Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 28 mai 2017 - 03:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : CD-ROM, pourquoi ?
(Article écrit par François Gastaldo - juillet 1994)


A l'heure où toutes les revues PC consacrent leurs gros titres au CD-ROM, certaines allant même jusqu'à en offrir un a leurs lecteurs, il est grand temps de faire une mise au point sur ce qu'il est réellement et ce qu'il peut nous apporter sur Amiga. Tour à tour présenté comme le "périphérique multimédia par excellence", le "remplaçant de la disquette et du livre", ou je ne sais quelles élucubrations, il apparaît comme une révolution qui débarque toute fraîche sur nos pauvres petits micros. Et pourtant, le CD-ROM n'est rien de tout cela ! Explications.

Le CD-ROM entre en scène

Sans entrer dans les détails techniques, un CD-ROM n'est, ni plus, ni moins qu'une énorme disquette de 650 Mo protégée en écriture. Point. Coup de chance, cette disquette se trouve sur le même support que nos Compact-Disks audio introduit par Phillips et Sony il y a déjà quelques années... Cela lui permet de profiter d'une industrie florissante et amortie, et donc d'arriver à des coûts de production en masse désespérément bas. A titre d'indication, le pressage d'un CD-ROM de 650 Mo revient moins cher que la duplication de disquettes 3,5 pouces de 880 ko ! Le prix de vente moyen d'un CD-ROM dans le monde est en moyenne de 400 FF, avec des minimas de 30 FF et des maxima monstrueux...

Le catalogue de titres

Toute la question est donc : à quoi peut donc bien servir un disque de 650 Mo sur lequel on ne peut même pas écrire ? La réponse est, et sera toujours, dans les CD-ROM que l'on nous propose à la vente. En effet, de même que la vente de lecteurs CD audio a démarré seulement à partir du moment où des disques intéressants ont été disponibles, le CD-ROM n'est vraiment intéressant que si vous trouvez des titres qui répondent à votre demande spécifique. D'autant plus spécifique que nous sommes sur une machine qui, ma foi, est loin d'être le standard de l'industrie...

Mais le catalogue de titres est si immense (12 000 titres nouveaux rien que pour l'année 1992...) qu'il y a sûrement quelque chose pour vous. Explorons ensemble une toute petite partie de cette galaxie. Mais attention, il ne faut pas regarder par le petit bout de la lorgnette. En effet, tous les CD-ROM du monde répondent à une seule et même norme, qu'ils soit pour PC, Unix, Amiga, NeXT, Photo CD, CD-I : l'ISO 9660. Seul le Mac, comme d'habitude, se permet une légère variation en écrivant en HFS ses données sur CD-ROM ISO 9660. Bien sûr, nous ne pouvons exécuter que les programmes qui ont été compilés pour Amiga, mais nous pouvons récupérer les données de toutes les machines, même s'il faut souvent une conversion préalable à l'utilisation sur Amiga (notamment pour les fichiers images, que l'on trouve aux formats les plus divers et variés).

Contenus pour Amiga

Vous êtes donc un utilisateur standard d'Amiga, et vous souhaitez améliorer un peu votre environnement de travail. Pour cela, vous faites appel à des logiciels en libre distribution (terme légal pour "domaine public") que vous commandiez sur disquettes ou téléchargiez par modem. Halte-là ! Le CD-ROM va changer votre vie, avec des titres comme les CDPD 1,2 et 3 (250 FF/CD), les Fish & More 1 et 2 (210 FF/CD) vous avez sous la main des milliers d'utilitaires, de données (images, sons, polices de caractères) et de démonstrations représentant des milliers de disquettes.

Le ténor dans le domaine est le tout nouveau CD-ROM mensuel Fresh Fish édité par Fred Fish (150 FF/CD). Outre la collection des dernières disquettes Fish, on y trouve un tiroir "new" où se bousculent toutes les nouveautés du mois qui ne rentrent pas sur les 880 ko d'une disquette. Encore plus fort, un autre tiroir "useful" comprend tous les utilitaires les plus utilisés (TeX, la série GNU complète, CManuals, SuperDuper, DMS, Lha, Zoo, Viewtek, etc.), dans leur version intégrale, déjà installés, configurés et prêts à l'emploi. De plus, ce tiroir est remis à jour tous les mois avec les dernières versions des logiciels ! C'est simple, depuis que je l'ai, mon Amiga le prend directement en compte lors du démarrage et j'ai pu libérer 20 Mo sur mon disque dur...

Mais la libre distribution ne serait rien sans les réseaux numériques et les sites FTP. Pour ceux qui n'y ont pas accès, il existe le CD-ROM Aminet (250 FF ou 35 $) qui regroupe toutes les données, listes de diffusion et archives du site Aminet. Il est aussi possible de trouver les archives AB20.

Une grande partie de ces réseaux est constituée de sources "C". Si c'est cela qui vous intéresse, je vous conseille le CD-ROM "X11 and GNU" (150 FF) qui contient toutes les sources de ces deux monstres.

La plupart des utilisateurs Amiga sont très orientés graphismes et on peut dire que nous sommes gâtés dans ce domaine. Textures City (150 $), Image Cels (200 $) sont les plus professionnels des CD-ROM contenant des images pouvant servir à vos placages 3D aussi bien qu'en images de fond. Ces deux CD-ROM peuvent paraître chers, mais, contrairement aux compilations de libre distribution, il n'y a rien à jeter dedans. Toutes les images sont d'une qualité parfaite. Ma préférence va à Image Cels car le choix est bien plus grand (1000 images contre 100) et beaucoup d'entre elles se répètent à l'infini sans jonctions visibles (idéales pour les placages en 3D...). Texture Heaven, beaucoup moins cher (40 $) est un nouveau venu qui à l'air très intéressant, j'espère que nous en reparlerons bientôt.

Ces trois CD-ROM sont, à ma connaissance, les seuls proposant les images directement en IFF24, ce qui évite de les installer sur le disque dur pour les utiliser. Les CD-ROM suivants viennent du monde PC et nécessitent donc une conversion de leurs images pour être exploitables sur Amiga. Une telle conversion peut être assurée par des logiciels tels que Art Departement Professionnal, Image-FX, ou le fameux PBM-Plus.

Le CD-ROM GIF-Galore (100 FF) est une curiosité. En effet, on y trouve pas moins de 5000 images 256 couleurs au format GIF, triées par thèmes et toutes d'une qualité très acceptable, voire très bonne pour certaines images. Dans le même style The World Of Flight et The World Of Train (180 FF) offre 750 images d'avions ou de train en GIF 1024x768 256 couleurs.

Aris diffuse des CD-ROM d'images classés par thèmes (World View, Wild Places (130 FF/CD), Majestic Places (200 FF), Rain Forest (210 FF), Jets & Props (les deux CD pour 290 FF), etc.). Chaque disque contient 100 images au format GIF 256 couleurs et TIFF 24 bits. Hélas, la résolution de 640x480 empêche tout usage sérieux de ces images qui sont souvent très jolies... (CD de démonstration MPC Wizard avec 50 images démo pour 50 FF).

Le Photo CD

Un nouveau venu dans le monde du CD-ROM est le Photo CD. On peut stocker jusqu'à 100 photos sur un disque (entre 400 et 500 FF/CD) dans des résolutions allant de 192x128 à 3072x2048, à partir de vos négatifs. La qualité de la numérisation est parfaite. Hélas, le prix est encore un peu fort, et si vous devez en faire souvent (ou si vous voulez numériser plus de 2000 images), un scanner couleur sera préférable à la longue. Toutefois, pour un usage occasionnel, je conseille fortement cette méthode tellement les résultats sont bons (si la photo de départ est bonne, évidemment).

Les images, au format HPCD, ne posent pas de problème de conversion vu les nombreux utilitaires en libre distribution disponibles ou même fournis avec les systèmes de fichiers pour CD-ROM. La plus grosse limitation du Photo CD est qu'il est enregistré sur un format de CD-ROM dit XA qui est une extension de l'ISO 9660 et que seul les lecteurs les plus récents savent lire...

Enfin, Corel propose des CD-ROM au standard ISO 9660 contenant des photos au format HPCD (100 par disques) couvrant de nombreux thèmes (une centaine au total) et paraissant de bonne qualité. Bien que je n'ai pas pu les tester, je n'hésiterais pas à vous les conseiller (environ 400 à 450 FF/CD).

Je vous déconseille par contre fortement le CD-ROM Corel ArtShow contenant un nombre incalculable d'images PCX de qualité très mauvaise à pas bonne du tout. A la trappe aussi le ROM-Ware spécial graphique... Déconseillé aussi d'essayer de récupérer les images des encyclopédies et des jeux CD-ROM pour PC : de résolution insuffisante, elles sont souvent de piètre qualité.

Cliparts et polices

Toujours dans les images, vous pouvez trouver des CD-ROM contenant des cliparts pour la PAO : ClipArt Goliath (11 000 images PCX, 90 FF), Color Magic (850 cliparts couleurs, 160 FF), ClipArt Heaven (35 $), Mother Of All ClipArt (20 000 images PCX, 39 $), Pixel Perfect (2000 images Walt Disney, 39 $), etc. Je n'ai pu en tester mais je tiens à vous rappeler que la quantité ne fait pas la qualité, et que pour les applications de type PAO, il faut choisir les images en fonction de la résolution en DPI (et non en pixels) et à un format que peut lire votre logiciel...

Si vous faites de la PAO, vous serez sûrement intéressé par les CD-ROM de polices PostScript directement utilisables. Too many TypeFonts (89 FF) avec ses 100 Mo de polices PostScript est un bon investissement. ProType (150 FF), lui, ne contient que 222 polices (23 Mo) et pour la plupart non accentuées. Alors que Font Pro (deux CD à 250 FF) avec juste 275 polices, toutes accentuées, est un bon choix. Enfin le Desktop Publishers Dream Disk (59 $) avec ses 3000 cliparts et ses 400 polices PostScript semble un bon compromis.

Le son

Un autre domaine d'application de l'Amiga est le son. Bien sûr, une énorme banque de son est disponible sur CD-ROM. Les deux disques d'origine PC (ProSound (150 FF) et Rom-Ware Sound (60 FF)) que j'ai pu tester m'ont toutefois déçu. En effet les sons, au format WAV, étaient de bien mauvaise qualité (bruit de fond) et pas assez variés. Il existe aussi une offre professionnelle, mais leur prix est, à mon avis, excessif (entre 700 FF et plusieurs milliers de francs). Aris, eux, proposent sur leurs CD-ROM d'images cités plus haut, des illustrations sonores et musicales libres de droit et de bonne qualité, hélas elles sont souvent trop courtes...

Je conseillerai plutôt les CD-ROM spécifiques Amiga regroupant des données multimédias. Ainsi les titres CD Demo 1 & 2 (250 FF/CD), Multimedia Toolkit (21 £), Pandora CD (6 £) proposent chacun une collection de plusieurs milliers de sons et instruments directement utilisables (format IFF-8SVX) et de bonne qualité dans leur majorité. De plus, ils contiennent chacun des banques d'images, de textures, d'animations, de polices, de modules impressionnantes. Bref, tout ce qu'il vous faut pour vous aider à mener à bien votre projet multimédia.

Le multimédia

Les plus beaux exemples de multimédia se trouvent évidemment sur CD-ROM. Feu le CDTV nous a laissé quelques programmes de bonne qualité. Hélas, ils ont presque tous été développés sous Workbench 1.3, et certains ont bien du mal à fonctionner sur une machine tournant sous 2.0.

Marchent bien sous 2.0 : Advanced Military System (encyclopédie des systèmes d'armes modernes, 360 FF), Animals In Motion, Heroic Age Of Space Flight (problèmes avec le son... (360 FF)), Hutchinson's Encyclopedia, Illustrated Holy Bible, Illustrated Shakespeare, Complete Works Of Shakespeare, Fractal Universe (360 FF).

Ne marchent que sous 1.3 : American Heritage, American Vista, Electronic Cookbook, Time Table vol I & II, Women In Motion, World Vista Atlas. Les autres titres n'ont pu être testés...

Mais les nouveaux venus arrivent avec, en tête, la série Insight (Technology, Dinosaurs, Living Body) de Optonica. Ces CD-ROM, d'excellente facture, marchent aussi bien sur les anciennes machines que celles équipées du jeu de composants AGA (en exploitant ce dernier). Les prix sont de 40 £ par CD.

Hélas, la plupart de ces superbes logiciels multimédias sont en anglais, ce qui les met hors de porté d'une grande partie d'entre nous...

Enfin je terminerai notre voyage par une étrangeté qui montre bien les nouveaux horizons que nous ouvre le CD-ROM. La NASA (l'agence spatiale américaine) a stocké toutes les images envoyées par toutes ses sondes spatiales (Viking, Voyager 1 & 2, Magellan, Shuttle, etc.) sur CD-ROM à raison de 2000 à 3000 images par disque. Cela donne des dizaines de CD-ROM, tous disponibles à la vente (25 $ le premier, 6 $ (!) les autres). Vous pouvez ainsi explorer vous-même le système solaire à partir de votre Amiga. D'autant plus que les images (au format FITS compressées 800x800 8 bits en dégradés de gris (un peu dur à lire)) sont brutes avec, en entête, juste quelques informations utiles (numéro du filtre, temps de pose, objet visé, heure d'expédition de l'image, heure de réception sur terre, etc.). Certaines n'ont même pas encore été exploitées par la NASA...

Bilan

Si je n'ai pas parlé ici des CD-ROM ne comprenant que des données compressées (par exemple les deux CD-ROM 17bit Software), c'est uniquement parce qu'ils sont vraiment utiles uniquement dans le cadre d'un BBS et pratiquement inutilisables en usage courant. Imaginez-vous en train de décompresser 600 Mo de donnée, ce qui vous donne à peu prés 1,2 Go sur votre disque dur...

L'univers du CD-ROM est un monde pratiquement infini où se côtoient le meilleur et le pire. Même si chacun peut y trouver chaussure à son pied, cela n'est pas toujours facile. J'espère vous y avoir un peu aidé au travers de cet article.

Je tiens à remercier le BUGSS, le Club Informatique d'Artigues, les BBS ADCM, BUGSS, AmigaTel et aussi Phillipe Heldt, Steve M. et toutes les personnes ayant répondu au sondage Internet CD-ROM, Fred Fish pour les prêts de disques et leurs aides précieuses lors de la réalisation de ce test ô combien long à faire...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]