Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 18 novembre 2017 - 00:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Summer Consumer Electronics Show 1992
(Article écrit par Dany Boolauck et extrait de Tilt - juillet 1992)


L'édition 1992 du CES de Chicago présentait l'intérêt d'offrir un panorama exact de l'offre actuelle. Elle nous a ainsi permis de distinguer clairement la tendance du marché pour les années à venir. La micro est en pleine mutation avec l'arrivée du CD-ROM et du CD-i qui tentent de s'imposer et les consoles 16 bits qui s'apprêtent à enterrer les déjà vieilles 8 bits.

CES 1992

CES d'été

Sortis de O'Hare, l'aéroport de Chicago, les journalistes de Tilt s'engouffrent dans une limousine aux vitres teintées. Encore un peu assommé par les huit heures de vol qui nous séparent de Paris, nous nous enfonçons dans le cuir épais de la banquette arrière de notre paquebot monté sur roues. Chicago nous accueille avec sa mine des mauvais Jours : le ciel reste obstinément couvert et le vent froid ne semble pas savoir que l'été arrive. C'est à se demander si ce Consumer Electronic Show (28 au 31 mai) mérite bien son nom de CES d'été.

Mais nous n'aurons bientôt plus de raisons de nous plaindre du climat, une rumeur persistance circule dans les couloirs du salon : le CES de Chicago vit peut-être ses derniers moments car les prochains se dérouleraient à la Nouvelle Orléans.

La guerre des consoles

En attendant ce grand changement, les logiciels de la cuvée 1992 nous attendent dans les stands du CES. Les habitués du salon découvrent un salon sans grosse surprise. Un rapide tour des stands nous donne déjà le ton : les consoles dominent largement le marché américain. Nintendo détient 80% du marché des 8 bits et continue de vendre des NES. Sega, de son côté, connaît un franc succès avec sa 16 bits Genesis (la Mega Dnve américaine) et développe une stratégie commerciale très agressive face à la Super NES (la Super Famicom américaine) de Nintendo.

C'est la guerre ! Il y a de quoi : le marché des consoles 16 bits est en plein essor et il s'agit pour chacun de ces géants japonais de s'accaparer la plus grosse part de l'immense gâteau. Rendez-vous compte : les joueurs, qu'ils soient sur micro, consoles ou portables, totalisent 100 millions de personnes ! Guerre des prix, de gadgets, de ludothèque, Sonic et Mario sortent le grand jeu pour séduire les consommateurs qui se frottent les mains car les prix n'arrêtent pas de baisser.

Qui est le leader pour l'instant ? Impossible de le dire car les frères ennemis du joypad annoncent leurs chiffres et prétendent que ceux de leur principal concurrent sont faux ! Sega affirme que sa Genesis atteindra les 6,1 millions d'unités à la fin 1992. Pour Sonic, le calcul est simple : Sega vend deux fois plus d'unités que son concurrent. Mario, de son côté, annonce que sa Super NES atteindra les 8,7 millions à la fin 1992 et évalue le parc actuel de la Genesis à 2 millions d'unités !

Tous ces chiffres fort alléchants donnent le vertige aux éditeurs qui se ruent sur les consoles 16 bits et développent des titres dont plusieurs sont des conversions de jeux micros. Résultat, au CES, les immenses villages Nintendo et Sega abritent plus de stands que dans les précédents salons. Disons-le franchement, trop d'éditeurs se lancent dans l'aventure de la console. Résultat : ils sont plusieurs à se partager un gâteau qui n'est pas extensible, d'autant que la plupart des jeux sur consoles se concurrencent ! A ce rythme-là, il risque d'y avoir pas mal de dépôts de bilan l'année prochaine car, comme chacun sait, une gamelle sur console fait dix fois plus mal que sur micro ! Du coup, les stands réservés aux logiciels sur micros sont un peu moins nombreux que d'habitude.

La micro en perte de vitesse ?

Que se passe-t-il ? La micro serait-elle en perdition aux États-Unis ? Non, l'Amiga est en baisse mais les ventes de PC sont en progression. Des sociétés comme SSI, Sierra, MicroProse et Origin font d'excellents chiffres de ventes. Il n'y a donc pas de malaise de ce côté-là.

La défection des éditeurs est plutôt due à des raisons de politique commerciale. La première est évidemment liée à l'explosion de la console 16 bits. Conscients de l'énorme potentiel du marché de la console, les petits éditeurs doivent faire un choix car ils n'ont pas les moyens financiers pour se placer à la fois sur le marché de la micro et sur celui de la console. Le développement d'un jeu sur console coûte beaucoup plus cher qu'un logiciel sur micro et n'est donc pas à la portée de tous. Certains éditeurs contournent le problème en vendant les droits de conversion de leurs jeux et touchent des redevances. D'autres se lancent à fond dans l'aventure de la console en se protégeant par la "prévente" de leurs cartouches. Ce stratagème fonctionne si le produit est suffisamment bon, si les partenaires (les acheteurs) sont dignes de confiance et si le jeu se vend effectivement bien (ça fait beaucoup de si). Dans le cas où son produit est un échec, l'éditeur peut faire une croix sur les futurs titres qu'il veut lancer et ce, au cas où il n'a pas déposé son bilan !

La deuxième raison se rattache à l'apparition du nouveau support qu'est le CD. Le CD-ROM et le CD-i pointent le bout de leur nez et intéressent tous les professionnels (consoles et micro). Ils vont tous s'y mettre, c'est une certitude. Le développement d'un véritable jeu sur CD requiert plus de temps et d'investissements qu'un jeu sur disquette. La plupart des éditeurs nous ont avoué qu'ils travaillaient actuellement sur des titres CD-ROM ce qui explique le faible nombre de titres en "version disquette" présentés au CES.

La danse des fous de Bassan

Chez les constructeurs, c'est le calme plat ! Pas de stand Commodore, pas de stand Atari ! Mauvais signe ? Pas sûr, on peut difficilement croire que Commodore et Atari lâchent le marché américain aussi brutalement. Espérons donc que ces absences sont dues à la préparation d'armes secrètes qui vont nous faire saliver d'envie. On tient déjà un nom pour le prochain ordinateur d'Atari, le Falcon, qui sera dévoilé aux Européens cet été.

Mais ces absences regrettables ne nous ont pas empêché de découvrir les stands de Tandy, IBM, Apple et Philips. Ce dernier met le paquet avec son village dédié au CD-i, version salon et version portable. Le ton est délibérement pro chez Tandy, IBM et Apple, avec la présentation de plusieurs applications sur CD-ROM. Pourtant, leurs stands sont placés aux côtés de ceux des éditeurs de jeux ! Qu'on ne me dise pas qu'"ils" ne savent pas que leurs machines servent à jouer ! La vérité est qu'affirmer une vocation ludique pour une machine, c'est la discréditer auprès des hommes d'affaires. Les hypocrites ! L'Amérique connaît une récession économique et il va bien falloir compter sur la moindre vente, d'où les clins d'oeil (sans trop avoir l'air d'y toucher) de ces constructeurs vers le monde ludique. Bref, ils ne savent plus tellement sur quel pied danser (comme les fous de Bassan) car ils ne peuvent pas avoir, à la fois, le marché du jeu et le monde professionnel.

Des jeux de qualité

Les logiciels sont nettement moins nombreux que dans les précédents CES mais nous avons pu noter une nette amélioration de la qualité. Bien entendu, il y a encore des bides en puissance, mais nous ne nous attarderons pas sur ces titres. Tilt a pensé qu'il était préférable de présenter les jeux susceptibles d'offrir un certain intérêt pour les joueurs de l'Hexagone.

MicroProse

C'est la société qui nous a présenté le plus de nouveautés. Johnny Crash a changé de nom et se nomme, dorénavant, Rex Nebular And The Cosmic Gender. Rappelons qu'il s'agit du premier jeu d'aventure de MicroProse dont le système de jeu s'apparente à celui de Sierra. La démo que nous avons vue est des plus alléchantes. Superbes graphismes animés, très humoristique, Rex Nebular est un des titres qui fera du bruit à sa sortie en octobre sur PC (configuration minimale : 286 à 12 MHz et 2 Mo de mémoire).

CES 1992
Rex Nebular And The Cosmic Gender

Avec Task Force, nous retombons dans la simulation, une catégorie maîtresse chez MicroProse. Imaginez un jeu de guerre/simulation tout en graphismes animés. Très spectaculaire ! Sa sortie est prévue en octobre sur PC. Ça y est ! Formula One Grand Prix sort sur PC cet été ! S'il est aussi rapide (ou plus) qu'Indianapolis 500, ce jeu deviendra la référence en matière de simulation de course de F1. Haunting est le titre d'un jeu d'aventure dont le thème est l'épouvante, comme pour Guest ou Doom Of Derceto. Pour Strike Eagle III, une simulation de vol très attendue, il faudra attendre le mois d'octobre pour pouvoir y jouer. Toujours dans la même catégorie, nous avons vu Jump Jet dans lequel le joueur pilote un Harrier. Sortie prévue pour cet automne/hiver sur PC.

CES 1992
Jump Jet

Nous changeons de registre avec Challenge Of The Five Realms qui est un jeu de rôle sur PC, créé par Paragon Software. Là encore, les séquences animées seront privilégiées et les graphismes seront, paraît-il, époustouflants. Date de sortie inconnue.

ReadySoft

Un seul titre à retenir chez ce spécialiste du dessin animé interactif : Dragon's Lair 3 ! Sortie prévue cet automne/hiver sur Amiga.

CES 1992
Dragon's Lair 3

SSI

Deux titres intéressants chez les rois du jeu de rôle. Dark Sun Shattered Lands est le premier titre d'une nouvelle série de jeux de rôle où vous devrez combattre un roi-sorcier et sa puissante armée. Sortie prévue sur PC (janvier 1993) et sur Amiga (novembre 1992). M, oui, M est le titre du prochain jeu de rôle de science-fiction. Objectif : délivrer des diplomates enlevés et retenus sur une planète. Sortie prévue sur PC (août 1992), Amiga (octobre 1992) et Mac (décembre 1992).

Walt Disney

On attend toujours la sortie de Stunt Island, une simulation de vol où vous pouvez également créer des cascades et les filmer. Elle est normalement prévue pour cet automne sur PC. Coaster est le nom américain des fameuses montagnes russes. Grâce à cet éditeur en 3D, vous pourrez créer vos parcours et subir les critiques d'un jury de connaisseurs ! Sortie prévue sur PC cet automne. Heaven And Earth est un curieux jeu inclassable, à mi-chemin entre le jeu de patience à la Shangai et les puzzles (labyrinthes, etc.). Sortie prévue cet été sur PC et Mac.

Dog Eat Dog est basé sur les relations humaines au sein d'une entreprise. En effet, ce jeu d'aventure humoristique vous propose de gravir les échelons d'une immense société. Assez déroutant ! Sortie prévue sur PC et Mac cet automne. Quant à Unnatural Selection, il s'agit d'une sorte de Sim Earth dans lequel vous développerez génétiquement des créatures que vous lancerez ensuite dans des combats mortels contre d'autres monstres. La sortie d'Unnatural Selection est prévue sur PC cet automne.

Electronic Arts

Michael Jordan Flight Simulator est, comme son nom ne l'indique pas, une simulation de basket très attendue sur PC, probablement disponible cet automne. Car And Drivers est une simulation de pilotage de voitures de sport telles que Corvette, Ferrari, etc. Sa date de sortie sur PC est inconnue.

New World Computing

Après le succès de Might And Magic 3, il fallait s'attendre à ce que soit programmé une suite ou un nouveau scénario. C'est chose faite et le titre de ce nouveau jeu de rôle est Clouds Of Xeen. Le système de jeu est absolument identique à celui de Might And Magic 3 et promet d'être aussi prenant que ce dernier. Sortie prévue cet automne/hiver sur PC.

CES 1992
Clouds Of Xeen

Interplay

Un seul titre en prévision chez le créateur de Bard's Tale : Castles 2. On y retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de l'original mais sur une plus grande échelle. Sortie prévue cet automne/hiver sur PC.

Maxis

On ne prend pas de risque chez Maxis. La série de Sim continue ! Sim Life vous permet d'être dieu et de créer des plantes et des animaux. Objectif : créer des organismes capables de survivre ! Sortie prévue sur PC et Mac (cet automne/hiver). El-Fish vous permet de créer des aquariums et des poissons que vous manipulez génétiquement. Créé par Alexey Pajtinov, le créateur de Tetris. El-Fish sera disponible sur Mac et PC. Date de sortie inconnue.

Origin

Strike Commander était effectivement en démonstration. Il est plus beau que jamais ! Sa sortie est prévue pour novembre. Tilt fait pression sur Chris Roberts pour qu'il le sorte en septembre ! Ultima 7, deuxième partie, c'est la découverte de ce CES ! Les autres titres annoncés sont Ultima Underworld 2 et Privateer (ou Trade Commander), un jeu à la Elite mais avec des graphismes à la Wing Commander 2 !

Sierra

Pas de surprise chez les maîtres de l'aventure. On y retrouve Laura Bow, Quest For Glory 3, Betrayal At Krondor, Space Quest V et King Quest's VI. Nous avons aussi découvert Screen Antics (label Dynamix). Il ne s'agit pas d'un jeu mais d'une sorte de film dont la vedette est un naufragé bloqué sur une île déserte. Il lui arrive toutes sortes de choses plus désopilantes les unes que les autres ! Sortie prévue cet automne/hiver sur Mac et PC.

Konami

Cela va faire déjà deux ans que Konami, un des meilleurs éditeurs sur consoles, édite des jeux sur micro. Sa dernière nouveauté en date, Batman Returns, est un jeu d'aventure inspiré du film qui sort actuellement aux États-Unis.

Fin de la visite

Voilà, ce rapide passage en revue des logiciels présentés au CES vous a décrit l'essentiel de ce qu'il y avait à retenir. Hormis le combat à couteaux tirés entre Sega et Nintendo pour s'accaparer le marché de la console 16 bits, on peut également souligner que la disquette va très bientôt mourir. Tous les éditeurs se préparent activement pour le lancement des jeux sur CD-ROM. Si tous les produits à venir sont de la veine de Guest (ou mieux), la micro se prépare un avenir en béton ! En outre, malgré l'impressionnante domination du marché de la console par rapport à la micro, les professionnels sont tous d'accord pour affirmer que la console est en train de vivre ses dernières années et placent le point culminant de l'âge d'or des consoles en 1994. Après, le déclin sera plus ou moins lent, suivant la rapidité de la transition cartouche/CD en train de s'opérer. Dans toutes les courses il y a un outsider. Dans le monde de la micro ludique, il y en a un, et de taille : le CD-i !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]