Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 22:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Blade
(Article écrit par Benjamin Yoris et extrait d'Amiga News - janvier 1998)


Alive Media Soft ne se contente pas de faire des jeux. Non seulement ils vendent ceux des autres, mais ils en éditent également, et traquent les projets en cours pour les finaliser. C'est ainsi qu'arrive Blade sur nos écrans. Si cela faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un jeu de rôle (JDR ou RPG en anglais) sur Amiga, ce n'est pas Blade qui nous mettrait tous par terre en gesticulant de plaisir...

Blade

Une épée dans une cage

En ces temps-là, tout allait bien. Pas encore d'IBM et autres Microsoft, bon pas d'Amiga non plus vu qu'on est à l'aube des temps, mais en gros ça allait. Bien entendu, le démon de service, Lord Qaal qui ne sait pas quoi faire de son week-end, entraîne avec lui ses meilleurs potes et vient répandre sang, chaos et peur sur cette harmonie de courte durée.

Pas de panique : le héros de service justement ne sait pas quoi faire non plus. Il débarque avec sa superbe épée et balaie tout ça en un tour de main. La mort elle-même ne pouvant arrêter Lord Qaal, les magiciens du coin se cotisent en points de magie pour enfermer le démon dans l'épée du héros, épée qui est enfermée dans une cage, elle même plongée au fond du volcan Maetux. Vous suivez ? Le bonheur se réinstalle peu à peu (comme Windows 95), mais un jour, le volcan entre en éruption, libérant l'esprit de Qaal de sa prison de métal. Pas de bol, il va falloir se retaper la bataille...

Blade

Une interface de jeu un peu lourde

Blade vous propose de choisir quatre personnages parmi un nain, un guerrier, un magicien, un clerc, un elfe, un voleur et un ranger. Puis le jeu s'affiche en 3D isométrique et le mode de déplacement n'est pas sans rappeler UFO. Chaque personnage dispose de 30 points d'action chacun par tour, et libre à vous d'en faire ce que vous voulez : vous déplacez, attaquez, rentrez dans un bâtiment, lancez un sort, etc. Si ce mode de jeu a le mérite de manipuler plusieurs personnages à la fois, il devient très vite lourd, et les déplacements deviennent lents et pénibles. En effet, le simple fait de tourner un personnage d'un quart de tour consomme des points d'action... A la fin d'un tour, ce sont les ennemis qui bougent, puis on vous redonne la main.

Dès le début du jeu, la première chose à faire est d'armer vos héros. De nombreux bâtiments bordent les routes : cela va du marchand d'armes, en passant par la banque (pour éviter de se faire voler en cours de route), l'herboriste au diseur de bonne aventure qui, contre quelques pièces d'or, vous confiera des informations utiles. Il y a même des autels pour prier le Dieu de chaque personnage (attention à ne pas se tromper de Dieu, sinon on le sent passer...).

Blade

Suivant le mode de difficulté, vos joueurs trouveront seuls ou non les pièges disséminés sur l'aire de jeu. Il faudra aussi ramasser les nombreuses pièces d'or déposées un peu partout, car les prix pratiqués par les marchands sont assez prohibitifs.

Une réalisation trop juste

Pour faire défiler l'aire de jeux, il faut placer la souris dans un des coins de l'écran : le défilement est alors lent et saccadé, ce qui est bien dommage. Les graphismes AGA sont corrects, quoiqu'un peu fouillis dans les souterrains où l'on a un peu de mal à distinguer les choses. A l'air libre, ça s'arrange avec quand même des arbres pas très recherchés. Je n'ai pas testé les graphismes OCS, mais faudrait voir à évoluer aussi, l'OCS c'est vieux !

Blade

L'ambiance sonore est plus réussie avec le joli gazouillis des oiseaux et le bruit du vent, ainsi que quelques voix numérisées qui ponctuent votre épopée. L'aspect en revanche qui m'a le plus rebuté est le combat. Les personnages restent figés, et pire, comme on ne peut donner qu'un coup par tour, il faut attendre un bon moment avant d'en terminer avec un orque ou autre monstre.

On reste sur sa faim

Blade ne s'en tire pas avec les honneurs. Certes, il n'a aucun défaut majeur, mais il n'a pas de grande qualité non plus. Seuls les accros du jeu de rôle devraient y trouver leur compte. Le tout prochain Fortress Of Fear, annoncé le mois dernier, devrait placer la barre plus haut, et en attendant, et seulement en attendant, pour les affamés du jeu de rôle sur Amiga, Blade servira d'amuse-gueule.

Nom : Blade.
Développeur : Scorpius Software.
Éditeur : Alive Media Soft.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1997.
Configuration minimale : Amiga OCS ou AGA.
Licence : commercial.
Prix : NC.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]