Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 30 septembre 2020 - 06:15  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Computer Entertainment Show 1990
(Article écrit par Michel Desangles et extrait de Joystick - octobre 1990)


Traditionnellement, le mois de septembre est l'occasion de faire le point sur le marché des jeux vidéo, car c'est en septembre que se tient le plus important salon européen de micro-informatique à Londres. L'an dernier, c'était le PC Show, cette année, il s'appelait CES (Computer Entertainment Show), car ce n'était plus le même organisateur.

Peu importe : l'ambiance est la même d'année en année, et à quelques mineures différences près, on rencontre les mêmes gens, les mêmes éditeurs et parfois les mêmes promesses (un exemple au hasard : Psygnosis annonce Aquaventura pour la fin de l'année en 1988, Psygnosis annonce Aquaventura pour la fin de l'année en 1989, et bien sûr, Psygnosis annonce Aquaventura pour la fin de l'année en 1990).

Certes, quelques développeurs ont changé de maison d'édition, certaines licences ont changé de main, mais dans l'ensemble, c'est toujours pareil. Enfin, presque pareil. Car il y a une petite différence cette année : les consoles. L'an dernier à la même époque, on était sur un marché clair et bien défini : d'un côté les 8 bits, marché mourant qui promettait de mourir pendant encore quelques belles années, et d'un autre côté, le marché 16 bits, marché naissant qui était tellement naissant que développer sur Atari ST et Amiga était quasiment une opération de prestige, ne parlons même pas du PC.

Computer Entertainment Show 1990
Un Super Mario Bros géant

En 1990, le PC s'est taillé une énorme part de marché. C'est un mouvement qui vient des États-Unis. L'annonce du PS/1, un compatible PC pas cher conçu par IBM himself, renforce encore la puissance de ce standard. C'est déjà important. Mais la différence la plus énorme, ce sont les consoles. Et là, personne n'y est indifférent. Parmi les développeurs et les éditeurs, on distingue plusieurs catégories : ceux qui ne croient pas aux consoles (catégorie en voie de disparition, qui fait l'objet de moqueries de la part des autres catégories), ceux qui y croient mais qui n'ont pas l'assise nécessaire pour faire des cartouches (on les confond souvent avec la première catégorie, car ils prétendent qu'ils ne font pas de cartouches parce que ça ne les intéresse pas, par fierté), ceux qui y croient à mort mais qui ne font que de la "petite" cartouche (celle dont l'impact est limité à l'Europe, c'est-à-dire Amstrad et Commodore), et ceux qui développent sur tout, de l'Amstrad aux Sega et aux Nintendo en passant par tous les modèles de portables, plus les CD-I, CD-R, CDTV, CD-ROM, etc.

Une question grave se pose. Cela signifie-t-il que certains programmes prévus pour consoles et autres CD ne seront plus adaptés sur micro-ordinateurs ? Chaussons nos lunettes de vision dans le futur et répondons : oui, cela le signifie. Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas grave du tout.

Expliquons-nous. Si j'en crois votre courrier, vous-mêmes, lecteurs, vous divisez en deux catégories : les possesseurs de micro-ordinateurs et les possesseurs de consoles. Mais ces distinctions sont amenées à disparaître, car la frontière entre les deux va s'amenuisant. De plus en plus, les micro-ordinateurs seront axés sur la "productivité personnelle", comme disent les gens sérieux, c'est-à-dire les traitements de texte, la composition de musique, la création de graphismes et d'animation, l'automation, etc. On peut même prévoir, à moyen terme, la disparition quasi-totale d'ordinateurs pluri-disciplinaires, car il n'y a aucune raison pour payer ce qu'on n'utilise pas. Les ataristes qui n'utilisent pas la prise MIDI ont payé 500 balles pour rien, les amigaïstes qui n'utilisent pas le circuit vidéo pour enregistrer leurs images sur bande magnétique ont payé 500 balles pour que dalle, les amstradistes qui ne font que jouer ont payé 500 balles la faculté de passer en mode 2 alors qu'ils ne s'en servent pas, etc.

Computer Entertainment Show 1990
Isabelle, notre chef de pub, se fait attaquer par des tortues

De l'autre côté, les consoles sont parfaites sur ce plan-là : leur conception est exclusivement consacrée au jeu, on ne paye donc pas d'autres fonctions inutiles. De plus, chaque console ayant une architecture différente, les jeux sont différents d'une machine à l'autre. Prenons un exemple : certains circuits spéciaux permettent maintenant de dessiner des polygones remplis à toute berzingue, ce qui permet de créer des jeux en 3D vectorielle. Mais si vous n'aimez pas ce type de jeu, vous achetez une console moins chère non pourvue de ce circuit, et vous économisez une somme d'argent non négligeable.

A terme, nous aurons tous un ou deux ordinateurs (par exemple, un pour la gestion - de ce que vous voulez, le traitement de texte, le compte en banque, vos vidéos - et un pour la musique ou l'image), et une ou deux consoles (une à la maison, bien balaise, avec des tonnes de couleurs partout et une définition qui ferait pâlir Larousse lui-même, genre CDTV, plus une portable, pour le métro, les récrés, l'avion, les publicités pendant le film, etc.).

Cette tendance était parfaitement claire sur le CES de Londres. Disons qu'une bonne moitié des éditeurs ont déjà des programmes sur cartouche ou vont en avoir incessamment. Dans le texte qui va suivre, cependant, on ne parlera que des jeux sur micro-ordinateurs.

Nous allons parler de tous les jeux que nous avons vus là-bas, par éditeur pour simplifier. De plus, afin de faire un point définitif, nous reparlerons le cas échéant de jeux dont nous avons déjà annoncé la sortie, s'ils ne sont pas encore sortis. Prêt ? Allons-y...

Electronic Arts

Voici l'un des prétendants au titre de "Jeu le plus vendu à Noël" : Powermonger. Édité par Electronic Arts, c'est la "suite" de Populous. Vous dirigez le chef d'un petit village qui vient s'installer dans une région inconnue. D'autres villages existent déjà, et il va falloir les annexer, puis évoluer technologiquement. Pour les annexer, il n'y a que trois solutions : les acheter, les vaincre par la force ou négocier. Tous les habitants doivent être nourris, faute de quoi il s'en vont chercher pitance ailleurs. La saison est prise en compte (il neige en hiver, pleut en automne, etc.), ainsi que les animaux qui peuvent vous servir : les pigeons portent des messages, les troupeaux de moutons et de boeufs nourissent les hommes...

Le terrain lui-même est infiniment plus beau que dans Populous : en 3D vectorielle, il permet de choisir son angle de vue, de zoomer sur une partie précise de la carte, il comporte des plaines, des collines, des villages et des villes, des arbres, des chutes d'eau, des lacs, et bien d'autres choses encore. Chaque homme a un métier particulier, il peut être pécheur, fermier, éleveur, espion, capitaine, guerrier. A mesure que le jeu progresse, des inventions vont être créées, de la roue jusqu'à des machines qui ferait pâlir d'envie monsieur Sony lui-même. De plus, tous les personnages ont leur propre personnalité, et leur propre niveau d'intelligence. Et le fin du fin : l'ordinateur gère trois joueurs qui vont vous affronter. Arriverez-vous à vous en sortir ? Vous le saurez en novembre, pourvu que vous ayez un Atari ST ou un Amiga.

The Immortal sort ce mois-ci. C'est un jeu en 3D isomérique dans lequel vous dirigez un sorcier à la recherche de son maître. Tout se passe dans un château rempli de monstres divers, du simple goblin au ver géant qui vous bouffe en une bouchée. Il faut ramasser des indices et causer aux habitants du lieu, mais attention : la plupart mentent, et vous n'êtes peut-être même pas celui que vous pensez être. Non, ça n'a rien à voir avec Total Recall ! Il ne sort que sur Atari ST et Amiga, malheureusement.

Je ne vous parlerai pas de Magic Fly, car nous en ferons un test le mois prochain, avec une entrevue de l'auteur. Et je ne vous parlerai que brièvement de Chinese Battle Chess, pour les mêmes raisons ; il s'agit d'une variation chinoise du traditionnel jeu d'échecs. Le roi est obligé de rester dans un carré de 4x4 cases, des canons peuvent tirer dans certains conditions, les chevaux ne peuvent se déplacer que s'ils n'ont pas à sauter de pièces, bref, on retrouve les principes de base des échecs avec quelques différences qui modifient la stratégie. De plus, il y a des bagarres animées entre les pièces, comme dans Battle Chess, un vrai régal.

Lord Of The Rings est le premier jeu d'une série de trois basée sur le bouquin de Tolkien. On notera un système de jeu extrêmement convivial : les petits bonshommes sont vus du dessus et se déplacent en temps réel, très bien animés. C'est d'ailleurs l'auteur de Battle Chess qui a écrit ce jeu, ce qui explique la qualité des animations. Il ne sort que sur PC pour l'instant, et je suis le premier à le regretter, croyez-moi.

Computer Entertainment Show 1990
Lord Of The Rings

Dragon Wars est un jeu de rôle sur Amiga seulement, et là encore, je regrette à mort, et j'aimerais bien que les auteurs se décident à tout adapter sur toutes les machines, oui, je sais, ce n'est pas facile, mais chacun son boulot. Le jeu se déroule sur la planète Oceana qui est presque exclusivement composée d'eau, avec seulement quelques îles parsemées de-ci de-là. Un roi - qui pourtant était jusque-là connu pour sa gentillesse et sa tolérance - a décidé d'interdire toute utilisation de la magie, et a commencé à conquérir toutes les îles voisines. A priori, ça cache quelque chose, et c'est à vous qu'il revient de trouver quoi.

Bard's Tale III est la suite de Bard's Tale II qui était la suite de Bard's Tale, et il est parfaitement inutile d'en parler, car ceux qui ont joué au premier et au second joueront au troisième, alors que ceux qui n'ont pas fait les deux premiers ne s'intéresseront même pas à ce jeu de rôle. C'est une affaire de spécialistes, et les spécialistes ne se contenteront pas de quelques lignes. Il leur faut un test, un vrai. Eh bien, faudra attendre un mois, les gars. Et encore, sur PC, parce que si vous avez un Amiga, c'est carrément trois mois d'attente.

Indianapolis 500 est prévu sur Amiga pour le mois prochain. C'est une course de bagnoles en 3D avec ralenti sur l'accident lorsque vous vous plantez, et 32 concurrents à battre.

Nous avons déjà évoqué Stormovik, le premier simulateur d'un jet soviétique. Entièrement en 3D, vous allez avoir la chance d'éprouver pour la première fois les sensations d'un pilote russe. Et vous allez peut-être sauver le monde, puisque - glasnost oblige - vous êtes allié avec les Américains pour éliminer le terrorisme qui tend à empêcher la réunification de l'Allemagne. Vous vous rendez compte ? A quoi ça sert d'être Russe si on ne peut même plus tirer sur les Ricains ? Ah, tout se perd, ma bonne dame. PC only, le mois prochain.

Terminons-en avec Electronic Arts sur une bonne nouvelle. A partir d'immédiatement, si vous possédez un programme de chez eux, et que vous désirez acquérir le même programme sur un autre standard (genre, vous avez Populous sur Atari ST, vous voulez la version Mega Drive), vous pouvez l'acheter à 50% de son prix. Comment procéder ? Vous envoyez la couverture du manuel que vous possédez, ainsi que votre numéro de carte bleue, à Electronic Arts, Direct Sales dpt, Langley Business Center, 11-49 Station Road, Langley, Nr. Slough, Berkshire SL38YN. Angleterre, en précisant quelle version vous voulez acheter de quel programme, et hop, vous le recevez quelques jours plus tard pour la moitié du prix officiel. Sympa, non ?

Ocean

Beaucoup, beaucoup de choses chez Ocean pour la fin de l'année. D'abord, il y a Total Recall, mais vous trouverez un peu plus loin une page entière sur le sujet. Ensuite, il y a Robocop 2. Là, ça promet d'être gigantesquement monstrueux, si vous me passez l'expression. Bon, c'est inspiré du film, Robocop revient pour nettoyer Detroit, classique. Et le jeu ? Vous jouez le rôle de Robocop 2 et vous devez parcourir 80 écrans sur huit niveaux, aidé seulement de vos petits poings et de deux ou trois gadgets, comme un pistolet à trois directions, un détecteur de chaleur, des écrans de protection, des mitraillettes, etc.

L'écran est plus grand que dans le premier, et l'action est plus rapide encore. Bien entendu, comme vous êtes en métal, vous devez vous méfier des ferrailleurs en tous genres et de leurs aimants électromagnétiques et autres concasseurs. Ça sort d'ici quelques semaines sur Atari ST, Amiga, ainsi que sur C64 et Amstrad, mais uniquement en cartouche pour ces deux derniers. Enfin, pour l'instant. Qui vivra verra.

Computer Entertainment Show 1990
Robocop 2

Battle Command est la suite de Carrier Command. Vous jouez le Nord et vous vous battez contre le Sud. Après dix ans de guerre, les chars des deux côtés se retrouvent face à face - imaginez Verdun avec des chars à la place des tranchées. Tout en 3D vectorielle, bien sûr, avec un simili-temps réel : une heure de jeu équivaut à une journée. Vous disposez d'une tonne de missiles divers, de bombes, d'écrans de protection, etc. Ça doit sortir ce mois-ci sur ordinateurs 16 bits, et des versions 8 bits sont d'ores et déjà annoncées.

SCI est la suite de Chase HQ, également une licence d'arcade de Taito. Comme dans Chase HQ, vous devrez rattraper la bagnole des salopards qui tentent de s'échapper, mais d'une part le jeu est plus rapide, et d'autre part, pas mal d'améliorations ont été apportées : vous pouvez désormais tirer sur la voiture ennemie, qui en passant peut vous tirer dessus aussi, des motards vous aident de temps en temps, le temps se met de la partie, il y a des otages à préserver, bref, c'est encore mieux que le premier. C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes. Ça sortira dans un ou deux mois sur Atari ST et Amiga, certes, et également sur C64 et Amstrad, mais en cartouche uniquement.

Navy SEALS est inspiré du film homonyme (à ce point-là, c'est même carrément éponyme), et devrait sortir en même temps, si les augures sont bons. Vous jouez alternativement le rôle des cinq héros américains venus restaurer la paix au Moyen-Orient. Première chose à faire : détruire le système de communications ennemi, et l'ennemi lui-même, du moins une partie (sinon le jeu s'arrêterait tout de suite). Vous découvrez ensuite que l'ennemi en question garde une réserve de missiles tellement impressionnante que si vous ne la détruisez pas tout de suite, les États-Unis peuvent être en grave danger (ce sont des missiles longue portée). Et c'est reparti pour un tour. Il y a sept niveaux en tout, à la fois d'action et d'exploration (car vous devez aller récupérer un pilote américain qui a été pris en otage). Vous avez toutes les armes dont vous rêveriez si vous étiez belliqueux, ce que je me refuse à croire : des mitraillettes, des grenades et des lance-grenades, des lance-flammes... Vous pourrez y jouer sur Atari ST, Amiga, et C64 et Amstrad en cartouche.

Narc, c'est l'abréviation de "Narcotic Bureau", les spécialistes américains de la lutte anti-drogue. C'est un jeu de tir classique, mais bien fait : onze niveaux, défilement horizontal, des armes et des bonus à ramasser un peu partout. Vous devez d'abord éliminer tous les dealers du coin, avant de pouvoir affronter Mr Big, le caïd. La sortie est prévue en novembre, sur Atari ST, Amiga, C64 et Amstrad, pas sur cartouche, non, qu'est-ce qui vous fait croire ça ?

Billy The Kid est un des rares jeux d'Ocean non issu d'une licence, et pour cause : c'est Level 9 qui l'a développé. Vous jouez soit le rôle de Billy, soit celui de Pat Garrett, le shériff ex-ami d'enfance qui doit faire respecter la loi (vous pouvez même, à l'aide d'un câble, jouer avec un copain, auquel cas vous jouerez chacun l'un des deux personnages). Il faut aller dévaliser un train, se bagarrer dans des saloons mal famés, se battre en duel, tricher aux cartes, et se méfier des balles perdues. Graphiquement, le jeu est très beau, et rend parfaitement l'ambiance d'un western. Malheureusement, il ne sortira que sur ordinateurs 16 bits, probablement à cause de la taille des graphismes (il y a plus de 100 écrans !).

Epic n'est autre que le Goldrunner IIID dont on entend parler depuis quelques années (!). Votre peuple doit changer de planète (un jeu d'enfant) car le Soleil va exploser. Mais pour aller sur une nouvelle planète plus accueillante, il faut traverser l'Empire qui n'est pas d'accord du tout. Au lieu de régler ça à l'amiable, vous décidez d'aller bousiller l'Empire, tout seul à bord de votre vaisseau, sachant que vous êtes tout de même accompagné de vos armes favorites, et pas des moindres.

Normalement, ce jeu développé par l'équipe de F29 Retaliator (ce qui en dit long sur les délais) devrait sortir en novembre sur Atari ST et Amiga et un peu plus tard sur PC... En tout cas, la démo de présentation (la même depuis très, très longtemps) est extrêmement impressionnante. Espérons qu'elle fera partie du générique du jeu proprement dit.

Toki est semble-t-il légèrement retardé : il ne devrait sortir qu'à la fin de l'année 1990. C'est à mi-chemin entre un jeu d'action et un jeu de plates-formes à la japonaise : action parce qu'il faut éliminer tous les monstres, et à la japonaise parce que tout est mignon, y compris les monstres. Il y a six niveaux immenses avec un défilement différentiel, des tonnes et des tonnes d'ennemis qu'on regrette de tuer tellement ils sont beaux, et des décors géniaux. Ça sortira sur Atari ST, Amiga, et les éternelles cartouches sur C64 et Amstrad.

Computer Entertainment Show 1990
Toki

Finalement, on a beaucoup parlé de Pang, et à juste titre : c'est un jeu qui promet d'avoir un fort taux d'accoutumance. Disons, pour simplifier à l'extrême, que ça reprend le principe d'Asteroids, un peu comme une énorme pièce montée avec de la frangipane et des choux à la crème et des tas de caramel reprend le principe du sucre, si vous voulez. C'est vachement mieux, quoi. Il y a des grosses boules qu'il faut casser et qui libèrent deux boules moyennes, qui à leur tour se divisent en quatre petites boules, etc. Mais il y a des options qui permettent d'arrêter temporairement le mouvement des boules, des piafs qui viennent foutre le souk, des bâtons de dynamite qui pulvérisent les boules... Sortie prévue en novembre sur tous les formats (pour C64 et Amstrad, traduisez : en cartouche).

MicroProse

Là aussi, beaucoup de jeux vont déferler sur nos écrans. Des simulateurs de vol, d'abord, puisque c'est avant tout la spécialité de MicroProse.

Knights Of The Sky se passe pendant la Première Guerre Mondiale, et c'est l'un des premiers simulateurs auxquels n'importe qui puisse jouer, puisque vous êtes à bord d'un vieux coucou qui n'a ni radar, ni radio, ni bar, ni magnétoscope, et qu'en conséquence tout ce que vous avez à faire, c'est "sentir" l'appareil et voler à vue. Ah, ça fait du bien ! Pas besoin d'apprendre 200 pages de manuel par coeur pour commencer à voler. Vous êtes soit Américain, soit Anglais, soit Français, et selon votre nationalité, vous avez le choix entre plusieurs appareils, dont certains d'acrobatie. Vous allez faire la guerre contre les Allemands, ce qui semble logique vu l'époque ; et vous pouvez même aller combattre le célèbre Baron Rouge, Von Richtoffen. Ceci dit, si ça vous amuse, vous n'avez qu'à tourner résolument le dos aux lignes ennemies et aller vous balader au-dessus d'Avranches, vous ne serez pas embêté par les avions ennemis.

Vous pouvez même, à l'aide d'un câble ou d'un modem, jouer contre un de vos amis. C'est rapide et ça change des simulateurs qui demandent 12 ans d'études avant de pouvoir jouer. Hep, msieur, ça sera sur quel standard ? Sur PC, à la fin de l'année, mon petit. Ah, ces gamins.

War Jeep est le dernier jeu de Steve "Yolanda-les nerfs à vif" Bak et de Chris "Fire And Brimstone" Sorrel, au grand désespoir d'Olivier Kaa qui déteste l'un et adore l'autre. Ça se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale, et je soupçonne fortement MicroProse d'aimer la guerre. Ce n'est d'ailleurs pas un soupçon, mais une certitude absolue, à ce point-là. Nous n'avons pas les mêmes valeurs. Bref. Vous dirigez, seul ou à deux, les quatre hommes de troupe et la jeep qui les conduit au travers des lignes ennemies dans les déserts libyens et égyptiens. Il faudra combattre les... je vous le donne en mille ? Les ennemis, oui. Ah, la vie serait bien triste sans les ennemis. Heureusement, avant chaque mission, vous recevez des informations quant à l'endroit où vous pouvez les trouver. A vous de voir si vous préférez croiser le fer ou les éviter prudemment. Notons des graphismes de Pete Lyons et une musique de Dave Whittaker.

Starlord est un jeu de stratégie dans lequel vous devez vous emparer du trône de la Galaxie. Malheureusement, vous n'êtes pas le seul. Il faut calculer ses positions et prévoir les réactions des autres joueurs, car 15 joueurs peuvent s'affronter simultanément, soit humains soit gérés par l'ordinateur. Celui qui s'empare du trône sera sacré Starlord. Mais ce ne sera pas avant 1991, on a le temps. Et ce ne sera que sur ordinateurs 16 bits, en plus.

F15 Strike Eagle II sort sur Atari ST et Amiga à la fin de l'année. C'est un simulateur de vol, à bord d'un F15 Strike Eagle, et c'est même la deuxième version du simulateur en question, comme en atteste le "II" qui suit le titre. Ça existe sur PC depuis quelques mois, ça sort bientôt sur Atari ST et Amiga, et c'est la deuxième version du simsssstutttoooppp ! Je n'ai rien à dire de plus, je n'ai pas vu cette version.

Dans la série je continue à adapter, M1 Tank Platoon sort sur Amiga à la fin de l'année, et je ne peux pas en dire grand-chose non plus, à cause que je ne l'ai pas vu non plus. Mais qu'est-ce que vous foutez, alors, dans les salons d'informatique ? On boit, mon vieux, on boit pour oublier.

Command HQ est exactement à mi-chemin entre un jeu de guerre et un simulateur : vous défendez votre camp à l'échelle planétaire en déplaçant des troupes et en protégeant des points stratégiques, vous devez conquérir des nations - hm - ennemies, et lorsqu'il y a bataille, vous la voyez se dérouler sous vos yeux en 3D. Vous pouvez en plus jouer contre un copain avec un câble ad hoc ou un modem, et vous pouvez bavarder pendant que vous jouez, c'est assez marrant. Alors bon, ça n'est que sur PC, une fois, et pour la fin de l'année.

Lightspeed est impressionnant, et j'aimerais bien qu'il sorte sur autre chose que PC, afin que je puisse y jouer, s'il vous plaît, vous pourriez, faire un petit effort ? C'est un simulateur d'espace, comme dit MicroProse. Autrement dit, vous parcourez la galaxie à bord d'un vaisseau qui a une fâcheuse tendance à perdre des boulons à chaque fois que vous vous faites tirer dessus ; vous devez atterrir souvent sur des planètes inconnues, habitées par des races qui si elles ne sont pas toujours amicales, sont au moins esthétiques et en 256 couleurs. Et là, il faut essayer de marchander une paire de boulons pour réparer votre rafiot, ou alors déclarer la guerre, parce que chez MicroProse, on ne connaît pas la diplomatie. Si les choses en restaient là, tout serait simple, mais le moindre signe de belligérance de votre part peut se répercuter très loin, car certaines races communiquent entre elles, et si vous attaquez l'une d'elles, les autres le savent et vous attendent au tournant. Ça, c'est la partie stratégie, et vous pouvez vous en tenir là si ça vous chante.

Mais une fois la guerre déclarée, il faut vous battre contre des vaisseaux en 3D qui, sur un 386 tout du moins, vont tellement vite qu'on a tôt fait de perdre non seulement les boulons, mais aussi les réacteurs, les moteurs, les petits clignotants rouges qui font bip bip, les ailes, les radiateurs et tout le reste, y compris, accessoirement, la vie. Là encore, si vous le désirez, vous pouvez vous consacrer uniquement à cet aspect du jeu. Sortie prévue en fin d'année.

Rat Pack est un jeu dans lequel vous dirigez quatre hommes de commando qui partent à l'attaque de diverses cibles. Il faut d'abord les équiper, ce qui n'est pas si simple, car selon la cible choisie, les armes devront être différentes ; il faut ensuite les briffer, c'est-à-dire les programmer pour qu'ils accomplissent une suite d'actions déterminée. Pendant l'attaque, vous pouvez reprendre le contrôle d'un des hommes pour qu'il fasse une action non prévue, après quoi il reprend la séquence des ordres que vous lui avez donnés. Et pour une fois, comme c'est programmé en Angleterre, ça sortira sur tous les formats. Quand ? A la fin de l'année. D'autres questions ?

Sorcerer University a toutes les chances de ne jamais sortir en France, et c'est tant pis pour vous. Vous n'aviez qu'à apprendre l'anglais, bande de nases. C'est Steve Meretzky qui l'a écrit, l'un des auteurs de Hitchhikers's Guide To The Galaxy (que d'aucuns considèrent comme le jeu le plus drôle du monde), de Leather Goddess Of Phobos, et de Zork Zero. Autant dire qu'on se marre comme des baleines. Le sous-titre est "Ce sont les sorciers qui se tapent toutes les nanas". Et en effet, vous rentrez dans une université pour apprendre la sorcellerie, afin de pouvoir ensorceler les meufs pour qu'elles vous tombent dans les bras (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai une faiblesse pour ce jeu : j'espère qu'ils donnent les formules à la fin). C'est très proche d'un Infocom, sauf qu'il y a une liste des mots-clés, un plan, et des images... Mais toujours des tonnes de texte, et pas de l'anglais de cuisine, croyez-moi. Ça sort bientôt et vous n'en profiterez pas. Bien fait pour vous. Vous n'aviez qu'à acheter des Infocom quand Infocom existait encore.

Covert Action est très rigolo. Enfin, rigolo n'est pas le mot ; disons qu'il est très prenant. C'est un simulateur d'espion, en fait. Vous êtes un espion moderne, pas du genre qu'on voit dans les films, mais plutôt du genre qu'on voit pas du tout, vous voyez ? Réaliste, quoi. Vous recevez des informations de la CIA, vous avez une secrétaire qui classe tout et qui vous informe lorsque vous en avez besoin, et vous devez aller chasser les méchants, que ce soient des gros bonnets de la drogue, des terroristes ou d'autres espions. A partir des informations que vous obtenez, vous choisissez une ville quelque part dans le monde, et arrivé sur place, vous pouvez choisir entre décoder les messages que vous avez interceptés, surveiller les communications téléphoniques, poser des micros et fouiller les maisons suspectes. Ces types d'action se traduisent à l'écran par des jeux différents : le décodage consiste à remplacer des lettres par d'autres ; la fouille permet d'explorer complètement un immeuble en posant des micros, et ouvrant des coffres et des tiroirs ; espionner les communications est une sorte de puzzle logique dans lequel il faut placer correctement des circuits intégrés pour dérouter les appels. J'ose à peine dire la date de sortie et la machine sur laquelle c'est prévu. Je vous le donne en code : à al nif ed l'eénna, rus CP.

Railroad Tycoon, qui est sorti il y a trois mois sur PC, devrait sortir vers mi-1991 sur Atari ST et Amiga.

Megatraveller 1: The Zhodani Conspiracy est un jeu de rôle qui promet d'être d'une complexité encore peu atteinte, si ce n'est par Imperium. Chacun des cinq personnages que vous dirigez possède plus de 70 qualités différentes, et peut utiliser plus de 30 armes. Il vous faudra explorer les frontières de l'Empire en ruine. La date de sortie est encore incertaine, et ce ne sera que sur PC.

Computer Entertainment Show 1990
Megatraveller 1

Pendant ce temps, les possesseurs de PC pourront se régaler d'Elite Gold, une version revisitée d'Elite, qui tire parti des capacités du VGA et de la carte audio Roland. Cette version est plus rapide que l'ancienne, elle est en 3D pleine et elle est livrée avec un manuel mieux fait et une carte du ciel.

Enfin, Betrayal devrait sortir sur tous les formats sauf Amstrad le mois prochain, aussi je ne m'étendrai pas.

FTL

Juste un mot sur Fast Than Light : Chaos Strike Back devrait sortir sur Amiga cet hiver, tandis que Dungeon Master sortira à peu près au même moment sur PC : il sera même vendu avec une mini-carte sonore.

Spectrum Holobyte

Crash Course, qui devrait sortir dans pas très longtemps sur PC, est un jeu de bagnoles de luxe qui se cartonnent la gueule. Je ne peux pas définir ça comme un simulateur, ça n'est pas que ça. Vous conduisez une Mustang sur des circuits de folie, avec des boucles, des ponts et des virages qui normalement sont interdits par le conseil de sécurité de l'ONU tellement ils sont dangereux. Selon le niveau que vous choisissez, vous devez soit tenir la route (ce n'est déjà pas facile), soit projeter vos adversaires en dehors de la route, tout en évitant de vous faire balancer à votre tour.

Mais le jeu est bien plus intéressant que ça, puisqu'on peut voir la piste et son véhicule sous tous les angles (c'est en 3D vectorielle, j'avais oublié de préciser), revoir chaque chute au ralenti, construire ses pistes soi-même, et jouer contre un copain avec un câble RS232. Pas mal, hein ? Bon, ça ressemble un peu à Stunt Car Racer, mais comme on en redemandait, ça tombe très bien...

Flight Of The Intruder, la "suite" de Falcon, s'inspire du bouquin du même nom, et ne me demandez pas s'il a été traduit en français parce que je n'en sais rien. Il existe déjà sur Atari ST, et va être adapté sur Amiga cet hiver si tout va bien. Tout ira bien, rassurez-vous. C'est un simulateur de vol, et j'avoue à ma grande honte que comme je suis totalement incapable de faire voler un jet, je ne suis pas capable de vous dire si celui-ci est bien ou pas. Il existe, quoi. C'est déjà bien.

Computer Entertainment Show 1990
Flight Of The Intruder

Mirrorsoft

Champion Of The Raj se situe en Inde au début du XIXe siècle. L'Inde est divisée en six parties rivales, parmi lesquelles le grand Mogol, les Anglais, et quatre maharadjahs qui prétendent tous à la possession du pays. Vous pouvez jouer n'importe lequel des six prétendants, et vous pouvez même jouer contre cinq autres adversaires humains. C'est à la fois un jeu de stratégie et d'arcade, puisque certaines séquences comme une chasse au tigre ou une course d'éléphants vous permettent de vous dérouiller le pouce. Ça sortira très bientôt sur ordinateurs 16 bits.

Back To The Future III est la suite du précédent, et on espère sincèrement que ce sera mieux. Ça sortira normalement en même temps que le film, au début de l'année prochaine.

Computer Entertainment Show 1990
Back For The Future III

Predator II est la suite de Predator. C'est un jeu de tir à défilement horizontal qui s'inspire du film : vous êtes un flic en 1995 et vous devez d'abord vous échapper d'une bagarre entre dealers colombiens et jamaïcains, après quoi vous devez affronter le Prédateur. Et quand est-ce que ça sortira, ça, madame ? Au début de l'année prochaine, et sur tous les formats.

Flip-It And Magnose est très mignon. Oh, que c'est mignon. Tiens, je m'avance : c'est le programme le plus mignon de l'année. Flip-It And Magnose sont deux martiens, comme leur nom l'indique, et ils ont été élus pour aller chercher sur la Terre les milliards de litres d'eau dont la planète Mars a besoin pour survivre. Hélas, les Terriens ne se laissent pas faire et vous devrez utiliser toutes vos ressources pour franchir les six niveaux indispensables à l'obtention de l'eau. L'action se déroule sur deux écrans côte-à-côte, et les graphismes sont époustouflants. Hélas, ils le sont tellement que le programme ne sortira que sur Atari ST et Amiga, à moins qu'en dernière minute Mirrorsoft ne décide de faire une version épurée pour ordinateurs 8 bits, mais c'est peu probable.

Au 39e siècle, dans une colonie nommée Paradis (non, je ne ferai pas de jeu de mots), les insectes mutants ravagent les récoltes. Eh oui, on n'a toujours pas réussi à faire pousser du blé dans des machines ! Vous êtes un Duster, c'est-à-dire un chasseur d'insectes. Vous êtes équipé d'un vaisseau blindé ultra-équipé... Pardon ? Oui, les insectes font dix mètres de haut, pourquoi ? Je vous ai bien dit qu'ils étaient mutants. La moitié du jeu se déroule en 3D vectorielle ; l'autre moitié, c'est de la stratégie pure et dure : c'est bien beau d'être un Duster, il y a le prestige de l'uniforme, ça aide pour tomber les meufs, mais voilà, encore faut-il que ça rapporte. Et vous devez calculer le coût de vos équipements, en acheter de nouveaux, trouver des contrats, etc. Et le tout sortira prochainement sur ordinateurs 16 bits.

Est-il vraiment nécessaire de parler de Speedball II ? C'est bien entendu la suite de Speedball, c'est toujours écrit par les Bitmap Brothers, c'est encore plus rapide et on vous en parlera suffisamment sans que j'ai besoin de vous en remettre une tartine maintenant. Ça sortira sur machines 16 bits dans très peu de temps.

Je n'ai pas non plus l'intention de vous parler de Teenage Mutant Hero Turtles, ces bouffeuses de pizza qui envahissent mon espace vital au point que j'ai l'impression que tout le monde en est fan sauf moi. Ça sortira sur tous les formats dans très peu de temps, en même temps que les porte-clefs, les t-shirts, les badges, les disques, les dessins animés, les stylos, les gommes, les autocollants, les montres, les calculatrices, etc.

Cadaver est quasiment prêt, et devrait sortir dans les semaines qui viennent. C'est un jeu d'arcade/aventure en 3D isométrique qui comporte plus de 300 pièces et des tonnes de monstres.

Blade Warrior n'est pas mignon, mais beau. Vous jouez le rôle de Paladin, un intrépide chevalier qui doit recupérer des morceaux de caillasse (ok, ok, les morceaux d'une tablette sacrée) afin d'avoir le droit de rentrer en possession d'une épée magique qui lui permettra de détruire Murk, qui est quelqu'un de pas gentil du tout. Cela devrait également sortir le mois prochain sur ordinateurs 16 bits, donc, je passe rapidement.

Psygnosis

Le plus impressionnant, chez Psygnosis, à part Shadow Of The Beast II, c'est Awesome. Normal, me direz-vous, c'est la même équipe. Vous devez vous échapper de votre système stellaire qui est sur le point d'être détruit. Vous n'avez besoin que d'une seule chose : du carburant. Mais en quantités énormes ! Vous devrez aller de planète en planète (ce n'est pas très difficile, grâce à l'hyperespace) pour en trouver, sachant que des pirates de l'air (de l'espace) vont venir vous ennuyer continuellement. Et quand je dis ennuyer... Il faudra également gérer précieusement vos biens, car ils serviront de monnaie d'échange. Ça, c'est pour le côté stratégie. Mais le côté arcade, au secours ! Il faut aller du côté des grosses machines d'arcade pour trouver un équivalent.

Computer Entertainment Show 1990
Awesome

Les graphismes sont certes fabuleux, mais quelle imagination, en plus ! Le décor tourne autour du vaisseau, et tout tourne avec, y compris les astéroïdes, les vaisseaux ennemis, vos propres bombes ! Je n'y ai pas joué assez pour garantir que ça reste intéressant au bout de quelques heures, mais rien que pour les graphismes, ça vaut le coup. Hélas, comme d'habitude, seuls les Amiga pourront en bénéficier...

Enfin, rien n'est certain, car Shadow Of The Beast, qu'on croyait condamné à n'exister que sur Amiga, sort bientôt sur Atari ST. Attention : "bientôt", chez Psygnosis, ça va de deux semaines à sept pictuns. Un pictun, équivalent à 20 baktuns soit 400 katuns ou 8000 tuns ou 144 000 uinals, dans le calendrier Maya, équivaut à une période de 7890 ans. Ce calendrier a disparu depuis plusieurs milliers d'années, et Psygnosis, de nos jours, est le seul à se servir encore de ces unités de mesure (et c'est authentique).

Pendant ce temps-là, son petit frère, Shadow Of The Beast II, s'apprête à sortir, là encore sur Amiga. On vous en a beaucoup parlé, on vous en reparlera beaucoup, c'est encore mieux que le premier, mais j'imagine que vous le savez déjà. Ite, resuma est.

Spellbound est un jeu de plates-formes. C'est rare, chez Psygnosis. Vous êtes un petit étudiant en sorcellerie, classicos, vous vous apprêtez à passer votre Bac M, avec chants incantatoires en seconde langue, lorsque vous apprenez, ô surprise, que votre maître a été enlevé. Aussitôt, vous faites un petit calcul : depuis que les écoles et les maîtres existent au cinéma et dans l'informatique, il y a exactement 248 693 maîtres qui ont été enlevés. Du coup, vous laissez tomber vos études, vous trouvez un boulot pépère, vous vous mariez, vous avez des enfants, et vous mourez heureux devant la télé. Bon, ok, vous voulez aller sauver votre maître, allez-y. C'est vrai que vous auriez pu tomber plus mal : les graphismes sont ce qu'ils sont d'habitude chez nos amis Mayas, l'animation est ce qu'elle est d'habitude aussi, et je commence à en avoir assez de ne rien pouvoir reprocher à Psygnosis. C'est fatigant à la longue. Et comme par hasard, il sort non seulement sur Amiga, mais aussi sur Atari ST. Ben voyons.

Nitro est une course de voitures, vue de dessus. Vous pouvez jouer seul ou contre un ou deux adversaires (humains). Il y a quatre terrains, et des tas d'options comme des pneus super-adhérents, des accélérateurs, des turbos, des phares spéciaux pour rouler de nuit, etc. Et que je te sors ça sur Atari ST et Amiga dans deux pictuns...

Infestation sort sur PC : bonne nouvelle.

Dans Carthage, vous jouez le rôle de Diogène. Et si vous aviez écouté en cours au lieu de lire Joystick, vous sauriez que Carthage se trouvait près de l'actuelle Tunis, en Afrique. Vous devez défendre votre ville contre les armées romaines. Il y a deux types de jeux mélangés : l'un, d'adresse, vous fait accomplir des courses de chars (avec des turbos en options, des pneus... Ah ? Pas du tout ? Bon, tant pis), tandis que l'autre est une sorte de simulation économique. Sortie prévue sur Amiga dans pas longtemps, et sur Atari ST plus tard (je n'ose pas donner de date).

Je ne vous cause pas d'Aquaventura ? Il est prévu pour la semaine prochaine (il est étonnant de constater qu'en langage Maya, le son "semène prochène" est strictement équivalent à "douze pictuns").

Cinemaware

Chez Cinemaware, pas de nouveautés, juste des adaptations : TV Sports Basketball sort sur PC et Atari ST d'ici la fin de l'année, It Came From The Desert sort enfin sur PC et Atari ST, et Wings en fait autant.

Rainbow Arts

Une bonne nouvelle : Turrican sort enfin sur Atari ST... On a failli attendre ! Certes, ce n'est pas aussi fin que sur Amiga, mais la qualité de jeu reste. On n'en demandait pas plus.

On vous parle de MUDS un peu plus loin, je passe brièvement.

Masterblazer, produit à la fois par Rainbow Arts et par Lucasfilm (ce qui, traduit du pingouin, signifie que Lucasfilm a laissé Rainbow Arts programmer le truc tout seul) est la suite de Ballblazer, de Lucasfilm toujours, qui avait été un beau succès en son temps. Imaginez un jeu d'échecs. Virez toutes les pièces en ne laissant que les rois. Maintenant, remplacez les rois par des hovercrafts. Agrandissez 2000 fois le plateau, et rajoutez une balle au milieu. Qu'est-ce que vous obtenez ? Un jeu de foot en hovercraft. Je ne sais pas pourquoi je suis parti des échecs, j'avais une idée en tête, et elle m'a échappé. Bref, ça sort sur machines 16 bits le mois prochain...

Rotator reprend le principe inauguré par Rotox : le décor tourne autour de votre vaisseau. Des aliens ont attaqué la Terre en détruisant les générateurs d'énergie. Il faut le réparer d'urgence. A qui fait-on appel, je vous le demande ? A vous, yes sir. Il y a 30 niveaux différents, et la baston n'est pas le seul attrait du jeu, puisque des éléments de stratégie viennent s'y glisser. Sortie en novembre 1990 sur ordinateurs 16 bits.

Storm

Storm est un nouveau label dont nous vous avons déjà causé dans le poste. Voici leur logo.

Computer Entertainment Show 1990
Storm

On le montre parce que le premier programme, St Dragon, devrait sortir le mois prochain. On vous en a amplement parlé, mais c'est vraiment très bien. Vous jouez naturellement le rôle du dragon, mais ce n'est pas simple car votre queue doit vous protéger, et il faut penser à la fois à sa tête et à sa queue, ce qui n'existe pas dans la vie réelle, croyez-moi, c'est l'un ou l'autre.

SWIV n'est pas, je répète, n'est pas la suite de Silkworm. Bon, ce sont les mêmes programmeurs, le même genre de jeu, les mêmes genres de graphismes, mais ce n'est pas, je répète, la suite de Silkworm. C'est en tout cas très beau et très, très maniable. On contrôle un hélicoptère qui peut se transformer en char quand il en a envie. Quand George Bush a vu ça, il a déclaré : "Bonn sangue, si j'avay ça poor liquiday Hussein, je seray bien contoon". Il parle français comme une vache espagnole.

Domark

Chez Domark, on se contente d'avancer lentement mais sûrement. The Spy Who Loved Me, avatar James Bondien, est en route. Badlands, avatar Super Sprintien, est en route. STUN Runner, avatar tunnelien, est en route. Hard Drivin' II, avatar Hard Drivinien, est en route. Mig 29 Fulcrum, avatar soviético-aérien, est en route.

Computer Entertainment Show 1990
Badlands

En fait, les deux seuls programmes dont on ne vous ait pas encore parlé, ce sont Nam 1965-1975, écrit par l'auteur d'Imperium, un jeu de guerre d'une complexité telle que je serais bien incapable de le résumer en quelques lignes. De toute façon, il ne sera pas disponible avant l'année prochaine.

Et l'autre, c'est 3D Construction Kit. Alors là, ce n'est pas un jeu du tout, mais la claque dans la gueule que j'ai prise en voyant ça ! C'est avec ce système de développement 3D qu'a été conçu Castle Master, mais il a été perfectionné amplement depuis, il est possible de faire des objets arrondis parfaits, avec des nuances stupéfiantes, des ombres et tout ce qui s'en suit. Il n'est même pas certain que le produit voie le jour, et s'il le voit, ce n'est pas avant avril 1991. On a le temps.

Accolade

Pas d'annonces nouvelles chez Accolade, rien dont on ne vous ait pas déjà parlé. Rappelons brièvement les titres : Ishido est un jeu de réflexion génial, Star Control est une simulation spatiale avec un petit bout de bastos, juste pour dire qu'on n'est pas venu pour rien, Stratego est un jeu de réflexion pas génial (avis personnel), et Test Drive II est la suite de 2001: L'Odyssée De L'Espace (non, je blague). Le tout sortant sur quasiment tous les standards d'ici la fin de l'année...

Millennium

Comment parler de Manix ? Imaginez une sorte de plateau à la Populous, avec un principe de jeu à la Q.Bert : vous devez passer sur des cases pour les faire changer d'état. Avec un éditeur de tableau en prime, et la possibilité de jouer à deux, ça promet d'être un petit chef d'oeuvre d'accoutumance. Il sort sur Atari ST et Amiga très bientôt.

James Pond est le nouveau nom de ce qu'on vous avait présenté sous le nom de Guppy. Il s'agit d'un poisson écologiste qui veut sauver son environnement, en détournant des pipelines, en réparant les fuites des supertankers, en éliminant les conteneurs de déchets radioactifs, etc. Le jeu est écrit par Chris "Fire & Brimstone" Sorrel, et il est particulièrement mignon. Vous noterez qu'il y a une importante distinction entre "beau", "joli" et "mignon". "Beau", c'est pompier. "Mignon", c'est à la japonaise. "Joli", c'est quand c'est Olivier Kaa qui parle. James Pond sort sur Atari ST et Amiga seulement, ce mois-ci.

Warlock est le troisième volet de la série Druid, et il est à noter que Druid sera fourni gratuitement en même temps que Warlock. Vous devez détruire Acamantor, qui s'est réveillé récemment avec une sérieuse envie de conquérir le monde. On peut jouer à deux, et les graphismes sont pompiers (non, je blague, ils sont beaux). Sortie pas très lointaine sur Atari ST, Amiga et... C64.

Computer Entertainment Show 1990
Warlock

Horror Zombies From The Crypt est un jeu-hommage aux films d'horreur de série B, dans lequel vous devez parcourir six niveaux et plus de 600 écrans, c'est à se demander où ils les mettent. C'est l'équipe de Resolution 101 qui a écrit ce jeu, et c'est un gage de qualité.

On ne sait pas grand-chose sur Outlands, sinon que c'est en 3D isométrique. De toutes façons, c'est pour 1991, tout comme Hillbilly Moonshine Racer, un jeu qui se passe au Far West écrit par l'équipe de Chase HQ.

Elite

Une grosse sortie chez Elite : Gremlins 2. Et là, je suis bien embêté. J'ai trahi mes principes déontologiques. J'ai refusé de voir le jeu, les démos, de lire les résumés, de regarder quoi que ce soit, parce que je n'ai pas encore vu le film, et que je tiens à garder la surprise. Je sais, c'est dégueulasse pour vous, un journaliste doit faire fi de ses opinions et de ses problèmes personnels, doit se sacrifier pour l'Information. Eh bien, je m'en fous. Voilà. Sachez simplement que Gremlins 2 sort, et que selon les gens de chez Elite, c'est drôlement bien. Je vous dirai ça le mois prochain.

Computer Entertainment Show 1990
Gremlins 2

En revanche, je peux vous parler de Tournament Golf, que j'ai accepté de voir parce que je connaissais déjà la fin (un crétin me l'a racontée). C'est exactement, je dis bien exactement, la même version que sur Mega Drive. Vous voulez savoir la fin ? A la fin, le mec y fout la balle dans le trou. Eh, c'est normal, pour un golf, non ?

World Championship Soccer est également adapté de la Mega Drive.

Infogrames

Beaucoup de sorties également chez Infogrames. D'abord, il y a Meurtres Dans L'Espace, la suite des "meurtres..." de Bertrand Brocard. Cette fois-ci, c'est en apesanteur que le meurtre a eu lieu. Il faudra découvrir le coupable en évitant d'aller vous écraser contre le plafond. Sortie ce mois-ci sur machines 16 bits.

Dans The Metal Masters, vous participez à une épreuve sportive qui serait banale si vous n'étiez pas aux commandes d'un robot haut comme un immeuble. Vous devez affronter les autres robots qui sont au moins aussi forts que vous, et c'est très difficile, parce que si vous vous plantez, ce sont des tonnes de métal qui se cassent la gueule. Sur vous. Aïe. Sortie fin novembre sur Atari ST, Amiga et Amstrad. Ah, c'est gentil de penser à l'Amstrad, ça faisait longtemps.

Et c'est Infogrames qui récupère Mystical, qui devait à l'origine sortir chez Cryo. Vous êtes un élève en magie, et votre maître a été enlevé... Ah non, pas du tout, excusez-moi, c'est un réflexe. En fait, vous avez paumé les potions secrètes et autres grimoires de votre maître. Comme il n'est pas content du tout, vous proposez obligeamment d'aller les chercher. Malheureusement, il accepte. C'est le début des galères, vous devez explorer douze mondes pour récupérer les trésors épars du maître... Sortie en novembre sur tous les formats.

Genghis Khan est une simulation militaire et économique. Comme d'habitude, vous êtes Mongol, mais là, en plus, vous êtes le chef des Mongols, le grand Genghis Khan lui-même. Et vous voudriez bien que l'Asie s'étende jusqu'à Vierzon-la-Romaine. Jusqu'à quatre joueurs peuvent s'affronter dans ce jeu qui sortira dans peu de temps.

Dans Bandit Kings Of Ancient China, c'est encore pire, vous êtes un bandit chinois qui voudrait s'emparer du trône impérial au douzième siècle. Là encore, c'est une simulation économico-militaro-asiatique, mais sur Amiga et PC seulement.

Dans Alcatraz, vous déclarez la guerre à la drogue. L'action se passe en 1993, alors que l'île d'Alcatraz a été investie totalement par un cartel de drogués... pardon, de dealers, ce n'est pas le même cierge qui coule. Vous partez à l'attaque de cette forteresse avec trois autres copains et quelques armes en réserve. Sortie dans deux mois sur ordinateurs 16 bits.

The Light Corridor est un jeu en 3D, à mi-chemin entre de l'arcade et un jeu de réflexion. Vous devez parcourir des couloirs, guidé par une boule que vous pouvez lancer mais qui revient toujours vers vous, et éviter les nombreux pièges qui parsèment le chemin. Le but est de retrouver la lumière qui a disparu (ouah, eh, c'est plus fastoche à dessiner). Sortie sur ordinateurs 16 bits ce mois-ci.

Computer Entertainment Show 1990
The Light Corridor

Alpha Waves est un titre résolument original. Il s'inspire de la philosophie New Age, que jusqu'à récemment on appelait encore la philosophie baba cool. Il n'y a rien de spécial à faire, et en tous cas rien à gagner. Il suffit d'explorer des salles, de guider des polygones intelligents, de se laisser porter par les couleurs. Le but, si on peut parler de but, est de provoquer des ondes alpha qui vont faire résonner votre cerveau. Si vous êtes un tant soit peu branché ésotérisme, ça devrait vous plaire. Sur ordinateurs 16 bits seulement, mais probablement ce mois-ci.

Virgin

Virgin refusant obstinément de parler aux journalistes étrangers (vu de l'Angleterre, on est très étrangers, on est même des primitifs), je vais survoler très brièvement leurs prochains produits sur lesquels je n'ai que peu d'informations.

D'abord, il y a Monty Python's Flying Circus, le jeu inspiré de la série télé du groupe bien connu. C'est le nom d'une troupe d'humoristes rendue célèbre initialement grâce à sa première création, la série télévisée Monty Python's Flying Circus dont la diffusion commença à la BBC en octobre 1969 et qui se poursuivit durant 45 épisodes jusqu'en décembre 1974. Les Monty Python sont le groupe le plus drôle du monde. Encore mieux que les Nuls, si ça peut vous donner une idée.

Super Off Road Racer est une course de machins à roues (voitures, c'est ça). Cette conversion d'arcade sortira sur tous les formats ce mois-ci.

Supremacy est un jeu de guerre dans lequel vous devrez conquérir quatre planètes différentes. Il sort sur ordinateurs 16 bits le mois prochain, et sur C64 début 1991.

Wonderland est le prochain programme de l'équipe qui a réalisé tous les jeux d'aventure de Rainbird ; c'est une réadaptation d'Alice Au Pays Des Merveilles, et le système de jeu est très, très impressionnant. Malheureusement, il sera réservé aux machines 16 bits et aux anglophiles. Quand on vous dit qu'il faut apprendre l'anglais !

Judge Dredd est un jeu d'arcade/aventure basé sur la BD du même nom. Un juge de l'an 2000 qui n'hésite pas à mettre la main à la pâte pour arrêter les truands... Sortie ce mois-ci sur tous les formats sauf PC.

Golden Axe est l'adaptation du jeu d'arcade du même nom. Les graphismes remarquables vous emporteront dans un monde magique où vous devrez combattre les dragons et les goblins habituels. Tous les formats seront servis dans deux mois, pas de bousculade ! Ah non, tiens, pas le PC. Tant pis.

Linel

Ah, voilà un éditeur qu'il est intéressant, quand ses jeux sortent, et ce n'est pas souvent. Déjà, il représente Genias, un éditeur italien, qui sort Over The Net, une simulation de volley de plage assez sympathique. On peut même y jouer à quatre simultanément, pourvu que l'on soit équipé de l'interface ad hoc. Il y a cinq plages différentes, parmi lesquelles Rimini, Ibiza et Fiji (mais c'est toujours le même sable). La sortie est imminente sur machines 16 bits et sur C64. Eh oui, pas d'Amstrad en Italie...

Dragon's Kingdom, également de Genias, est très classique. Une terre magique, un sorcier qui veut conquérir le monde, des dragons, des créatures monstrueuses, et un héros au milieu de tout ça : vous. C'est joli, bon. Et ça sort normalement dans deux mois sur Amiga et C64.

Revenons à Linel proprement dit. D'abord, The Neverending Story devrait sortir sur tous les formats en même temps que le film, c'est-à-dire en février 1991. Du moins la partie arcade, car la partie aventure ne sortira qu'au milieu de l'année prochaine.

Necronom est annoncé depuis très longtemps et ne devrait plus tarder. On ne peut que citer des chiffres pour résumer le jeu et expliquer son retard : 400 écrans, 300 aliens différents, 25 monstres de fin dé niveau, 32 niveaux avec 11 fonds d'écran, 3000 étapes d'animation et 48 couleurs à l'écran. Et le tout sur Amiga, C64 et Amstrad.

Kaiser est attendu depuis au moins aussi longtemps, mais cette fois-ci, il devrait sortir en français. Vous commencez comme simple paysan, et en vendant vos récoltes, vous allez gagner un peu d'argent, avec lequel vous pouvez soit acheter d'autres terres, soit investir dans l'immobilier. C'est le début de longue ascension vers le titre envié de Kaiser. Le jeu se passe au XVIIIe siècle en Allemagne, et huit joueurs peuvent s'affronter simultanément. Sortie prévue sur Atari ST et Amiga en novembre 1990, donc ne l'attendez pas avant six mois.

Lords Of The Sea est carrément pour l'année prochaine. C'est un jeu de guerre qui se déroule 1000 ans avant Judas (en gros, pour donner une échelle de comparaison, ça fait 1000 ans avant Jésus Christ), en mer Méditerranée.

Finalement, Dragonslayer est carrément annoncé sans date. Ça fait plus de deux ans qu'il est annoncé sans date. Pourquoi voulez-vous que ça change ? En tout cas, c'est bien beau, même si c'est encore impalpable...

US Gold

ESWAT signifie Elite Special Weapons And Tactics. Autrement dit, un commando équipé d'exosquelettes capable de lutter contre les pires des criminels. Il y a quinze niveaux et des super-méchants à la fin de chaque niveau. Et ça sort le mois prochain sur Amiga, Atari ST, Amstrad et C64.

Buck Rogers, c'est Buck Rogers. C'est mon héros, je suis fan. Je m'imagine que je suis lui et que je tire dans tout ce qui bouge. Il faudra que je rengaine mes rêves, parce que le Buck Rogers d'US Gold (de SSI, en fait), c'est un jeu de rôle. Dur, hein ? Et on verra ça apparaître sur PC, Amiga et C64 le mois prochain.

En vrac

Rogue Trooper de Krisalis est un habile mélange de jeu de combat, de tir et d'arcade/aventure. Vous faisiez partie d'une armée de types génétiquement améliorés, mais un traître a empoisonné toute cette armée. Sauf vous, oeuf corse. Et votre seul désir est la vengeance, comme Charles Bronson. Patience, vous vous vengerez dans deux mois...

Chez Gremlin, Team Suzuki vous permettra de vous mettre dans la peau d'un pilote de course. C'est entièrement en 3D vectorielle, et normalement, ça devrait être très réaliste, puisque l'écurie Suzuki a travaillé sur le projet, notamment en fournissant des films pris avec une caméra sur le guidon.

Voodoo NIghtmare, de Palace Software, est un jeu d'arcade/aventure en 3D isométrique. Vous, Boots Barker, êtes au Congo. Et ce n'est pas un pays facile : les femmes vous réclament des colliers, les singes veulent des bananes, et les sorciers veulent des ingrédients spéciaux. Et qui c'est qui va faire les courses ? Le couillon de service, comme d'habitude : vous. Il y a neuf niveaux en tout, et un labyrinthe spécial à la fin du jeu. Sortie prévue dans un mois sur Atari ST et Amiga.

Chez Titus, deux nouveautés. D'abord, il y a l'Alphabet De Donald, dans lequel notre sympathique petit canard doit ramasser des lettres. C'est pour les gamins de 2 à 5 ans, et comme ils ne savent pas lire, je ne vais pas me fouler pour leur expliquer ce que c'est. Mais le plus intéressant, c'est Team Yankee. Il s'agit d'une simulation de char extrêmement réaliste inspirée du bouquin du même nom, qui n'est d'ailleurs jamais paru en France. Vous dirigez les chars américains contre les Russes et vous pouvez contrôler quatre chars à la fois, par tous les moyens possibles : en traçant des routes sur une carte, en conduisant de l'intérieur du char lui-même, etc. Entièrement en 3D vectorielle et très rapide, ce sera un passage obligé pour les fans du genre.

Computer Entertainment Show 1990
L'Alphabet de Donald

Profitons-en pour signaler que Titus cherche des programmeurs, et que vous êtes aimablement prié d'aller poser votre candidature pour peu que vous ne soyez pas trop manche devant un clavier.

Loopz est un jeu à la Tetris de chez Audiogenic. Fait étonnant, il a été racheté par Capcom USA qui va le sortir en arcade. C'est rare, non ? Toujours chez Audiogenic, Super League Manager vous permet de gérer une équipe de foot, et je laisserai Olivier Kaa vous en parler plus longuement, il adore ça.

C'est fini ! Il manque deux ou trois jeux, mais dans l'ensemble, vous avez un bon panorama de ce qui va se faire d'ici la fin de l'année, et même au-delà. Noël sera dur pour les bourses...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]