga DevPack et soutien développeur.
  • Mise à niveau possible vers la configuration ci-dessous.
  • Le système EZDev-Plus est fourni dans une moyenne tour avec 5 baies externes (7 au total).
Système 2 pour développeurs multimédia (level 2 multimedia system)
  • Carte mère Gigabyte (super socket 7) avec ports PCI et AGP.
  • Carte graphique Matrox G400 Max 32 Mo en AGP (double sortie).
  • Carte son Sound Blaster Platinum en PCI (avec contrôle des E/S en façade).
  • Processeut K6-2 à 500 MHz de chez AMD.
  • 128 Mo de mémoire SDRAM PC100.
  • Carte Ethernet PCI 10/100 Mbps.
  • Disque dur 17,2 Go UDMA.
  • Emplacement pour un disque dur amovible.
  • Graveur de CD.
  • Lecteur de CD x48.
  • Carte modem 56K V90.
  • Clavier et souris 3 boutons PS/2.
  • Licence Amiga DevPack et soutien développeur.
  • Le système EZDev-Plus est fourni dans une moyenne tour avec 5 baies externes (7 au total).
EzDev
De gauche à droite : EZDev-Plus Utility System, EZDev-Plus Entry System,
EZDev-Plus Multimedia Level 1 System et le EZDev-Tower MultiMedia Level 2 System


En plus de ces quatre configurations, Eyetech a aussi proposé une plate-forme nommée "EZDev-Tower" qui inclut une carte d'Amiga 1200 dans la tour, à côté de la carte mère PC. Divers câbles et accessoires ont été ajoutés (commutateur clavier et écran, carte Ethernet PCMCIA, etc.) permettant d'utiliser les deux ordinateurs simultanément. L'Amiga dispose notamment d'un disque dur de 4,3 Go, d'un lecteur de CD x40, d'une interface clavier PC, d'une interface E-IDE (EZCD) et d'un doubleur de fréquence interne (EZVGA Mk2). Cette solution a, en outre, un paquet d'inconvénients comme son prix exorbitant, son poids élevé, sa forte consommation d'énergie, son dégagement de chaleur et des risques de court-circuit.

Conclusion

Comme le d'Amiga ne fut qu'un PC standard, il fut possible pour un particulier ou un revendeur tiers d'en construire et d'en proposer un lui-même en se référant aux spécifications ci-dessus. L'utilisateur final n'aurait plus qu'à acheter le SDK séparément (et si vous étiez porteur d'un véritable projet, vous auriez pu avoir le soutien développeur de la part d'Amiga Inc.).

Et comme de nombreux développeurs avaient déjà un PC sous Linux ou Windows, les ventes du d'Amiga Developer Workstation ont été modestes (bien qu'aucun chiffre n'a été officiellement avancé). La plupart n'achetant que le SDK (plusieurs milliers de ventes). De plus, dans les années qui ont suivies, Amiga Inc. a semblé abandonner peu à peu cette plate-forme matérielle (sans doute pour des causes financières) pour ne s'occuper que du côté logiciel du développement : le SDK.

Nom : D'Amiga Development Workstation.
Constructeur : Eyetech et autres.
Genre : ordinateur.
Date : 2000.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]