Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 28 juin 2017 - 02:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les clients ICQ sur Amiga
(Article écrit par Luc Gibert et extrait d'Amiga News - novembre 1998)


ICQ

Je te cherche, I seek you, ICQ.

Mais que peut bien vouloir signifier ce charabia... non, non, ce n'est pas une petite annonce rose camouflée pas plus qu'un logiciel de carte géographique. Je vais vous présenter un type de logiciel qui permet un niveau supplémentaire de communication via Internet.

Mais commençons par le commencement. ICQ, autant que je sache, a été un projet sur Windows 3.1 qui est sorti entre 1995/96. C'est une méthode de communication qui ne remplace pas celles qui existent déjà (courrier électronique, IRC...) mais qui vient les compléter en offrant une sorte de synthèse. En effet, ICQ permet de faire beaucoup de choses mais sans être naturellement aussi complet que les autres moyens plus spécifiques, plus spécialisés. ICQ est géré par un serveur qui s'appelle Mirabilis (certains le surnomment misérabilis...). :-)

Anecdotiquement, l'Amiga n'est pas bien vu du tout sur Mirabilis et les logiciels ICQ Amiga n'ont aucune existence officielle. Il paraît que c'est dû au fait que le premier à avoir proposé un logiciel ICQ pour Amiga pour approbation était en fait un groupe de pirates...

Quoiqu'il en soit, c'est le serveur qui va vous attribuer votre numéro d'identité lors de votre création de compte et c'est lui qui sera l'unique serveur au monde à faire le relais de tout ce qui passe via ICQ.

Il permet tout d'abord d'envoyer des messages à tous les autres utilisateurs de ce système, c'est-à-dire à tous ceux qui ont un numéro d'identité (UIN) qu'ils soient connectés ou non. Si votre correspondant est connecté il pourra lire et vous répondre instantanément et dans le cas contraire, il recevra votre message la prochaine fois qu'il se connectera au serveur ; ça c'est son côté courrier électronique.

Il existe ensuite le "chat" (prononcez "tchatt") dans lequel vous pourrez discuter en direct avec qui vous voulez du moment qu'il est connecté au serveur ICQ. Les caractères sont transmis en temps réel et si votre correspondant se trouve sur PC ou Mac cela lui permettra d'avoir une conversation plus pratique avec vous car chez lui l'envoi de message (notre première option) se fait par l'intermédiaire d'une fenêtre par message... pas très pratique pour une conversation. Alors que le Chat lui permettra de suivre toute la discussion dans une seule fenêtre. Ceci est son côté IRC.

De même, à l'identique d'IRC, vous pouvez installer ce que j'appelle un "sniffeur". Je m'explique : vous inscrivez dans une liste les coordonnées des correspondants dont vous voulez être prévenu de la présence -ou absence- sur le serveur.

De plus, il est possible d'envoyer des fichiers au correspondant de votre choix ou, bien sûr, d'en recevoir un. C'est encore une autre capacité d'ICQ.

Il existe sur le site un monstrueux annuaire contenant les coordonnées de tous les abonnés. Vous pouvez faire une recherche à partir de votre client ICQ selon quelques critères : nom, prénom, UIN, pseudo. Et en utilisant votre navigateur et si la personne a complètement configuré son compte -ce qui est loin d'être le cas général- vous pouvez faire des recherches par sujet d'intérêt, âge, goût... c'est quasi illimité.

Encore un point essentiel du confort qu'offre ICQ : en vous connectant vous annoncez par avance à tous vos correspondants quel est votre statut de disponibilité : connecté (sans plus d'info), libre pour discussion, occupé, absent, invisible (IP caché...). Et naturellement il est possible de modifier ce statut à tout moment.

En conclusion, ICQ est une excellente méthode de communication rapide et efficace. Essayez-là et vous aurez du mal à ne pas le démarrer à chaque fois que vous vous connecterez chez votre fournisseur d'accès.

Après avoir vu la théorie, passons au crible ce qui existe sur Amiga comme client pour rentrer dans le monde ICQ... Choisissez vos coordonnées et quant à vous, M. Sulu, téléportation !

Les clients en présence

MICQ (aminet.net/comm/tcp/micq-0.4.0.lha)

Il constitue le premier portage sur Amiga. C'est un logiciel qui tourne dans un Shell, qui ne possède aucune interface graphique et qui n'en possédera jamais car l'auteur ne veut pas. Alors cela a quelques avantages mais pfouuu... on a l'impression d'avoir remonté d'une dizaine d'années dans le temps. De plus, il ne possède que le minimum vital au niveau des fonctions : recherche d'utilisateurs et envoyer des messages.

A utiliser si vous êtes un fan d'émulateur de terminal, anti-GUI ou radin en mémoire Chip. :-)

DcICQ (Digital Corruption ICQ) (hem1.passagen.se/jonasdav/dcicq.html)

Son installation est simple grâce au recours d'Installer. DcICQ a une interface graphique mais... hem... il utilise GadTools et le moins qu'on puisse dire c'est "peut mieux faire" et l'on est fortement tenté de penser que ce n'est fort probablement pas ce logiciel qui va servir à faire de la pub pour GadTools. Son interface rend vraiment la vie difficile à vos yeux et ne permet aucune souplesse de présentation. Au niveau compétence, il est totalement silencieux comme son compère MICQ. Donc il faut toujours avoir un oeil rivé dessus si l'on ne veut pas rater un message. La recherche d'information sur un UIN est pénible mais en bonne partie toujours due à l'interface graphique. Seul l'envoi de message est opérationnel sur ce logiciel. Enfin, côté stabilité, c'est à revoir... mais l'auteur nous prévient dans la documentation.

A utiliser uniquement si l'on est allergique au cli *et* à MUI. Vraiment pas très utilisable en tâche de fond.

DICQ (Digitali's ICQ) (www.amigaicq.com/amiga/dicq.html)

Voici notre premier candidat MUI. C'est tout de même le niveau au-dessus tant au niveau présentation qu'au niveau maniabilité. Bon, comme ses précédents concurrents, il n'y a pas de Chat ni d'envoi de fichier possible. Mais il présente une information supplémentaire qui est la dernière fois qu'un autre utilisateur s'est connecté. C'est un détail mais je trouve ça, à mon humble avis, très utile. Il est même assez bien présenté avec un système d'icône pour chaque connecté adapté à son statut. De plus, il comporte la notion d'évènement et de notification. Cela signifie, en peu de mots, que lorsqu'une personne se trouvant dans la liste de votre sniffeur se connecte ou se déconnecte vous en êtes averti (par un son par exemple). C'est d'une extrême utilité si l'on considère que l'on a pas l'intention de rester planté devant sa fenêtre DICQ... :-)

Il n'est plus en développement car l'auteur a rejoint l'équipe de DcICQ. Il fonctionne très aléatoirement... évitez-le si possible.

StrICQ (StarTrek-Robotech ICQ) (aminet.net/comm/misc/stricq.lha)

HAAAaaaaa... enfin, voilà le bestiau tel qu'on peut l'espérer ! Bon, ce n'est pas qu'il a beaucoup plus d'options que les autres mais il est nettement en avance sur les autres. D'abord son installation est automatique au moyen d'Installer. Il est aussi sous MUI. Il a donc les mêmes avantages que DICQ concernant la maniabilité, la lisibilité et le confort d'utilisation.

Voilà, le mot est lâché : confort. C'est là son grand avantage. Il est multifenêtre ce qui fait que vous pouvez contrôler tout ce qui se passe : une fenêtre pour le sniffeur, une pour les messages (qui est propre à chaque UIN donc même sans le Chat le suivi d'une conversation est parfait), une autre fenêtre pour les évènements survenus chronologiquement (X s'est connecté, untel est passé en statut libre pour discuter, Y s'est déconnecté...) lorsque vous étiez connecté au serveur...

Considérant les évènements et leur notification, StrICQ est très pratique. Il annonce évidemment tout évènement majeur (connexion, déconnexion et message) il permet l'affichage automatique du message ou, si vous préférez, allume simplement une "lampe" à gauche du nom de la personne qui vous a envoyé un message. Le Chat est déjà disponible et opérationnel même s'il y a encore quelque bogues puisqu'il est encore en bêta-test (par exemple, il est impossible de discuter entre deux personnes se trouvant derrière un pare-feu). Dans quelques semaines, il sera possible d'être plusieurs comme sur les canaux IRC. L'envoi de fichier ne sera pas bien long à être à son tour mis en place, il est pour le moment en alpha test chez l'auteur.

Il est possible (il suffit d'utiliser les préférences du logiciel) de créer un lien en StrICQ et votre navigateur. Ainsi, lorsque vous recevez dans un message une adresse HTTP, il vous suffit de cliquer dessus et automatiquement votre navigateur se connecte sur cette adresse. De même, vous pouvez le lier avec AmIRC pour que vous receviez le message aussi par son intermédiaire.

Enfin, le grand plus c'est qu'il existe une liste de diffusion où vous pourrez discuter entre utilisateurs de StrICQ et son auteur pour tous renseignements, aide ou demande d'adjonction d'options au logiciel. L'auteur, Douglas McLaughlin est hyper actif sur ce logiciel et ne rechigne pas à la tâche. Une excellente nouvelle pour terminer : StrICQ va peut-être bientôt être reconnu par Mirabilis officiellement.

Il m'a indiqué qu'il y avait sur sa "todo list" actuelle, le Chat, l'envoi de fichier et la notification individuelle (un son différent pour chaque personne dans votre sniffeur) mais après cela, il était ouvert à toutes propositions est qu'il intégrerait sur demande ce que désirent les utilisateurs. Pour information, Doug est un américain né au Texas, engagé dans l'US Air Force depuis 1988, basé sur Okinawa au Japon, il développe StrICQ en SAS/C.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]