Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 29 juillet 2017 - 13:51  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : BeBox et Amiga
(Article écrit par Bruce Lepper et extrait d'Amiga News - novembre 1995)


On pousse aux fiançailles mais rien n'est plus certain.

C'est le 3 octobre que le français Jean-Louis Gassée, fondateur de Be, Inc. dans la Silicon Valley et ancien président de la division produit d'Apple, a procédé au lancement de sa nouvelle machine : la BeBox. Celle-ci allie des performances matérielles excellentes à un environnement multitâche et temps réel, tout en étant proposée à un prix extrêmement compétitif.

Jugez plutôt : deux PowerPC 603 cadencés à 66 MHz, mémoires SIMM huit et soixante-douze broches, mémoire extensible jusqu'à 256 Mo, gestion de périphériques SCSI-2 et IDE, carte graphique SuperVGA PCI, carte Ethernet, trois ports PCI et cinq ports ISA, son 16 bits). Sur le plan logiciel, le système d'exploitation (BeOS) est multitâche préemptif, fournit de la mémoire virtuelle, des threads, des espaces d'adresses protégés et de la mémoire partageable. Le développement logiciel est centré sur C++ avec l'environnemment CodeWarrior de MetroWerks sur Macintosh. La BeBox commencera à être distribuée quand vous lirez ces lignes et la gamme de prix aux États-Unis devrait commencer aux alentours de 1600 $ (8000 FF), mais pour ce prix vous n'aurez ni disque dur, ni mémoire, ni carte graphique. Un système "raisonnable", avec 16 Mo de mémoire, un disque dur de 500 Mo, une carte graphique PCI et un moniteur couleur coûtera environ 2500 $ (12500 FF). Il utilisera un clavier et souris de PC.

Bebox

BeBox est jeune, révolutionnaire (à ce niveau de prix) de par son architecture multiprocesseur, et compatible avec rien. Cela vous rappelle quelque chose ? L'interface utilisateur fait penser à un croisement entre un Mac et un Next, ce qui est plutôt sympathique. D'après un communiqué de Be Inc, le PowerPC 603 à 66 MHz fournit une puissance en calcul de virgule flottante à peu près égale à celle d'un Pentium 100, pour un prix de 80 $ comparé aux 200 $ pour le Pentium. Le système sera porté sur le Common Hardware Reference Platform (CHRP) de IBM et Apple quand les premières machines compatibles avec cette norme deviendront disponibles. Les entrées/sorties de la BeBox sont similaires à ceux d'un PC. On espère que l'émulateur SoftWindows des Power Mac sortira en version BeBox. Be Inc. annonce un prochain kit de documentation suffisamment détaillée pour permettre le portage d'OS du domaine public, comme Linux. Mais deux processeurs sont-ils vraiment plus efficaces qu'un ? La réponse de Be Inc. est que pour les applications qui sont faciles à diviser en plusieurs "threads" (fils), deux est souvent mieux qu'un. En général, le BeBox va plus vite que le Power Mac 8100, par exemple.

D'après l'ex-ingénieur Amiga Dave Haynie, le matériel de la BeBox est "très proche" de ce que l'Amiga serait devenu "si Commodore avait pris la peine d'investir en développement".

Gassée est à la recherche de partenaires, et Amiga Technologies a déjà expédié des jeunes loups pour voir si un mariage entre Mlle Be et le Prince (ou plutôt vieux garçon ?) Amiga serait convenable. Peut-être un portage d'AmigaDOS, et plus si affinité ? Mais la princesse n'a pas que des charmes. Elle est déjà lourde pour son âge, avec un système très influencé Unix (presque compatible POSIX) qui mange 4,5 Mo de mémoire au lancement. Il n'y a pas de Wide SCSI, et les deux processeurs PowerPC sont soudés sur la carte mère pour économie, rendant l'évolution difficile. Il n'y a pas de cache externe pour les processeurs. Mais ces derniers points sont sans grande importance. Quoi qu'il en soit, il paraît que le courant n'est pas passé...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]