Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 07:26  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : 10 conseils pour réussir sa coding party
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - février 1993)


Créateurs de démos, programmeurs de tous niveaux, fanas de la numérisation sonore ou du décibel micro, les coding parties sont l'occasion rêvée pour vous de rencontrer des créateurs qui vous ressemblent ! Et pourquoi ne pas organiser vous-même votre propre coding party ? La rédaction de Tilt et les membres du groupe Sector One sont heureux de vous offrir ici, les dix conseils indispensables pour lancer une coding party d'enfer ! A vous jouer !

Qu'est-ce qu'une coding party ?

Une coding party rassemble les groupes les plus fameux en matière de programmation, ce qu'on appelle dans le jargon micro, la "scène". Réunis dans une même salle, tous ces passionnés vont participer à des échanges fructueux : présentations de démos, démonstrations de routines et d'astuces de programmation, concours graphique ou sonore, et tout ce qui concerne de prés ou de loin votre passe-temps....

10 conseils pour réussir sa conding party

Bien entendu, une telle réunion se doit d'être préparée avec le plus grand soin par les organisateurs afin d'être parfaitement réussie. Grand merci à Jedi, Surf Willy et ODC pour leur aide précieuse : leurs mises au point ont été précieuses pour lister les dix recommandations qui suivent.

Conseil n°1 : trouver une salle

Une coding party, c'est facilement plus de cent personnes à recevoir. Il va donc falloir trouver une salle appropriée, suffisamment grande et surtout bien équipée en prises électriques. Il est aussi très important de prévoir un grand nombre de tables et de chaises, de quoi installer "à l'aise" une centaine de ST, Amiga ou PC et leurs propriétaires. Bien entendu, il n'est pas facile de trouver une salle correcte et bon marché. Aussi, essayez de contacter les mairies, les maisons des jeunes, les associations, etc. C'est la salle que vous devez trouver en premier lieu avant de vous occuper du reste !

Conseil n°2 : les dortoirs

En second lieu, souciez-vous aussi d'offrir un toit pour la nuit à tous vos visiteurs. Les coding parties durant souvent plusieurs jours, et même si la plupart des programmeurs ne dorment pas, ou dorment sous ou dans leur micro, quelques tapis de sol, quelques duvets dans un gymnase ou une salle vide représenteront l'incontournable du confort ! Voilà de quoi détendre et étendre l'ambiance tout au long de la coding party.

Conseil n°3 : la nourriture

Sandwiches et bouteilles de coca sont les deux aliments majeurs des habitués des coding parties. Lors de l'organisation de la Sanom Convention de Sector One, Jedi, Surf Willy et ODC ont du dévaliser les boulangeries du royaume et tartiner ou jambonner pendant une journée entière pour nourrir leurs troupes. N'oubliez pas la mangeaille dans le calcul de votre budget. Trouver un bénévole pour gérer ce nerf de la guerre qui peut devenir un vrai casse-tête chinois.

Conseil n°4 : quand et comment inviter ?

Ne lancez pas trop tôt vos invitations. En effet, ces réunions attirent tant de passionnés qu'il est fréquent de trouver plus de cinq cents personnes devant l'entrée au lieu de cent... Difficile à gérer ! Envoyez vos invitations au maximum trois semaines avant la date prévue par Minitel, téléphone et également par courrier. Et bien sûr à votre magazine préféré (attention, prévenez-nous un mois et demi à l'avance).

Conseil n°5 : qui inviter ?

Les as de la programmation bien sûr, mais pas simplement eux. Il faut aussi prévenir la presse (magazines, responsables des émissions TV ou radio, pensez aux radios locales) afin de donner de l'ampleur à votre mouvement.

10 conseils pour réussir sa conding party

N'oubliez pas non plus de prendre contact avec le maximum d'éditeurs. C'est auprès d'eux que l'on obtient le plus souvent des lots à gagner pour les concours, ou des présentations de nouveaux programmes ou de matériel. De quoi dynamiser et donner du lustre à votre coding party.

Conseil n°6 : le meilleur moment pour organiser une coding party

Il faut savoir que les programmeurs risquent de se déplacer des quatre coins de la France, voire d'Europe, pour vous rejoindre. C'est donc la période des vacances scolaires qui se prête le mieux à l'organisation d'une coding party.

Conseil n°7 : les ordinateurs

D'habitude, on demande à tous les participants d'apporter leur micro personnel. C'est ce qui se fait dans presque toutes les coding parties et cela fonctionne très bien.

Conseil n°8 : les concours

Laissez les programmeurs de la "scène" organiser eux-mêmes des démonstrations de routines fameuses. De votre côté, si vous avez obtenu des lots de la part des éditeurs, magasins, journaux, organisez un concours sur un jeu suffisamment simple pour qu'on puisse facilement et en peu de temps, vérifier le score. Pour les concours de création graphique, vous déciderez d'un thème et ne l'annoncerez qu'à l'ouverture de la coding party. Pour la programmation, Sector One a, par exemple, l'habitude de définir trois catégories, la grosse démo, le secteur d'amorce ("boot sector", 480 octets maximum) et la mini démo (5 ko en assembleur).

Conseil n°9 : parlons gros sous !

Vous allez devoir définir le prix d'entrée de votre coding party. Et ce n'est facile ! La seule façon de s'en sortir financièrement, c'est de tenir un compte très précis de tout ce que vous investissez : frais de courrier ou de Minitel, location de la salle, et peut-être aussi du matériel (tables et chaises), coût de la nourriture (petits-déjeuners, sandwiches, boissons). S'il est d'usage d'offrir une bouteille de soda avec le ticket d'entrée, pour mettre tout le monde dans l'ambiance, un bar payant, tenu par quelques responsables dévoués est une véritable oasis. La coding party organisée en décembre 1992 par Sector One, par exemple, comptait au moins 15 organisateurs pour environ 200 participants.

Conseil n°10 : des contacts en béton !

Le but d'une coding party est avant tout de rencontrer et de faire se rencontrer tous ceux qui ont la même passion que vous. Lors de cette rencontre, pensez à l'avenir et, même si vous êtes un peu dépassé par la situation, nouez des contacts, créez des groupes, encouragez les rencontres, lancez des projets futurs, regrouper des programmeurs qui travaillent sur des créations similaires... pour qu'ils se retrouvent... lors de votre prochaine coding party.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]