Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 26 septembre 2017 - 23:38  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Winter Consumer Electronics Show 1991
(Article écrit par Dany Boolauck et extrait de Tilt - mars 1991)


Le CES de Las Vegas est devenu le paradis des amateurs de consoles, Nintendo-maniaques en tête. Mais, sous le déferlement des bombes japonaises, la micro-informatique survit, crée, innove. L'occasion pour Tilt de faire un bilan de la lutte micros VS consoles et surtout de vous présenter quelques nouveautés micro qui feront des ravages dans les prochains mois...

CES de Las Vegas

Mercredi 9 janvier 1991, les roues de notre avion crissent au contact de la piste d'atterrissage. Peu après, une voix grésille dans les haut-parleurs de l'appareil, c'est celle du commandant de bord. "Welcome to Las Vegas and good luck!". Il aurait pu également nous gratifier d'un "Welcome, CES", car la capitale du jeu devient pendant quelques jours (entre le 10 et le 13 janvier), le centre de la plus grande manifestation dédiée à l'électronique.

En effet, tout ce qui touche de près ou de loin à l'électronique dans le monde se trouve au CES (Consumer Electronic Show). Les professionnels viennent s'ébahir devant les derniers miracles de la technologie : les lecteurs-enregistreurs de CD Pioneer et Kenwood, l'écran couleur ultra-plat à cristaux liquides de Toshiba, les téléviseurs et les disques laser haute définition de Pioneer (ces derniers sont très impressionnants !). Quant au secteur qui nous intéresse, c'est-à-dire le jeu sur micro et console, il n'est peut-être pas aussi spectaculaire mais certainement aussi intéressent, du moins pour des mordus comme nous.

Le marché de la micro en crise

Les professionnels sont unanimes, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, le marché de la micro accuse un ralentissement dans sa croissance. Cette croissance est chiffrée entre 15 et 20% alors qu'elle tourne habituellement autour de 30 à 40%. Ce ralentissement, qui affecte plus gravement les logiciels que la vente de micro-ordinateurs, est bien évidemment lié au développement majeur des consoles. Un bon nombre de possesseurs de micro ont acquis une console 16 bits ou une portable, consacrant par la même occasion tout leur budget de Noël à l'achat de cartouches de jeux.

En outre, nous le savons tous, l'achat d'un micro-ordinateur n'entraîne pas forcément celui de logiciels (c'est même là un de ses atouts majeurs face aux consoles, dont les cartouches coûtent fort cher). Le piratage ainsi que les compilations de jeux offertes par les magasins (surtout en Grande-Bretagne) lors de l'achat d'un ordinateur sont des facteurs de ce décalage entre les ventes de logiciels et celles des ordinateurs. Autre élément intéressant relevé par les éditeurs américains : les ventes de logiciels ont été excellentes sur les titres vedettes et plutôt décevantes sur les titres moyens.

Est-ce la traduction d'une baisse du pouvoir d'achat des consommateurs ou d'un changement dans les habitudes de consommation ? Si tel est le cas, cela revient à dire que le public n'achète plus les yeux fermés et ne recherche que des valeurs sûres. Cela dit, le marché de la micro reste d'une grande importance. Aux États-Unis, le PC continue de régner presque sans partage avec ses 20 millions d'ordinateurs dans les foyers. L'Amiga ramasse les miettes (de 200 000 à 300 000 unités, au grand maximum). L'Apple II et l'Atari ST sont dorénavant inexistants. Certains éditeurs tels que Accolade avouent avoir fait 70% du chiffre d'affaires 1990 sur PC !

La Lynx au prix de la Game Boy !

Parmi les constructeurs présents au CES, un nouveau venu, et de taille : IBM ! Le géant américain est bien là, mais se cantonne dans le secteur professionnel, et présente ses PS 11 et PS 12 ainsi que son lecteur de CD-ROM. Le stand de Commodore est curieusement situé hors du secteur loisirs. On y redécouvre le CDTV qui sera, paraît-il, disponible au printemps. Nous avons pu y voir quelques logiciels éducatifs (peu convaincants) et des jeux tels que Xenon 2, Defender Of The Crown et Falcon. Ces derniers sont, il faut bien le reconnaître, d'un niveau inférieur à ce qu'on pouvait attendre d'une telle machine. Espérons qu'avec le temps les produits seront à la hauteur des ambitions du CDTV.

CES 1991

Chez Atari, les quelques rares ST 1040 sont engloutis par les dizaines de Lynx qui ornent le stand. On nous présente le nouveau modèle Lynx, plus compact, plus ergonomique et doté d'un prix explosif : environ 550 FF ! Cette Lynx est totalement compatible avec les cartouches de l'ancien modèle et comprend un protège-écran.

CES 1991

Comment s'explique cette baisse de prix ? Écoutons Sam Tramiel : "En plus des modifications d'ordre esthétique et ergonomique, nous avons réduit les coûts de fabrication grâce à de nouveaux composants." Il semblerait, de plus, que la dernière Lynx soit monophonique et non plus stéréo, information à vérifier dès que nous aurons pu examiner à la loupe le nouveau bébé de la firme Atari. Les ventes de la Lynx qui, comparées à celles de la Game Boy, piétinaient joyeusement vont très certainement être dopées par ce changement spectaculaire de prix.

De nouveaux jeux sont en préparation : World Class Soccer, Ninja Gaiden, Blockout, Xybots, Shangai, Warbirds, NFL Football, Vindicators, Grid Runner, Turbo Sub, Checkered Flag, APB, Scrapyard Dog, Tournament Cyberball 2072 devraient porter le nombre de cartouches disponibles en juin 1991 à trente-deux. Voilà enfin un produit qui semble être en mesure de concurrencer efficacement la Game Boy de Nintendo.

Est-ce tout ce qu'il y a de nouveau chez Atari ? Non. En questionnant David Harris d'Atari USA, nous avons pu obtenir quelques confidences. La fameuse console 16 bits d'Atari nommée Panther sera disponible fin 1991. En outre, un ordinateur du nom de Falcon dont le processeur serait un 68030 sera disponible en 1992 ! David Harris n'a pas voulu en dire plus, hormis cette phrase intrigante : "Il y aura beaucoup de noms d'oiseaux et d'animaux." En fait, Atari, qui, en micro-informatique fit un échec total aux États-Unis, tente un retour en force sur le terrain des jeux vidéo. La partie sera rude face aux poids lourds japonais...

Nintendo : 3,4 milliards de dollars !

Nintendo reste l'incontestable numéro 1 outre-Atlantique avec 27,4 millions de NES vendues, ce qui représente une pénétration des foyers de 30% et environ 60 millions de joueurs... dont 49% d'adultes ! (44% ont entre 6 et 17 ans et 7% ont moins de 6 ans). Plus de 300 titres étaient présentés sur le salon et, selon Toy Retail Sales Tracking Service, Nintendo contrôlerait 87% du marché américain des jeux vidéo ! Cela dit, ce marché atteint lentement son seuil de saturation pour la NES.

Si Nintendo annonce avoir vendu 7,2 millions d'unités en 1990, de nombreuses sources font état d'un chiffre plus proche de 5 à 6 millions, ce qui reste honorable face aux 300 000 consoles 8 bits vendues par Sega mais laisse à entendre qu'il ne faut plus tarder à préparer le futur. Celui-ci aura pour nom Super Famicom. Sa sortie aux États-Unis est officiellement prévue pour juin 1991. Certains déplorent la faiblesse de son processeur, celui qui équipe l'Apple II GS, face au vrai 68000 de la Genesis. D'autres font valoir que Sega aurait déjà vendu 1 million de consoles 16 bits et pris une avance qui sera difficile à rattraper. Il est fort probable en effet que Nintendo ne pourra pas dominer le marché des 16 bits comme il a pu maîtriser celui des 8 bits. Il y a cependant fort à parier que le géant nippon dépassera malgré tout ses concurrents de toujours, Sega et NEC, grâce à son formidable marketing et à la puissance de son nom. Réponse attendue avec impatience, à Noël prochain.

La Game Boy, la console portable de Nintendo, remporte un énorme succès avec 3,2 millions d'unités vendues aux États-Unis (10 millions attendus en 1991) et 9 millions de cartouches. 60 titres sont disponibles et 80 nouveautés devraient arriver cette année. Les proportions enfants/adultes vont à l'avantage des adultes : 34% d'enfants y jouent tous les jours contre 46% d'adultes ! En France, la Game Boy fait également des ravages (on cite le chiffre de 100 000 unités vendues depuis septembre 1990), mais c'est en Allemagne que cette console explose : 400 000 unités vendues en 1990 ! La nouvelle Lynx d'Atari, pour s'imposer, devra être réellement bon marché et disposer de bons jeux...

Sega on the Run

Chez Sega, le moral est au beau fixe. Bien sûr, la Mega Drive ne crève pas les plafonds comme la NES de Nintendo mais elle se vend bien. Selon la maison mère, elle aurait franchi la barrière du million d'unités aux États-Unis. Le village Sega, moins grand que celui de Nintendo, présente les produits de la Sega Master System II, la Mega Drive et la Game Gear.

Certains jeux sur Mega Drive sont d'une qualité exceptionnelle, notamment Fantasia, la deuxième aventure de Mickey, et Sonic The Hedgehog qui est jeu d'action génial et d'une rapidité époustouflante.

Sega a laissé un certain nombre de développeurs libres de créer des jeux sur la Mega Drive et les résultats sont parfois bien décevants. La plupart des observateurs s'accordaient à penser que 50% des jeux présentés sur le CES n'étaient pas dignes de figurer au catalogue de la Mega Drive. Il est d'ailleurs fort probable qu'on ne les verra pas en France. Seuls les meilleurs titres seront importés.

Du côté de la Game Gear, les objectifs sont ambitieux puisque Sega of America espère vendre en 1991 un million de machines et disposer d'un catalogue de 26 titres d'ici à la fin de l'année.

Et NEC me direz-vous ? Le silence est quasi absolu. Oui, la console a du succès, non, nous ne donnons aucun chiffre, non, nous ne pouvons rien dire non plus des ventes de la portable. Bref, la position de NEC sur le marché américain est encore trop fragile pour que la société fasse étalage de ses chiffres. Les estimations qui circulent permettent cependant de situer à 500 000 le nombre de consoles installées outre-Atlantique et à 200 000 celui des consoles portables mises en place pour la période de Noël. Ces dernières seraient, selon les propos des dirigeants de la compagnie, "parties comme des petits pains".

Peu de nouveautés marquantes en jeux, vous connaissez déjà la plupart des cartouches qui étaient en démonstration sur le stand NEC. Panza Kick Boxing et Tennis Cup (qui sera vendu aux États-Unis sous le nom de Davis Cup) de Loriciels seront très certainement parmi les incontournables de l'année sur NEC, tout comme de fort belles adaptations de grands titres de Cinemaware.

Logiciels micro : quality made in USA

Notre tour traditionnel des stands tenus par les éditeurs américains ne nous déçoit pas. Beaucoup de titres de grande qualité sont présentés. A noter que le compartimentage disquette/cartouche n'existe plus. Les éditeurs travaillent aussi bien sur le marché de la micro que sur celui de la console.

Accolade

L'année 1990 a été euphorique pour cette société qui a doublé ses ventes par rapport à l'année précédente. Elle est bien décidée à en faire autant grâce aux produits qu'elle s'apprête à lancer sur le marché courant 1991. Commençons par les titres sur la Mega Drive. L'arrivée de Turrican sur la console 16 bits est une excellente nouvelle. Ce superbe jeu d'action fera certainement vibrer les amateurs du genre. Sortie prévue pour septembre 1991. Hardball est une simulation de baseball qui sera disponible en mars. Onslaught, un "hack'n slash" que les possesseurs de ST et d'Amiga connaissent bien, sera disponible sur la Mega Drive en mai. Star Control est un jeu d'action/stratégie dont la sortie est annoncée pour fin juin.

Côté micro-ordinateurs, deux titres à retenir, Conspiracy: The Deadlock Files est un jeu d'aventure (en VGA) dans le genre thriller hitchcockien. Sortie sur PC en février 1991. Road And Car n°1 est une disquette d'extension pour Test Drive 3. Sortie prévue en février sur PC. A noter que les jeux d'aventure Search For The King et Altered Destiny (déjà disponible sur PC) sortiront respectivement en février et mars sur Amiga.

MicroProse

Plusieurs nouveautés intéressantes étaient en démonstration sur le stand. Commençons par le très attendu Gunship 2000, le successeur de l'excellent Gunship. Cette simulation d'hélicoptère sur PC sera disponible au printemps 1991. Il y aura aussi F117A Nighthawk, du nom de ce fameux bombardier furtif (invisible au radar), actuellement utilisé par les Américains dans la guerre du Golfe. Cette simulation aérienne vous permettra d'expérimenter les capacités de ce Stealth Fighter. Sortie sur PC au printemps 1991. Darklands est le premier jeu de rôle portant le label MicroProse. L'action se passe dans l'Allemagne du XVe siècle. Le joueur contrôle un groupe de quatre aventuriers dans un scénario très classique d'épopée fantastique. Sortie prévue sur PC en automne 1991.

TimeQuest est un jeu d'aventure qui reprend le thème si classique du voyage dans le temps. Le joueur y rencontrera Jules César, Hitler, Napoléon, Genghis Khan, Attila, Cléopâtre, etc. Sortie prévue en avril sur PC. Le titre qui suit mérite une attention particulière, les amateurs de Railroad Tycoon et de Sim City en raffoleront. Civilization de Sid Meier est une simulation d'un monde où vous contrôlez un groupe de nomades. L'action commence 4000 ans avant Jésus Christ et vous avez pour mission de développer une civilisation à partir de ce petit groupe de nomades ! Une partie se déroule dans le passé, le présent et le futur. Sortie prévue sur PC en automne.

Côté consoles, notons la sortie prochaine de F-15, la simulation de vol sur Nintendo, et l'adaptation prochaine de Railroad Tycoon sur Super Famicom de Nintendo.

New World Computing

Après le grand succès commercial de ses titres fétiches, Might And Magic et Might And Magic II, cet éditeur s'apprête à sortir Might And Magic III: Isle Of Terra. Ce nouveau jeu de rôle bénéficie d'un système de jeu relativement proche de Dungeon Master ainsi que d'excellents graphismes animés. Sortie prévue en février-mars sur PC. Planet's Edge est un jeu de rôle de science-fiction qui sera disponible sur PC en mars.

Interplay

Deux nouveautés à signaler. Tout d'abord il y a Castles, un jeu de rôle d'un genre tout à fait inédit où le joueur doit construire lui-même ses châteaux et organiser son domaine. Sortie prévue sur PC en avril. Les versions Amiga et Macintosh seront respectivement disponibles en août et septembre. Ensuite, Lords Of The Rings II va sortir en été sur PC. La version de Lord Of The Rings I, déjà disponible sur PC, va bientôt sortir sur Amiga. Nous avons également vu Battle Chess sur CD-ROM et sur Macintosh (date de sortie inconnue).

SSI

Le très attendu Eye Of The Beholder, un jeu de rôle SSI/TSR bénéficiant d'un système de jeu à la Dungeon Master, devrait déjà être disponible sur PC et Amiga. Death Knights Of Krynn, la suite du jeu de rôle Champions Of Krynn, sera bientôt disponible sur PC (mars) et Amiga (avril).

Cinemaware

Le prochain titre vedette de cet éditeur est sans conteste Enemy Within. Dans ce jeu d'action/aventure, le joueur ne contrôle pas le héros. Il ne peut que l'aider à se dépêtrer d'une histoire de vendetta. Date de sortie prévue : juin sur PC et septembre sur Amiga. La simulation sportive TV Sports Baseball est annoncée sur Amiga (mai), PC (juin) et PC Engine (juillet). Lords Of The Rising Sun est prévu sur PC en juin. TV Sports Rollerbabes est un sport futuriste où hommes et femmes s'opposent dans des épreuves burlesques. Sortie prévue sur PC (mars) et Amiga (août).

Origin

Plusieurs nouveautés à venir chez les créateurs d'Ultima et de Wing Commander. Sachez à ce sujet que des disques d'extension nommés Wing Commander: The Secret Missions 1 et 2 devraient déjà être disponibles sur PC. Mieux encore, Wing Commander Vengeance Of The Kifrath sera disponible en juin-juillet. Son scénario sera, paraît-il, plus profond et plus riche que celui de son prédécesseur. Nous avons pu voir une démo de ce jeu dont les graphismes animés (VGA) et l'environnement sonore sont démentiels ! Une bonne nouvelle, Wing Commander 1 sera bientôt disponible sur Amiga. La série Worlds Of Ultima s'enrichit d'une nouvelle aventure nommée Martian Dreams. Sortie prévue sur PC au printemps 1991.

Electronics Arts

La branche américaine de EA se tourne résolument vers les consoles. Immortal, le jeu de rôle/action, vient de sortir sur NES. Blockout (stratégie), Battle Squadron (shoot-them-up) et James Pond (action/aventure) seront disponibles en mars sur la Mega Drive. Road Rash est un nouveau jeu de course de motos dont la sortie est prévue en mars sur la Mega Drive.

Bilan

Quel bilan peut-on tirer de ce CES 1991 ? La micro tient le choc face à la vague et la vogue des consoles. Le PC gagne rapidement ses titres de noblesse en tant que machine de jeux avec des titres qui sont dans l'ensemble d'excellente qualité. Pour sa part, le marché des consoles continue à se développer. Problème majeur : trop de titres moyens, voire franchement médiocres, sortent sur toutes les consoles. Revivra-t-on un deuxième crash des consoles semblable à celui qui secoua le marché en 1983 ? Espérons que non.

Ce qui est sûr, c'est que seuls les meilleurs jeux justifieront les importants investissements qui sont consentis pour leur développement. Nombre de petits éditeurs pourraient ainsi être amenés à perdre beaucoup d'argent, voire à disparaître purement et simplement. En résumé, trop de consoles, trop de portables, trop d'éditeurs, trop de titres... Il y aura forcément des "morts" sur ce parcours. Au consommateur (c'est-à-dire à vous chers lecteurs) de ne pas se tromper dans le choix d'un ordinateur, console ou console portable.

Actuellement, les valeurs sûres sont le PC, l'Amiga, la Mega Drive, la Game Boy (et peut-être la nouvelle Lynx). J'y ajouterais sans l'ombre d'un doute la Super Famicom de Nintendo. J'en possède une et je peux vous assurer que c'est (pour moi) la meilleure des consoles 16 bits.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]